Accueil du site > Ressources > Nouveautés parutions > Novembre 2016 > Le cinquième pouvoir. La nouvelle imputabilité des médias envers leurs publics

Nouveautés parutions

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

BERNIER Marc-François

Le cinquième pouvoir. La nouvelle imputabilité des médias envers leurs publics

Laval, Presses de l’Université Laval, 2016, 334 p., $40.

Ils ont toujours eu des choses à dire concernant les médias et les journalistes, mais leur parole était condamnée au silence dans l’espace public. Avec les blogues, Facebook et Twitter, pour ne nommer que ceux-là, les citoyens peuvent enfin s’exprimer. Dans tous les pays de liberté d’expression, ils exigent davantage de transparence, de responsabilité et d’imputabilité de la part des professionnels de l’information. Leurs critiques sont souvent profanes, virales, impulsives et excessives, mais le contraire est tout aussi vrai. Il n’est pas rare de les voir corriger les journalistes, de les prendre en flagrant délit déontologique et de pointer leurs dérapages. Pour la première fois, des chercheurs francophones se penchent sur ce 5 e pouvoir citoyen qui surveille de près le 4 e pouvoir médiatique. Il est parfois outrancier, certes, mais il est là pour demeurer. Les médias et les journalistes sont condamnés à converser avec le 5 e pouvoir, qui peut les aider bien souvent.

En savoir plus : https://www.pulaval.com/produit/le-cinquieme-pouvoir-la-nouvelle-imputabilite-des-medias-envers-leurs-publics
Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/Le-cinquieme-pouvoir-La-nouvelle.html

Dans la même rubrique