Accueil du site > Actualités > Soutenances de thèses > Réponses à la mission culturelle de la télévision publique. Analyse sémiologique des rapports institutionnels, des figures de l’artiste et des écritures numériques à France Télévisions (1993-2017)

Soutenances de thèses

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Lucie Alexis : Réponses à la mission culturelle de la télévision publique. Analyse sémiologique des rapports institutionnels, des figures de l’artiste et des écritures numériques à France Télévisions (1993-2017)

Thèse en Sciences de l’information et de la communication (Université Panthéon-Assas Paris 2). Soutenance le vendredi 17 novembre à 14h30, à l’adresse suivante : Salle Collinet, Sainte Barbe, 3e étage. 4 rue Valette, 75005 Paris.

Membres du jury :
Marie-France CHAMBAT-HOUILLON, Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3, rapporteure
Frédéric LAMBERT, Université Panthéon-Assas Paris 2, directeur de thèse
Laurent MARTIN, Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3
Sébastien ROUQUETTE, Université de Clermont Auvergne, rapporteur
Emmanuël SOUCHIER, CELSA Université Paris-Sorbonne

Nous nous intéressons dans ce travail à la mission culturelle de France Télévisions. Nous nous demandons si la culture de la télévision de service public existe et si oui, quels en sont les principes régulateurs et comment se manifeste sa cohérence. Nous choisissons une définition restrictive de la notion de culture qui inclut à la fois les grandes disciplines artistiques et les productions des industries culturelles. Nous suivons un parcours chronologique à travers trois mouvements qui placent le lecteur au sein de différents territoires politiques et médiatiques : une analyse de rapports institutionnels publiés entre 1993 et 2008 ; une étude de figures d’artistes tels que visibles dans trois émissions de plateau (On n’est pas couché, Ce soir (ou jamais !) et Des mots de minuit) diffusées en fin de soirée entre 2010 et 2011 ; une analyse des formes numériques d’écriture et de diffusion de la culture afin d’interroger un éventuel renouvellement des expériences et de la programmation culturelles entre 2011 et 2017. Nous appuyant sur une histoire de la télévision publique, nous nous inscrivons principalement dans une perspective sémiologique. Toutefois, nos travaux témoignent d’un projet pluri-méthodologique et nous empruntons quelques outils et concepts à l’analyse de discours, à l’approche par les modèles socio-économiques des industries culturelles, et nous proposons, dans un dernier geste, une conduite d’entretien graphique. L’hétérogénéité des objets concrets et des méthodologies que nous mobilisons nous conduisent également à montrer que la culture de la télévision de service public se nourrit à la fois d’une conception majoritairement institutionnellement consacrée, d’une attention portée aux productions des industries culturelles et aux « médiacultures » et tend à s’élargir davantage au travers d’expériences numériques. C’est d’une conjugaison de cet ensemble d’éléments sur un mode propre que procède la culture de la télévision de service public.

Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/Reponses-a-la-mission-culturelle.html

Autres soutenances