Accueil du site > Ressources > Nouveautés parutions > Janvier 2019 > Savoir/Agir

Nouveautés parutions

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

"Réarmer la critique sociologique du journalisme"

Savoir/Agir

n° 46, 2019. Coord. : Jean-Baptiste Comby et Benjamin Ferron.

En offrant un aperçu d’enquêtes récentes qui permettent de faire le point sur les structures sociales du journalisme, ce numéro souhaite réarmer la critique sociologique de ce champ. À rebours des poncifs semi-savants sur ses métamorphoses à l’ère numérique, tous les indicateurs empiriques convergent pour montrer que sa subordination aux pouvoirs économiques se poursuit et s’accélère. L’état général des rapports de force structurant le champ journalistique ne s’est donc pas transformé, mais l’hégémonie progressive du pôle commercial entraîne un double mouvement : une dépolarisation avec l’affaiblissement des pôles politiques et culturels qui pèsent moins fortement dans la distribution des positions ; une verticalisation de cette répartition des places avec une asymétrie plus forte dans les hiérarchies professionnelles, notamment dans les salaires et les positions de prestige, ainsi qu’entre le local et le national. Cette verticalisation s’opérant dans un contexte d’élévation du recrutement social de la profession, elle fournit un indice supplémentaire de la domination accrue du capital économique sur le capital culturel au sein des classes privilégiées.

Sommaire

"La subordination au pouvoir économique", Jean-Baptiste Comby (Université Paris 2, CENS/CARISM) & Benjamin Ferron (UPEC, Céditec)

« L’institutionnalisation d’un incerti loci. Le champ journalistique et l’espace des écoles de journalisme », Géraud Lafarge (Université Rennes 1 / Centre nantais de sociologie)

« Quand l’autonomisation professionnelle renforce la subordination aux logiques commerciales : l’institutionnalisation paradoxale des écoles de journalisme », Samuel Bouron (maître de conférences en sociologie, IRISSO, Université Paris-Dauphine)

« Le milliardaire éclairé. La conversion des habitus des élites politiques et journalistiques vers l’économie », Eric Darras (Sciences Po Toulouse, Laboratoire des sciences sociales du politique)

« Le genre du pouvoir médiatique », Julie Sedel (Université de Strasbourg, SAGE, UMR 7363)

« La reproduction 2.0. Les inégalités de position des journalistes blogueurs dans le champ journalistique », Marie Neihouser (Groupe de recherche en communication politique, Université Laval)

« Coproduire les biens politiques. Journalistes et politiques en comparaison dans des contextes centralisés et fédéraux », Martin Baloge et Nicolas Hubé (CESSP - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

« Perturber les notables. Les conditions de possibilité d’un journalisme d’enquête à l’échelle locale », Nicolas Kaciaf (IEP de Lille – CERAPS)

« Des rencontres discrètes : journalistes, politiques et groupes d’intérêt au Salon international de l’agriculture », Chupin Ivan (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Printemps UMR 8085, CNRS) et Mayance Pierre (Université Paris I Panthéon-Sorbonne, CESSP UMR 8209, CNRS)

« Incorporer la contrainte, transmettre la critique, occuper les médias. Sur la médiatisation de jeunes dirigeants du Front National », Safia Dahani (LaSSP/IEP de Toulouse et CHERPA/IEP d’Aix-en-Provence)

« Le journalisme à but non lucratif aux Etats-Unis : un secteur sous la double contrainte de la ‘viabilité’ et de ‘l’impact’ », Rodney Benson (New York University)

En savoir plus : http://www.editions-croquant.org/component/mijoshop/product/511-revue-savoir-agir-n-46
Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/Savoir-Agir,8082.html