Accueil du site > Le Temps des Médias > 20 - Nouvelles du monde > La fabrique médiatique des événements internationaux : Afrique, un continent en marge (1994-2008) ?

20 - Nouvelles du monde

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

François Robinet

La fabrique médiatique des événements internationaux : Afrique, un continent en marge (1994-2008) ?

Le Temps des médias n°20, Printemps - été 2013, p. 152-167.

englishflag

>> Acheter cet article sur CAIRN

Entre 1994 et 2008, rares sont les conflits africains transformés en événements médiatiques majeurs par les rédactions françaises. Seule une petite minorité de conflits comme les événements rwandais de 1994, la première guerre du Congo (1996-1997), la guerre civile au Darfour (en 2004 puis en 2006-2007) ou encore le conflit ivoirien (en 2002-2003 puis en novembre 2004) attire durablement l’attention des médias français. L’intensification de la couverture de ces quelques conflits résulte d’un ensemble de facteurs complexes appartenant à la fois au fonctionnement interne des médias mais aussi aux interrelations qui existent entre ces derniers et d’autres acteurs. Il faut relativiser le poids de la loi médiatique du coefficient morts/kilomètre. En fait, l’accès aisé aux images, la possibilité d’offrir un regard national sur l’événement ou l’existence d’acteurs susceptibles d’imposer un cadrage interprétatif favorable à la couverture sont déterminants. La transformation de ces faits en événements médiatiques dépend dès lors moins de leurs caractéristiques propres que des cadrages interprétatifs construits par certains acteurs influents comme les humanitaires, les belligérants ou les autorités françaises.

Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/La-fabrique-mediatique-des.html

Sommaire du numéro