Accueil du site > Le Temps des Médias > 30 - La fausse information de la Gazette à Twitter > Négationnisme et complotisme : des exemples typiques de désinformation

30 - La fausse information de la Gazette à Twitter

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Valérie Igounet, Rudy Reichstadt

Négationnisme et complotisme : des exemples typiques de désinformation

Le Temps des médias n° 30, Printemps 2018, p. 139-151.

englishflag

>> Acheter cet article sur CAIRN

Le négationnisme et le complotisme apparaissent tous deux comme des discours relevant de la désinformation. Ils sont aussi liés intimement et historiquement. La négation du génocide des juifs, inaugurée par Maurice Bardèche trois ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, installe au centre de son « argumentaire » un prétendu « complot juif international » qui aurait fabriqué de toutes pièces cette « escroquerie du xxe siècle » dans le but de justifier l’existence de l’État d’Israël et d’extorquer des réparations à l’Allemagne. Les idéologues Robert Faurisson et Roger Garaudy, suivis par leurs héritiers politiques, font « évoluer » le négationnisme en le sortant de la confidentialité et en lui donnant un écho international. Une galaxie agrégeant conspirationnistes et négationnistes émergea dans le sillage des attentats du 11 septembre 2001. Sur fond d’anti-impérialisme, d’anticapitalisme, d’antiaméricanisme et d’antisionisme, elle réactualise un discours antisémite qui place en son coeur la dénonciation du « pouvoir juif ».

Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/negationnisme-et-complotisme-des.html