Accueil du site > Le Temps des Médias > 27 - L’Âge d’or > Le punk est mort. Vive le punk ! L’âge d’or du punk dans la presse musicale spécialisée en France

27 - L’Âge d’or

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Luc Robène, Solveig Serre

Le punk est mort. Vive le punk ! L’âge d’or du punk dans la presse musicale spécialisée en France

Le Temps des médias n° 27, Automne-Hiver 2016-2017, p. 124-138.

englishflag

Entre 1976 et 1978, simultanément aux États-Unis, en Australie et dans de nombreux pays d’Europe, une multitude de formations musicales sont désignées dans la presse comme « punk » ou s’auto-désignent comme telles. Ces trois années délimitent une période aussi brève qu’intense au-delà de laquelle le punk, auto-proclamé éphémère, est considéré par une partie de ses acteurs et par la presse comme mort. Notre travail, fondé sur l’analyse d’un corpus constitué de la publication mensuelle des deux magazines qui dominent l’actualité musicale rock en France, Rock & Folk et Best, entend interroger la spécificité et la pluralité des processus médiatiques et mémoriels à l’oeuvre dans l’élaboration de ces représentations.

Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/Le-punk-est-mort-Vive-le-punk-L.html