Accueil du site > Actualités > A la Une

A la Une

Flux_RSS

Colloque "Louis XIV : l’image et le mythe", Château de Versailles (Galerie basse), 21, 22, 23 janvier 2010.

À l’occasion de l’exposition « Louis XIV : l’homme et le roi » qui se tiendra au château de Versailles du 19 octobre 2009 au 7 février 2010, le château de Versailles et le Centre de recherche du château de Versailles (CRCV) organisent conjointement un colloque sur « Louis XIV : l’image & le mythe ». Il s’agira essentiellement d’analyser l’image que le Grand Roi renvoyait aux étrangers mais également celle qu’il pouvait se faire de lui-même, en s’intéressant plus particulièrement à la dialectique de l’homme public et de l’homme privé.

S’il est né pour être roi, Louis XIV n’en était pas moins homme et, en cette circonstance, disposait indéniablement de goûts propres. Ses importantes et somptueuses collections sont connues et ne reflètent pas nécessairement une inclination personnelle pour tel ou tel objet, le monarque s’inscrivant dans une logique de concurrence et de compétition que se livraient les souverains européens sur le marché de l’art. Comme prince le plus puissant, Louis XIV, à l’instar de ses pairs, devait donc posséder des œuvres de tel ou tel artiste afin de constituer la collection parfaite et idéale. Ce colloque a donc pour objectif premier de dépasser cette image publique renvoyée par Louis XIV comme roi de France et de saisir l’homme privé.

Programme

Jeudi 21 janvier 2010 – Matin

9h15 : Accueil : Jean-Jacques Aillagon, président de l’établissement public du musée et du domaine national de Versailles & Béatrix Saule, directeur général de l’établissement public du musée et du domaine national de Versailles.

9h30 : Louis XIV et la Gazette, ou le Roi Publié, Christophe Levantal, historien

Session I – Le goût personnel du Roi

Présidence : Stéphane Castelluccio, Centre national de la recherche scientifique

10h00 : De l’influence de la marquise de Montespan sur le goût de Louis XIV ?, Frédérique Lanoë, université de Lille 3

10h30 : Les tableaux du Petit Appartement de Louis XIV à Versailles (1684-1715), Matthieu Lett, école du Louvre

11h00 : Pause

11h20 : Les chambres du Roi, Nicolas Courtin, Commission du vieux Paris

11H50 : Témoignages de Louis XIV sur la tapisserie, Arnaud Bréjon de Lavergnée et Jean Vittet, Mobilier national

12h15 : Discussion

Jeudi 21 janvier 2010 – Après-midi

Session II – Le métier de roi

Présidence : Joël Cornette, université Paris 8

14h00 : Le Roi sous le regard du ministre, Stéphane Guerre, université Paris 8

14h30 : Louis XIV : roi-père, père de roi, Matthieu Lahaye, université Paris 8

15h00 : « Devenir roi » : le voyage de Louis XIV dans le sud de la France (1659-1660), Guillaume Decalf, université Paris 8

15h30 : Discussion et pause

Session III – Les figures emblématiques

16h00 : Louis XIV en Alexandre, Christian Michel, université de Lausanne & Nicolas Milovanovic, château de Versailles

16h30 : Louis XIV en Saint Louis : une autre image du roi ?, Christine Gouzi, université Jean Moulin Lyon 3

17h00 : Discussion

Vendredi 22 janvier 2010 – Matin

Session IV – La fabrication de l’image du Roi

Présidence : Olivier Chaline, université Paris IV – Sorbonne

9h15 : Historiographie de l’imaginaire royale, Nicole Hochner, université hébraïque de Jérusalem

9h45 : On ne naît pas roi, on le devient : Louis XIV au miroir de ses Mémoires, Marie-Claude Canova-Green, Goldsmiths College, University of London

10h15 : Discussion et pause

Session V – Les Mémoires

10h45 : Le roi et le diplomate. L’image de Louis XIV à travers les dépêches et la Relation de la cour de France d’ézechiel Spanheim (1680-1689, 1698-1701), Sven Externbrink, Ruprecht-Karls universität, Heidelberg

11h15 : Un portrait éclaté de Louis XIV. La représentation fragmentaire du souverain dans les « Mémoires » inédits de Philibert de La Mare, conseiller au Parlement de Dijon, Arnaud De Vallouit, université du Sud Toulon-Var

11h45 : Louis XIV, l’homme et le roi sous la plume des étrangers venus en France entre 1660 et 1680, Jean-François Dubost, université Paris 12

12h15 : Discussion

Vendredi 22 janvier 2010 – Après-midi

Session VI – La contre-image de Louis XIV

Présidence : Christian Michel, université de Lausanne

14h30 : La grande satire historico-burlesque des années 1690 : la privatisation radicale de l’image royale, Pierre Bonnet, UMR LIRE/CNRS-Lyon II

15h00 : Louis XIV : une tête de Turc, Isaure Boitel-Devauchelle, université Paris 8 et université Picardie Jules-Verne d’Amiens

15h30 : Ci-gît notre invincible roi... épitaphes funéraires et requiem sur la mort de Louis XIV, Henri Duranton, université de Saint-Etienne

16h00 : Pause et discussion

16h20 : Nec lubricus impar : les galanteries de Louis XIV en question, Stanis Perez, école des hautes études en sciences sociales

16h50 : Louis XIV « espagnol » : construction, enjeux et avatars d’une légende du XIXe siècle, Chantal Grell, université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines/ESR

Discussion

Samedi 23 janvier 2010 – Matin

Session VII – Louis XIV et Louis-Philippe

Présidence : Béatrix Saule, directeur général de l’établissement public du musée et du domaine national de Versailles

9h15 : Louis XIV et le décor louis-quatorzien à la cour de Louis-Philippe : enjeux et perspectives d’une filiation historique et esthétique, Sylvain Cordier, université Paris IV – Sorbonne

9h45 : La place de Louis XIV en sculpture dans le Musée de l’Histoire de France, Alexandre Maral, château de Versailles

10h15 : Portraits et figures de Louis XIV dans le Versailles de Louis-Philippe, Claire Constans, Centre de recherche du château de Versailles & Frédéric Lacaille, château de Versailles

10h45 : Discussion et pause

Session VIII – Louis XIV et le cinéma

11h15 : Louis XIV et le Masque de Fer : figures littéraires et cinématographiques du double, Tristan Grünberg, université de Paris III – Sorbonne Nouvelle

11h45 : Louis XIV et le cinéma. Métamorphoses d’un imaginaire monarchique, Gérard Sabatier, Centre de recherche du château de Versailles

12h15 : Discussion et conclusions

Comité scientifique :

Stéphane Castelluccio (Cnrs), Olivier Chaline (université de Paris- Sorbonne), Joël Cornette (université de Paris 8), Mathieu da Vinha (Centre de recherche du château de Versailles), Christian Michel (université de Lausanne), Alexandre Maral (château de Versailles), Nicolas Milovanovic (château de Versailles), Béatrix Saule (château de Versailles et CRCV).

Comité d’organisation :

Mathieu da Vinha (Centre de recherche du château de Versailles), Virginie Estève (Centre de recherche du château de Versailles), Alexandre Maral (château de Versailles), Nicolas Milovanovic (château de Versailles).

Colloque international organisé par le Centre de recherche du château de Versailles

Entrée libre dans la limite des places disponibles - Inscription obligatoire :

- Via le site Internet www.chateauversailles-recherches.fr (dans « événements sur inscription »)

- Par téléphone : + 33 (0)1 30 83 75 15 – Fax : + 33 (0)1 30 83 77 49

- Par courrier : Centre de recherche du château de Versailles – Virginie Estève

Pavillon de Jussieu – RP 834 – F-78008 Versailles Cedex

Colloque international "Déviance et comportements à risque. Du politique au médiatique", 16, 17 et 18 décembre 2009, Université Paul Verlaine (Metz).

La chronique du risque, du contrôle, de la prévention ou de la sanction tend à devenir notre actualité quotidienne. Des questions nouvelles, ou qui paraissent l’être, relevant de la santé, des moeurs, de la sécurité, de l’éducation ou de l’écologie font l’objet de dispositions législatives qui mettent en tension le rapport entre responsabilité collective et liberté individuelle. Un certain sens commun y voit généralement une action unilatérale de l’État et des pouvoirs publics sur le citoyen. Or, au-delà d’une conception régalienne des fonctions de l’État, ces problématiques invitent à poser la question des processus de construction et de communication de l’action publique. Par quels mécanismes des pratiques, des représentations, des propos (...) Lire la suite

Débat "Juger le politique", lundi 14 décembre 2009, 19h30, Université Paris Dauphine (Paris 16ème).

Mises en accusation d’hommes politiques pour corruption, financement illégal des partis, ou collusion avec certains segments de l’univers des mafias se succèdent à un rythme croissant en France depuis les années 1980. En témoigne la multiplication des « scandales », dont l’affaire Clearstream et l’Angolagate en sont les avatars les plus récents.

Sous la Ve République, bien plus que sous les autres régimes, les « affaires politico-financières » ont été portées devant la justice. Quelles sont les conditions de félicité de telles entreprises et quels sont leurs effets sur le monde politique, juridique et sur « l’opinion publique » ? En quoi ces affaires peuvent-elles devenir des instruments (...) Lire la suite

Journée d’études "La recherche au féminin. De l’analyse à la création de discours alternatifs", vendredi 18 décembre 2009, ULB Bruxelles.

SAGES, l’Unité de Recherche Transversale en Etudes de Genre entend favoriser les démarches transversales et transdisciplinaires au sein de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université Libre de Bruxelles, en s’appuyant sur les champs d’enseignement et de recherches suivants : arts, cinéma, histoire, langues et cultures étrangères, littérature, philosophie et information et communication. Le déploiement des recherches en genre au sein de la Faculté tient à la nécessité de penser l’articulation entre spécificités culturelles et constructions de genre, et de comprendre comment cette perspective s’est construite au sein des disciplines scientifiques qui y sont représentées. Les nouvelles configurations culturelles et la nouvelle dynamique (...) Lire la suite

Les Cafés Histoire de l’Association Thucydide ""Femmes de pouvoir, Femmes au pouvoir de la Révolution à nos jours", 9 mars 2011, Bistrot Saint-Antoine (Paris, 12ème), 20h-21h30.

Organisé à l’occasion de la Journée internationale des femmes, l’Association Thucydide.

Malgré ce que l’on pense couramment, ce n’est pas la Révolution de 1789 qui permit aux femmes de devenir des citoyennes : il fallut deux siècles de luttes pour que quelques unes deviennent ministres... et le paient par des flots d’insultes les plus rétrogrades. Pourquoi notre société moderne a-t-elle encore tant de mal à accepter que les femmes exercent un pouvoir équivalent à celui des hommes ? D’où cela vient-il ? Quelles ont été les grandes étapes de la lutte des femmes pour leur accès aux plus hautes fonctions ?

C’est à ces questions et à bien d’autres que répondront nos invitées :

Madame (...) Lire la suite

Rencontre avec les auteurs de l’ouvrage Femmes et sport. Regards sur les athlètes, les supportrices et les autres, 2 décembre 2009 à 19h à la Librairie Violette and Co.

Rencontre avec Maylis de Kerangal et Joy Sorman pour la parution de l’ouvrage qu’elles ont dirigé Femmes et sport. Regards sur les athlètes, les supportrices et les autres, le 2 décembre 2009 à 19h à la Librairie Violette and Co.

Mieux qu’un recensement biographique de sportives de haut niveau, le livre, très bien illustré, parvient à nous donner une image de ce qu’implique pour une femme s’investir dans un sport quelqu’il soit. Les femmes sont confrontés à des exigences supplémentaires : il faut qu’elles soient musclées, endurantes, performantes mais sans perdre leur "féminité", bref qu’elles soient des hommes en restant des femmes. Le rôle des médias n’est pas des moindres dans cette (...) Lire la suite

Les CONF’apéro en sciences du langage, ENS LSH, mardi 1er décembre 2009, 17h-19h.

Patrick Charaudeau : "Du discours politique au discours populiste. Un nouveau défi pour la démocratie".

Une première difficulté se présente lorsqu’on veut définir le « populisme ». En effet, on ne peut que constater la diversité d’emploi de ce terme. On remarquera d’abord que dans usage courant, il finit par perdre de sa spécificité. En effet, il est souvent employé comme équivalent de démagogique, de poujadiste, parfois de raciste, parfois même de fasciste. Lorsque les sujets parlant sont des acteurs politiques, on remarque que le terme de populisme est employé aussi bien par la droite que par la gauche pour stigmatiser le parti adverse ou pour se défendre de la stigmatisation adverse. La plupart (...) Lire la suite
... | < 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 |...