Accueil du site > Le Temps des Médias > 06 - L’argent des médias > Cinéma et télévision en France : idiosyncrasies, convergences et recompositions industrielles

06 - L’argent des médias

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Laurent Creton

Cinéma et télévision en France : idiosyncrasies, convergences et recompositions industrielles

Le Temps des médias n°6, printemps 2006, p.118-128

Depuis le milieu des années quatre-vingt, les chaînes de télévision sont devenues les principaux acteurs de l’économie du cinéma, en devenant prépondérantes par les revenus comme pour les financements, ce qui explique l‘ambivalence structurelle de la relation entre ces deux pôles. Les films de cinéma ont constitué un programme de choix, largement offert par la plupart des chaînes de télévision qui en tiraient une audience satisfaisante et un transfert de valeur symbolique. Mais progressivement cette audience s’est effritée et les chaînes de télévision ont été amenées à modifier leur politique de programmation et de financement des films de cinéma. Cet article analyse les transformations qui en résultent pour le système cinéma-télévisuel et cherche à évaluer les principales implications pour ses deux composantes. englishflag

>> Acheter cet article sur CAIRN

Citer cet article : http://histoiredesmedias.com/Cinema-et-television-en-France.html

Sommaire du numéro