Accueil du site > Actualités > Recensions d’ouvrages > Presse écrite - Imprimé

Presse écrite - Imprimé

Ouvrage : Jean-Yves Mollier, Le camelot et la rue. Politique et démocratie au tournant des xixe et xxe siècles (Arthème Fayard, 2004). Recension par Gilles Feyel.

Après avoir déjà en partie balisé le sujet par une série d’articles, Jean-Yves Mollier présente la synthèse qui manquait jusqu’ici sur les camelots, ces petits marchands des rues d’invention récente, qui firent beaucoup pour l’acculturation politique des masses populaires entre 1885 et 1902. Exploitant pour l’essentiel les deux fonds d’archives de Paris et de la préfecture de police, mais aussi les 5 552 notices de la catégorie « Éditions populaires, chansons, livres de propagande » de la Bibliographie de la France. Journal de l’imprimerie et de la librairie, réunies pour la période 1880-1906 par les employés du Cercle de la librairie, Jean-Yves Mollier a aussi dépouillé les journaux et utilisé une riche bibliographie.

Lire la suite

Ouvrage : Simon J. Potter, News and the British world (Clarendon Press, 2003). Recension par Michael Palmer.

Affirmant le souci de se libérer de la perspective des histoires « nationales » de la presse, S. Potter analyse le rôle de la presse et de la circulation des « nouvelles de l’empire » britannique, entre les années 1870 et 1920. L’ouvrage débute avec l’entrée en service du câble sous-marin reliant l’Australie à la Nouvelle-Zélande, qui paracheva le dispositif reliant la Grande-Bretagne aux colonies et dominions dits blancs (dont le Canada et l’Afrique du Sud) ; il centre sur les temps de crise (guerre des Boers, guerre de 14-18) ; il s’achève sur des « crises » survenues en 1922 (moment de « clôture » qui ne convainc que partiellement). On voit perdurer l’importance (...) Lire la suite

Ouvrage : Jean-Paul Visse, La presse du Nord et du Pas de Calais au temps de L’Écho du Nord, 1819-1944 (Septentrion, 2004). Recension par Patrick Eveno.

Dans un bel ouvrage bien illustré, Jean-Paul Visse, journaliste et maître de conférences à l’Institut catholique de Lille, nous livre une histoire de la presse du Nord-Pas de Calais entre la Restauration et la Libération. Le propos n’est certes pas de faire une œuvre scientifique forte mais plutôt de présenter agréablement les grandes étapes de la presse dans les provinces du Nord de la France. Cependant, chercheurs et étudiants trouveront dans ce livre des renseignements fort utiles sur cette presse régionale très vivace. De la lutte contre la censure et pour la liberté, du journalisme politique puis de la professionnalisation, du triomphe de la grande presse et de la presse quotidienne régionale, le Nord est témoin comme les autres régions de France. La (...) Lire la suite

Ouvrage : Christophe Charle, Le siècle de la presse (1830-1939) (Seuil, 2004). Recension par Christian Delporte.

Les grandes synthèses sur l’histoire de la presse sont rares. Depuis la parution de la monumentale Histoire générale de la presse française, au début des années 1970, seul Gilles Feyel s’est essayé à l’exercice en publiant, en 1999, un ouvrage couvrant l’évolution des journaux des origines à la Libération. Le livre de Christophe Charle fait précisément partie de ces travaux qui marquent l’historiographie en présentant de manière complète et personnelle l’état de la recherche à un moment donné. L’intérêt de Christophe Charle pour la presse n’est pas neuf. En renouvelant les problématiques de l’histoire sociale du xixe siècle, singulièrement par ses travaux sur la naissance des intellectuels ou le rôle culturel de Paris à l’aube du (...) Lire la suite

Ouvrage : Anne-Claude Ambroise-Rendu, Petits récits des désordres ordinaires, Les faits divers dans la presse française des débuts de la IIIe République à la Grande Guerre (Seli Arslan, 2004). Recension par Marie-Ève Thérenty.

« Sur le lit, sa femme était couchée, la tête broyée par plusieurs balles : de son crâne troué s’échappait un filet de sang et de matière cérébrale qui coulait le long de l’oreiller jusque dans les draps » (Le Figaro, 31 mars 1880). S’il existe un type de récit daté, c’est bien le fait divers. C’est pourquoi sans doute il fascine tant les historiens et particulièrement les dix-neuviémistes. Après les travaux fondateurs de Dominique Kalifa sur le récit criminel (L’Encre et le sang, récits de crimes et société à la Belle Époque, Fayard, 1995), Anne-Claude Ambroise-Rendu publie la réécriture de sa thèse sur les faits divers dans la presse française depuis les débuts de la Troisième République – ou peut-être plus (...) Lire la suite

Ouvrage : Guy Delorme, Ouest France. Histoire du premier quotidien français (éd. Apogée, 2004). Recension par Cécile-Anne Sibout.

Un tel titre ne peut que séduire les historiens des médias, puisque le quotidien édité à Rennes possède la double caractéristique de bénéficier depuis 1972 du plus fort tirage de la presse française, et de n’avoir jamais fait l’objet d’une étude globale. Titre alléchant mais… passablement trompeur, l’ouvrage ne s’aventurant guère au-delà de 1970. On n’y trouvera donc que fort peu d’éléments sur la présentation, le contenu et la gestion à l’époque contemporaine. Cette importante réserve faite, on doit saluer une monographie qui restitue de façon détaillée, mais sans pesanteur, l’évolution du successeur de L’Ouest-Eclair, depuis ce matin du 7 août 1944 où le nouveau journal paraît modestement sur 4 pages, jusqu’à la grande prospérité (...) Lire la suite

Ouvrage : Jean-Baptiste Legavre (dir.), La presse écrite : objets délaissés (L’Harmattan, 2004). Recension par Patrick Eveno.

Emanation d’un colloque tenu à l’université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, cet ouvrage vise à éclairer des « objets délaissés » concernant la presse écrite. Il regroupe pour l’essentiel des contributions de chercheurs en sciences politiques et de sociologues, Christian Delporte apportant seul un éclairage historique. Comme toujours dans les ouvrages collectifs, les contributions sont de niveau inégal : à côté d’articles de chercheurs confirmés sont également publiés des résumés de mémoires de maîtrise ou de DEA. Cependant, ce livre se révèle fort utile. Il se développe en quatre parties, la première traite des journalistes et de leur profession, avec de remarquables éclairages comparatifs (Cyril Lemieux sur les (...) Lire la suite

Ouvrage : Hirtzmann Ludovic, Martin François, Le défi des quotidiens gratuits (Éditions MultiMondes, 2004). Recension par Marie-Christine Lipani Vaissade.

« Les gratuits étonnent en ce sens qu’ils ne sont pas si différents des quotidiens payants ». La tonalité et l’esprit de cette étude sur ces nouveaux journaux d’information gratuits, et leurs effets sur la presse en général, sont donnés dès les premières lignes de l’ouvrage. Les auteurs insistent : « cette étude est passionnante » et ils ont raison, l’arrivée des gratuits a bouleversé le paysage médiatique, l’enjeu est considérable tant au niveau économique que culturel. L. Hirtzmann, docteur es Lettres et communiquant, et F. Martin, journaliste indépendant franco-québécois, s’intéressent à cette déferlante des gratuits à travers une étude comparatiste entre le Québec et la France – comparaison (...) Lire la suite

Ouvrage : Gérard Bonet, L’Indépendant des Pyrénées-Orientales. Un siècle d’histoire d’un quotidien, 1846-1950. L’entreprise, le journal, la politique (Publications de l’Olivier, 2004). Recension par Gilles Feyel.

Avec ce livre important, Gérard Bonet achève de nous donner une histoire qu’il avait débutée dans un premier ouvrage, L’Indépendant des Pyrénées-Orientales. Un journal dans l’histoire. L’histoire d’un journal, 1846-1848, Perpignan, 1987, 416 p. Journal « bidéparmental » diffusé dans les Pyrénées-Orientales et dans l’Aude, L’Indépendant, tout comme La Dépêche de Toulouse, bénéficie désormais d’une histoire solide et bien documentée. Son auteur, diplômé de journalisme et docteur en histoire, journaliste à L’Indépendant, a su retrouver et exploiter au mieux les archives privées du journal et de ses principaux acteurs – les fondateurs, les familles Guiter et Lefranc-Bargeton, et leurs successeurs, les familles Brousse (...) Lire la suite

Ouvrage : Simon J. Potter (dir.), Newspapers and Empire in Ireland and Britain. Reporting the British Empire, c. 1857-1921 (Four Courts Press, 2004). Recension par Michael Palmer.

Passé de mode à plusieurs égards encore que… l’empire et le discours impérial hantent les travaux de certains historiens anglophones des mentalités, de l’opinion et de la presse : « le fait colonial », et le rôle qu’y jouent les journaux et périodiques, les agences de presse, les réseaux télégraphiques, économiques et géopolitiques, mais aussi les liens de sociabilité, d’influence, et d’échanges professionnels, lorsque l’empire britannique était à son apogée, font l’objet de ce travail dont Simon Potter est le maître d’œuvre. Treize historiens explorent ici diverses facettes des rapports entre l’empire et l’opinion. La vision est décentrée en quelque sorte ; une vision « anglo-saxonne » (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5