Accueil du site > Actualités > A la Une > > Lundi de l’INA, "Iannis Xenakis, une oeuvre bouleversante De l’architecture à la musique électroacoustique", Paris, 23 mai 2016

A la Une

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Lundi de l’INA, "Iannis Xenakis, une oeuvre bouleversante De l’architecture à la musique électroacoustique", Paris, 23 mai 2016

« La télévision est néfaste pour la musique parce qu’elle n’a qu’un seul canal, elle n’est même pas stéréo, et puis ensuite c’est de mauvaise qualité », confiait Iannis Xenakis en 1981 dans un entretien avec François Delalande, (« Il faut être constamment un immigré », Buchet/Chastel). La télévision - peu rancunière - a pourtant multiplié les interviews et les portraits du compositeur dès les années 1960, faisant découvrir sa musique et ses machines à des spectateurs qui en furent étonnés - et parfois secoués. Résistant, mathématicien, architecte proche de Le Corbusier, premier compositeur européen à recourir à l’ordinateur, Iannis Xenakis a créé des ponts inédits entre l’art et les mathématiques. Il a également mené diverses expérimentations sur le son au sein du GRM (Groupe de Recherches Musicales) de l’Ina. Ce Lundi de l’Ina sera l’occasion d’un retour en images sur une oeuvre qui a marqué le XXe siècle.

Avec la participation de Mâkhi Xenakis, plasticienne, auteur d’un livre sur son père paru en 2015 (« Iannis Xenakis, un père bouleversant », Actes Sud) et de témoins privilégiés - Daniel Teruggi, compositeur, directeur de la recherche à l’Ina et Guy Seligmann, auteur ou réalisateur pour la télévision française de plusieurs portraits du compositeur.

Entrée libre sur inscription : inatheque@ina.fr

Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/Lundi-de-l-INA-Iannis-Xenakis-une.html