Accueil du site > Le Temps des Médias > 24 - À table ! > Les médias et la constitution d’un « monde de la gastronomie » (1870-1940)

24 - À table !

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Sidonie Naulin

Les médias et la constitution d’un « monde de la gastronomie » (1870-1940)

Le Temps des médias n° 24, Printemps-Été 2015, p. 26-43.

englishflag

La fin du XIXe siècle et l’entre-deuxguerres constituent une période structurante dans l’histoire des médias gastronomiques français. Elle voit l’institutionnalisation d’un modèle d’analyse du monde gastronomique (le guide) et d’un type de discours particulier (la chronique nostalgique nationaliste) qui imprègnent durablement l’univers gastronomique. À partir de travaux historiques et sociologiques, cet article met au jour la manière dont le discours des médias gastronomiques a contribué à la structuration d’un « monde de la gastronomie ». Au début du XXe siècle, les guides, les revues et les rubriques gastronomiques nés à la fin du siècle précédent se multiplient et gagnent en visibilité. Bien que toujours réservée à une élite, la pratique gastronomique s’étend progressivement avec le développement du tourisme. Le discours gastronomique s’oriente alors vers la valorisation des gastronomies régionales. Il est à la fois une déclinaison d’un discours politique identitaire (régionalisme culturel) et un outil de diffusion du changement au service d’intérêts politico-économiques (régionalisme économique). Les médias gastronomiques se présentent donc comme un lieu central d’articulation entre valorisation culturelle et valorisation économique.

Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/Les-medias-et-la-constitution-d-un.html