Accueil du site > Actualités > Séminaires

Séminaires

Flux_RSS

SEMINAIRE ERCOMES-CIM - Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, "L’expression publique des émotions"

Ce séminaire se propose d’explorer les formes et les

effets de sens des expressions publiques d’émotions, particulièrement lorsqu’elles

sont relayées par les médias. La validité d’émissions radiophoniques ou

télévisuelles à qui l’on reproche de « jouer » avec les émotions des

spectateurs- auditeurs, est souvent mise en cause. L’expression médiatisée

d’émotions variées est alors fréquemment rabattue sur la recherche du

sensationnalisme ainsi que sur des formes d’engouement ou

« d’emballement » d’une opinion publique qui s’éloignerait ainsi de

l’usage de la raison critique. De manière sous-jacente ces discours se fondent

sur un antagonisme de la raison et des émotions (...) Lire la suite

Séminaire narrations sérielles et transmédialité, programme 2013

Le séminaire a pour but de réfléchir aux fictions sérielles et transmédiatiques, c’est-à-dire aux fictions qui se déclinent, selon diverses modalités, sur plusieurs supports, et qui interrogent par conséquent les catégories traditionnelles du récit et de la fiction. Il s’agira, tout en resituant ces fictions complexes dans une évolution historique, de tenter de construire des outils méthodologiques capables de les appréhender, tant dans leur poétique et leur esthétique que dans une approche sociologique ou ancrée dans les cultural studies, en s’interrogeant sur les formats, sur la notion d’épisode, sur les transferts d’un support à l’autre, sur la réception de ces fictions ou sur les pratiques de fans.

ANNONCE

Narrations (...) Lire la suite

Cycle de conférences "Cinéma et Shoah : portraits de femmes"

Quelles places les femmes occupent-elles au sein de l’imaginaire de la persécution et de l’extermination des Juifs européens ? Alors qu’après-guerre, l’image type du déporté est celle d’un homme résistant, ce sont essentiellement des témoignages de femmes qui sensibilisent l’opinion au thème de la déportation et au sort tragique des juifs. Dans le milieu très masculin du cinéma de cette époque, c’est également une femme qui tourne à Birkenau la première fiction consacrée à l’univers concentrationnaire. Y’a-t-il eu une expérience spécifiquement féminine de la Shoah ? Existe-t-il une approche particulière de cette question de la part des réalisatrices, des actrices et des témoins qui s’en sont saisies ?


Lire la suite

Séminaire, "Genre, cultures et sexualité. Marges de la création, création marginales : les œuvres pour la jeunesse au prisme des études sur le genre et les sexualités" programme 2013

Si, en France, la notion d’œuvres pour la jeunesse évoque la dimension juridique et l’ordonnance pour la protection des mineurs mise en place après la Libération, l’existence d’ouvrages consacrées à un jeune lectorat est cependant beaucoup plus ancienne : des livres illustrés et abécédaires du XVIe siècle aux jeux dits de société visant en premier lieu les enfants, des collections d’éditeurs pour adolescents des deux sexes aux programmes de fictions des chaînes de télévision hertzienne publiques et privées, les exemples d’une production s’adressant principalement aux mineur-e-s ne manquent pas depuis des siècles. Certes l’idée de jeunesse n’est pas la même selon les époques et le XXe lui-même offre des variations sur la figure de (...) Lire la suite

Séminaire Arts et Sociétés, "Goya et les stratégies visuelles des « guerres asymétriques »", Paris, 16 janvier 2013

Godehard Janzing, "Goya et les stratégies visuelles des « guerres asymétriques »"

„Yo lo vì !“ – je l’ai vu –, assure la légende d’une gravure de la collection des Désastres de la guerre, créée par Francisco de Goya à partir de 1810, face à la guerre d’indépendance espagnole. Le titre semble faire preuve de la volonté de l’artiste de témoigner, et de souligner que les scènes de violence, presque prises sur le vif, se sont produites telles qu’il les représente. Cette affirmation, citée autant de fois que sont exposées ou reproduites ces gravures, a marqué notre idée de l’artiste engagé, en opposition critique à la guerre.

Pourtant, l’impact politique de ces gravures (...) Lire la suite

Séminaire, "Usages des dispositifs sociotechniques numériques" programme 2013

Les dispositifs sociotechniques d’information et de communication (DISTIC)

ne cessent de s’insérer davantage dans notre quotidien. Qu’ils soient liés

à l’irruption des médias sociaux, aux environnements immersifs, aux

terminaux mobiles, à l’informatique ubiquitaire etc. les objets numériques

affectent nos manières de vivre ensemble, de développer une intelligence

collective, nos modalités d’échange et de régulation au sein de « nouvelles

cultures numériques ».

Pourtant derrière cette multiplicité d’innovations, les usages s’insèrent

dans des dynamiques sociales inscrites dans la longue durée :

industrialisation des activités humaines, rapport ontologique de l’homme

aux objets techniques, individualisation des relations, mutation des

identités professionnelles et sociales, reconfiguration des cultures etc.

Ces dynamiques sont elles-mêmes à envisager en prenant en compte les normes

et imaginaires sociaux, économiques, ergonomiques, de pratiques

accompagnant les DISTIC (dimension performative des figures d’usager,

facilitation de l’appropriation de certains dispositifs ou panique morale

entourant d’autres). Ajoutons l’importance des formes d’activité, de

résistance, de détournements des usagers : déconnexion, participation des

usagers (en collectifs, réseaux, communautés etc.) à l’évolution de

dispositifs numériques, rôle des significations d’usage dans l’acceptation

d’une innovation.

Les SIC paraissent particulièrement bien armées pour aborder ces

problématiques, notamment avec les concepts de dispositifs et d’usages. Ces

derniers ouvrent par ailleurs au dialogue interdisciplinaire en étant

convoqués par d’autres disciplines, elles aussi interpellées par le

numérique : informatique, sociologie, droit, économie, ergonomie, etc.

L’ambition générale de ce séminaire est de participer au renouvellement des

problématiques en sociologie des usages, en poursuivant l’effort de

recherche sur le concept de DISTIC dans ses dimensions sociotechniques,

dans la perspective d’accompagnement des processus d’innovation.

Modalités :

Ce séminaire est co-organisé par les laboratoires :

- ELLIADD, Edition, langages, Littératures, Informatique, Arts,

Didactique, Discours, équipe Objets et Usages Numériques (OUN) - Université

de Franche-Comté à Montbéliard

- I3M, Information, Milieu, Médias, Médiation - Universités de Nice

Sophia Antipolis et du Sud Toulon Var

- Et l’ISCC Institut des Sciences de la Communication du CNRS

Ce séminaire commun prendra la forme de quatre rencontres abordant les

concepts de sociotechnique, usages et dispositifs.

Le comité d’organisation est composé de Jean-Claude Domenget (Elliadd),

Alexandre Coutant (Elliadd), Nicolas Pélissier (I3M), Paul Rasse (I3M).

Calendrier 2013 :

- 16 janvier 2013 (ISCC-Paris) : 14h30-16h30 – Geneviève Vidal, Université

Paris 13, Labsic, autour de l’ouvrage « sociologie des usages : continuités

et transformations »

Discutant : Jean-Claude Domenget, ELLIADD / OUN.

- 22 févier 2013 (ISCC-Paris) : 14h30-16h30 – Madeleine Akrich, Centre de

sociologie de l’innovation, Mines ParisTech, autour de ses travaux

définissant l’approche sociotechnique

Discutant : Alexandre Coutant, ELLIADD / OUN.

- 05 avril 2013 (Université de Franche-Comté ) : 10h00-17h00 - journée de

recherche autour du concept d’usage. Grand témoin : Pierre Mercklé

- 17 mai 2013 (Université de Nice-Sophia Antipolis) : 10h00 - 17h00 -

journée de recherche autour du concept de dispositif. Grand témoin :

invitation en cours

Les deux premiers rendez-vous permettront de questionner des auteurs ayant

forgé ou employé les concepts interrogés dans le séminaire pour les inviter

à expliquer comment ces derniers éclairent les rapports entre hommes et

techniques. Ils se dérouleront en deux temps : un premier où un discutant

revient sur le travail de l’invité et l’interroge sur ses implications

théoriques et méthodologiques, suivi d’un deuxième temps d’échange avec la

salle. Ils auront lieu à l’Institut des Sciences de la Communication du

CNRS (ISCC), 20 rue Berbier-du-Mets, 75013 Paris. Les journées à

Montbéliard et à Nice auront pour objet de susciter les contributions des

collègues d’I3M et ELLIAD dont les travaux s’inscrivent dans la thématique

du séminaire. À chaque fois, un grand témoin sera chargé de commenter et

rebondir sur les présentations à partir de son expérience personnelle.

Séminaire, Pratiques et politiques éditoriales contemporaines (2012-2013) de la « librairie scientifique » du XIXe siècle au savoir numérique

L’accélération de la circulation des textes et la mutation des relations auteur / éditeur consécutives au développement d’Interne remettent en cause les modèles établis de production et de diffusion de l’écrit scientifique. Le séminaire poursuit l’étude de l’organisation du travail intellectuel (métiers et formes éditoriales) au cours des deux derniers siècles et se concentre dans cette session sur la revue (enquête portant sur un millier de titres français). Sera également questionnée l’évolution des formes éditoriales dérivant de la revue : résumés, sets de données. L’enquête mobilise l’expérience d’historiens du livre, d’historiens des sciences et de professionnels de la documentation, des bibliothèques et de l’édition, (...) Lire la suite

... | < 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 |> |...

Les dernières actualités