Accueil du site > Actualités > Séminaires > > Séminaire du GRER "Temporalités de la radio", Paris, 25 mars

Séminaires

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Séminaire du GRER "Temporalités de la radio", Paris, 25 mars

Introduction : Temporalités et radio Christophe Deleu, professeur à l’Université de Strasbourg (Cuej), et auteur radio

Intervenants :

Marine Beccarelli, docteure en Histoire contemporaine : « La nuit à la radio »

À partir du milieu des années 1950, les nuits des ondes hertziennes françaises ont été peuplées de voix multiples, célèbres puis anonymes, souvent feutrées et confidentes. La radio nocturne a pu constituer un espace de rêves et d’expérimentations, de rencontres et de dialogues, offrant aux auditeurs de la nuit un accompagnement, une fenêtre ouverte sur le monde, sur les autres et sur l’intime. À l’heure où les programmes nocturnes en direct n’existent quasiment plus, Marine Beccarelli propose de retracer l’histoire de ces émissions et de leur réception, en analysant les spécificités de cet espace-temps radiophonique particulier.

Hervé Glevarec, directeur de recherche au CNRS : « Les trois temps de la radio »

A partir d’une enquête de réception auprès de 20 auditeurs français de radio âgés de 13 ans et plus réalisée en 2014 sur la région parisienne et la Haute-Savoie, qui a débouché sur l’ouvrage "Ma radio", attachement et engagement (INA ed., 2017) Hervé Glevarec propose de qualifier le lien des auditeurs à la radio contemporaine par la temporalité. Il soutiendra l’idée que la réception de la radio engage trois temps pour un auditeur : le temps présent, le temps retrouvé et le temps représenté. On peut dire d’une autre façon que la radio engage pour chacun son intégration sociale au temps présent de l’actualité, une identité générationnelle et, enfin, signification corrélative de la précédente, la représentation de soi dans un univers structuré par l’âge de ses publics. Pour autant, si la radio est affaire de temps, elle est aussi affaire d’identité et d’engagement…

entrée libre

Rendez-vous le samedi 25 mars 2017, de 9 heures 30 à 12 heures 30, à L’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Grodecki (dans la galerie au rez-de-chaussée). Programme détaillé ici : https://radiography.hypotheses.org/2110

Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/Seminaire-du-GRER-Temporalites-de.html