Accueil du site > Le Temps des Médias > 32 - L’attentat, du tyrannicide au terrorisme > Quand l’attentat était un acte religieux : le tyrannicide d’Henri III

32 - L’attentat, du tyrannicide au terrorisme

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

David El Kenz

Quand l’attentat était un acte religieux : le tyrannicide d’Henri III

Le Temps des médias n° 32, Printemps 2019, p. 48-66.

englishflag

Le 1er août 1589, un moine du nom de Jacques Clément assassine Henri III, à Saint-Cloud, près de Paris. La Sainte-Union médiatise aussitôt l’événement par les imprimeurs de la capitale. À partir d’un corpus d’une vingtaine d’occasionnels et de placards illustrés, cette étude interroge la diffusion et la réception de ce que les ligueurs désignent par tyrannicide. Le martyre de Clément est au cœur de sa justification. Plus tardivement, les partisans d’Henri IV répondent à travers la diabolisation du régicide. Nous interrogerons, enfin, l’écho de ce débat dans les tensions de la guerre de la Ligue.

Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/Quand-l-attentat-etait-un-acte.html

Sommaire du numéro