Accueil du site > Actualités > A la Une

A la Une

Flux_RSS

Colloque "L’arbitrage et les médias", Paris, 1er juin 2012

L’Ecole de Droit de Sciences Po a le plaisir de vous inviter au colloque :

« L’arbitrage et les médias »

Le sujet sera présenté par

Pierre Tercier

qui débattra avec

Emmanuel Gaillard

Charles Jarrosson

et Sophie Nappert

Le colloque sera modéré par

Diego P. Fernández Arroyo

L’un des problèmes récurrent des arbitrages est celui de la confidentialité. Les contacts avec les médias en sont un aspect. Il est toujours plus fréquent de trouver dans les médias, (...) Lire la suite

Colloque "Journalisme et culture", Paris 24-25 mai 2012

Colloque international coorganisé par le Gripic-Celsa et

Elico-Université s de Lyon, consacré aux liens entre journalisme et culture

jeudi 24 mai 2012

La Colline - Grand Théâtre

9h00 Accueil des participants

9h15 Ouverture du colloque

avec Olivier Schnoering, directeur des relations publiques de La

Colline, Emmanuel Souchier, directeur du GRIPIC et Isabelle

Garcin-Marrou, directrice-adjointe d’ELICO

Séance 1 Le journal sous l’emprise du littéraire

Présidence : Marie-Eve Therenty

9h30 “Splendeurs et misères des « spectateurs » : l’idéal inachevé d’un

journalisme culturel pour tous”

Alexis Levrier (...) Lire la suite

Journée d’étude : "Journalisme, recommandation et prescription culturelles", Lyon, 31 mai 2012

JOURNEE D’ETUDESorganisé par le GRIPIC (Celsa, Université Paris-Sorbonne) et ELICO (Université de Lyon),avec le soutien du REJ (Réseau d’études sur le journalisme) Journalisme, recommandation et prescription culturellesLe 31 mai 2012 à Lyon, à l’ENSSIB Dans le prolongement du colloque organisé à Paris les 24 et 25 mai 2012 cette journée de rencontres internationales sera l’occasion de s’interroger sur le rôle des journalistes, intermédiaires et prescripteurs traditionnels de la culture qui contribuent à construire, diffuser voire imposer les normes du jugement culturel dans la société. Pour découvrir l’univers foisonnant et complexe de la culture, le public s’en remet souvent aux avis et conseils formulés par l’entourage, avec lequel les individus partagent une communauté de vues et de valeurs. À cela il faut ajouter les jugements d’intermédiaires experts parmi lesquels les journalistes jouent un rôle essentiel. Les expériences culturelles des individus ont donc à voir avec les goûts partagés avec les uns ainsi qu’avec la confiance accordée à l’expertise des autres.C’est dans ce cadre et que l’on interrogera les acteurs et les formes de prescriptions culturelles à l’heure de l’Internet. Ce questionnement est particulièrement crucial aujourd’hui, alors que les recommandations de l’entourage ou d’individus anonymes accèdent à une nouvelle visibilité avec l’essor des sites et plateformes du web « participatif ». Ainsi, le succès de certains blogs dits influents, de plateformes comme Facebook ou Twitter et peut-être bientôt de Google+ invite à repenser les mécanismes par lesquels s’élaborent l’expertise et la confiance. Assiste-t-on à un déplacement du pouvoir des médiateurs traditionnels vers les amateurs, les praticiens peu reconnus, les « amis » ou autres « fans » présents sur le web ? Devons-nous admettre qu’une frange du public tend à produire par et pour lui-même une forme d’expertise, s’appuyant peut-être sur de nouveaux critères ? Ou bien, à l’instar de Françoise Benhamou, faut-il considérer que dans le domaine culturel, le sentiment que le public tranche est trompeur dans la mesure où celui-ci est dépendant des critiques et de l’impact médiatique des œuvres ? Donner son avis, voter, liker… ces opérations permettent-elles de construire un jugement culturel et des références partageables ou sont-elles de nouveaux artefacts marketing qui instrumentalisent le « jugement ordinaire » des individus sur le web ? Et enfin, les possibilités offertes par l’internet modifient-elles les pratiques des journalistes eux-mêmes, qui disposent de nouveaux espaces d’énonciation moins restreints et moins contraints (temps, fréquence, taille) que ceux des médias traditionnels ? 1. Les acteurs du champ littéraire : continuités, déplacements et interactionsSi les travaux de Rémy Rieffel ont bien montré l’interpénétration entre le milieu des médias et celui des intellectuels ainsi que la manière dont les journalistes ont, depuis vingt ans, court-circuité les intellectuels dans la création/diffusion des messages culturels ; qu’en est-il aujourd’hui ? De quelle manière les sites d’actualité culturelle, les forums, les blogs et les plateformes des réseaux sociaux numériques font-ils évoluer le champ de l’information culturelle ? Comment se répartissent les rôles, comment se tissent les liens entre les différents acteurs qui établissent et imposent les canons du jugement culturel dans la société ? Comment se construit l’expertise, comment s’établit sa reconnaissance ? Quels sont les critères de légitimité pour produire jugements et prescriptions ? 2. Les formes de recommandations et de prescriptions littérairesYves Jeanneret parle de « trivialité des êtres culturels » pour souligner la mobilité, la plasticité des productions et discours culturels. Mais de quelle manière les espaces numériques interviennent- ils sur les modalités d’expression, de partage, d’échange et de circulation des appréciations comme des productions culturelles. Entre praticiens, institutions, experts, amateurs, consommateurs ou usagers, comment se négocie la visibilité, la reconnaissance ou l’influence ? De quelles manières les dispositifs numériques informent-ils la production de jugements sur la culture ? Si commenter, voter, noter, partager constituent des actions permises et sollicitées par les sites web, dans quelle mesure cela peut-il interférer avec le travail critique des journalistes et autres « gate-keepers » de la culture ?

Journées d’études interdisciplinaires, "Les enjeux de la communication interculturelle", Paris, 5 au 7 juin 2012

Journées d’études interdisciplinaires : Les enjeux de la communication interculturelle (du 5 au 7 juin 2012)

EHESS/ FMSH 190-198 avenue de France, 13

Organisatrices : Nadine Rentel (FH Zwickau), Stephanie Schwerter (EHESS, FMSH), Yasmine Mohammedi (EHESS)

Contact : nadine.rentel@fh-zwickau.de ; schwerter@msh-paris.fr ; ymohammedi@ehess.fr

Mardi 5 juin, salle 2

9h-10h30 Introduction à la communication interculturelle, approches théoriques

Stephanie Schwerter (EHESS, FMSH)

Nadine Rentel (Université de Zwickau)

Pause café

10h45-12h15 Cultural Codes and Linguistic Barriers in Translation

Clíona NíRíordáin (Paris III)

Président : Terence Holden (EHESS)

12h15-14h Pause

14h15-15h30 La communication interculturelle dans un monde post-américain

Michaël Oustinoff (Paris III, ISCC/CNRS)

Président : Clíona NíRíordáin (Paris III)

15h30-17h La communication interculturelle d’un point de vue philosophique

Jean-René Ladmiral (Paris X, ISIT)

Président : Nicolas Villain

Pause

17h15-18h45 Multilinguisme et traduction dans l’Uniouropéenne : Légiférer en 23 langues

Catherine Vieilledent-Monfort (Commission Européenne, Bruxelles)

Présidente : Yasmine Mohammedi (EHESS)

Mercredi 6 juin, salle de conseil B

9h-10h30 Les enjeux de la communication interculturelle dans l’histoire

Gueorgui Chepelev (Paris VIII)

Président : Alain Messaoudi (EHESS)

Pause café

10h45h-12h15 La communication interculturelle dans les médias

Christoph Vatter (Université de la Sarre)

résident : Michaël Oustinoff (Paris III, ISCC/CNRS)

12h15-14h Pause

14h15-15h30 Différences interculturelles dans les communications universitaires

Mignon Lamielle (Paris IV)

Présidente : Doris Fetscher (Université de Zwickau)

15h30-17h Cultural Communication in the Arts

Ciara NiHogain (Paris V)

Président : Terence Holden (EHESS)

Pause

17h15-18h45 Communiquer interculturellement à travers la musique

Philippe Desse (Compositeur, musicologue)

Présidente : Stephanie Schwerter (EHESS, FMSH)

Jeudi 7 juin, salle 2

9h-10h30 L’ethos des langues, l’ethos des cultures : français, italien, anglais

Yana Grinsphun, (Paris III)

Présidente : Nadine Rentel (Université de Zwickau)

Pause café

10h45-12h15 Procédures pénales et communication interculturelle : un exemple britannique

Yasmine Mohammedi (EHESS)

Président : Rainer Maria Kiesow (EHESS)

12h15-14h Pause

14h15-15h30 Les incidents critiques dans l’enseignement interculturel

Doris Fetscher (Université de Zwickau)

Présidente : Yana Grinsphun, (Paris III)

15h30-17h Gestion des conflits dans les rencontres internationales

Harald Schraeder (CPU)

Président : Christoph Vatter (Université de la Sarre)

Pause

17h15-18h45 La guerre interculturelle dans les médias

Anne-Marie Picard (American University of Paris)

Président : Nicolas Villain

Débat-conférence, Communication et politique : des liaisons dangereuses, CNRS Collège de l’ISCC, Paris, 29 mai 2012

Mardi 29 mai 2012 – 17h à 19h

Autour des « Essentiels d’Hermès »

Médias et opinion publique

<http://www.iscc. cnrs.fr/spip. php ?article1589> Le marketing politique

<http://www.iscc. cnrs.fr/spip. php ?article1588> Internet et politique

<http://www.iscc. cnrs.fr/spip. php ?article1587>

Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC)

20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e – Métro 7 « Les Gobelins »

Lire la suite

Colloque "Pratiques sérielles dans les littératures médiatiques", Nanterre, 10-11 mai 2012

Colloque organisé par Matthieu Letourneux (mletourneux@free.fr)

Université Paris Ouest-Nanterre-CSLF (http://www.cslf.fr/)

Bâtiment B – Salle des conférences

Les productions de la culture médiatique et les fictions imprimées de grande consommation reposent sur des principes de communication qui mettent en jeu des logiques sérielles. Ce qui les caractérise est une tendance à appréhender l’œuvre à travers la médiation d’un ensemble plus vaste à partir duquel elle se conçoit. C’est bien un tel mécanisme que l’on peut repérer dans la décision d’écrire ou de lire une œuvre de genre (récit policier, d’aventures, (...) Lire la suite

Journée d’études,"Métamorphoses et adaptations de la chronique judiciaire", Paris, 11 mai 2012

Journée d’études co-organisée par Amélie CHABRIER (RIRRA 21) et Myriam TSIKOUNAS (CRH/ISOR)

vendredi 11 mai 2012

Salle 1, Centre Panthéon

Cette journée d’étude sera dévolue aux différentes médiations expérimentées depuis la réforme des Cours d’assises, en

1810, pour résoudre la difficulté de faire voir et faire vivre un procès à ceux qui n’y ont pas assisté. Des journalistes et des

professionnels du droit (magistrats, avocats) ont laissé des témoignages directs des audiences. À travers ces textes, les

intervenants se demanderont comment est conservé le discours judiciaire, et notamment son oralité, qui est sa principale

caractéristique. La chronique (...) Lire la suite
... | < 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 |> |...