Accueil du site > Le Temps des Médias > 25 - De la nature à l’écologie > La naissance de la sensibilité à l’environnement à travers l’art des jardins (1770-1810)

25 - De la nature à l’écologie

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Sophie Lefay

La naissance de la sensibilité à l’environnement à travers l’art des jardins (1770-1810)

Le Temps des médias n° 25, Automne 2015, p. 70-84.

englishflag

>> Acheter cet article sur CAIRN

Par la multiplication, la variété mais aussi la convergence des discours qu’il suscite, le jardin pittoresque, qui voit le jour en France dans les années 1770 (bien avant qu’on ne parle d’« écologie »), favorise la naissance d’une sensibilité aux questions environnementales, à la fois comme instrument politique et comme modèle intellectuel. Les jardins sont vus comme antidote à l’insalubrité urbaine. Ils offrent un cadre conforme aux préconisations médicales, ils permettent de réfléchir à l’idée de préservation de la nature, en proposant des modes d’intervention plus respectueux de l’environnement ou en se faisant les conservatoires des raretés botaniques. Ils sont enfin l’occasion de pressentir l’importance des menaces que l’industrie naissante fait peser sur les paysages.

Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/La-naissance-de-la-sensibilite-a-l.html

Sommaire du numéro