Accueil du site > Ressources > Nouveautés parutions

Nouveautés parutions

Flux_RSS

Septembre 2016

    Livres
  • "L’antibiorésistance, un problème en quête de publics", Questions de communication, n°29, 2016. Coord. : Jocelyne Arquembourg

    Traitement miracle durant la seconde moitié du XXe siècle, l’usage incontrôlé des antibiotiques a conduit les bactéries a renforcer des résistances qui les tiennent aujourd’hui en échec dans un nombre dangereusement croissant de situations. Ainsi l’antibiorésistance est-elle devenue un sujet d’inquiétude pour le monde médical et les patients, pour les éleveurs et les vétérinaires, et pour les pouvoirs publics, mais de manières et à des moments différents selon les secteurs. Le Dossier coordonné par Jocelyne Arquembourg étudie ce phénomène toujours en cours selon une approche pluridisciplinaire et une perspective pragmatiste sur la constitution des problèmes publics.
    En savoir plus : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100910170

  • AALBERG Toril et al. (dir.), Populist Political Communication in Europe, Londres, Routledge, 2016, 402 p., £100.

    In an increasing number of countries around the world, populist leaders, political parties and movements have gained prominence and influence, either by electoral successes on their own or by influencing other political parties and the national political discourse. While it is widely acknowledged that the media and the role of communication more broadly are key to understanding the rise and success of populist leaders, parties and movements, there is however very little research on populist political communication, at least in the English-speaking research literature. Originating from a research project funded by the European Cooperation in the field of Scientific and Technical Research (COST), this book seeks to advance this research. It includes examinations 24 European countries, and focuses on three areas within the context of populism and populist political communication : populist actors as communicators, the media and populism and citizens and populism.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Populist-Political-Communication-in-Europe/Aalberg-Esser-Reinemann-Stromback-Vreese/p/book/9781138654792

  • BAUER Johannes M., LATZER Michael (dir.), Handbook on the Economics of the Internet, Londres, Edward Elgar Publishing, 2016, 608 p., £184.

    As the single most important general purpose technology of recent times, the Internet is transforming the organization, competitive structure and business models of the private, the public and non-profit sectors. In 27 original chapters, leading authors discuss theoretical and applied frameworks for the study of the economics of the Internet and its unique economics as a global information and communications infrastructure. They also examine the effects of the Internet on economic transactions (including social production, advertising, innovation, and intellectual property rights), the economics and management of Internet-based industries (including search, news, entertainment, culture, and virtual worlds), and the effects of the Internet on the economy at large.
    En savoir plus : http://www.e-elgar.com/shop/handbook-on-the-economics-of-the-internet

  • BERTHAUT Jérôme (scénario), HELKAVARA (dessin), La banlieue du 20h, Casterman, Sociorama, 2016, 168 p., 12 euros.

    Jeune journaliste, Jimmy fait ses débuts au service des faits divers du journal télévisé. On l’envoie couvrir la banlieue : il découvre alors comment on fabrique l’information sur ces quartiers populaires.
    En savoir plus : http://www.casterman.com/Bande-dessinee/Catalogue/sociorama/sociorama-la-banlieue-du-20h

  • BESSON Anne, PRINCE Nathalie, BAZIN Laurent (dir.), Mondes fictionnels, mondes numériques, mondes possibles. Adolescence et culture médiatique, Presses universitaires de Rennes, 2016, 224 p., 20 euros.

    Les « autres mondes » sont aujourd’hui au cœur des pratiques culturelles des jeunes et des moins jeunes, à la recherche d’une immersion ludique, d’une plongée dans l’imaginaire. Cet ouvrage interroge la façon dont s’entrelacent aujourd’hui ces trois notions de « fiction », de « monde », de « jeu » et observe le motif récurrent des mondes dans la fiction contemporaine afin de mieux comprendre les différentes modalités de l’évasion dans d’autres univers.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4173

  • BOLLMER Grant, Inhuman Networks Social Media and the Archaeology of Connection, Bloomsbury Academic, 2016, 304 p., $112.

    Social media’s connectivity is often thought to be a manifestation of human nature buried until now, revealed only through the diverse technologies of the participatory internet. Rather than embrace this view, Inhuman Networks : Social Media and the Archaeology of Connection argues that the human nature revealed by social media imagines network technology and data as models for behavior online. Covering a wide range of historical and interdisciplinary subjects, Grant Bollmer examines the emergence of “the network” as a model for relation in the 1700s and 1800s and follows it through marginal, often forgotten articulations of technology, biology, economics, and the social. From this history, Bollmer examines contemporary controversies surrounding social media, extending out to the influence of network models on issues of critical theory, politics, popular science, and neoliberalism. By moving through the past and present of network media, Inhuman Networks demonstrates how contemporary network culture unintentionally repeats debates over the limits of Western modernity to provide an idealized future where “the human” is interchangeable with abstract, flowing data connected through well-managed, distributed networks.
    En savoir plus : http://www.bloomsbury.com/us/inhuman-networks-9781501316166/

  • CHAUVAUD Frédéric, RAUCH André, TSIKOUNAS Myriam (dir.), Le sarcasme du mal. Histoire de la cruauté de la Renaissance à nos jours, Presses universitaires de Rennes, 2016, 368 p., 23 euros.

    En 1869, le Grand Dictionnaire universel de Pierre Larousse définit la cruauté comme « l’instinct qui pousse à commettre des actes inhumains ». Ce sont les discours sur les gestes, les mots ou les situations qui ont rendue intolérable la cruauté au XIXe siècle. Ainsi, pour comprendre une époque tout en se préservant de l’anachronisme, cet ouvrage observe sur le temps long les manifestations de la cruauté, dans les actes et dans les fictions.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4167

  • CHÂTEAUVERT Jean, DELAVAUD Gilles (dir.), D’un écran à l’autre. Les mutations du spectateur, Paris, L’Harmattan / Ina Éditions, 2016, 604 p., 45 euros.

    De la multiplication des écrans, faut-il conclure à une mutation du spectateur ? Après avoir interrogé la notion de spectateur face à la multiplication des écrans et des plateformes, les auteurs explorent ces nouveaux dispositifs, les usages récemment apparus et s’intéressent aux nouveaux secteurs de recherche. Voici décrites ces pratiques qui combinent plusieurs écrans, se prolongent entre les plateformes et créent des expériences inédites.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50929

  • CHEDALEUX Delphine, Jeunes premiers et jeunes premières sur les écrans de l’Occupation (France, 1940-1944), Presses universitaires de Bordeaux, 2016, 320 p., 23 euros.

    Cet ouvrage propose une exploration inédite du cinéma français pendant l’Occupation (220 films de fiction produits entre 1940 et 1944) au prisme de ses représentations de la jeunesse. À travers cinq études de cas (quatre jeunes premières – Marie Déa, Odette Joyeux, Micheline Presle, Madeleine Sologne – et un jeune premier – Jean Marais – ayant en commun de devenir des vedettes au cours de la période), l’ouvrage analyse la construction symbolique et culturelle des identités et des rapports de genre et de génération durant cette période. S’inspirant des théories et des méthodes issues des gender studies, des cultural studies, des star studies et de l’histoire culturelle, ce travail s’appuie sur l’analyse des films et de leur réception critique, ainsi que sur l’image des jeunes premiere-s dans la presse populaire de l’époque. La mise en perspective de ces représentations par rapport au contexte sociopolitique fortement bouleversé de l’Occupation révèle l’ambivalence constitutive des valeurs véhiculées par ces vedettes, travaillées par la tension entre une idéologie réactionnaire qui met en avant les femmes et les jeunes comme pivots du redressement national et un questionnement sur les places et les rôles dévolus aux femmes et aux hommes, aux jeunes et aux adultes, aux enfants et aux parents. Chacune de ces figures est en effet construite sur un tiraillement entre subversion et maintien de l’ordre (social, sexuel ou générationnel), contribuant tout autant à réaffirmer les frontières du genre et de l’âge qu’à les redéfinir. Les jeunes premier-e-s de l’Occupation séduisent ainsi un public large aux intérêts et aux sensibilités politiques divergents, à une époque où la répression politique et morale côtoie un certain relâchement des contraintes sociales et familiales.
    En savoir plus : http://pub.u-bordeaux3.fr/index.php/nouveautes/jeunes-premiers-et-jeunes-premieres-sur-les-ecrans-de-l-occupation-france-1940-1944.html

  • CORROY Laurence, Education et médias. La créativité à l’ère du numérique, Londres, ISTE Editions, 2016, 184 p., 26 euros.

    A l’ère de la révolution numérique et de l’avènement du Web 3.0, les plus jeunes sont désormais tout autant sollicités et mobilisés que leurs aînés par les nouveaux médias qui offrent des possibilités d’information et de communication démultipliées. L’éducation aux médias, de par son approche critique, doit permettre d’analyser et de comprendre les différents aspects, bénéfiques ou négatifs, de ces supports d’échange riches et ouverts. Haut lieu de l’apprentissage, l’école essaie d’intégrer cette nouvelle discipline afin d’enseigner l’usage pertinent et autonome des médias par les élèves et les enseignants, à la fois lecteurs, auteurs et diffuseurs de contenus. Mais, s’il est indispensable de former à une attitude éclairée et responsable, il faut également encourager la dimension créative et communicationnelle des médias auprès des usagers. Dans le contexte scolaire, la participation à la vie d’un journal offre une prise de parole médiatique qui permet l’exercice de sa citoyenneté et incite à l’adaptation et à l’innovation.
    En savoir plus : http://iste-editions.fr/products/education-et-medias

  • CUSHION Stephen, SAMBROOK Richard (dir.), The Future of 24-Hour News : New Directions, New Challenges, Peter Lang Publishing, 2016, 260 p., 46 euros.

    Over the last 30 years 24-hour television news channels have reshaped the practice and culture of journalism. But the arrival of new content and social media platforms over recent years has challenged their power and authority, with fast-changing technologies accelerating the speed of news delivery and reshaping audience behaviour. Following on from The Rise of 24-Hour News Television : Global Perspectives (Cushion and Lewis, 2010), this volume explores new challenges and pressures facing television news channels, and considers the future of 24-hour news. Featuring a wide range of industry and academic perspectives, including the heads of some of the major international news channels (BBC Global News, Al Jazeera and Sky News, among others) as well as leading academics from around the world, contributors reflect on how well rolling television news is reinventing itself for digital platforms and the rapidly changing expectations of audiences. Overall, the 24 chapters in this volume deliver fresh insights into how 24-hour news channels have redefined rolling news journalism - or potentially could do - in order to remain relevant and effective in supplying continuous news for 21st-century audiences.
    En savoir plus : http://www.bookdepository.com/The-Future-of-24-Hour-News-Dr-Stephen-Cushion-Richard-Sambrook/9781433130465?ref=grid-view

  • DAGIRAL Éric, MARTIN Olivier, L’ordinaire d’internet. Le web dans nos pratiques et relations sociales, Paris, Armand Colin, 2016, 288 p., 23 euros.

    Communautés virtuelles, e-relations, cyber-amitiés, sociabilités en ligne, ou encore liens numériques... Cet ouvrage propose à un public large une réflexion sur les transformations du lien social associées aux Technologies de l’Information et de la Communication et plus spécifiquement à Internet. Il permet de s’interroger sur la manière dont ces technologies participent à l’instauration et à la reconfiguration des liens et des attachements, électifs ou non, entre des individus également susceptibles d’être déliés. Allant parfois à l’encontre d’idées reçues ou conduisant à clarifier des représentations spontanées, il souligne d’une part la variété des usages par-delà les prescriptions et usages communément imaginés, et d’autre part les régularités communément constatées dans l’observation de ces pratiques.
    En savoir plus : http://www.armand-colin.com/lordinaire-dinternet-le-web-dans-nos-pratiques-et-relations-sociales-9782200613112

  • De VREESE Claes, ESSER Frank, HOPMANN David Nicolas (dir.), Comparing Political Journalism,

    Comparing Political Journalism is a systematic, in-depth study of the factors that shape and influence political news coverage today. Using techniques drawn from the growing field of comparative political communication, an international group of contributors analyse political news content drawn from newspapers, television news, and news websites from 16 countries, to assess what kinds of media systems are most conducive to producing quality journalism. Underpinned by key conceptual themes, such as the role that the media are expected to play in democracies and quality of coverage, this analysis highlights the fragile balance of news performance in relation to economic forces. A multitude of causal factors are explored to explain key features of contemporary political news coverage, such as Strategy and Game Framing, Negativity, Political Balance, Personalization, Hard and Soft News Comparing Political Journalism offers an unparalleled scope in assessing the implications for the ongoing transformation of Western media systems, and addresses core concepts of central importance to students and scholars of political communication world-wide.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Comparing-Political-Journalism/Vreese-Esser-Hopmann/p/book/9781138655867

  • DELAPORTE Chloé, GRASER Léonor, PÉQUIGNOT Julien (dir.), Penser les catégories de pensée. Arts, cultures et médiations, Paris, L’Harmattan, 2016, 228 p., 23,5 euros.

    L’étude des arts, des cultures et de leurs médiations, vaste programme qui recouvre une pluralité de disciplines, construit des catégories pour penser ses objets. Typologies des publics, labellisations des œuvres, qualifications des auteurs, classifications des modes d’expression artistiques, caractérisations des dispositifs et indexations documentaires sont en effet autant de catégorisations opérées a priori ou a posteriori pour saisir tant les objets que les individus et leurs pratiques, usages et discours. Cet ouvrage rassemble une diversité d’approches réflexives autour de ces processus de catégorisation, dans la diversité de leurs emplois et théorisations.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50946

  • DELPORTE Christian, BLANDIN Claire, ROBINET François, Histoire de la presse en France, XXe-XXIe siècles, Paris, Armand Colin, 2016, 352 p., 32 euros.

    Cet ouvrage présente une histoire de la presse écrite française de la fin des années 1890 (l’avènement de la presse de masse) à nos jours. A travers les thématiques telles que la politique, l’économique, etc., les auteurs choisissent d’ancrer l’évolution de la presse à travers l’histoire culturelle, ce domaine ayant été le plus renouvelé en matière historiographique avec les représentations, les questions du genre, etc. et de l’histoire des médias, ce qui conduit à situer les mutations de la presse par rapport à l’ensemble des médias et non l’inverse, point de vue plus communément adopté. Ce manuel met à la disposition du lecteur un ouvrage aux problématiques renouvelées qui, tout à la fois, s’intéressera aux supports, aux entreprises, aux milieux de l’information, aux pratiques culturelles, aux publics, au rapport de la presse à son environnement politique, social, économique et culturel (la presse comme objet replacée dans les grands enjeux d’une société en constante évolution).
    En savoir plus : http://www.armand-colin.com/histoire-de-la-presse-en-france-xxe-xxie-siecles-9782200613327

  • DEVRIM GURSEL Zeynep, Image Brokers. Visualizing World News in the Age of Digital Circulation, University of California Press, 2016, 424 p., $30.

    How does a photograph become a news image ? An ethnography of the labor behind international news images, Image Brokers ruptures the self-evidence of the journalistic photograph by revealing the many factors determining how news audiences are shown people, events, and the world. News images, Zeynep Gürsel argues, function as formative fictions – fictional insofar as these images are constructed and culturally mediated, and formative because their public presence and circulation have real consequences in the world. Set against the backdrop of the War on Terror and based on fieldwork conducted at photojournalism’s centers of power, Image Brokers offers an intimate look at an industry in crisis. At the turn of the 21st century, image brokers—the people who manage the distribution and restriction of news images—found the core technologies of their craft, the status of images, and their own professional standing all changing rapidly with the digitalization of the infrastructures of representation. From corporate sales meetings to wire service desks, newsrooms to photography workshops and festivals, Image Brokers investigates how news images are produced and how worldviews are reproduced in the process.
    En savoir plus : http://www.ucpress.edu/book.php?isbn=9780520286375

  • DJIGO Sophie, L’éthique du gangster au cinéma. Une enquête philosophique, Presses universitaires de Rennes, 2016, 184 p., 19 euros.

    À travers l’analyse d’une dizaine de films des années trente jusqu’aux séries télévisées d’aujourd’hui, L’éthique du gangster au cinéma interroge le charme et l’attrait que nous éprouvons pour les gangsters à l’écran. Ainsi, comment le cinéma parvient-il à nous faire aimer l’abject et l’obscène dont nous nous détournons dans la réalité ? Ce paysage et ces questions sont principalement éthiques : codes, valeurs et vertus font partie de l’univers du gang.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4156

  • EBBRECHT-HARTMANN Tobias, PAGET Derek (dir.), Docudrama on European Television. A Selective Survey, Palgrave Macmillan UK, 2016, 285 p., 86 euros.

    This book explores docudrama as a creative response to troubled times. With generic characteristics formed via traditions in theatre as well as film, and with claims to fact underscored by investigative journalism, television docudrama examines key events and personalities in unfolding national histories. Post-Fall of the Berlin Wall, docudrama has become a means for nations to work through traumatic experiences both within national borders and Europe-wide. In this regard, it is an important genre for television networks as they attempt to make sense of complex current events. These authors offer a template for further study and point towards ways in which European television cultures, beyond those discussed here, might be considered in the future.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/de/book/9781137499783

  • EDWARDS Paul, Perle noire. Le photobook littéraire, Presses universitaires de Rennes, 2016, 348 p., 32 euros.

    Perle noire est la première étude complète du photobook littéraire. Il en étudie l’émergence et les contours. Il analyse la technique qui a favorisé son essor et met en relief ses enjeux poétiques et esthétiques. Il comble ainsi une lacune notable dans le champ critique de la photolittérature. Une chronologie de l’illustration, une riche iconographie (250 reproductions) et un répertoire critique de la photolittérature qui complète celui de Soleil noir. Photographie et littérature, témoignent de l’ampleur de ce phénomène aussi riche que méconnu.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4130

  • EIDE Martin, SJOVAAG Helle, OVE LARSEN Leif (dir.), Journalism Re-examined. Digital Challenges and Professional Orientations (Lessons from Northern Europe), Chicago, University of Chicago Press, 2016, 215 p.

    The digital era has posed innumerable challenges to the business and practice of journalism. Journalism Re-examined sets out an institutional theoretical framework for exploring the journalistic institution in the digital age and analyzes how it has responded to those profound changes in its social and professional practices, norms, and values. Building their analysis around the concept of these changes as reorientations, the contributors present a number of case studies, with a particular emphasis on journalism in the Nordic countries. They explore not just straight news and investigative journalism, but also delve into lifestyle and documentary coverage, all with the aim of understanding the reorientations facing journalism and the ways they might present a sustainable future path.
    En savoir plus : http://press.uchicago.edu/ucp/books/book/distributed/J/bo25035299.html

  • FERIN CUNHA Isabel, SERRANO Estrela, FIGUEIRA João (dir.), The Political Corruption seen by Journalists and Politicians, Labcom books, 2016. Téléchargement en ligne.

    The book Political Corruption seen by Journalists and Politicians is the fourth collective publication in the context of the project Political Corruption in Media : a compared perspective (FCT : Reference : FCT PTDC/IVC-COM/5244/2012), coordinated by Isabel Ferin Cunha. The book contains a preface by the Deputy General Prosecutor and national member at Eurojust, António Cluny, and three articles by the project researchers, Isabel Ferin Cunha, Estrela Serrano and João Figueira, which talk about the relationship between Media, Journalism, Justice and Politics. However, the work’s uniqueness is in the presentation of results of interviews with politicians and journalists. The interviews with politicians occur in the context of parliamentary inquiries and are presented by Estrela Serrano. The 13 interviews with journalists were conducted by Joao Figueira. Through the interviews with politicians we learned about their perceptions regarding Justice and the journalists’ performances, based on the corruption cases studied in the project — BPN, Hidden Face (“Face Oculta”), Freeport and Submarines. By means of interviews with journalists we understood the constraints to which they are subjected, as well as the autonomy that they have to produce their own autonomous research in what the judicial investigation is concerned.
    En savoir plus : http://www.labcom-ifp.ubi.pt/book/264

  • GÜÇLÜ Özlem, Female Silences, Turkey’s Crises. Gender, Nation and Past in the New Cinema of Turkey, Newcastle, Cambridge Scholars Publishing, 2016, 220 p., £48.

    In the mid-1990s Turkish cinema experienced a remarkable revival. However, what is particularly unusual about this revival is the emergence of a new representational form : silent, inaudible characters. Equally unusual is the fact that this new on-screen silence had a gender(ed/ing) aspect, since, for the most part, the mute(d) characters were female. This book focuses on these newly emergent silent female characters in the new cinema of Turkey, and explores the relationship between the ‘new’ female representational form, the ‘new’ cinema of Turkey, and the ‘new’ socio-political climate in Turkey after the September 12, 1980 military coup. It investigates two central questions : what are the functions, formations and operations of these silent female characters, and why did this female representational form emerge specifically in this timeframe ? Bearing a cinematic function of instrumentality and exposing, one way or another, a close association between point of view and discursive authority in the films studied, the silent female representational form in the new cinema of Turkey is a cinematic symptom of the on-going struggle over the disrupted orders of gender, nation and national memory due to an increase in thus-far silenced or marginalized voices in Turkey. The silent form not only functions as a cinematic instrument to reveal crises in hegemonic power positions, but also becomes a battleground within a struggle for (re)obtaining a position of discursive authority in the realms of gender, nation and past. The silent form in itself becomes an instrument on the discursive level, which enables a response to Turkey’s crises in these three interconnected realms in the post-1980s.
    En savoir plus : http://www.cambridgescholars.com/female-silences-turkeys-crises

  • GOMEZ CRUZ Edgar, LEHMUSKALLIO Asko (dir.), Digital Photography and Everyday Life. Empirical Studies on Material Visual Practices, London and New York, Routledge, 2016, 296 p., £28.

    Digital Photography and Everyday Life : Empirical studies on material visual practices explores the role that digital photography plays within everyday life. With contributors from ten different countries and backgrounds in a range of academic disciplines - including anthropology, media studies and visual culture - this collection takes a uniquely broad perspective on photography by situating the image-making process in wider discussions on the materiality and visuality of photographic practices and explores these through empirical case studies. By focusing on material visual practices, the book presents a comprehensive overview of some of the main challenges digital photography is bringing to everyday life. It explores how the digitization of photography has a wide-reaching impact on the use of the medium, as well as on the kinds of images that can be produced and the ways in which camera technology is developed. The exploration goes beyond mere images to think about cameras, mediations and technologies as key elements in the development of visual digital cultures.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Digital-Photography-and-Everyday-Life-Empirical-Studies-on-Material-Visual/Gomez-Cruz-Lehmuskallio/p/book/9781138899810

  • GONCALVES Gisela, SERRA J. Paulo (dir.), Politics and Web 2.0 : The Participation Gap, Wilmington, Vernon Press, 2016, 184 p., 45 euros.

    A point of departure for this book is the paradox between the seemingly limitless promise modern web technologies hold for enhanced political communication and their limited actual contribution. Empirical evidence indicates that neither citizens nor political parties are taking full advantage of online platforms to advance political participation. This is particularly evident when considering the websites of political parties, which have taken on two main functions : i) Disseminating information to citizens and journalists about the history, structure, programme and activities of the party ; ii) Monitoring citizens’ opinions in regard to different political questions and policy proposals that are under discussion. Despite the integration of websites into political parties’ “permanent campaigns” (Blumenthal), television continues to be seen as the core medium in political communication and one-way and top-down communication strategies still prevail. In other words, it is still “business as usual”. This book questions whether Web 2.0 could help enhance citizens’ political participation. It offers a critical examination of the current state of the art from diverse perspectives, highlights persisting gaps in our knowledge and identifies a promising stream of further research. The ambition is to stimulate debate around the party-citizen "participation mismatch" and the role and place of modern web technologies in this setting.
    En savoir plus : https://vernonpress.com/title?id=138%20#.V3OFUa66zow

  • HAYNES Nell, Social Media in Northern Chile, Londres, UCL Press, 2016, 224 p.. Téléchargement en ligne.

    Based on 15 months of ethnographic research in the city of Alto Hospicio in northern Chile, this book describes how the residents use social media, and the consequences of this use in their daily lives. Nell Haynes argues that social media is a place where Alto Hospicio’s residents – or Hospiceños – express their feelings of marginalisation that result from living in city far from the national capital, and with a notoriously low quality of life compared to other urban areas in Chile. In actively distancing themselves from residents in cities such as Santiago, Hospiceños identify as marginalised citizens, and express a new kind of social norm. Yet Haynes finds that by contrasting their own lived experiences with those of people in metropolitan areas, Hospiceños are strengthening their own sense of community and the sense of normativity that shapes their daily lives. This exciting conclusion is illustrated by the range of social media posts about personal relationships, politics and national citizenship, particularly on Facebook.
    En savoir plus : http://www.ucl.ac.uk/ucl-press/browse-books/social-media-in-northern-chile?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=air-l

  • HEARNS-BRANAMAN Jesse Owen, Journalism and the Philosophy of Truth. Beyond Objectivity and Balance, Oxford, Routledge, 2016, 156 p., £85.

    This book bridges a gap between discussions about truth, human understanding, and epistemology in philosophical circles, and debates about objectivity, bias, and truth in journalism. It examines four major philosophical theories in easy to understand terms while maintaining a critical insight which is fundamental to the contemporary study of journalism. The book aims to move forward the discussion of truth in the news media by dissecting commonly used concepts such as bias, objectivity, balance, fairness, in a philosophically-grounded way, drawing on in depth interviews with journalists to explore how journalists talk about truth.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Journalism-and-the-Philosophy-of-Truth-Beyond-Objectivity-and-Balance/Hearns-Branaman/p/book/9781138887459

  • HOSKINS Andrew, TULLOCH John, Risk and Hyperconnectivity. Media and Memories of Neoliberalism, Oxford University Press, 2016, 344 p., £20.

    List of chapters

    Chapter 1 : Introduction
    Chapter 2 : Cultural Memory, Premediation and Risk Narratives : Remembering Neoliberalism in the Global Financial Crisis
    Chapter 3 : Print Media and the Climax of the Global Financial Crisis : A Case Study of Images, Narratives, Genres and Memories
    Chapter 4 : The New Protest Movements and Dialogical Thinking : Peripheral and Connective Logics
    Chapter 5 : The New Protest Movements and Mainstream Newspapers : A Case Study of the 2009 London Anti-G20 Demonstrations
    Chapter 6 : From Tabloids to Broadsheets : A Case Study of ’Everyday’ and ’Pre-Mediated’ Journalism during the Global Financial Crisis
    Chapter 7 : Defining Perception in Established Media and the Challenge from Emergence : Two Case Studies
    Chapter 8 : Memory and the Archival Event : A Case Study of the Coroner’s Inquest into the 2005 London Bombings
    Chapter 9 : The 2011 English riots : A Case Study
    Chapter 10 : The Piketty Event : A Case Study
    Chapter 11 : Hacked Off : A Case Study of the New Risk of Emergence
    Chapter 12 : On Memory and Forgetting


    En savoir plus : https://global.oup.com/academic/product/risk-and-hyperconnectivity-9780199375509?cc=gb&lang=en&

  • IMRE Anikó, TV Socialism, Duke University Press Books, 2016, 328 p., £19.

    In TV Socialism, Anikó Imre provides an innovative history of television in socialist Europe during and after the Cold War. Rather than uniform propaganda programming, Imre finds rich evidence of hybrid aesthetic and economic practices, including frequent exchanges within the region and with Western media, a steady production of varied genre entertainment, elements of European public service broadcasting, and transcultural, multi-lingual reception practices. These televisual practices challenge conventional understandings of culture under socialism, divisions between East and West, and the divide between socialism and postsocialism. Taking a broad regional perspective encompassing Eastern Europe and the Soviet Union, Imre foregrounds continuities between socialist television and the region’s shared imperial histories, including the programming trends, distribution patterns, and reception practices that extended into postsocialism. Television, she argues, is key to understanding European socialist cultures and to making sense of developments after the end of the Cold War and the enduring global legacy of socialism.
    En savoir plus : http://www.combinedacademic.co.uk/tv-socialism

  • JUHEM Philippe, SEDEL Julie (dir.), Agir par la parole. Porte-paroles et asymétries de l’espace public, Presses universitaires de Rennes, 2016, 224 p., 20 euros.

    Dans les espaces politiques civilisés de nos États parlementaires, les conflits politiques et les revendications ne prennent plus des formes violentes mais passent par l’usage de discours politiques contrôlés au sein d’un espace public institutionnalisé. Aussi la tentation est forte pour les journalistes ou les analystes de considérer que la qualité des porte-paroles joue un rôle décisif dans le résultat final des interactions conflictuelles du jeu politique.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4148

  • KRAIDY Marwan M., The Naked Blogger of Cairo. Creative Insurgency in the Arab World, Cambridge, Harvard University Press, 2016, 304 p., $40.

    Uprisings spread like wildfire across the Arab world from 2010 to 2012, fueled by a desire for popular sovereignty. In Tunisia, Egypt, Syria, and elsewhere, protesters flooded the streets and the media, voicing dissent through slogans, graffiti, puppetry, videos, and satire that called for the overthrow of dictators and the regimes that sustained them. Investigating what drives people to risk everything to express themselves in rebellious art, The Naked Blogger of Cairo uncovers the creative insurgency at the heart of the Arab uprisings. While commentators have stressed the role of social media, Marwan M. Kraidy shows that the essential medium of political expression was not cell phone texts or Twitter but something more fundamental : the human body. Brutal governments that coerced citizens through torture and rape found themselves confronted with the bodies of protesters, burning with defiance and boldly violating taboos. Activists challenged authority in brazen acts of self-immolation, nude activism, and hunger strikes. The bodies of dictators became a focus of ridicule. A Web series presented Syria’s Bashar al-Assad as a pathetic finger puppet, while cartoons and videos spread a meme of Egypt’s Hosni Mubarak as a regurgitating cow. The rise of digital culture complicates our understanding of the human body in revolutionary times. As Kraidy argues, technology publicizes defiance, but the body remains the vital nexus of physical struggle and digital communication, destabilizing distinctions between “the real world” and virtual reality, spurring revolutionary debates about the role of art, and anchoring Islamic State’s attempted hijacking of creative insurgency.
    En savoir plus : http://www.hup.harvard.edu/catalog.php?isbn=9780674737082

  • LEWIS Tania, MARTIN Fran, SUN Wanning, Telemodernities. Television and Transforming Lives in Asia, Duke University Press Books, 2016, 328 p., £21.

    Yoga gurus on lifestyle cable channels targeting time-pressured Indian urbanites ; Chinese dating shows promoting competitive individualism ; Taiwanese domestic makeover formats combining feng shui with life planning advice : Asian TV screens are increasingly home to a wild proliferation of popular factual programs providing lifestyle guidance to viewers. In Telemodernities Tania Lewis, Fran Martin, and Wanning Sun demonstrate how lifestyle-oriented popular factual television illuminates key aspects of late modernities in South and East Asia, offering insights not only into early twenty-first-century media cultures but also into wider developments in the nature of public and private life, identity, citizenship, and social engagement. Drawing on extensive interviews with television industry professionals and audiences across China, India, Taiwan, and Singapore, Telemodernities uses popular lifestyle television as a tool to help us understand emergent forms of identity, sociality, and capitalist modernity in Asia.
    En savoir plus : http://www.combinedacademic.co.uk/telemodernities

  • MAES Bruno, Les livrets de pèlerinage. Imprimerie et culture dans la France moderne, Presses universitaires de Rennes, 2016, 342 p., 23 euros.

    Comment l’imprimerie a-t-elle modifié la culture orale des pèlerinages, faite de cantiques chantés, de récits de miracles dits et mimés ? Après une riche enquête sur 596 livrets concernant 216 sanctuaires sur trois siècles, cette étude examine les rapports entre imprimerie et culture. Agent de la pastorale, le livret transforme le fidèle dès lors qu’il sait lire. Mais dans quelle mesure l’imprimé tient-il compte de son auditoire ? Cet ouvrage étudie de manière transversale l’histoire du livre (production, intention des auteurs, consommation de l’objet) et sa chronologie (livrets flamboyants, du temps des controverses, et le long temps de l’aventure individuelle).
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4157

  • MARCOCCIA Michel, Analyser la communication numérique écrite, Paris, Armand Colin, 2016, 160 p., 21 euros.

    Le développement et la diffusion de l’internet et des technologies numériques ont transformé la communication écrite en faisant émerger une de ses modalités particulières : la communication numérique écrite. Cet ouvrage veut aider les étudiants à appréhender les caractéristiques de ces nouveaux écrits et à analyser diverses situations de communication numérique (messageries, forums, réseaux socio-numériques, tchats, etc.). En mêlant concepts théoriques, principes méthodologiques et description des phénomènes discursifs et communicatifs les plus remarquables, cet ouvrage répond aux diverses questions que peut se poser l’étudiant face à ces écrits : quelles sont les théories et les méthodes les plus pertinentes pour analyser la communication numérique écrite ? Quelles sont les spécificités de ces écrits ? Quels effets a la communication numérique écrite sur l’organisation des échanges communicatifs, sur l’établissement de relations interpersonnelles ou sur la construction de l’identité ?
    En savoir plus : http://www.armand-colin.com/analyser-la-communication-numerique-ecrite-9782200602987

  • MINKALA-NTADI Pierre, La tutelle politique dans la production de l’information de presse en Afrique francophone. Le cas du Congo-Brazzavillle, Paris, L’Harmattan, 2016, 196 p., 20,5 euros.

    Ce livre traite de l’évolution de la presse africaine francophone dans un contexte de mutations sociopolitiques récurrentes. S’appuyant sur le cas particulier du Congo-Brazzaville, l’analyse démontre clairement comment les mutations sociopolitiques induisent des logiques sociales de la communication qui interfèrent dans la médiatisation de l’expérience sociale. Mais au-delà de cette analyse du terrain congolais, cet ouvrage offre au lecteur des outils théoriques pour interpeller le rapport des médias avec le politique.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=51095

  • MOIRA Cristiá, Imaginaire péroniste Esthétique d’un discours politique, 1966-1976, Presses universitaires de Rennes, 2016, 262 p., 21 euros.

    Animé par la volonté d’explorer la complexité d’un imaginaire prégnant dans la culture politique argentine, cet ouvrage étudie les interactions entre les acteurs sociaux, le pouvoir en place et le champ de la création visuelle au cours d’une période particulièrement agitée de l’histoire de l’Amérique latine. Il questionne les usages politiques de l’image et leur rapport aux sensibilités sociales en Argentine au cours d’une décennie encadrée par deux coups d’État.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4139

  • NADLER Anthony M., Making the News Popular. Mobilizing U.S. News Audiences, University of Illinois Press, 2016, 240 p., £25.

    The professional judgment of gatekeepers defined the American news agenda for decades. Making the News Popular examines how subsequent events brought on a post-professional period that opened the door for imagining that consumer preferences should drive news production—and unleashed both crisis and opportunity on journalistic institutions. Anthony Nadler charts a paradigm shift, from market research’s reach into the editorial suite in the 1970s through contemporary experiments in collaborative filtering and social news sites like Reddit and Digg. As Nadler shows, the transition was and is a rocky one. It also goes back much further than many experts suppose. Idealized visions of demand-driven news face obstacles with each iteration. Furthermore, the post-professional philosophy fails to recognize how organizations mobilize interest in news and public life. Nadler argues that this civic function of news organizations has been neglected in debates on the future of journalism. Only with a critical grasp of news outlets’ role in stirring broad interest in democratic life, he says, might journalism’s digital crisis push us towards building a more robust and democratic news media.
    En savoir plus : http://www.combinedacademic.co.uk/making-the-news-popular

  • PALMIERI Joëlle, TIC, colonialité, patriarcat, Editions Langaa, 2016, 296 p.

    Cet ouvrage interroge la politisation/dépolitisation des organisations de femmes et féministes en contexte de mondialisation. Il explore des pistes africaines et en particulier l’Afrique du Sud et le Sénégal. Dépassant les notions de néolibéralisme et de « fracture numérique de genre », l’auteure s’intéresse, à travers les usages des TIC par lesdites organisations, aux facteurs de l’inhibition ou de la genèse de l’action politique et plus particulièrement aux mécanismes de son institutionnalisation. Elle fait ainsi apparaître que les impacts de TIC et les inégalités de genre se conjuguent, aggravent et accélèrent les hiérarchies sociales et paradoxalement peuvent créer des espaces où des savoirs non dominés de genre émergent. Elle dissocie domination et pouvoir. Cet ouvrage introduit alors de nouvelles pistes pour une épistémologie féministe : les sociétés contemporaines, fortement empreintes de connexion numérique, mixent colonialité du pouvoir et patriarcat et ce double système de domination peut faire création épistémique.
    En savoir plus : http://www.langaa-rpcig.net/TIC-colonialite-patriarcat-Societe.html#

  • PATERSON C., LEE D., SAHA A., ZOELLNER A. (dir.) , Advancing Media Production Research. Shifting Sites, Methods, and Politics, Londres, Palgrave Macmillan, 2016, 240 p., £50.

    This anthology explores challenges to understanding the nature of cultural production, exploring innovative new research approaches and improvements to old approaches, such as newsroom ethnography, which will enable clearer, fuller understanding of the workings of journalism and other forms of media and cultural production.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/gb/book/9781137541932

  • RENAUT Aurore, Roberto Rossellini, De L’histoire à La Télévision, Éditions Le Bord de l’eau, 2016, 366 p., 28,6 euros.

    Au tournant des années 1960, Roberto Rossellini abandonne le cinéma et entreprend une série de films didactiques pour la télévision qui le passionnera jusqu’à sa mort, en 1977. Ce livre, qui fait suite à un premier ouvrage collectif sur le sujet, revient sur les origines du projet didactique et étudie les formes historiques et esthétiques de ces films singuliers réalisés dans le contexte des télévisions européennes d’État et consacrés à des personnalités importantes de l’histoire occidentale. Il aborde chronologiquement cette filmographie biographique en repartant des deux premiers films-cinéma, Les Onze fioretti de François d’Assise et Viva l’Italia, et en analysant tous les films-télé de La Prise de pouvoir par Louis XIV à Descartes et jusqu’au Messie, qui marquait le retour de Rossellini au cinéma. Cet ouvrage présente, à travers son analyse des sources utilisées pour l’écriture des scénarios, les stratégies d’écriture du cinéaste et de ses scénaristes, notamment Jean Gruault, Jean-Dominique de La Rochefoucauld et Luciano Scaffa qui furent les principaux collaborateurs de cette épopée didactique.
    En savoir plus : http://www.editionsbdl.com/fr/books/roberto-rossellini-de-lhistoire-la-tlvision/529/

  • ROLLAND LOZACHMEUR Ghislaine (dir.), Les mots en guerre. Les discours polémiques : aspects sémantiques, stylistiques, énonciatifs et argumentatifs, Presses universitaires de Rennes, 2016, 520 p., 25 euros.

    Cet ouvrage, qui réunit des chercheurs spécialistes de linguistique, de littérature, de philosophie, d’informatique et d’histoire, explore le rôle des mots dans la polémique, depuis l’Antiquité et la Renaissance jusqu’au XXIe siècle. En quoi les mots fonctionnent-ils comme les adjuvants du polémiqueur ? En quoi ces mots sont-ils des détonateurs, des armes de guerre ?
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4123

  • SAMPAIO-DIAS Susana, Reporting Human Rights, Peter Lang, 2016, 220 p., 79 euros.

    Reporting Human Rights provides a systematic examination of human rights news and reporting practices from inside the world of television news production. From an interdisciplinary perspective, the book discusses the potential of journalism in contributing to human rights protection, awareness and debate, in ignoring, silencing or misrepresenting human rights issues around the world or, in extreme situations, in inciting hatred, genocide and crimes against humanity. It provides insight into how journalists translate human rights issues, revealing different reporting patterns and levels of detail in reporting, and suggesting different levels of engagement with human rights problems. The book explains the most important factors that encourage or limit the coverage of human rights news. Grounded in a close examination of the news production processes and key moments where possible human rights stories are contemplated, decided or eventually ignored, the book opens up new insights into the complexities and constraints of human rights reporting today.
    En savoir plus : https://www.peterlang.com/view/product/31361

  • THAKORE Bhoomi K., South Asians on the U.S. Screen. Just Like Everyone Else ?, Lanham, Rowman & Littlefield, 2016, 178 p., $80.

    How does the media influence society ? How do media representations of South Asians, as racial and ethnic minorities, perpetuate stereotypes about this group ? How do advancements in visual media, from creative storytelling to streaming technology, inform changing dynamics of all non-white media representations in the 21st century ? Analyzing audience perceptions of South Asian characters from The Simpsons, Slumdog Millionaire, Harold and Kumar, The Office, Parks and Recreation, The Big Bang Theory, Outsourced, and many others, Bhoomi K. Thakore argues for the importance of understanding these representations as they influence the positioning of South Asians into the 21st century U.S. racial hierarchy. On one hand, increased acceptance of this group into the entertainment fold has informed audience perceptions of these characters as “just like everyone else.” However, these images remain secondary on the U.S. Screen, and are limited in their ability to break out of traditional stereotypes. As a result, a normative and assimilated white American identity is privileged both on the Screen, and in our increasingly multicultural society.
    En savoir plus : https://rowman.com/ISBN/9781498506564

  • TSALA MBANI André Liboire, Regard critique sur le fantasme contemporain de la "société de communication". L’idéologie de la cybernétique, Paris, L’Harmattan, 2016, 270 p., 27 euros.

    La communication par machines interposées qui est érigée aujourd’hui en valeur centrale de la société, parce que gage de la reliance sociale et donc de la paix et du progrès de l’humanité, en lieu et place de l’homme, a-t-elle pu mettre définitivement fin à l’entropie et à la barbarie planétaire engendrées par les deux guerres mondiales, selon le rêve de Norbert Wiener, l’inventeur de la cybernétique ? C’est toute la problématique de ce livre.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50782

  • WHEATLEY Helen, Spectacular Television : Exploring Televisual Pleasure, I.B.Tauris & Co Ltd, 2016, 288 p., £17.

    Today, it is tempting to see the rise of HD television as ushering in a new era of spectacular television. Yet since its earliest days, the medium has been epitomised by spectacle and offered its viewers diverse forms of visual pleasure. Looking at the early promotion of television and the launch of colour broadcasting, Spectacular Television traces a history of television as spectacular attraction, from its launch to the contemporary age of surround sound, digital effects and HD screens. In focusing on the spectacle of nature, landscape, and even our own bodies on television via explorations of popular television dramas, documentary series and factual entertainment, and ambitious natural history television, Helen Wheatley answers the questions : what is televisual pleasure, and how has television defined its own brand of spectacular aesthetics ?
    En savoir plus : http://www.ibtauris.com/Books/The%20arts/Film%20TV%20%20radio/Television/Spectacular%20Television%20Exploring%20Televisual%20Pleasure.aspx?menuitem=%7BB571EE45-263D-4532-A616-771699D984CA%7D

  • YESIL Bilge, Media in New Turkey The Origins of an Authoritarian Neoliberal State, University of Illinois Press, 2016, 230 p., $28.

    In Media in New Turkey, Bilge Yesil unlocks the complexities surrounding and penetrating today’s Turkish media. Yesil focuses on a convergence of global and domestic forces that range from the 1980 military coup to globalization’s inroads and the recent resurgence of political Islam. Her analysis foregrounds how these and other forces become intertwined, and she uses Turkey’s media to unpack the ever-more-complex relationships. Yesil confronts essential questions regarding : the role of the state and military in building the structures that shaped Turkey’s media system ; media adaptations to ever-shifting contours of political and economic power ; how the far-flung economic interests of media conglomerates leave them vulnerable to state pressure ; and the ways Turkey’s politicized judiciary criminalizes certain speech. Drawing on local knowledge and a wealth of Turkish sources, Yesil provides an engrossing look at the fault lines carved by authoritarianism, tradition, neoliberal reform, and globalization within Turkey’s increasingly far-reaching media.

    Contents :

    Introduction
    Chapter 1. Politics and Culture in Turkey
    Chapter 2. Political Economic Transformation of Media in the 1990s
    Chapter 3. Containing Kurdish Nationalism and Political Islam in the 1990s
    Chapter 4. The AKP Era : Between the Market and the State
    Chapter 5. The Remaking of the Media-Military-State Relationships in the Early Twenty-First Century
    Chapter 6. Gezi Park Protests, Corruption Investigation, and the Control of the Online Public Sphere
    Conclusion
    Epilogue


    En savoir plus : http://www.press.uillinois.edu/books/catalog/63zrn5ey9780252040177.html

  • ZETLAOUI Tiphaine, Société numérique, Paris, L’Harmattan, 2016, 132 p., 15 euros.

    Quels regards portés sur la société numérique ? Quels sont ses rouages institutionnels ? Et comment les bâtisseurs de l’économie virtuelle ont-ils pensé l’architecture techno-symbolique des réseaux mondiaux de communication ? L’affirmation de cette société s’accompagne de représentations idéologiques et d’initiatives - incitatives et régulatrices - qui font écho à celles qui étaient produites au sujet des premiers réseaux de télécommunication de type télégraphique. En définitive, quel avenir donner à cette société où chacun peut prendre part ?
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50587&razSqlClone=1

    Articles/Revues
  • "Crime en ligne", Réseaux, n° 197-198, 2016/3-4. Coord. : Bilel Benbouzid, Daniel Ventre.

    Bilel Benbouzid, Daniel Ventre : Pour une sociologie du crime en ligne. Hackers malveillants, cybervictimations, traces du web et reconfigurations du policing

    DOSSIER : CRIME EN LIGNE

    Finn Brunton : Une histoire du spam. Le revers de la communauté en ligne
    Thomas Beauvisage, Kevin Mellet : Travailleurs du like, faussaires de l’e-réputation
    Benoit Dupont : Les liens faibles du crime en ligne. Écologie de la méfiance au sein de deux communautés de hackers malveillants
    Bilel Benbouzid, Sophie Peaucellier : L’escroquerie sur Internet. La plainte et la prise de parole publique des victimes
    David Myles, et al. : Résoudre des crimes en ligne. La contribution de citoyens au Reddit Bureau of Investigation
    Anne-Marie Côté, et al. : Statistiques et menaces numériques. Comment les organisations de sécurité quantifient la cybercriminalité

    VARIA

    Pierre Halté : Enjeux pragmatiques et sémiotiques de l’étude des émoticônes
    Marion Ink : Plaisanteries d’initiés. Définition et usages


    En savoir plus : http://www.cairn.info/revue-reseaux-2016-3.htm

  • "L’énonciation éditoriale", Semen, n° 41, 2016. Coord. : Marc Arabyan.

    Considérée en amont de la remise du manuscrit à l’éditeur, la notion d’énonciation éditoriale évoque la prise en compte de la publication par l’auteur. En aval, elle renvoie à la façon dont l’éditeur transforme le texte en livre par ses choix de production et de fabrication. D’où deux conceptions – esthétique et communicationnelle – divergentes et complémentaires. Mais les métiers du livre ont changé et l’informatique déplace aujourd’hui les textes du papier vers l’écran tandis que le manuscrit composé sur ordinateur évince l’imprimeur au profit du seul éditeur. Quelles questions cette évolution pose-t-elle à l’intelligence des textes ? Quelles nouvelles écritures apparaissent-elles ?
    En savoir plus : http://pufc.univ-fcomte.fr/fiche_ouvrage.php?isbn=978-2-84867-553-4&&id_titre=2063285268

  • "La voie des sens", Hermès, n° 74, juin 2016. Coord. : B. Munier et É. Letonturier

    Que la communication engage les cinq sens tombe sous le sens... Ce n’est hélas pas toujours le cas. En effet, la civilisation occidentale a établi la prédominance de la vue et de l’ouïe, et la dévalorisation du toucher, de l’odorat et du goût, réputés « animaux ». La dictature des écrans et des casques confirme aujourd’hui cette mise en ordre en nous engageant dans des formes de communication de plus en plus désincarnées. Une réaction semble pourtant se produire, avec des initiatives tous azimuts pour valoriser les « sens de l’intime » : ateliers olfactifs, culinaires, œnologiques, thérapies manuelles, etc. Tout se passe comme si notre époque voulait remettre en question la vieille hiérarchie des sens et découvrir de nouvelles façons, plus chaleureuses, d’expérimenter les relations avec autrui et avec le monde. Par ailleurs, les sciences humaines, la médecine, la biologie et les neurosciences malmènent nos certitudes : la classification de nos sens ne serait qu’un choix culturel parmi d’autres, nous aurions plus de cinq systèmes sensoriels et nos perceptions fonctionneraient d’une façon globale, croisée et multimodale. De ce foisonnement de projets et de recherches, on attendrait une communication plus authentique et ouverte à l’altérité. Las, le besoin de sensualité a beau être exprimé de différentes façons, il échoue souvent face à des angoisses plus profondes. La vulnérabilité de la chair, par exemple, menacée par la maladie et la déchéance, nous terrifie, étouffant le désir de jouissance et refermant l’individu sur lui-même. Pour rendre justice à ce domaine si complexe, ample et vivant et en dévoiler les multiples facettes, Hermès a choisi d’en diversifier les approches : à côté de contributions universitaires et pluridisciplinaires, on trouvera des témoignages et des récits. L’objet de ce numéro ? Dans une société ouverte et interactive, comment revaloriser les sens, à la hauteur de la difficulté de les vivre, sans céder ni au réductionnisme ni aux fausses évidences du sens commun ?
    En savoir plus : http://www.cnrseditions.fr/communication/7294-hermes-74-la-voie-des-sens.html

  • "Latin radio. Diversity, innovation and policies", Radio, Sound & Society Journal, Vol 1, n° 1, 2016. Coord. : Madalena Oliveira, Tiziano Bonini, Grazyna Stachyra.

    Table of Contents

    Editorials

    A new age for radio and sound studies (Madalena Oliveira, Tiziano Bonini, Grazyna Stachyra)
    Diversity, innovation and policies (Manuel Fernández Sande, Ignacio Gallego Pérez)

    Articles

    Community radios in the Portuguese-speaking space : mapping the differences of a community empowerment (Miguel Midões)
    Linguistic diversity and communication rights : the role of community media in the promotion of regional or minority languages in Europe (Isabel Lema Blanco, Miriam Meda González)
    Radio and the media regulation in Brazil (Bruno H. B. Rebouças, Elaine Nogueira Dias)
    The Brazilian public radio broadcasting service and the digital era : the case of the EBC (Carlos Eduardo Esch, Nelia R. del Bianco)
    Expanded radio. Rearrangements in Brazilian audio media markets (Marcelo Kischinhevsky, Leonardo de Marchi)
    How social media has affected audience’s direct participation in Spanish radio stations. The case of the National Radio of Spain (Manuel Martínez Martín)
    Radio versus television in Brazil : the in-between media genesis and development of Brazilian soap operas (Eduardo Vicente, Rosana Soares)


    En savoir plus : http://ecrea-radioresearch.eu/rss-journal/index.php/rssj/issue/view/1/showToc

  • "Le religieux, le sacré, le symbolique et la communication", Les Cahiers de la Sfsic, n° 12, juin 2016. Coord. : David Douyère.

    1. Présentation, David Douyère
    2. Stéphane Dufour, « Le sacré au prisme du sensible »
    3. Cécilia Brassier-Rodrigues, Agnès Bernard et Pascal Brassier, « Le marketing et la communication du sacré dans la société contemporaine »
    4. Stefan Bratosin, Mihaela-Alexandra Tudor, « Communication symbolique et culture numérique : religion, nouveaux medias et réseaux »
    5. Pascal Lardellier, « Les rites, des formes symboliques. Un dialogue au long cours entre Sic et anthropologie »
    6. Céline Bryon-Portet, « La dimension symbolique et sacrale de la communication maçonnique »
    7. Hervé Zénouda, « Industrialisation du sacré : « Kabbale New Age » et « Easy-Zen » »
    8. Larbi Megari, « Y a t-il une théorisation « islamique » de la communication dans le monde arabe ? »
    9. Camila Arêas, « Quand le voile islamique s’invite dans l’arène scientifique : enjeux de visibilité »
    10. Odile Riondet, « De « Communication and religion » à « Christianism as a public sphere of the digital world »
    11. Paul Bernadou, « Une anthropologie de la communication entre tradition et modernité ? Lourdes et ses miracles, itinéraire de recherche en SIC et propositions méthodologiques »
    12. David Douyère, « La religion communique – Christianisme catholique et communication, De quelques travaux menés »
    13. Andrea Catellani, « L’analyse sémiotique et socio-sémiotique de la communication religieuse »
    14. Etienne Damome, « Comprendre la situation religieuse africaine au miroir de ses radios »
    15. Jacques Perriault, « Le sacré dans l’image projetée »
    16. Gaspard Salatko, « Grammaires cultuelles et convenances esthétiques du christianisme »
    17. Gustavo Gomez-Mejia, « La conversion religieuse des formats numériques »
    18. Stéphane Amato, Eric Boutin, « Religieux et numérique : présentation de deux cas d’usages »
    19. Benoît Verdier, « Médiatisation des professionnels du croire, Les clercs de l’Église catholique romaine française au prisme d’une série télévisée »
    20. Charlotte Blanc, « La présence numérique des traditionalistes catholiques sur la blogosphère »
    21. Catherine Roth, « L’Église protestante, média invisible et Église-nation d’une minorité : le cas exemplaire des Saxons de Transylvanie »
    22. Philippe Gonzalez, « De l’expérience religieuse des évangéliques à la place des religions dans l’espace public ».

    En savoir plus : http://www.sfsic.org/index.php/publications-sfsic-300107/les-cahiers-de-la-sfsic

  • "Le roman parlementaire", Parlement[s], Revue d’histoire politique, n° 24, 2016. Coord. : Denis Pernot.

    Ce numéro interroge les liens qui se tissent entre l’intrigue parlementaire et l’intrigue romanesque, à travers des œuvres de Zola, de Vogüé, Léon Daudet, Trilby, Jules Romains, Maurice Barrès…, ainsi que la série House of cards. L’étude montre la fascination réciproque de deux parlementeurs, l’homme de lettres et l’homme politique, le roman participant souvent à l’antiparlementarisme ambiant.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4166

  • "Le roman parlementaire", Parlement[s], Revue d’histoire politique, n°24, 2016. Coord. : Denis Pernot.

    Ce numéro interroge les liens qui se tissent entre l’intrigue parlementaire et l’intrigue romanesque, à travers des œuvres de Zola, de Vogüé, Léon Daudet, Trilby, Jules Romains, Maurice Barrès…, ainsi que la série House of cards. L’étude montre la fascination réciproque de deux parlementeurs, l’homme de lettres et l’homme politique, le roman participant souvent à l’antiparlementarisme ambiant.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4166

  • "Les discours médiatiques", TDC, n° 1104, 1er juin 2016.

    De quelle mise en récit verbale et visuelle l’écriture journalistique procède-t-elle ? Dans quelle mesure les supports numériques que sont les médias en ligne et les réseaux sociaux transforment-ils la nature des discours médiatiques, la pratique des journalistes et leur relation à l’opinion publique ? Ce numéro propose des modules pour accompagner deux EPI (Enseignements pratiques interdisciplinaires) s’inscrivant dans le thème "Information, communication, citoyenneté" :
    « A la découverte d’un média numérique »
    « Rumeurs et désinformation ».
    En savoir plus : https://www.reseau-canope.fr/notice/tdc-n-1104-1er-juin-2016.html

  • "Lieux et création", Réseaux, n° 196, 2016/2. Coord. : Thomas Paris, Nathalie Raulet-Croset

    L’entrée dans une économie des réseaux numériques s’est accompagnée d’un engouement pour les activités de création et d’innovation et les lieux où elles se développent. Clusters, espaces de coworking, FabLabs, quartiers, villes ou territoires créatifs, etc., sont autant d’objets qui, s’ils renvoient à des origines, fonctions et enjeux variés, participent tous d’une perception dominante selon laquelle la création ou l’innovation seraient favorisées par des rencontres, des croisements, des métissages. L’objectif de ce numéro est d’essayer de comprendre, au-delà de l’effet de mode, les enjeux, les figures et les modalités de fonctionnement de la dimension locale dans les activités de création et d’innovation. Cela concerne tant des dispositifs conçus ad hoc que des logiques de concentration spontanée.
    En savoir plus : http://www.cairn.info/revue-reseaux-2016-2.htm

  • "Researching cross-media communication : Methodological approaches", Medie Kultur, Vol 32, n° 60, 2016. Coord. : Tem Frank Andersen

    Articles : Theme section

    From everyday communicative figurations to rigorous audience news repertoires : A mixed method approach to cross-media news consumption (Kim Christian Schrøder, Christian Kobbernagel)

    The media go-along : Researching mobilities with media at hand (Kristian Møller Jørgensen)

    Researching intimacy through social media : A cross-platform approach (Cristina Miguel)

    Cross-media communication in context : A mixed-methods approach (Anne Mette Thorhauge, Stine Lomborg)

    Investigating communication networks contextually : Qualitative network analysis as cross-media research (Andreas Hepp, Cindy Roitsch, Matthias Berg)

    The networked reception of transmedial universes : An experience-centered approach (Susana Tosca, Lisbeth Klastrup)

    Articles : Open section

    Colonising the academy ? Organisational mediatisation and public research institutions in Norway (Torgeir Uberg Nærland)

    Fra monteret monolog til direkte dialog (Freja Sørine Adler Berg)

    En systematik for ideudviklingsformater (Brian Lystgaard Due)

    Feed the dogs : The case of humanitarian communication in social media (Gry Høngsmark Knudsen, Domen Bajde)


    En savoir plus : http://ojs.statsbiblioteket.dk/index.php/mediekultur/issue/view/3284

  • "Television Studies", Screen, Volume 57, n°2, Eté 2016.

    Articles

    Introduction : situating television studies (by Karen Lury)
    In defence of the objectivity of evaluative television criticism (by Ted Nannicelli)
    ‘Quality television’ as a critical obstacle : explanation and aesthetics in television studies (by Elliott Logan)
    Broadcast drama and the problem of television aesthetics : home, nation, universe (by Helen Piper)
    Growing up and growing old with television : peripheral viewers and the centrality of care (by Amy Holdsworth and Karen Lury) People fever : on the popular passions of Peter Watkins’s /La Commune (Paris, 1871) (by Manuel Ramos-Martínez)
    Rethinking television indies : the impact of American Playhouse (by Chelsea McCracken)
    Corruption and its (dis)content : the rise and fall of Chinese officialdom television dramas (by Ying Zhu)


    En savoir plus : http://screen.oxfordjournals.org/content/57/2.toc

  • "The Aesthetics of Online Videos", Film Criticism, Volume 40, n° 2, 2016. Coord. : Stephen Groening.

    Table des matières

    Introduction : The Aesthetics of Online Videos - Stephen Groening

    Eliciting Euphoria Online : The Aesthetics of ’ASMR’ Video Culture - Rob Gallagher

    Beyond Fashion Tips and Hijab Tutorials : The Aesthetic Style of Islamic Lifestyle Videos - Kristin M. Peterson

    Amateurism and the Aesthetics of Lego Stop-Motion on YouTube - Shannon Brownlee

    Race at the Interface : Rendering Blackness on WorldStarHipHop.com - Lauren M. Cramer

    "How Do You ’Do’ Bokeh ?" The Aesthetics of How-to Videos about Background Blur and Eroticized Women - Michele White


    En savoir plus : http://www.filmcriticismjournal.org/

  • "The Spanish Civil War 80 years on : Discourse, memory and the media", Catalan Journal of Communication & Cultural Studies, Volume 8, n° 1, avril 2016. Coord. : Ruth Sanz Sabido, Stuart Price et Laia Quílez.

    Table des matières

    Editorial. The Spanish Civil War 80 years on : Discourse, memory and the media – introduction to the special issue (Sanz Sabido, Ruth ; Price, Stuart ; Quílez, Laia)

    Local memories : Conflict and lived experience in the Spanish Civil War (Sanz Sabido, Ruth)

    Postmemory of the Spanish Civil War : Cinematographic constructions of the conflict in the twenty-first century (Coronado Ruiz, Carlota)

    The foreign countdown : Historical memory and the Spanish Civil War in contemporary Argentinian literature (Sánchez, Mariela Paula)

    Those wars are also my war : An approach to practices of postmemory in the contemporary Spanish comic (Galán Fajardo, Elena ; Rueda Laffond, José Carlos)

    Feminine resistances : The figure of the Republican woman in Carolina Astudillo’s documentary cinema (Quílez Esteve, Laia)

    Revolutionizing the ‘national means of expression’ : The influence of Soviet film culture in pre-Civil War Spain (Fibla Gutierrez, Enrique)

    The Spanish Earth (1937) : The circumstances of its production, the film and its reception in the United States and United Kingdom (Houssart, Mark)

    The bombing of Guernica in documentary film : Art and anniversary as discursive elements (Cueto Asín, Elena)

    Simulating history in contemporary board games : The case of the Spanish Civil War (Gonzalo Iglesia, Juan Luis)

    Wind on the fog : A reflection on the policy of historical memory at Televisió de Catalunya through the documentary Perseguits i salvats (Castelló, Enric ; Romano, María José)

    The Spanish Civil War and the construction of Neorealist Greek cinema : An introductory study of Nikos Koundouros’ To Potami (Villanueva Baselga, Sergio)

    Memory politics and Memorial Democràtic in Catalonia (Messenger, David A.)


    En savoir plus : http://www.ingentaconnect.com/content/intellect/cjcs/2016/00000008/00000001;jsessionid=415mo3peipqd7.alice

  • "Transgresser en politique", Parlement[s], Revue d’histoire politique, n°23, 2016. Coord. : Marie Aynié et Frédéric Fogacci

    Des normes, officielles ou implicites, régulent l’exercice de l’activité politique en France, qu’il s’agisse du respect du cadre républicain, des règles du jeu politique et de l’affiliation partisane, ou de l’autocontrôle de son discours et d’une modération de ton propres au débat public. C’est pourquoi les transgresseurs, ceux qui bousculent ces normes, volontairement ou non, ou les ignorent, marquent leur époque, en bien ou en mal. À travers l’étude de quelques parcours, ce dossier s’interroge sur la portée réelle de ces transgressions, sur leur propension à faire bouger les lignes, mais aussi sur leur mise en scène et leur instrumentalisation dans des stratégies de communication politique visant à se distinguer.
    En savoir plus : http://www.parlements.org/revueparlements.html#23

  • LUIS Rita, "« Le peuple portugais est contre-révolutionnaire. » La perspective de la presse espagnole sur la révolution portugaise de 1974-1975", Histoire@Politique, n° 29, mai-août 2016.

    Le rapport de l’Espagne avec la révolution de 1974-1975 au Portugal a été profondément marqué par la situation dans laquelle se trouvait le régime franquiste : à mi-chemin entre la libéralisation défendue par le secteur technocratique, palpable dans la rhétorique « aperturista » (de l’ouverture), et le maintien du statu quo, dans le discours « inmovilista » opposé. L’information audiovisuelle étant le monopole de l’État, la presse écrite était le lieu de l’émergence de la dissension possible à l’intérieur de la sphère publique du régime. Avec les caractéristiques de cette sphère publique, la défense de la modération s’impose comme consensuelle. En ce sens, nous prétendons aborder l’opposition entre les catégories de « peuple » et de « masses » dans le discours dominant de la presse espagnole, car cette opposition définit, dans une certaine mesure, la couverture médiatique du processus révolutionnaire au Portugal.
    En savoir plus : http://histoire-politique.fr/index.php?numero=29&rub=dossier&item=270

  • Varia, Participations. Journal of Audience and Reception Studies, Vol. 13, n° 1, mai 2016.

    Articles

    Gross, Jonathan & Stephanie Pitts : ’Audiences for the contemporary arts : Exploring varieties of participation across art forms in Birmingham, UK’

    O’Neill, Sinéad, Joshua Edelman & John Sloboda : ’Opera and emotion : The cultural value of attendance for the highly engaged’

    Parsemain, Ava Laure : ’Do critical viewers learn from television ?’

    Wiard, Victor & David Domingo : ’Fragmentation versus convergence : University students in Brussels and the consumption of TV series on the Internet’

    Yecies, Brian, Jie Yang, Aegyung Shim, Kai Soh & Matthew Berryman : ’The Douban online social media barometer and the Chinese reception of Korean popular culture flows’

    Themed Section 1 : ‘Secret Cinema’

    Atkinson, Sarah & Helen W. Kennedy (Themed Section Editors) : ’Introduction : Inside-the-scenes – The rise of experiential cinema’

    Pett, Emma : ’"Stay disconnected" : Eventising Star Wars for transmedia audiences’

    Svensson, Alexander & Dan Hassoun : ’"Scream into your phone" : Second screen horror and controlled interactivity’

    McCulloch, Richard & Virginia Crisp : ’"Watch like a grown up … enjoy like a child" : Exhibition, authenticity, and film audiences at the Prince Charles Cinema’

    Levitt, Linda : ’Hollywood, nostalgia, and outdoor movies’

    Vivar, Rosana : ’A film bacchanal : Playfulness and audience sovereignty in San Sebastian Horror and Fantasy Film Festival’

    Atkinson, Sarah & Name Name (Themed Section Editors) : ’From conflict to revolution : The secret aesthetic, narrative spatialisation and audience experience in immersive cinema design’

    Themed Section 2 : ‘Consortium on Emerging Directions in Audience Research’

    Ranjana, Das & Brita Ytre-Arne (Themed Section Editors) : ’After the excitement : An introduction to the work of CEDAR’

    Mathieu, David, Miguel Vicente-Mariño, Maria José Brites, Inês Amaral, Niklas A. Chimirri, Juliane Finger, Bojana Romic, Minna Saariketo, Riitta Tammi, Marisa Torres da Silva & Liliana Pacheco, with contributions from Félix Ortega : ’Methodological challenges in the transition towards online audience research’

    Stehling, Miriam, Juliane Finger & Ana Jorge : ’Comparative audience research : A review of cross-national and cross-media audience studies’

    Kaun, Anne, Jannie Møller Hartley & Janis Juzefovics : ’In search of the invisible (audiences)’

    Pavlícková, Tereza & Jelena Kleut : ’Produsage as experience and interpretation’

    Mollen, Anne, Minna Saariketo & Jelena Kleut : ’Intersecting audience activities : An audience studies perspective on the materiality of design, platforms and interfaces’

    Ridder, Sander De, Lucia Vesnic-Alujevic & Bojana Romic : ’Challenges when researching digital audiences : Mapping audience research of software designs, interfaces and platforms’

    Murru, Maria Francesca : ’Listening, temporalities and epistemology : A hermeneutical perspective on mediated civic engagement’

    Murru, Maria Francesca & Miriam Stehling, with contributions from Inês Amaral & Marco Scarcelli : ’The civic value of being an audience : The intersection between media and citizenship in audience research’

    Vesnic-Alujevic, Lucia & Maria Francesca Murru : ’Digital audiences’ disempowerment : Participation or free labour’

    Dias, Patrícia & Ana Jorge : ’Audience experiencing of emotions in the contemporary media landscape’

    Zaborowski, Rafal & Fredrik Dhaenens : ’Old topics, old approaches ? "Reception" in television studies and music studies’

    Mathieu, David, Maria José Brites, Niklas A. Chimirri & Minna Saariketo : ’In dialogue with related fields of inquiry : The interdisciplinarity, normativity and contextuality of audience research’

    Themed Section 3 : ‘Exploring imaginary worlds : Audiences, fan cultures and geographies of the imagination’

    Wolf, Mark J.P : ’Foreword’

    Proctor, William & Richard McCulloch (Themed Section Editors) : ’Introduction’

    White, Daniel : ’Middle Earth Music : The sonic inhabitation of a fantasy world’

    O’Malley, Evelyn : ’Imagining Arden : Audience responses to place and participation at Taking Flight Theatre Company’s As You Like It’

    Jamieson, Gill & Ann McVitie : ’Noir Building ? : Understanding the immersive fandom of Noir City’

    Reagin, Nancy : ’Dances With Worlds : Karl May, "Indian" hobbyists, and German fans of the American West since 1912’

    McCormick, Casey : ’"There’s More Than One of Everything" : Navigating Fringe’s Cofactual Multiverse’

    Lyczba, Fabrice : ’Spectatoritis vs. World-Building : Sandbox spectatorship in American children’s silent film culture’

    Spanò, Carmen : ’Audience engagement with multi-level fictional universes : The case of Game of Thrones and its Italian fans’

    Norris, Craig : ’Japanese media tourism as World-Building : Akihabara’s Electric Town and Ikebukuro’s Maiden Road’

    Hassler-Forest, Dan : ’Skimmers, Dippers and Divers : Campire’s Steve Coulson on transmedia marketing and audience participation’


    En savoir plus : http://www.participations.org/Volume%2013/Issue%201/contents.htm

  • Varia, Communication & Society, Vol. 29, n° 3, juin 2016.

    Table des matières

    Charo LACALLE, Beatriz GOMEZ : The representation of women in the family in Spanish television fiction

    Josu MARTINEZ MARTINEZ : Searching for Ramuncho : foreign filmmakers in the French Basque Country

    Jose ManuelSANCHEZ DUARTE : The Net as a space for political militancy : technology and participation in the electoral campaign

    Felix ORTEGA MOHEDANO, Claudia PEREIRA GALHARDI, Juan-Jose IGARTUA : A quantitative approach to the television programs aimed to child and youth audience in Brazil

    Maria Veronica DE HARO DE SAN MATEO : Bullfighting as television entertainment during the Franco regime

    Oumar KANE : Communication studies, disciplination and the ontological stakes of interdisciplinarity : a critical review

    Concepcion FERNANDEZ VILLANUEVA, Juan Carlos REVILLA CASTRO : "Distant" beings or "human" beings : real images and strategies of implication or distancing from victims

    Martin ELENA : Framinginternational media in the face of social movements : CNN and Al-Jazeera English in the fall of Morsi

    Idoia ASTIGARRAGA AGIRRE, Amaia PAVON ARRIZABALAGA, Aitor ZUBEROGOITIA ESPILLA : Active audience ? : interaction of young people with television and online video content

    Guillermo LOPEZ-GARCIA : New leaderships, agendas and strategies : the campaign of Spanish general elections 2015 on Twitter


    En savoir plus : http://www.unav.es/fcom/communication-society/en/

  • Varia, Journal of Alternative and Community Media, Vol 1, 2016.

    Editorial

    Introduction (Chris Atton, Susan Forde)

    Invited Essays from our Editorial Advisory Board

    Overcoming net-centricity in the study of alternative and community media (Bart Cammaerts)
    Community media as rhizome : Expanding the research agenda (Nico Carpentier)
    Personal reflections on 50 years of radical media (John DH Downing)
    Alternative media and the question of power (Natalie Fenton)
    The global alternative and community media sector : Prospects in an era of climate crisis (Kerrie Foxwell-Norton)
    Alternative media for global crisis (Robert A Hackett)
    Living up to its politics (James F Hamilton)
    So many questions : What’s the point of researching and teaching alternative media ? (Tony Harcup)
    Media at the margins ? After the mainstreaming of participatory media practices (Arne Hintz)
    Social movement communications in the Year of the Monkey (Dorothy Kidd)
    Towards alternative media as critical media in Africa (Winston Mano, Lynete Lusike Mukhongo)
    Our voice : Indigenous communication as a cultural resource (Michael Meadows)
    Community media : Institutions, trust and groups (Ellie Rennie)
    Human agency and media praxis : Re-centring alternative and community media research (Clemencia Rodriguez)
    The state and community media (Pradip Thomas)

    Articles

    Alternative media, self-representation and Arab-American women (Kenza Oumlil)
    Putting the ‘love back in’ to journalism : Transforming habitus in Aboriginal affairs student reporting (Bonita Mason, Chris Thomson, Dawn Bennett, Michelle Johnston)
    Towards a reconceptualisation of the lumpenproletariat : The collective organisation of poverty for social change through participatory media (Cindy Vincent)
    The ‘imagined community’ of readers of hyperlocal news : A case study of Baristanet (Renee Barnes)
    Communicative sovereignty in Latin America : The case of Radio Mundo Real (Katherine Reilly)
    Community radio and peace-building in Kenya (Jessica Gustafsson)
    An opposition newspaper under an oppressive regime : A critical analysis of The Daily News (Pedzisai Ruhanya)
    Introducing Community Audio Towers as an alternative to community radio in Uganda (Brian Semujju)


    En savoir plus : https://joacm.org/index.php/joacm

    Multimedia

Avril - Mai 2016

    Livres
  • ALLOING Camille, [E]réputation. Médiation, calcul, émotion , Paris, CNRS Editions, 2016, 288 p., 25 euros.

    Évaluer une entreprise, commenter un produit ou un service, « liker » un message promotionnel… Le Web produit des réputations. Si les organisations quantifient depuis de nombreuses années les opinions pour évaluer leurs réputations, et orienter leur prise de décision, en quoi le Web modifie-t-il ces approches ? Comment les dispositifs numériques calculent-ils, voire fabriquent-ils ce que l’on nomme couramment l’e-réputation ? Est-elle un nouveau moyen de s’orienter en ligne autant qu’une nouvelle forme d’autorité ? Dans cet ouvrage, la réputation en ligne est analysée et discutée selon quatre prismes : documentaire (comme un ensemble d’indicateurs), algorithmique (comme un élément de gouvernance des plates-formes web), affectif (comme un élément de nos sociabilités connectées) et managérial (car pour les praticiens la réputation numérique « se doit » d’être gérée par les organisations).
    En savoir plus : http://www.cnrseditions.fr/economie-droit/7284--e-reputation.html

  • CARLSSON Ulla, Freedom of Expression and Media in Transition. Studies and reflections in the digital age, Göteborg, Nordicom, 2016, 199 p., 28 euros.

    The issues raised by today’s global and multicultural societies are complex, and it is urgent for the research community to help improve our understanding of the current problems. Digitization and globalization have changed our communication systems in terms of time, space and social behaviour ; they have resulted in a transformation of functions as well as management practices and the market by adding new types of transnational companies. The context of freedom of expression has shifted. In 2009, Nordicom published Freedom of Speech Abridged ? Cultural, legal and philosophical challenges, and a few years later Freedom of Expression Revisited. Citizenship and journalism in the digital era. The current publication may be seen as a follow-up to these earlier titles. It is based on research in the Nordic countries, but many of the studies are global in nature and the result of collaborations between researchers from many parts of the world. It is hoped that this collection will contribute to knowledge development in the field as well as to global and regional discussions about freedom of expression, press freedom, and communication rights in contemporary societies.
    En savoir plus : http://www.nordicom.gu.se/en/publikationer/freedom-expression-and-media-transition

  • FERRELL LOWE Gregory, YAMAMOTO Nobuto, Crossing Borders and Boundaries in Public Service Media, Gothenburg, Nordicom, 2016, 251 p., 28 euros.

    The seventh RIPE Reader investigates cross-boundary influences affecting public service media. PSM institutions remain domestically grounded and orientated, but must cope with international influences and the impact of globalisation. This presents significant environmental challenges keyed to policies that support networked communications which have important implications for the future of broadcasting. Meanwhile, internal institutional boundaries pose challenges to internal collaboration and synergy, and to achieving greater openness and cultivating public participation in PSM. Traditional boundaries between professional and non-professional production are often problematic, as well, for external collaboration. And there are enormous challenges in efforts to bridge boundaries between PSM and other public institutions (public sector), social movements (civil and volunteer sector) and companies (private sector). Cross-boundary phenomena offer tremendous opportunities for ensuring public service provision in the emerging media ecology, but managers and policy-makers must grapple with a range of dualities that require critical examination : public / private, national / international, broadcast / print, linear / non-linear, audience / user, production / distribution, citizen / consumer, and market / society. The scholarly contributions in this volume address issues that are relevant for improved understandings about Public Service Media Across Borders and Boundaries – a contemporary topic of keen theoretical and strategic importance.
    En savoir plus : http://www.nordicom.gu.se/en/publikationer/crossing-borders-and-boundaries-public-service-media

  • FORCADE Olivier, La Censure en France pendant la Grande Guerre, Paris, Fayard, 2016, 480 p., 24 euros.

    Qu’ont su les Français des événements qu’ils traversèrent entre 1914 et 1919 ? A période exceptionnelle, attitude exceptionnelle : de droite ou de gauche, le patriotisme exigeait un soutien indéfectible au gouvernement. La propagande à ses côtés, la censure républicaine a occulté l’ampleur des destructions et des pertes, imposant silences ou vérités tronquées. Le sang coulait, l’encre était sèche. Dès les premiers jours d’août 1914, les pouvoirs publics et l’armée censuraient largement les informations diplomatiques et militaires à l’ensemble des agences de presse et des journaux. Prévu pour une brève période, ce contrôle préalable a étendu rapidement son empire à la vie politique, aux institutions et à tous les faits de guerre. Affaires de corruption, grèves, mutineries, révolution russe avaient disparu comme par enchantement. La censure, qui remettait en question les avancées libérales républicaines d’avant-guerre, a enflammé les esprits. D’Apollinaire à Maurras, de Poincaré à Clemenceau, intellectuels, politiques et militaires ont été les protagonistes de cette histoire qui allait inspirer le gouvernement de Vichy.
    En savoir plus : http://www.fayard.fr/la-censure-en-france-pendant-la-grande-guerre-9782213693682

  • GRANJON Fabien (dir.), Matérialismes, culture et communication. Tome 1 - Marxismes, Théorie et sociologies critiques, Paris, Presses des Mines, 2016, 422 p., 35 euros.

    L’objectif de Matérialismes, culture et communication est de mettre en cycle et en concordance des savoirs critiques matérialistes traitant de la culture et de la communication. Ce projet encyclopédique entend, pour l’heure, se déployer sur trois volumes. Le présent tome, rend hommage aux approches marxistes, à la Théorie critique, ainsi qu’à la sociologie de la domination culturelle, qui prolongent et enrichissent l’héritage classique du matérialisme historique, lequel a ouvert la voie pour envisager les phénomènes culturels et communicationnels dans la relation qu’ils entretiennent avec le mouvement du capital et le mode de production capitaliste. Ont participé à cet ouvrage : Olivier Agard, David Allen, Antoine Artous, Isabelle Aubert, Marc Berdet, Philippe Coulangeon, David Douyère, Julien Duval, Isabelle Garo, Katia Genel, Fabien Granjon, Haud Guéguen, Razmig Keucheyan, Jean-Marc Lachaud, Michael Löwy, Christophe Magis, Gérard Mauger, Alexander Neumann, Jean-Paul Olive, Michel Sénécal, Jean Vioulac et Hervé Zénouda.
    En savoir plus : http://www.pressesdesmines.com/materialismes/materialismes-culture-et-communication.html

  • KENNEDY Helen, Post, Mine, Repeat. Social Media Data Mining Becomes Ordinary, Palgrave Macmillan UK, 2016, 262 p., 91 euros.

    In this book, Helen Kennedy argues that as social media data mining becomes more and more ordinary, as we post, mine and repeat, new data relations emerge. These new data relations are characterised by a widespread desire for numbers and the troubling consequences of this desire, and also by the possibility of doing good with data and resisting data power, by new and old concerns, and by instability and contradiction. Drawing on action research with public sector organisations, interviews with commercial social insights companies and their clients, focus groups with social media users and other research, Kennedy provides a fascinating and detailed account of living with social media data mining inside the organisations that make up the fabric of everyday life.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/de/book/9781137353979

  • LETA JONES Meg, Ctrl + Z The Right to Be Forgotten, New York University Press, 2016, 256 p., $30.

    “This is going on your permanent record !” is a threat that has never held more weight than it does in the Internet Age, when information lasts indefinitely. The ability to make good on that threat is as democratized as posting a Tweet or making blog. Data about us is created, shared, collected, analyzed, and processed at an overwhelming scale. The damage caused can be severe, affecting relationships, employment, academic success, and any number of other opportunities—and it can also be long lasting. One possible solution to this threat ? A digital right to be forgotten, which would in turn create a legal duty to delete, hide, or anonymize information at the request of another user. The highly controversial right has been criticized as a repugnant affront to principles of expression and access, as unworkable as a technical measure, and as effective as trying to put the cat back in the bag. Ctrl+Z breaks down the debate and provides guidance for a way forward. It argues that the existing perspectives are too limited, offering easy forgetting or none at all. By looking at new theories of privacy and organizing the many potential applications of the right, law and technology scholar Meg Leta Jones offers a set of nuanced choices. To help us choose, she provides a digital information life cycle, reflects on particular legal cultures, and analyzes international interoperability. In the end, the right to be forgotten can be innovative, liberating, and globally viable.
    En savoir plus : http://nyupress.org/books/9781479881703/

  • McNAIR Brian, Communication and Political Crisis. Media, Politics and Governance in a Globalized Public Sphere, Peter Lang, 2016, 194 p., 34 euros.

    Communication and Political Crisis explores the role of the global media in a period of intensifying geopolitical conflict. Through case studies drawn from domestic and international political crises such as the conflicts in the Middle East and Ukraine, leading media scholar Brian McNair argues that the digitized, globalized public sphere now confronted by all political actors has produced new opportunities for social progress and democratic reform, as well as new channels for state propaganda and terrorist spectaculars such as those performed by the Islamic State and Al Qaeda. In this major work, McNair argues that the role of digital communication will be crucial in determining the outcome of pressing global issues such as the future of feminism and gay rights, freedom of speech and media, and democracy itself.
    En savoir plus : http://www.peterlang.com/index.cfm?event=cmp.ccc.seitenstruktur.detailseiten&seitentyp=produkt&pk=76191&cid=533&concordeid=312420

  • MEDHURST Jamie, NICHOLAS Siân, O’MALLEY Tom (dir.), Broadcasting in the UK and US in the 1950s. Historical Perspectives., Cambridge Scholars Publishing, 2016, 231 p., £48.

    In an age of digital communications, where radio, satellite, television and computing have come together to allow instant access to information and entertainment from around the globe, it is sometimes easy to overstate the break with the recent past that these developments imply. However, from a historical perspective, it is important to recognise that the national dimensions of communications, including broadcasting, have always been framed within different sets of international political, economic, cultural, and technological relationships. Television, so easily seen as the last technology to succumb to the effects of internationalisation subsequent to the technical and political changes of the late twentieth century, was in fact, from the outset, embedded in international interactions. In recent years, a focus has been placed on the longstanding sets of transnational relationships in place in the years after World War II, when television established itself as the dominant form of mass communication in Europe and America. Recent research has adopted a comparative approach to television history, which has examined the interactions within Europe and between Europe and America from the 1950s onwards. In addition, there has been increasing interest in the idea of television in the Anglophone world, looking at transatlantic interactions from the early phases of the development of the technology, through the growing market for formats in the 1950s and outwards, to connections with Australia and Hong Kong in these years. The essays in this collection contribute to this area by bringing together, in one volume, work which focuses on both national developments in UK and US broadcasting in the 1950s, to allow for reflection on how those systems were developing and being understood within those societies, and raise issues about the ways in which the two systems interacted and can be usefully compared. Some contributions deliberately focus on international issues, while others embed the international dimension within them, and still others offer a critical commentary on developments during the 1950s.
    En savoir plus : http://www.cambridgescholars.com/broadcasting-in-the-uk-and-us-in-the-1950s

  • PLANTIN Christian, Dictionnaire de l’argumentation. Une introduction aux études d’argumentation, Lyon, ENS Éditions, 2016, 634 p., 32 euros.

    Les études d’argumentation ont été refondées depuis le milieu du siècle dernier, soit en relation avec les disciplines anciennes – logique, rhétorique, dialectique –, soit reconceptualisées dans le cadre de nouvelles approches auxquelles ont contribué toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. Les théories contemporaines de l’argumentation utilisent un ensemble de concepts, traditionnels ou originaux, qui dessine l’unité du domaine de l’argumentation. À notre connaissance, ce langage n’avait jamais été proposé sous forme de dictionnaire en français ou en anglais. Chaque entrée de ce dictionnaire donne une définition de la notion, l’illustre d’un ou de plusieurs exemples, la met en relation avec les notions voisines et montre son utilité pratique : un concept est autant un outil analytique que l’expression d’une connaissance. L’ouvrage est destiné aux spécialistes comme à la communauté ouverte des praticiens de l’argumentation.
    En savoir plus : http://catalogue-editions.ens-lyon.fr/fr/livre/?GCOI=29021100963470&fa=author&person_ID=6230

  • PRIELER Michael, KOHLBACHER Florian , Advertising in the Aging Society Understanding. Representations, Practitioners, and Consumers in Japan, Basingstoke UK, Palgrave Macmillan, 2016, 155 p., $110.

    Population aging is a powerful megatrend affecting many countries around the world. This demographic shift has vast effects on societies, economies and businesses, and thus also for the advertising industry. Advertising in the Aging Societ y presents an insight into advertising practitioners and consumers in Japan.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/us/book/9780230293397#aboutBook

  • PUGET Clément, Verdun, le cinéma, l’événement, Paris, Nouveau monde éditions, 2016, 544 p., 30 euros.

    « Verdun, un événement » ? Qui en douterait ? Cet ouvrage amène le lecteur sur le champ des usages cinématographiques de l’Histoire. Écriture filmique, le cinéma de la bataille de Verdun a pris forme dès l’affrontement de 1916 – année des premières autorisations de tournage de l’Armée française sur le front. Les premières images animées sont donc issues des films militaires. Avec la fin de la Grande Guerre, le cinéma de fiction prend le relai du Service Cinématographique de l’Armée, ouvrant un nouveau chapitre. Dans Verdun tel que le poilu l’a vécu (1927), Le Film du poilu (1928) ou l’imposant Verdun visions d’histoire (1928), la bataille s’expose alors dans les récits filmés, mêlant archives et documents de fiction. L’auteur met ainsi en évidence la rencontre problématique entre histoire officieuse et officielle, témoignage et mythe, récit factuel et événement mémoriel. S’appuyant sur les thèses de Georges Duby, Paul Ricœur ou Michel de Certeau, il fait la lumière sur ces productions filmiques des années 1920 jusqu’au début du XXIe siècle, chez Léon Poirier, Abel Gance, Jean Renoir, Bertrand Tavernier ou Yves Boisset notamment. En 2016, cent ans après le début des hostilités dans les Hauts de Meuse, alors que l’événement semble avoir déserté les écrans de cinéma, Verdun ressurgit au gré d’un dialogue de film… Signe que la bataille, et son inscription dans l’imaginaire cinématographique français, n’a peut-être pas tout à fait comblé les tranchées de la mémoire.
    En savoir plus : http://www.nouveau-monde.net/livre/?GCOI=84736100013800

  • SMITH Jason A., THAKORE Bhoomi K. (dir.), Race and Contention in Twenty-First Century U.S. Media, Oxon, Routledge, 2016, 240 p., £85.

    This volume explores and clarifies the complex intersection of race and media in the contemporary United States. Due to the changing dynamics of how racial politics are played out in the contemporary US (as seen with debates of the "post-racial" society), as well as the changing dynamics of the media itself ("new vs. old" media debates), an interrogation of the role of the media and its various institutions within this area of social inquiry is necessary. Contributors contend that race in the United States is dynamic, connected to social, economic, and political structures which are continually altering themselves. The book seeks to highlight the contested space that the media provides for changing dimensions of race, examining the ways that various representations can both hinder or promote positive racial views, considering media in relation to other institutions, and moving beyond thinking of media as a passive and singular institution.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Race-and-Contention-in-Twenty-First-Century-US-Media/Smith-Thakore-Means-Coleman-McIlwain/p/book/9781138937154

  • THURMAN Neil, CORNIA Alessio, KUNERT Jessica, Journalists in the UK, Reuters Institute for the Study of Journalism at the University of Oxford, 2016. Téléchargeable gratuitement.

    How diverse is journalism ? Are journalists less religious than the general population of the UK ? How is digital journalism impacting specialist beats ? And how ethical are UK journalists ? A new report by Dr Neil Thurman, Dr Alessio Cornia and Dr Jessica Kunert analyses a survey of over 700 UK journalists conducted in December 2015. Exploring gender and ethic diversity in the newsroom, as well as levels of education in the profession, the report delves into practice, ethics and workload for UK journalists.

    Some of the key findings of the report are :
    Although women make up a relatively high proportion of the profession, they are less well remunerated than men and are under-represented in senior positions
    Journalism is now fully ‘academised’. Of those journalists who began their careers in 2013, 2014, and 2015, 98% have a bachelor’s degree and 36% a master’s
    Journalists are less religious than the general population and a smaller proportion claim membership of the Muslim, Hindu, and Christian faiths
    20% of journalists have gross yearly earnings of less than £19,200, likely to be at or below the ‘living wage’ for many
    Since 2012 the proportion of journalists in the UK working in newspapers has fallen from 56% to 44%, while the proportion working online has risen from 26% to 52%
    Twice as many UK journalists believe that their freedom to make editorial decisions has decreased over time as believe it has increased.
    UK journalists believe that ethics, media laws and regulation, editorial policy, their editorial supervisors, and practical limitations exercise the greatest influence over their work.


    En savoir plus : http://reutersinstitute.politics.ox.ac.uk/publication/journalists-uk

    Articles/Revues
  • "Lectures de la caricature", Communication & Langages, n° 187, mars 2016. Coord. : Frédéric Lambert.

    Une caricature faite dans les langues de la laïcité, de la liberté d’expression, de l’universalisme républicain, de la culture de la démocratie, demande des compétences pour l’interpréter. C’est l’objet de ce dossier. Pourquoi les intelligences de la caricature, ses jeux, ses distances, ses transgressions, peuvent-ils être entendus comme des profanations ? Comment la caricature, partagée par un lectorat habitué aux promesses de la politique éditoriale du média qui la publie, se trouve-t-elle projetée dans les arènes mondialisées, et circule-t-elle entre différentes communautés de croyance ? Ces questions malheureusement portent en elles une gravité, sinon une tristesse et l’expression d’un deuil, celui des auteurs de Charlie Hebdo assassinés au nom de dieu. Les caricatures sont souvent de petits exercices de profanations créatives, où les discours marchands, les discours politiques, les discours religieux font l’objet d’une saine provocation. Mais ces exercices de démocratie sont inaudibles pour ceux qui par intérêt politique se déclarent depuis les territoires d’une théocratie, ou pour ceux qui n’ont jamais pu apprendre à entendre et produire les voix de la subversion et de l’émancipation. Ce dossier, Lectures de la caricature, est pris dans le débat de l’interdisciplinarité où l’histoire, l’anthropologie, la sémiologie et la sociologie viennent dire et analyser comment circulent et font sens les textes et les images au sein des sociétés. La caricature travaille généralement à rebours du naturel, de l’évidence, et des usages conventionnels de l’information et de la communication. Elle travestit, met à nu, tord, déforme graphiquement des traits qui étaient partagés dans le confort des normes sociales. Certes, la caricature peut devenir un objet de propagande. Mais elle est essentiellement l’expression vivante de nos libertés et des combats qu’il faut mener pour les préserver.
    En savoir plus : http://www.necplus.eu/action/displayJournal?jid=CML

  • Varia, Queer Studies in Media & Popular Culture, Volume 1, n° 2, Juin 2016.

    This issue has six articles which explore queerness in relation to religion, cinema and literature and concludes with a book review and two film reviews.
    En savoir plus : http://www.ingentaconnect.com/content/intellect/qsmpc/2016/00000001/00000002

  • Varia, Revue européenne des médias et du numérique, n° 37, hiver 2015-2016.

    Au sommaire notamment :

    La diversité culturelle à la radio (par Alexandre Joux)

    Quelle modernité pour la presse d’information ? (par Julia Cagé)

    La PQR et la politique (par Pierre Albert)

    Les communs : la théorie du milieu (par Françoise Laugée)


    En savoir plus : http://la-rem.eu/

    Multimedia

Mars 2016

    Livres
  • BERJAUD Clémentine, Cinq sur Cinq, Mi Comandante ! Contribution à l’étude des réceptions des discours politiques télévisés, Paris, Dalloz, 2016, 60 euros.

    Cet ouvrage propose un cadre d’analyse de la réception des discours politiques par les citoyens ordinaires, focalisé sur les récepteurs, sur leurs pratiques concrètes, et sur les ancrages sociaux de ces processus. En prenant pour terrain le Venezuela d’Hugo Chávez, il explore ainsi systématiquement les différentes dimensions et étapes des réceptions du politique grâce à une enquête empirique approfondie, donnant à voir autrement la question des effets de la communication politique.
    En savoir plus : http://www.dalloz-bibliotheque.fr/bibliotheque/Cinq_sur_Cinq,_Mi_Comandante_!_Contribution_a_l_etude_des_receptions_des_discours_politiques_televises-51906.htm

  • BEURIER Joëlle, Photographier la Grande Guerre France-Allemagne. L’héroïsme et la violence dans les magazines, Presses universitaires de Rennes, 2016, 464 p., 26 euros.

    Ce livre étudie la représentation de l’héroïsme des combattants tel que les images de presse l’ont véhiculé durant la Grande Guerre. En France, grâce à la publication des photographies prises par les soldats eux-mêmes, la réalité meurtrière de la guerre est connue des lecteurs. En revanche, à l’est du Rhin, la censure réduit à néant les velléités photojournalistiques modernes des illustrés allemands et maintiennent une information visuelle contrôlée et triomphante.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4083

  • BLONCOURT Gérald, L’Œil en colère. Photos, journalisme et révolution, Paris, Lemieux Editeur, 2016, 224 p., 18 euros.

    « Dès mes premiers pas dans le photojournalisme, je me suis rendu compte qu’il n’y avait rien de moins objectif qu’un objectif photographique ! Que l’image faite par le photographe dépend de ce qu’il veut lui faire dire. Que l’image est fiancée à sa légende. Qu’elle est même dépendante du journal qui la donne à voir. L’objectivité dans tout ça ? Eh bien, j’ai pris parti. Je ne suis pas objectif. Résolument. J’ai des choses à dire et à transmettre. Je veux faire des images qui traduisent mes propres convictions. » Ainsi se présente Gérald Bloncourt, photographe et révolté dans l’âme, qui depuis plus d’un demi-siècle n’a de cesse de capturer et faire aimer les personnages d’une France rebelle et fière. Des bidonvilles de Nanterre aux corons, des Trente Glorieuses à la désindustrialisation des années 80, il n’a eu de cesse de raconter les marges et les oubliés d’une France qu’il aime dans ses profondeurs. Une leçon de vie, une leçon de photojournalisme.
    En savoir plus : http://www.lemieux-editeur.fr/L-OEil-en-colere.html

  • BOYADJIAN Julien, Analyser les opinions politiques sur Internet, Paris, Dalloz, 2016, 550 p., 60 euros.

    Cette recherche doctorale propose d’analyser un phénomène social en plein essor mais encore peu traité en science politique : l’échange de messages et discussions politiques sur internet. Afin d’identifier les logiques sociales qui sous-tendent la production et l’échange d’informations et d’opinions sur le réseau social Twitter, l’auteur mobilise une méthode innovante combinant une approche classique d’interrogation par questionnaire avec une approche novatrice de big data.
    En savoir plus : http://www.librairiedalloz.fr/detaillivre.php?gencod=9782247161638

  • BROWN Tom, Spectacle in "Classical" Cinemas Musicality and Historicity in the 1930s, Londres, Routledge, 2016, 278 p., £90.

    Spectacle is not often considered to be a significant part of the style of ‘classical’ cinema. Indeed, some of the most influential accounts of cinematic classicism define it virtually by the supposed absence of spectacle. Spectacle in ‘Classical’ Cinemas : Musicality and Historicity in the 1930s brings a fresh perspective on the role of the spectacular in classical sound cinema by focusing on one decade of cinema (the 1930s), in two ‘modes’ of filmmaking (musical and historical films), and in two national cinemas (the US and France). This not only brings to light the special rhetorical and affective possibilities offered by spectacular images but refines our understanding of what ‘classical’ cinema is and was.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/products/9781138852945

  • CERQUEIRA Carla, CABECINHAS Rosa, MAGALHAES Sara I. (dir.), Gender in focus : (new) trends in media, CS Ediçoes, 2016, 232 p. Download the ebook.

    The /Gender in focus : (new) trends in media/ Book was born with the aim to make a recent contribution that may enrich the bigger picture. It sought to bring new insights to this research area, especially those that explore the interrelations and negotiations between (media) communication and gender through the use of interdisciplinary and intersectional approaches. Over the past decades there have been marked changes in gender relations, in feminist activism, in the (media) communication industry, and in society in general. Now, in a globalized and media saturated world, the gendered picture is, consequently, different. The contemporary grammar is marked by diverse and complex tensions. After all, we’ve come a long way, but this area of research and activism is still loading...So, where do we stand today ?
    En savoir plus : http://www.lasics.uminho.pt/ojs/index.php/cecs_ebooks/issue/view/193/showToc

  • COLEMAN Stephen, PRZYBYLSKA Anna, SINTOMER Yves (dir.), Deliberation and Democracy : Innovative Processes and Institutions, Peter Lang, 2016, 393 p., 58,5 euros.

    As our experience regarding the practice of deliberation grows, the position from which we evaluate it, and the criteria of this evaluation, change. This book presents a synthesis of some recent research that has brought detailed and robust results. Its first section concerns contemporary challenges and new approaches to the public sphere. The second focuses on the Deliberative Poll as a specific deliberative technique and compares findings emanating from this practice in various political and cultural contexts. The third section addresses the challenge of determining what constitutes deliberative quality. Finally, the last section discusses democratic deliberation and deliberative democracy as they relate to the complex challenges of contemporary politics.
    En savoir plus : http://www.peterlang.com/index.cfm?event=cmp.ccc.seitenstruktur.detailseiten&seitentyp=produkt&pk=77777&cid=448&concordeid=264826

  • Collectif DAEM, Esthétisation des médias et médiatisation des arts, Paris, L’Harmattan, 2016, 300 p., 31 euros.

    Les modalités de rencontre de l’esthétique et des médias sont aujourd’hui plus diverses et complexes que jamais. Ces textes témoignent des transformations de ces rapports. Ils explorent la perméabilité des arts, redéfinis par différents modes de "médiatisation" et des médias, dont les structures, pratiques et contenus peuvent porter la marque d’une "esthétisation". Du street art à Youtube, du théâtre aux écrans de télévision, du jeu vidéo au musée, les différents objets et pratiques analysés pointent cette dynamique double.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50015

  • COSTA Elisabetta, Social Media in Southeast Turkey, Londres, UCL Press, 2016, 210 p., £15 (Paperback). Dowload free.

    This book presents an ethnographic study of social media in Mardin, a medium-sized town located in the Kurdish region of Turkey. The town is inhabited mainly by Sunni Muslim Arabs and Kurds, and has been transformed in recent years by urbanisation, neoliberalism and political events. Elisabetta Costa uses her 15 months of ethnographic research to explain why public-facing social media is more conservative than offline life. Yet, at the same time, social media has opened up unprecedented possibilities for private communications between genders and in relationships among young people – Costa reveals new worlds of intimacy, love and romance. She also discovers that, when viewed from the perspective of people’s everyday lives, political participation on social media looks very different to how it is portrayed in studies of political postings separated from their original complex, and highly socialised, context.
    En savoir plus : http://www.ucl.ac.uk/ucl-press/browse-books/social-media-in-southeast-turkey?utm_source=h-announce&utm_medium=listserv&utm_campaign=How%20the%20world%20h-announce

  • COULOMB-GULLY Marlène, 8 femmes sur un plateau. Télévision, journalisme et politique, Paris, Nouveau monde éditions, 2016, 230 p., 18,90 euros.

    Ses collègues pissaient sur les pieds de Danièle Breem pendant qu’elle lisait ses textes à l’antenne. Il arrivait à la jeune Anne Sinclair de cirer les chaussures de Jean-­-François Kahn avant une émission, et à Michèle Cotta de balayer le sol à ses débuts à France Observateur. Comment être une femme dans un monde d’hommes ? À L’Express, des « bataillons de charme » composés de jeunes et belles journalistes, sont recrutés pour soutirer des informations aux hommes politiques. Et longue sera la liste des couples « mixtes » : Ockrent-­-Kouchner, Sinclair-­-DSK, Pulvar-­-Montebourg, Schönberg-­-Borloo, Trierweiler-­-Hollande... Politique et médias : deux mondes parallèles, aimantés par le même rapport au pouvoir et à la séduction, dans un quotidien tissé de désirs, d’ambitions, de solidarités et de rivalités parfois puissantes. Christine Ockrent et Anne Sinclair font partie de notre patrimoine national... Michèle Cotta, qui présida le CSA et Arlette Chabot - À vous de juger, Mots croisés... - ont marqué de leur empreinte l’histoire de la télévision. Sur les antennes de LCI puis de BFM-­-TV, Ruth Elkrief incarne l’information en continu, et Audrey Pulvar symbolise une nouvelle génération de journalistes. Mais qui se souvient encore de Danièle Breem qui fit entrer les caméras à l’Assemblée nationale ou de Jacqueline Baudrier, première « patronne » de TF1 ? C’est la vie de ces huit femmes que raconte cet ouvrage. Comment ont-­-elles transformé en atout leur « féminité » ? Quels rapports ont-­-elles entretenu avec les hommes de leur entourage ? Existe-­-t-­-il une solidarité féminine ? Voici la première histoire, riche en épisodes rocambolesques, de femmes d’exception qui ont changé les médias.
    En savoir plus : http://www.librairie-sciencespo.fr/communication-et-medias/journalisme-medias/livre/8-femmes-sur-un-plateau/marlene-coulomb-gully/9782369423508.html

  • COUTANT Alexandre, DOMENGET Jean-Claude (dir.), Le communicateur bousculé par le numérique. Quelles compétences à transmettre ?, Presses universitaires de Louvain, 2016, 252 p., 24,5 euros.

    Cette troisième livraison des Cahiers du RESIPROC invite à renouveler l’approche des métiers du communicateur face à l’essor conjoint du numérique et d’Internet. Elle vise à répondre à un ensemble de questions en apparence simples : un communicateur numérique est-il différent d’un communicateur classique ? Les formations en communication doivent-elles être repensées ? De nouvelles compétences viennentelles s’ajouter ou se substituer à celles traditionnellement attendues d’un communicateur ? Est-il plus pertinent de qualifi er ces métiers par le support qu’ils emploient ou la fi nalité de communication demeure-t-elle primordiale ? Dans un premier temps, les textes rassemblés analysent comment le communicateur se trouve bousculé par le numérique et dans un second soulèvent la question des compétences à transmettre.
    En savoir plus : http://pul.uclouvain.be/fr/livre/?GCOI=29303100328080

  • DA SILVA Alberto, Genre et dictature dans le cinéma brésilien. Les films d’Ana Carolina et Arnaldo Jabor, Paris, Éditions Hispaniques, 2016, 310 p., 22 euros.

    Pendant les années 1960 et 1970, tandis que les sociétés occidentales bouillonnent et se transforment, certains pays d’Amérique Latine basculent vers des régimes conservateurs et autoritaires. Au Brésil, la dictature est instaurée en 1964, à la suite d’un coup d’État mené par les forces armées, avec le soutien d’une partie de la société civile. Le pays poursuit son processus de transformation, dans une tension entre archaïsme et modernité. Face à la promotion du modèle patriarcal par le pouvoir dictatorial, des critiques se développent, en particulier dans le champ cinématographique. Ce livre explore l’histoire croisée du Brésil et de son cinéma. Dans son travail, l’auteur s’est appuyé sur une riche recherche filmographique couvrant toute la période de la dictature, des années 1960 au milieu des années 1980. Il propose l’analyse détaillée de nombreux films de cette période, en particulier ceux d’Ana Carolina et Arnaldo Jabor, tout en tenant compte du contexte de production et de réception des films, pour comprendre les représentations du masculin et du féminin.
    En savoir plus : http://editions-hispaniques.com/le-catalogue/138-genre-et-dictature-dans-le-cinema-bresilien-les-films-d-ana-carolina-et-arnaldo-jabor--9782853550840.html?search_query=Genre+et+dictature+dans+le+cinema+bresilien&results=1

  • de la PORTE Xavier, La tête dans la toile. chroniques, Paris, C&F Éditions / Radio France Ed., 2016, 23 euros.

    Internet est notre quotidien, on pourrait même dire que nous vivons dedans, tant nos activités sont désormais tissées de numérique. De ce sujet bien sérieux, Xavier de La Porte fait un feuilleton plein de variations et de rebondissements. Par son regard mi-scrutateur, mi-amusé sur ses propres pratiques quotidiennes comme sur les enjeux globaux du réseau, il remet au centre les choix que nous faisons pour vivre dans le nouvel écosystème numérique. Au travers de ces chroniques diffusées chaque matin sur France Culture entre septembre 2013 et juin 2014, nous découvrons notre reflet dans le miroir de la vie numérique. La publication d’un ouvrage de chroniques destinées à être portées par la voix et la radio nous montre également que le monde ne change pas aussi vite que veulent bien le dire les commentateurs pressés et les tenants de la disruption : les pratiques évoluent, mais les questions fondamentales demeurent. C’est d’elles qu’il est toujours question ici sous le langage agile d’un observateur au regard à la fois doux et acéré.
    En savoir plus : http://cfeditions.com/toile/

  • de VALCK Marijke, KREDELL Brendan, LOIST Skadi (dir.), Film Festivals History, Theory, Method, Practice, Oxon, Routledge, 2016, 256 p., £25.

    The last decade has witnessed an explosion of interest in film festivals, with the field growing to a position of prominence within the space of a few short years. Film Festivals : History, Theory, Method, Practice represents a major addition to the literature on this topic, offering an authoritative and comprehensive introduction to the area. With a combination of chapters specifically examining history, theory, method and practice, it offers a clear structure and systematic approach for the study of film festivals. Offering a collection of essays written by an international range of established scholars, it discusses well-known film festivals in Europe, North America and Asia, but equally devotes attention to the diverse range of smaller and/or specialized events that take place around the globe. It provides essential knowledge on the origin and development of film festivals, discusses the use of theory to study festivals, explores the methods of ethnographic and archival research, and looks closely at the professional practice of programming and film funding. Each section, moreover, is introduced by the editors, and all chapters include useful suggestions for further reading.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/products/9780415712477

  • DELAPLANCHE Jérôme, Un tableau n’est pas qu’une image. La reconnaissance de la matière de la peinture en France au XVIIIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, 240 p., 26 euros.

    La progressive prise en considération de la facture de la peinture dans la culture artistique du XVIIIe siècle est l’histoire d’un enrichissement du regard. La peinture était décrite jusqu’alors comme une fenêtre ou comme un miroir. Elle devint aussi une matière. Au commentaire d’une image s’ajouta le commentaire d’une surface. Nous sommes aujourd’hui entièrement redevables de ce retournement paradigmatique qui eut lieu vers 1760.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4099

  • DOIZY Guillaume, DUPUY Pascal (dir.), La Grande guerre des dessinateurs de presse - Postures, itinéraires et engagements de caricaturistes en 1914-1918, Mont-Saint-Aignan, Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2016.

    A l’arrière dans la presse quotidienne ou hebdomadaire, au front dans les journaux de tranchées, sous forme de cartes postales publiées à des centaines de milliers d’exemplaires ou encore par l’intermédiaire d’affiches placardées dans l’espace public, la caricature satirise et fustige l’ennemi tout comme elle autorise un certain « rire de soi ». Elle accompagne de tout son poids graphique la Première Guerre mondiale. Chez les belligérants ou dans les pays neutres, les producteurs du discours de guerre assignent aux dessinateurs de presse une mission originale et inédite : dépeint à la Belle Epoque comme un artiste raté à la moralité douteuse, le caricaturiste, dès 1915, devient un véritable héros, seul capable de dire la « vérité » sur les atrocités commises par l’adversaire ou de célébrer la geste patriotique. Si la plupart des artistes s’identifient à cette figure du dessinateur combattant – certains étant d’ailleurs rapidement qualifiés de « bourreurs de crânes » par des soldats au front- d’autres, plus réticents mais moins nombreux, défendent un point de vue critique sur le conflit. Ce recueil s’intéresse aux trajectoires et aux engagements de quelques dessinateurs de presse emblématiques de l’époque de la Grande Guerre. L’ensemble des articles réunis dans ce volume permet de mieux appréhender la pluralité des postures de ces journalistes du crayon face à la conflagration mondiale et face à la propagande patriotique et haineuse de l’époque. L’ouvrage permet enfin de s’interroger sur la responsabilité de chacun dans l’élaboration et la diffusion de la culture de guerre. Les études portent sur les dessinateurs suivants : Forain, Willette, Steinlen, Lucien Laforge, Karl Arnold, Apa, Picarol, Louis Raemaekers et Frans Masereel.
    En savoir plus : http://www.caricaturesetcaricature.com/2016/02/la-grande-guerre-des-dessinateurs-de-presse-postures-itineraires-et-engagements-de-caricaturistes-en-1914-1918.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

  • DUBOIS Judith, Bouleversements médiatiques et qualité de l’information : Enquête auprès de 121 professionnels de l’information québécois, Québec, Université Laval, 2016, 84 p. En ligne.

    Les nombreux bouleversements qu’ont connus les médias d’information québécois au cours des 15 dernières années ont-ils nui à la capacité des journalistes de produire de l’information de qualité ? Nous avons posé la question à 121 professionnels de l’information à qui nous avons soumis une liste de sept facteurs susceptibles d’avoir affecté la manière de travailler des journalistes québécois. Six des sept facteurs auraient eu une influence accrue sur le travail des journalistes. Il s’agit des ressources disponibles, des innovations technologiques, de la propriété des médias, des conditions de travail, des rapports au public et des politiques internes. Cinq facteurs sont par ailleurs perçus par une majorité de répondants comme ayant eu une influence négative sur le travail des journalistes. Les facteurs en question sont : la propriété des médias, les conditions de travail, les contraintes juridiques, les ressources disponibles et les politiques internes. Des sept facteurs étudiés, seuls ceux portant sur les innovations technologiques et les rapports avec le public auraient eu un impact positif sur la capacité des journalistes de produire de l’information de qualité. Cette étude révèle également que les principaux critères sur lesquels se basent les journalistes et professionnels de l’information consultés pour juger de l’excellence d’une oeuvre journalistique sont la qualité de la recherche, la qualité de l’écriture, l’intégrité et le respect de la déontologie journalistique, ainsi que la clarté du reportage. Dans leurs commentaires, les répondants à cette consultation ont souligné un certain nombre d’aspects positifs liés aux facteurs de changement analysés, mais dans la plupart des cas (incluant le facteur des innovations technologiques), les conséquences des changements convergent vers un point : le manque grandissant de temps pour faire de la recherche et approfondir les contenus.
    En savoir plus : http://www.com.ulaval.ca/fileadmin/contenu/docs_pdf/articles/etudes_com_publ/ECP20-160218.pdf

  • DUBOSQUET LAIRYS Françoise (dir.), Les failles de la mémoire. Théâtre, cinéma, poésie et roman : les mots contre l’oubli, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, 254 p., 18 euros.

    Cette approche pluridisciplinaire sur des aires culturelles variées (Algérie, Allemagne, Autriche, Brésil, Espagne, Pérou et Portugal) démontre, si besoin était, combien la problématique de la mémoire est partagée et combien la mise en commun de réflexions scientifiques approfondies sont sources de richesse et de complémentarité dans la recherche sur les identités d’aujourd’hui et la construction du futur.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4067

  • DULONG DE ROSNAY Mélanie, Les golems du numérique. Droit d’auteur et Lex Electronica, Paris, Presses des mines, 2016, 264 p., 29 euros.

    Le droit d’auteur, élaboré sur les fondements analogiques de la rareté du support, est remis en question par le numérique, qui s’appuie sur la copie, la réappropriation et le partage. Il a été adapté au rythme des innovations techniques de reproduction et de diffusion et peut conduire aussi bien au contrôle de l’accès qu’à la constitution de biens communs. Les processus d’élaboration des normes et standards techniques et d’extension des droits ont été pensés de manière indépendante, entraînant des tensions entre les industries culturelles et les droits du public. L’ouvrage propose un modèle techno-juridique de la régulation du partage de la culture. Fondé sur la lex informatica, il intègre code juridique et code informatique pour exprimer les informations sur les droits et élargir les catégories actuelles du droit d’auteur pour faciliter l’utilisation, la création et le partage non marchand.
    En savoir plus : http://www.pressesdesmines.com/sciences-sociales/les-golems-du-numerique.html

  • DUMOUCHEL Suzanne, Le Journal littéraire en France au dix-huitième siècle. Émergence d’une culture virtuelle, Oxford, Editions OUSE, 2016, 332 p., 88 euros.

    La presse littéraire joue un rôle considérable dans le développement de la sociabilité et des pratiques culturelles au XVIIIe siècle : elle favorise le dialogue avec les lecteurs, leur permet de développer leur esprit critique et contribue à la création de nouvelles pratiques. Dans quelle mesure agit-elle ainsi sur la société, la conception du savoir et la constitution d’une culture commune ? En se fondant sur cinq titres représentatifs – le Mercure de France, le Journal des dames, le Pour et contre de Prévost, le Nouvelliste du Parnasse de Desfontaines et Granet, l’Année littéraire de Fréron –, Suzanne Dumouchel analyse la place centrale des périodiques littéraires, trop souvent négligés par les historiens de la presse, dans la formation de lecteurs-citoyens. Par rapport à ceux du XVIIe siècle, les journaux littéraires du XVIIIe mettent en avant la subjectivité : celle des rédacteurs dans leur rapport aux textes, et celle des lecteurs, qui sont invités, par leurs envois et leurs discussions, à l’élaboration du journal. La presse littéraire d’Ancien Régime joue ainsi un rôle majeur dans la formation des mœurs, de l’opinion, des goûts, des relations sociales, préfigurant la presse plus politique du XVIIIe siècle. En analysant le fonctionnement de cette culture virtuelle, qui organise un nouveau rapport au monde et à soi, Suzanne Dumouchel montre que le journal littéraire du XVIIIe siècle soulève de nombreuses questions toujours présentes dans les médias numériques aujourd’hui.
    En savoir plus : http://xserve.volt.ox.ac.uk/VFcatalogue/details.php?recid=6634

  • FOUR Jean-Marc, De la mécanique médiatique. L’info, un service public, Paris, Lemieux Editeur, 2016, 152 p., 12 euros.

    Une réflexion dense sur le journalisme de service public à l’heure de la com’ politique et des réseaux sociaux. J.-M. Four examine sans complaisance ni esquive les plaies du métier. Il raconte ce qu’il a vu et vérifié : la paresse intellectuelle et le « tourne en rond », l’entre-soi et le triomphe de la société du spectacle. Rien n’est perdu, pour peu que les journalistes retrouvent le goût du terrain, du reportage et d’une certaine passion civique.
    En savoir plus : http://www.lemieux-editeur.fr/De-la-mecanique-mediatique.html

  • FREY Mattias, Extreme Cinema. The Transgressive Rhetoric of Today’s Art Film Culture, New Brunswick, Rutgers University Press, 2016, 298 p., $30.

    From Shortbus to Shame and from Oldboy to Irreversible, film festival premieres regularly make international headlines for their shockingly graphic depictions of sex and violence. Film critics and scholars alike often regard these movies as the work of visionary auteurs, hailing directors like Michael Haneke and Lars von Trier as heirs to a tradition of transgressive art. In this provocative new book, Mattias Frey offers a very different perspective on these films, exposing how they are also calculated products, designed to achieve global notoriety in a competitive marketplace. Paying close attention to the discourses employed by film critics, distributors, and filmmakers themselves, Extreme Cinema examines the various tightropes that must be walked when selling transgressive art films to discerning audiences, distinguishing them from generic horror, pornography, and Hollywood product while simultaneously hyping their salacious content. Deftly tracing the links between the local and the global, Frey also shows how the directors and distributors of extreme art house fare from both Europe and East Asia have significant incentives to exaggerate the exotic elements that would differentiate them from Anglo-American product. Extreme Cinema also includes original interviews with the programmers of several leading international film festivals and with niche distributors and exhibitors, giving readers a revealing look at how these institutions enjoy a symbiotic relationship with the “taboo-breakers” of art house cinema. Frey also demonstrates how these apparently transgressive films actually operate within a strict set of codes and conventions, carefully calibrated to perpetuate a media industry that fuels itself on provocation.
    En savoir plus : http://rutgerspress.rutgers.edu/product/Extreme-Cinema,5905.aspx

  • GUNTER Barrie, ELARESHI Mokhtar, AL-JABER Khalid (dir.), Social Media in the Arab World. Communication and Public Opinion in the Gulf States, Londres, I.B Tauris, 2016, 288 p., £69.

    Following the Arab Spring, the use of social media has become instrumental in organising activist movements and spreading political dissent in the Middle East. New online behaviours have transformed traditional communication channels, enabling young people of all backgrounds to feel politically empowered. But now that spring has turned to winter, what are the long-term implications of internet activism in the region ? Social Media in the Arab World provides a unique insight into the role of online communications as a force for change in the Gulf States. Featuring examples as diverse as neo-patrimonial politics in Saudi Arabia and the ways an online presence affects the status of women in Kuwait, the chapters examine shifts in the political, social and religious identities of citizens as a result of increased digital activism. With contributions from a variety of inter-disciplinary experts, this wide-ranging study examines the consequences of changing power dynamics brought about by popular social media. In doing so, this book offers an original perspective on the long-term implications of internet usage in the Arab world and is essential reading for students and researchers working across the region.
    En savoir plus : http://www.ibtauris.com/Books/Society%20%20social%20sciences/Politics%20%20government/Social%20Media%20in%20the%20Arab%20World%20Communication%20and%20Public%20Opinion%20in%20the%20Gulf%20States.aspx?menuitem={239D0C28-CDB7-40CA-84BD-C678EB5FC801}

  • HARBULOT Christian, Fabricants d’intox. La guerre mondialisée des propagandes, Paris, Lemieux Éditeur, 2016, 168 p., 11 euros.

    La guerre de l’information fait rage : vidéos de l’État islamique, propagande et contre-propagande en Ukraine, affrontements d’images entre le Hamas et Israël, polémiques visuelles sur les multiples rebondissements de la guerre civile en Syrie,… Les fabricants d’intox œuvrent dans tous les camps. Il ressort de ce constat que la franchise, pas plus que l’abjection, ne sont des clés de succès. L’auteur rapporte des récits édifiants et des histoires méconnues, analyse et documente ces nouvelles guerres de propagande, qu’elles soient étatiques, militaires, citoyennes ou économiques. Un objectif : désintoxiquer le citoyen et lui apprendre à se prémunir de tous ces enfumages sophistiqués dont il est parfois la cible, parfois la victime collatérale.
    En savoir plus : http://www.lemieux-editeur.fr/Fabricants-d-intox.html

  • JIN Dal Jong, New Korean Wave. Transnational Cultural Power in the Age of Social Media, University of Illinois Press, 2016, 232 p., $25.

    The 2012 smash "Gangnam Style" by the Seoul-born rapper Psy capped the triumph of Hallyu, the Korean Wave of music, film, and other cultural forms that have become a worldwide sensation. Dal Yong Jin analyzes the social and technological trends that transformed Hallyu from a mostly regional interest aimed at families into a global powerhouse geared toward tech-crazy youth. Blending analysis with insights from fans and industry insiders, Jin shows how Hallyu exploited a media landscape and dramatically changed with the 2008 emergence of smartphones and social media, designating this new Korean Wave as Hallyu 2.0. Hands-on government support, meanwhile, focused on creative industries as a significant part of the economy and turned intellectual property rights into a significant revenue source. Jin also delves into less-studied forms like animation and online games, the significance of social meaning in the development of local Korean popular culture, and the political economy of Korean popular culture and digital technologies in a global context. A first-of-its-kind treatment, New Korean Wave maps how a convergence of technology, leadership, and avid fandom unleashed a cultural tsunami.
    En savoir plus : http://www.press.uillinois.edu/books/catalog/86ftm7bg9780252039973.html

  • KRETZSCHMAR Judith, STOPPE Sebastian, VOLLBERG Susanne (dir.), Hercule Poirot trifft Miss Marple, Darmstadt : Büchner-Verlag, 2016, 216 p.,

    Agatha Christie has been a key figure in the world of detective stories in the 20th century. Her works are among the most widely read novels in the world to date. Therefore, it is hardly surprising that Christie’s works have been adapted in many ways for cinema, television, and the stage. This book addresses this intermediality : How does the original work compare to its transformed appearance in other media ? Why are some adaptions extremely faithful to the original while others deviate significantly from the source novel ? How important are distant locations, recurring motifs, or cast of characters ? And where can one see certain interdependencies between the various media ?
    En savoir plus : http://www.buechner-verlag.de/index.php/programm/hercule-poirot-trifft-miss-marple

  • KULESZA Joanna, BALLESTE Roy (dir.), Cybersecurity and Human Rights in the Age of Cyberveillance, Rowman & Littlefield Publishers, 2016, 248 p., $80.

    Cybersecurity and Human Rights in the Age of Cyberveillance is a collection of articles by distinguished authors from the US and Europe and presents a contemporary perspectives on the limits online of human rights. By considering the latest political events and case law, including the NSA PRISM surveillance program controversy, the planned EU data protection amendments, and the latest European Court of Human Rights jurisprudence, it provides an analysis of the ongoing legal discourse on global cyberveillance. Using examples from contemporary state practice, including content filtering and Internet shutdowns during the Arab Spring as well as the PRISM controversy, the authors identify limits of state and third party interference with individual human rights of Internet users. Analysis is based on existing human rights standards, as enshrined within international law including the Universal Declaration of Human Rights, International Covenant on Civil and Political Rights, European Convention on Human Rights and recommendations from the Human Rights Council. The definition of human rights, perceived as freedoms and liberties guaranteed to every human being by international legal consensus will be presented based on the rich body on international law. The book is designed to serve as a reference source for early 21st century information policies and on the future of Internet governance and will be useful to scholars in the information studies fields, including computer, information and library science. It is also aimed at scholars in the fields of international law, international relations, diplomacy studies and political science.
    En savoir plus : https://rowman.com/ISBN/9781442260412/Cybersecurity-and-Human-Rights-in-the-Age-of-Cyberveillance#

  • LACASA Pila, Social Networks and Adolescents. Create and Participate, GIPI. Imágenes, Palabras e Ideas. UAH, 2016, 72 p. Téléchargement gratuit (Creative Commons License).

    Instagram and Vine have become very popular among young people. This popularity may be due to the fact that they instantly generate visual information, sometimes supported by short texts, which creates a strong sense of closeness to other users. This book seeks to facilitate creation processes that help young people identify with their cultural heritage, with interactive art and with human knowledge when they use social networks.
    En savoir plus : https://itunes.apple.com/es/book/social-networks-adolescents/id1082882533?mt=13

  • LEGAVRE Jean-Baptiste (dir.), Louis Guilloux politique, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, 258 p., 19 euros.

    La politique est omniprésente dans l’œuvre littéraire de Louis Guilloux (1899-1980). Si le constat n’est pas nouveau, aucun travail collectif ne s’était jusqu’ici proposé de partir du texte littéraire pour en éprouver, sur ce point, les constances, les évolutions, les ruptures. Le résultat a l’avantage de sortir des clichés qui marquent un écrivain irréductible aux étiquettes.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4094

  • LENOBLE-BART Annie, CHEVAL Jean-Jacques (dir.), Actualité d’André-Jean Tudesq, MSHA Editions, 2016, 286 p., 19 euros.

    André-Jean Tudesq (1927-2009) a été un travailleur infatigable. Auteur d’une thèse d’État sur Les grands notables en France (1840-1849) qui a fait date, il a été pionnier dans l’ouverture d’un nouveau champ d’études, celui des médias africains. Historien de formation, il a accompagné les fondateurs d’une nouvelle discipline, les Sciences de l’information et de la communication, qu’il a inlassablement défendue tout en restant professeur d’Histoire contemporaine. Il nous a légué une bibliographie impressionnante et a formé des générations d’enseignants, en France comme en Afrique ou au Proche Orient. Au-delà d’un colloque très riche, organisé en 2011 sur le campus bordelais où il a passé la plus grande partie de sa carrière d’enseignant, l’ouvrage transcrit l’essentiel des interventions de ceux qui furent des collègues, disciples et proches. Il est complété par une bibliographie importante et un CD-Rom. On y trouve des textes épuisés ou inédits, des interventions à la radio, des documents variés qui permettent de mieux connaître la richesse de ses productions et l’actualité de ses questionnements qui demeurent sources et ressources d’enseignement, de référence pour le présent.
    En savoir plus : http://www.msha.fr/msha/publi/ouvrage/affiche_publication.php?code=P412

  • LEWIS Jeff, Media, Culture and Human Violence. From Savage Lovers to Violent Complexity, Rowman & Littlefield Publishing, 2016, 298 p., £28.

    Humans of the advanced world are the most violent beings of all times. This violence is evident in the conditions of perpetual warfare and the accumulation of the most powerful and destructive arsenal ever known to humankind. It is also evident in the devastating impact of advanced world economy and cultural practices which have led to ecological devastation and the current era of mass species extinction. —one of only six mass extinction events in planetary history and the only one caused by the actions of a single species, humans. This violence is manifest in our interpersonal relationships, and the ways in which we organize ourselves through hierarchical systems that ensure the wealth and privilege of some, against the penury and misery of others.In this new and highly original book, Jeff Lewis argues that violence is deeply inscribed in human culture, thinking and expressive systems (media). Lewis contends that violence is not an inescapable feature of an aggressive human nature. Rather, violence is laced through our desires and dispositions to communalism and expressive interaction. From the near extinction of all Homo sapiens, around 74,000 years ago, the invention of culture and media enabled humans to imagine and articulate particular choices and pleasures. Organized intergroup violence or warfare emerged through the exercise of these choices and their expression through larger and increasingly complex human societies. This agitation of amplified desire, hierarchical social organization and mediated knowledge systems has created a cultural volition of violent complexity which continues into the present.Media, Culture and Human Violence examines the current conditions of conflict and harm as an expression of our violent complexity.
    En savoir plus : http://www.rowmaninternational.com/books/media-culture-and-human-violence

  • LUCBERT Françoise, TISON Stéphane (dir.), L’imaginaire de l’aviation pionnière. Contribution à l’histoire des représentations de la conquête aérienne, 1903-1927, Presses universitaires de Rennes, 2016, 354 p., 23 euros.

    Ce volume cherche à comprendre la façon dont les progrès de la locomotion aérienne entre 1903 et 1927 transforment l’appréhension de la réalité et renouvellent les représentations, matérielles autant que symboliques, de l’imaginaire aérien. Dans quelle mesure la maîtrise du plus lourd que l’air contribue-t- elle à déterminer le rôle et la place de l’être humain dans la société, le monde, l’univers ?
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4080

  • MAAREK Philippe (dir.), La communication politique des Européennes de 2014 : pour ou contre l’Europe ?, Paris, L’Harmattan, 2016, 182 p., 19 euros.

  • MERCKLÉ Pierre, Sociologie des réseaux sociaux, Paris, La Découverte, 2016 (3ème édition), 128 p., 10 euros.

    Avant même l’apparition de Facebook, la notion de « réseau » connaissait en sciences sociales un succès grandissant. Les travaux pionniers des anthropologues de l’école de Manchester (John Barnes, Elizabeth Bott...) ou des sociologues du groupe de Harvard (Harrison White, Mark Granovetter...) ont fait émerger un ensemble de concepts, de méthodes et d’enquêtes : une « sociologie des réseaux sociaux » qui, en empruntant à la fois à l’ethnologie et aux mathématiques, étudie non pas tant les caractéristiques des individus que les relations entre eux et les régularités qu’elles présentent, pour les décrire, rendre compte de leurs transformations et analyser leurs effets sur les comportements. Tout en envisageant les apports de cette sociologie des réseaux à l’analyse d’objets « relationnels » aussi divers que la sociabilité, l’amitié, le conflit ou la cohésion sociale, et sa prétention à constituer ainsi un nouveau paradigme théorique, cette nouvelle édition s’interroge également sur les bouleversements qu’y a introduits depuis une quinzaine d’années le développement des réseaux sociaux en ligne.
    En savoir plus : http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Sociologie_des_reseaux_sociaux-9782707188885.html

  • MILLER Daniel et al. (dir.), How The World Changed Social Media, Londres, UCL Press, 2016. Download free.

    How the World Changed Social Media is the first book in Why We Post, a book series that investigates the findings of anthropologists who each spent 15 months living in communities across the world. This book offers a comparative analysis summarising the results of the research and explores the impact of social media on politics and gender, education and commerce. What is the result of the increased emphasis on visual communication ? Are we becoming more individual or more social ? Why is public social media so conservative ? Why does equality online fail to shift inequality offline ? How did memes become the moral police of the internet ? Supported by an introduction to the project’s academic framework and theoretical terms that help to account for the findings, the book argues that the only way to appreciate and understand something as intimate and ubiquitous as social media is to be immersed in the lives of the people who post. Only then can we discover how people all around the world have already transformed social media in such unexpected ways and assess the consequences.
    En savoir plus : http://www.ucl.ac.uk/ucl-press/browse-books/how-world-changed-social-media?utm_source=h-announce&utm_medium=listserv&utm_campaign=How%20the%20world%20h-announce

  • MITU Bianca, POULAKIDAKOS Stamatis (dir.), Media Events. A Critical Contemporary Approach, Palgrave Macmillan UK, 2016, 264 p., $100.

    Media Events : A Critical Contemporary Approach proposes an interdisciplinary and multicultural approach of Dayan and Katz’s theory of media events (1992) by applying it to contemporary situations. The contributing authors come from a range of countries (UK, USA, Mexico, Germany, Finland, Italy, Greece, Portugal, Ukraine) and analyse the theory of media events from different perspectives, incorporating social media and offering a re-positioning of Dayan and Katz’s theory of media events. By bringing new perspectives into this field, the proposed volume is an important contribution as it grounds the intervention and rethinking of the theory into further empirical research. This volume has the potential to function as a ’cross-generational’ link between one of the ’early classics’ of media and communication studies on the one hand and the present generation of researchers on the other.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/us/book/9781137574275

  • MOLINER Pascal, Psychologie sociale de l’image, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2016, 166 p., 13 euros.

    Nous voyons et représentons notre environnement social non pas tel qu’il est, mais tel que nous croyons qu’il est. Cet ouvrage est le premier à faire le lien entre l’image et la pensée sociale.L’auteur apporte des éléments conceptuels et méthodologiques illustrés de nombreux exemples permettant de comprendre cette relation. Il répond à trois questions : des individus partageant des croyances différentes à propos d’un objet donné produisent-ils les mêmes images de cet objet ? Interprètent-ils de la même manière une même image de cet objet ? Lorsqu’une source et un récepteur ne partagent pas un même ensemble de croyances à l’égard d’un objet, la représentation iconographique de cet objet sera-t-elle comprise par le récepteur ? S’appuyant sur les acquis de la psychologie sociale, les réponses confirment la thèse du lien entre croyances et iconographie. L’ouvrage s’adresse en priorité aux étudiants et chercheurs en sciences humaines et sociales. Mais il devrait tout autant intéresser les professionnels de la communication et le grand public.
    En savoir plus : http://www.pug.fr/produit/1272/9782706124822/Psychologie%20sociale%20de%20limage

  • MONTERO Ana Soledad (dir.), El análisis del discurso polémico. Disputas, querellas y controversias, Buenos Aires, Prometeo, 2016, 165 p.

    En las sociedades contemporáneas, sociedades democráticas, pluralistas y mediatizadas, las distintas variantes del discurso polémico –los diversos modos de manifestación del desacuerdo, de los disensos y las diferencias, los mecanismos de descalificación y/o refutación de las ideas del adversario, las huellas y los efectos de la violencia verbal y la gestión del conflicto– parecen ser temáticas vigentes y urgentes. Los ocho artículos que componen este libro, a cargo de importantes referentes del análisis del discurso, ofrecen innovadoras y sugestivas pistas para el análisis de los modos en que se despliega el conflicto en distintos campos discursivos, desde el político hasta el mediático, pasando por la literatura y las manifestaciones públicas : Ruth Amossy, Marc Angenot, Dominique Maingueneau, Christian Plantin, Simone Bonnafous, Catherine Kerbrat-Orecchioni, Dominique Garand y Juliette Rennes elaboran, desde distintos enfoques, respuestas posibles para pensar la polémica y lo polémico en la actualidad.

  • MORELLI Pierre, PIGNARD-CHEYNEL Nathalie, BALTAZART Didier (dir.), Publics et TIC. Confrontations conceptuelles et recherches empiriques, Presses universitaires de Nancy, 2016, 366 p., 20 euros.

    Dans la grande majorité des travaux, les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont questionnées par le biais de l’analyse de l’usage et la détermination de figures de l’usager. Les chercheurs mobilisent très rarement la notion de public, centrale dans les études sur les médias et leur réception mais dont les acceptions substantive (le publics) et adjective (public) semblent, a priori, peu adaptées. Pourtant, avec le web 2.0, l’activité des destinataires et le rapport aux individus se sont développés, faisant émerger des formes collectives (communautés en ligne, réseaux socionumériques) qui peuvent être pensées via la notion de public. Se proposant de creuser le sillon ouvert par quelques chercheurs pionniers, cet ouvrage s’appuie sur un ensemble de contributions présentant des cadres théoriques et des méthodes d’analyse variés afin d’évaluer la pertinence du recours à la notion de public pour l’analyse des TIC. Faire et rendre public par les TIC, être public des TIC constituent alors les premières phases d’une réflexion qui peut nous amener à (re)penser le public par les TIC. L’ouvrage est structuré en trois sections (« Les TIC pour rendre public », « Être public des TIC », « (Re)penser les publics par les TIC ») précédées par trois textes balisant le cadre théorique général dans lequel s’inscrivent les quinze contributions.
    En savoir plus : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100447300

  • OBERHUBER Andrea, ARVISAIS Alexandra, DUGAS Marie-Claude (dir.), Fictions modernistes du masculin-féminin, 1900-1940, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, 314 p., 20 euros.

    Cet ouvrage réunit les réflexions de chercheurs européens et nord-américains sur les enjeux sociaux, culturels et identitaires des fictions modernistes. L’ensemble des études dessine un portrait de l’esthétique moderniste à partir notamment des œuvres de Marcel Duchamp, Elsa von Freytag-Loringhoven, Hannah Höch, Pierre Loti, Colette, Maya Deren, Marcelle Tinayre, Natalie Barney, Georges Bernanos, Claude Cahun et Mireille Havet.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4086

  • OLLER Martín , Journalism in Latin America. Journalistic culture of Ecuador, Granada, Macasar Ediciones, 2016, 18 euros.

    This book presents the analysis of the journalistic culture of Ecuador as representative of the Andean region and Latin America. Since the last two decades of the twentieth century, a steady increase in research in journalism has focused on the analysis of the journalist and their products – contents. However, it is only relatively recently that it has also taken into account the context in which the environment and the various systems – political, economic, social, cultural, media, technological, etc. – surrounding the journalists and the media are present. This decontextualized perspective has been, and is being, much criticised for being reductionist, partial and homogeneous.
    En savoir plus : http://macasarediciones.es/producto/journalism-in-latin-america/

  • PYAT Félix , Des monuments historiques et littéraires vus par un journaliste du XIXe siècle (édition établie et annotée par Guy Sabatier), Paris, L’Harmattan, 2016, 148 p., 15,5 euros.

    Félix Pyat fait partie de la génération politique et littéraire qui, issue de la Révolution de Juillet 1830, renversa Charles X. Il participe aux barricades des Écoles du Quartier Latin à Paris. Il publie plusieurs articles sur des sujets variés touchant aux arts et à la politique. Il traite notamment des châteaux royaux tels ceux de Versailles, Fontainebleau et Vincennes. En 1888, il écrit des souvenirs sur d’anciennes connaissances devenues des monuments littéraires : Eugene Sue et George Sand.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=49981

  • SIMPSON Seamus, PUPPIS Manuel, VEN DEN BULCK Hilde (dir.), European Media Policy for the Twenty-First Century. Assessing the Past, Setting Agendas for the Future, New York, Londres, Routledge, 2016, 252 p., £90.

    Media policy issues sit at the heart of the structure and functioning of media systems in Europe and beyond. This book brings together the work of a range of leading media policy scholars to provide inroads to a better understanding of how effective media policies can be developed to ensure a healthy communication sector that contributes to the wellbeing of individual citizens, as well as a more democratic society. Faced with a general atmosphere of disillusionment in the European project, one of the core questions tackled by the volume’s contributors is : what scope is there for European media policy that can exist beyond the national level ? Uniquely, the volume’s chapters are structured around four key policy themes : media convergence ; the continued role and position of public regulatory intervention in media policy ; policy issues arising from the development of new electronic communication network environments ; and lessons for European media policy from cases beyond the EU. In its chapters, the volume provides enriched understandings of the role and significance of policy actors, institutions, structures, instruments and processes in communication and media policy.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/products/9781138856509

  • SOREL Patricia, Plon. Le sens de l’histoire (1833-1962), Presses universitaires de Rennes, 2016, 328 p., 18 euros.

    Fondée en 1833, l’imprimerie Plon devient une authentique maison d’édition au début de la IIIe République et bâtit sa renommée sur la publication d’ouvrages d’histoire. Après la Première Guerre mondiale, elle se hisse au niveau des plus grands éditeurs de littérature générale en publiant des écrivains aussi prestigieux que Georges Bernanos, Julien Green, Robert Brasillach et Henri Troyat. C’est aussi pendant l’entre-deux-guerres que sont lancées plusieurs collections qui vont connaître une grande notoriété, notamment « Le Roseau d’or » et « Feux croisés », ainsi qu’une collection de poche, la « Bibliothèque Plon ».
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4059

  • VAISSIÉ Cécile (dir.), La fabrique de l’homme nouveau après Staline. Les arts et la culture dans le projet soviétique, Presses universitaires de Rennes, 2016, 292 p., 20 euros.

    Après la mort de Staline (1953), le discours officiel sur « l’homme nouveau » reste inchangé pour l’essentiel, mais l’image du Soviétique dans les œuvres littéraires et artistiques se modifie très nettement. De plus en plus de Soviétiques tentent, par l’art et la culture, d’échapper aux règles encadrant la vie sociale. La culture se fait double, voire triple, plus que jamais, elle multiplie les codes, les doubles sens, l’implicite.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4054

  • WILLSON Michele, LEAVER Tama (dir.), Social, Casual and Mobile Games. The Changing Gaming Landscape, New York, Bloomsbury Publishing, 2016, 288 p., $35.

    Social, casual and mobile games, played on devices such as smartphones, tablets, or PCs and accessed through online social networks, have become extremely popular, and are changing the ways in which games are designed, understood, and played. These games have sparked a revolution as more people from a broader demographic than ever play games, shifting the stereotype of gaming away from that of hardcore, dedicated play to that of activities that fit into everyday life. Social, Casual and Mobile Games explores the rapidly changing gaming landscape and discusses the ludic, methodological, theoretical, economic, social and cultural challenges that these changes invoke. With chapters discussing locative games, the new freemium economic model, and gamer demographics, as well as close studies of specific games (including Candy Crush Saga, Angry Birds, and Ingress), this collection offers an insight into the changing nature of games and the impact that mobile media is having upon individuals and societies around the world. - See more at : http://www.bloomsbury.com/us/social...
    En savoir plus : http://www.bloomsbury.com/us/social-casual-and-mobile-games-9781501310584/

    Articles/Revues
  • " Post-millennial British Art Cinema", Journal of British Cinema and Television, 13.2, avril 2016. Coord. : Paul Newland and Brian Hoyle.

    Table of Contents

    Introduction : Post-millennial British Art Cinema (Paul Newland and Brian Hoyle)
    Come to Daddy ? Claiming Chris Cunningham for British Art Cinema (James Leggott)
    ‘I didn’t think I’d be working on this type of film’ : Berberian Sound Studio and British Art Film as Alternative Film History (Paul Newland)
    Art Cinema and The Arbor : Tape-recorded Testimony, Film Art and Feminism (Beth Johnson)
    Off-road and Off-beat : Gadael Lenin, American Interior and the Transnational Focus of Welsh Art Cinema (Kate Woodward)
    When Peter Met Sergei : Art Cinema Past, Present and Future in Eisenstein in Guanajuato (Brian Hoyle)


    En savoir plus : http://www.euppublishing.com/toc/jbctv/13/2

  • "1983, le tournant médiatique", Revue Hommes & Migrations, n°1313, janvier-mars 2016. Coord. : I. Gastaut

    Ce dossier remonte aux sources de la fabrication du discours médiatique sur l’immigration en France. Dans les médias, l’année 1983 marque un tournant majeur dans la prise en compte et la visibilité des populations immigrées, sous la pression des actes racistes qui se multiplient dans un contexte de crise sociale et économique, de changement de cap politique du gouvernement socialiste et de montée du Front national. C’est aussi l’année où la seconde génération de l’immigration se mobilise à travers la Marche pour l’égalité et contre le racisme. Les articles analysent l’évolution des images stéréotypées sur cette altérité de l’immigration qui va s’instaurer durablement sur les écrans (cinéma, télévision, internet).
    En savoir plus : http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/7640-le-debut-des-annees-1980-tournant-mediatique-de-la-question-de-l-immigration-en-france

  • "Breaking Labels", Frames Cinema Journal, n° 9, avril 2016.

    Feature articles
    Transnational Cinemas : A Critical Roundtable (By Austin Fisher and Iain Robert Smith)

    P.O.V.
    Choosing the Transnational (By Dina Iordanova)
    Labels and the Spaces Between (By Lynne Cameron)
    Affective Approaches in Academia : Reflections on Sharing and Participating in the University (By Amber Shields)
    From the Crisis of Cinema to the Cinema of Crisis : A “Weird” Label for Contemporary Greek Cinema (By Geli Mademli)

    Close-Up
    Labelling a Shot (By Dennis Hanlon)

  • "Des « vraies gens » aux « followers »", Politiques de communication, n° 6, printemps 2016. Coord. : Aurélie Olivesi et Nicolas Hubé.

    Les médias, la presse écrite et l’audiovisuel accordent depuis longtemps une place particulière à la parole des « gens ordinaires », aux « vraies gens ». Mais qu’en est-il aujourd’hui de ces locuteurs et de la mise en scène de la parole publique dans le cadre des dispositifs numériques ? N’assiste-t-on pas à un brouillage de certaines frontières entre « parole profane » et « parole experte » ? À quelles stratégies et à quels usages répond la mobilisation de ces paroles censées exprimer la vérité « d’en bas » et refléter une opinion enfin libérée de ses entraves ?

    Ont contribué à ce numéro : Julien Boyadjian, Sheila Perry, Gaël Villeneuve, Sébastien Rouquette, Anaïs Théviot, Isabelle Huré


    En savoir plus : http://www.pug.fr/produit/1276/9782706125089/Politiques%20de%20communication%20n6%20-%20Printemps%202016

  • "Humanités Numériques et Sciences de l’Information et de la communication", Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication, n° 8, 2016. Coord. : Julia Bonaccorsi, Valérie Carayol et Jean-Claude Domenget.

    Sans fanfaronner exagérément, il faut bien reconnaître en préambule que les sciences de l’information et de la communication (SIC) ont de longue date développé des théories et des paradigmes qui permettent de saisir et d’analyser les enjeux sociaux liés au « numérique » (numérisation, informatisation, TIC). Qu’il s’agisse des travaux ayant souligné les implications des systèmes d’information informatisés dans l’organisation du travail, ceux portant sur les mutations médiatiques de la communication, ceux analysant les relations entre technique et société à travers les usages des dispositifs d’information et de communication, ceux interrogeant les discours de la société de l’information, ceux abordant les industries culturelles et médiatiques ou bien encore, les recherches analysant les médiations liées à la numérisation documentaire. Au-delà des enjeux liés au numérique ou à ceux de la numérisation croissante des activités de médiation, la question de l’artefactualité technique, impliquée par toute transmission ou transformation d’informations ou de connaissances, est depuis la fin des années 70 une question essentielle des SIC.
    En savoir plus : https://rfsic.revues.org/1778

  • "Institutions and Agency. Part. I", Film Studies, Volume 13, Number 1, Autumn 2015.

    Editorial : Institutions and Agency (Part I) (Mattias Frey)
    Hollywood Accounting : Technologies of Surveillance, Knowledge and Power in Paramount Budget Documents, 1927–58 (William Thomas McClain)
    ‘The French Who Don’t Go to the Movies’ : Government and Industry Assess the Audience, 1948–54 (Eric Smoodin)
    Feminism and Film Distribution : An Analysis of Cinenova’s Management Committee Meeting Minutes, 1991–97 (Julia Knight)
    Awakening from the European Dream : Eurimages and the Funding of Dystopia (Aidan Power)
    Blockbuster Outsourcing : Is There Really No Place Like Home ? (Marco Cucco)
    Disney’s World Cup : ESPN and the Un-Americanisation of Global Football (Jon Lewis)
    En savoir plus : http://www.ingentaconnect.com/content/manup/fs/2015/00000013/00000001;jsessionid=b1sm6lbt4hjru.alice

  • "Jeux traditionnels et jeux numériques : filiations, croisements, recompositions", Sciences du jeu, N° 5, 2016. Coord. : Delphine Buzy-Christmann, Laurent Di Filippo, Stéphane Goria, Pauline Thévenot.

    Une sorte de paradoxe est en train de s’affirmer à travers la littérature scientifique dédiée aux domaines ludiques ou en rapport avec le jeu. Le nombre de travaux uniquement consacrés aux jeux numériques occulte petit à petit les travaux dédiés aux jeux traditionnels, alors qu’il existe toujours des liens puissants entre jeux traditionnels et jeux vidéo. Un éclairage réciproque devrait nous inciter à nous interroger sur les singularités ou complémentarités des deux domaines, c’est pourquoi nous proposons ici de nous intéresser à certains de ces liens et contrastes existants entre ces deux types de jeux.
    En savoir plus : http://sdj.revues.org/544

  • "L’analyse des séries télévisées", Ecrans, n° 4, 2015-2. Coord. : Jean-Pierre Esquenazi

    Le numéro 4 de la revue Ecrans consacré au vaste chantier de l’analyse des séries télévisées. Celles-ci posent des problèmes nouveau à la narratologie comme à l’esthétique, etc. Les auteurs qui ont participé au numéro suivent quatre directions principales, la relation séries-spectateurs, la temporalité sérielle, le réseau narratif sériel, la question réflexive de la surveillance, l’ensemble forme un ensemble plutôt stimulant.
    En savoir plus : https://www.classiques-garnier.com/editions/index.php?page=shop.product_details&flypage=flypage_garnier.tpl&product_id=2349&category_id=123&keyword=%C3%A9crans&option=com_virtuemart&Itemid=1&vmcchk=1&Itemid=1

  • "La fabrique du goût", Politiques de communication, n° 5, automne 2015. Coord. : Stéphane Olivesi.

    Fabriquer le goût ? Comment s’élaborent aujourd’hui les normes du (bon) goût en matière de gastronomie et de produits alimentaires ? Comment ces normes se diffusent-elles (ou ne se diffusent-elles pas) dans la société ? Comment intériorisons-nous celles-ci ? Et qui sont ceux qui font le goût en parvenant à faire valoir prévaloir de telles normes ? Par quels moyens, avec quelles ressources, à l’aide de quels dispositifs de légitimation, parviennent-ils à dire le (bon) goût ? Telles sont quelques unes des questions directrices auxquelles les contributions de ce cinquième dossier de Politiques de communication tentent de répondre.

    DOSSIER

    Présentation du dossier. La fabrique du goût (Stéphane Olivesi)

    Du mot à la bouche (Anne Parizot, Agnès Giboreau, Clémentine Hugol-Gential)

    La cuisine française en Chine. Traduction, appropriation et assimilation d’une culture gustative (Aël Théry)

    L’invention de la cité. Label Unesco et identités gastronomiques Jean-Jacques Boutaud

    Le sommelier. Un médiateur, artisan du goût (Stéphane Olivesi)

    La fabrique brassicole du goût. Entretien avec Jean Hansmaennel

    VARIA

    Pratiques et normes journalistiques à l’ère numérique. Ce que les logiques d’écriture enseignent (Guillaume Goasdoué)


    En savoir plus : http://www.revuepolitiquesdecom.uvsq.fr/medias/fichier/bc-politiques-de-communication-n-5_1449161480269-pdf?INLINE=FALSE

  • "La souffrance à proximité : écrits du mal-être d’un public en ligne", Communication & Langages, n° 186, 2016. Coord. : Driss Ablali, Romain Huët, Brigitte Wiederspiel

    Depuis les années 1980-1990, la question de la souffrance connaît un regain d’intérêt dans le domaine des sciences sociales. Ce dossier, résolument interdisciplinaire (sciences du langage, sociologie, sciences de l’information et de la communication), espère contribuer aux débats actuels sur la souffrance sociale. Il s’agit d’examiner comment les individus se traitent eux-mêmes en tant qu’êtres souffrants. L’analyse porte sur leurs autoreprésentations médiatisées par l’écriture numérique et leurs interactions sur des blogs publics ou des lieux d’écoute. Au-delà des topiques proposées par Boltanski, celles de la dénonciation, du sentiment ou de l’esthétique, cette réflexion collective développe une topique supplémentaire : celle des textes et des discours, issus d’un public qui raconte son mal-être suivant des régimes de communication numérique. La particularité de ce dossier est d’appréhender la souffrance en ligne à travers ces traductions narratives ordinaires. Plusieurs thématiques sont abordées par les contributeurs : pratiques discursives journalistiques, association de prévention contre le suicide, expressions traumatiques du décès périnatal. Dans l’esprit d’une "anthropologie narrative de la souffrance", ces différents contextes sont réfléchis à partir d’interrogations communes : pourquoi les individus ressentent-ils le besoin de s’écrire ? comment mettent-ils en ordre leur situation et quel sens leur donnent-ils ? quels sont les procédés narratifs mis en place pour s’objectiver ? comment les technologies numériques viennent-elles configurer les modalités d’énonciation de soi ainsi que les régimes de sociabilité qui en découlent ?
    En savoir plus : http://crem.univ-lorraine.fr/communication-langages-la-souffrance-proximite-ecrits-du-mal-etre-dun-public-en-ligne

  • "Les religions au temps du numérique", Tic&société, Vol. 9, n° 1-2, 2015. Coord. : David Douyère.

    La « grande conversion numérique » n’a pas seulement touché les loisirs, le commerce ou l’administration : le religieux aussi s’en trouve atteint et transformé qui voit prières en ligne et retransmissions vidéos de célébrations apparaître sur l’internet, via ordinateurs, smartphones et tablettes ! Après avoir eu recours à la parole, à l’icône, au signe rituel, au livre, à la musique, aux médias, les religions mobilisent désormais les dispositifs numériques de communication pour faire apparaître et connaître leur proposition de sens.
    Ce dossier de tic&société, le premier d’une revue scientifique francophone à aborder cette question, rassemble dix travaux issus de recherches récentes en sciences sociales portant sur les christianismes et l’islam, mais aussi sur le syncrétisme religieux. Ils interrogent les passages au numérique mis en œuvre : diffusion du chapelet prié à la grotte de Lourdes, retransmission d’une campagne d’évangélisation adventiste, circulation de powerpoints de prière en Amérique latine, célébrations de mariages dans un univers virtuel en 3D, témoignage personnel, accès à des textes spirituels chrétiens au Cameroun… Si l’internet permet ainsi de diffuser une prédication ou un office à distance, il offre aussi à des communautés de se reconstituer à partir d’une foi pensée comme commune, partagée sur certains sites, en situation de diaspora, comme pour les catholiques vietnamiens ; il favorise également la diffusion de témoignages personnels d’une vie dans la piété, comme ceux que des Youtubeuses et Youtubeurs musulmans postent sous forme vidéo, non sans pudeur, vertu donnée comme profondément musulmane, pour montrer leur façon de vivre l’islam dans la modernité occidentale. Si la religion s’intrique ainsi à la culture, indémêlable, elle porte aussi le politique, quand des catholiques traditionalistes français, proches de l’extrême-droite, entrent dans une campagne de « réinformation » en lutte contre le supposé mensonge médiatique généralisé et s’engagent dans un combat pour « la famille » et contre l’avortement. Ou quand des blogueurs deviennent des autorités dans le cadre des manifestations contre le mariage pour les couples homosexuels, en France. Le web se fait alors outil de propagande ou de contre-propagande. Parfois, le religieux fait irruption dans la politique par le web, quand une vidéo d’exorcisme d’une personnalité politique étatsunienne, candidate à la vice-présidence, Sarah Palin, apparaît dans les médias : qu’en dire, et comment la comprendre ? Le numérique favorise manifestement une nouvelle exposition du religieux, sur la scène publique internationale, comme auprès des pratiquants, en lien avec des enjeux sociaux, culturels et politiques, que ce numéro de tic & société se propose d’investiguer.
    En savoir plus : https://ticetsociete.revues.org/1820

  • "Normes communiquées, normes communicantes. Logiques médiatiques et travail idéologique", Essais, revue interdisciplinaire d’humanités, n° 7, 2016. Coord. : Laetitia Biscarrat et Clément Dussarps.

    Dossier
    Avant-propos, Laetitia Biscarrat & Clément Dussarps
    Le feuilleton sentimental comme lieu de négociation des normes du féminin. Le cas de Janique Aimée (1963), Taline Karamanoukian
    La maternité dans les séries familiales françaises : entre consensus et résistances, Sarah Lécossais
    Un exemple de glissement du lexique médiatique : le sujet trans dans les productions audiovisuelles, Karine Espineira
    Traditionalisme catholique et blogosphère militante : structure et caractéristiques d’un réseau de communication, Charlotte Blanc
    Modifications corporelles dans l’art contemporain occidental actuel : une certaine transgression, Catherine Souladié
    Quand la subversion nourrit la norme. La chambre d’Isabella de Jan Lauwers, Pascale Caemerbeke

    Rencontre
    La recherche est politique. Pour une approche critique des rapports de domination dans les productions filmiques et audiovisuelles. Entretien avec Geneviève Sellier, réalisé par Laetitia Biscarrat

    Varia
    Récits de vie podcastés : peut-on parler de non conformisme ?, Anne Lubnau
    Du fait linguistique au(x) genre(s) : oralité et scripturalité à l’époque classique, Mathieu Goux


    En savoir plus : http://www.u-bordeaux-montaigne.fr/fr/ecole-doctorale/la-revue-essais/numeros-de-la-revue-1.html

  • "Special Issue on Italian Cinema", Fulgor, Volume 5, n° 1, avril 2016. Coord. : Luciana d’Arcangeli, Laura Lori, Stefano Bona

    Una certa tendenza del cinema italiano (Foreword, non-refereed) (Vito Zagarrio)

    Terra matta on the screen : Film in the form of reliquary (David Moss)

    An early presence of Italians in the Australian film industry : The Pugliese family (Gino Moliterno)

    Taking the Pulse : Gender, Sexuality and Social Identity in the New Millennium (Luciana d’Arcangeli)

    Come cambiano il cinema italiano e il suo studio : il cinema translocale e l’evoluzione della rappresentazione di un’altra cultura. Il caso dei registi italiani in Cina (Stefano Bona)

    Land, Culture and New Ways of Belonging : Encounters between Italian migrants and Indigenous Australians in Far Away is Home. La storia di Clely (Diego Cenetiempo, Australia/Italy, 2012) (Matteo Dutto)


    En savoir plus : http://www.fulgor.online/#!current-issue/galleryPage

  • "Topographies/topologies Langages spatiaux, spatialités, espaces", Réseaux, n° 195, 2016/1. Coord. : Dominique Boullier, Jacques Lévy.

    La prolifération des cartes et des usages du terme « cartographie » ont produit une forme d’évidence des codes de représentation visuelle de l’information qui seraient supposés s’adapter à tout : espaces, spatialités, topographies, topologies, territoires, réseaux, graphes, images de graphes, etc. Ces technologies cognitives ont pourtant une longue histoire. Celle-ci a permis de produire des conventions qui possèdent leurs limites de validité, et peuvent donc être modifiées mais pas oubliées. Par ailleurs, la diversification des producteurs d’imagerie spatiale contribue à enrichir mais aussi à brouiller les codes de la communication visuelle, rendant possibles malentendus et fausses pistes. Les sciences sociales font un usage abondant de toutes ces ressources visuelles pour exploiter des données de plus en plus nombreuses sans pour autant prendre toujours le temps d’expliciter leurs choix et les conséquences sur l’activité de recherche elle-même.
    En savoir plus : http://www.cairn.info/revue-reseaux-2016-1.htm

  • Varia, International Journal of E-Politics, Volume 7, Issue 1, 2016.

    Interacting with Whom ? : Swedish Parliamentarians on Twitter during the 2014 Elections (Jakob Svensson, Anders Olof Larsson)

    Challenger Networks of Food Policy on the Internet : A Comparative Study of Structures and Coalitions in Germany, the UK, the US, and Switzerland (Barbara Pfetsch, Daniel Maier, Peter Miltner, Annie Waldherr)

    Conflict as a Barrier to Online Political Participation ? : A Look at Political Participation in an Era of Web and Mobile Connectivity (Francis Dalisay, Matthew J. Kushin, Masahiro Yamamoto)

    The Illusion of Democracy in Online Consumer Restaurant Reviews (Morag Kobez)


    En savoir plus : http://www.igi-global.com/journal/international-journal-politics-ijep/1147

  • Varia, International Journal of Communication, Vol. 10, 2016.

    ARTICLES
    Beyond the Four Theories : Toward a Discourse Approach to the Comparative Study of Media and Politics (Florian Toepfl)
    Moral Economies : Interrogating the Interactions of NGOs, Journalists and Freelancers (Kate Wright)
    Internationalization Through Americanization : The Expansion of the International Communication Association’s Leadership to the World (Thomas Wiedemann, Michael Meyen)
    Construction of Obedient Foreign Brides as Exotic Others : How Production Practices Construct the Images of Marriage Migrant Women on Korean Television (Na Young Cha, Claire Shinhea Lee, Ji Hoon Park)
    Russian News Coverage of the 2014 Sochi Winter Olympic Games : A Transmedia Analysis (Renira Rampazzo Gambarato, Geane Carvalho Alzamora, Lorena Péret Teixeira Tárcia)
    A Korean Mother’s Cooking Notes : Maintaining South Korean Cooking and Ideals of Housewives in Glocal Influences (Hojin Song)
    Green Brand Positioning in the Online Environment (Hui-Ju Wang)
    When Race Matters : What Newspaper Opinion Pieces Say about Race and Poverty (Imaani Jamillah El-Burki, Douglas V. Porpora, Rachel R. Reynolds)
    "Mom’s Voice" and Other Voices:Civil-Military Relations as a Media Ritual (Oren Meyers)
    Discovering the Divide : Technology and Poverty in the New Economy (Daniel Greene)
    Food Content of TV Shows Seen by Children in Peru : A Double Dose of Food Messages ? (Peter Busse)
    The Myth of Media Literacy (Zoë Druick)
    Hate Speech and Covert Discrimination on Social Media : Monitoring the Facebook Pages of Extreme-Right Political Parties in Spain (Anat Ben-David, Ariadna Matamoros Fernández)
    Politician Seeking Voter : How Interviews on Entertainment Talk Shows Affect Trust in Politicians (Mark Boukes, Hajo G. Boomgaarden)

    En savoir plus : http://ijoc.org/index.php/ijoc

  • Varia, Observatorio (OBS*), Vol 10, n° 1, 2016.

    Articles

    Mobile identities : managing self and stigma in iPhone app use (Lorian Leong)
    Media Rituals in Eusébio’s Exequies (Samuel Mateus)
    News on the move : Towards a typology of Journalists in Exile (Pytrik Schafraad)
    Influence of the graphical layout of television news on the viewers : An eye tracking study (Rui Rodrigues)
    Elecciones de Brasil en 2014 : las webs de los candidatos presidenciales como herramienta de campaña electoral (Michele Goulart Massuchin, Eva Campos-Domínguez)
    The Portuguese programme ‘one laptop per child’ and its impact on families : a study on parents’ and children’s perspectives (Sara Pereira)
    As fontes de informação digitais sobre política : estudo exploratório com jovens adultos portugueses (Sonia Pedro Sebastião, Joana Lourenço)
    A representação feminina na mídia esportiva : o caso Fernanda Colombo (Soraya Barreto)
    La Comunicación Empresarial en regiones con un bajo desarrollo empresarial : el caso de las PYMES del sur de Europa (Pedro Pablo Marín Dueñas)
    Las miradas turbadoras : La obra de la fotógrafa Julia Margaret Cameron en el marco de la Historia de la Comunicación y de los Estudios de Género (María del Mar Ramírez Alvarado)
    Iniciativas en la comunicación móvil : Mapeo de los canales, el contenido, la conversación y el comercio en Europa y los EE.UU (Alba Silva Rodríguez, Xosé López García, Oscar Westlund, Nancy Graciela, Ulloa Erazo)


    En savoir plus : http://obs.obercom.pt/index.php/obs

  • Varia, International Journal of Communication, Vol 10, 2016.

    ARTICLES

    Which Countries Does the World Talk About ? An Examination of Factors that Shape Country Presence on Twitter (H. Denis Wu, Jacob Groshek, Michael G. Elasmar)

    The Challenge of Delocalized Channels : Transfrontier Television in Poland (Characteristics, Typology and Content) (Tomasz Gackowski)

    A Mediation Model to Explain the Effects of Information Seeking from Media and Interpersonal Sources on Young Adults’ Intention to Use Marijuana (Lourdes S. Martinez, Nehama Lewis)

    Enjoyment and Appreciation as Motivators for Coping : Exploring the Therapeutic Effects of Media Messages on Perceived Threat (Jinhee Kim, Mina Tsay-Vogel)

    Smiles, Babies, and Status Symbols : The Persuasive Effects of Image Choices in Small-Entrepreneur Crowdfunding Requests (Kenton Bruce Anderson, Gregory D. Saxton) Agreeing Not to Disagree : Iterative Versus Episodic Forms of Political Participatory Behaviors (Yangsun Hong, Hernando Rojas)

    Jus Algoritmi : How the National Security Agency Remade Citizenship (John Cheney-Lippold)

    Source Variety, Event Frequency, and Context in Newspaper Crime Reporting (Rocky Dailey, Debora Halpern Wenger)

    Bottom of the Data Pyramid : Big Data and the Global South (Payal Arora)

    Mediated Contact, Intergroup Attitudes, and Ingroup Members’ Basic Values:South Koreans and Migrant Workers (Hyeyeon Ju, Sung-Yeon Park, Jae C. Shim, Yunhee Ku)

    Communication in a Post-Disaster Community : The Struggle to Access Social Capital (Donald Matheson, Annalee Jones)

    The Efficacy of Chinese News Coverage of Tobacco Control : A Comparison between Media Agenda and Policy Agenda (Di Zhang, Baijing Hu, Ruosi Shao)

    Hosting Together via Couchsurfing : Privacy Management in the Context of Network Hospitality (Airi Lampinen)

    Co-mmodifying the Gay Body : Globalization, the Film Industry and Female Prosumers in the Contemporary Korean Mediascape (Jungmin Kwon)

    FEATURES

    The Herald and Daily News’ Framing of the Leaked Zimbabwean Draft Constitution and Vice President Joice Mujuru’s Fall from Grace (Albert Chibuwe)


    En savoir plus : http://ijoc.org/index.php/ijoc/issue/view/12

    Multimedia

Février 2016

    Livres
  • AUGIER Marc, La société numérique, Paris, L’Harmattan, 2016, 264 p., 25,5 euros.

    Pour étudier la question de la transformation numérique cet ouvrage aborde un nombre restreints de sujets essentiels. Tout part de la question du livre électronique parce qu’elle appelle celle de l’enseignement, des réseaux sociaux et des nouveaux modèles d’écriture. Le domaine des acquisitions ouvre lui-même à différentes thématiques qui fondent nos expérimentations actuelles : les réseaux, les blogs, les collectifs d’apprentissage et de e-learning. Il ressort de l’analyse l’importance de la notion de communauté.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=49835

  • BACHMANN-MEDICK Doris, Cultural Turns : New Orientations in the Study of Culture, Berlin/Boston, De Gruyter, 2016, 302 p., 30 euros.

    The contemporary fields of the study of culture, the humanities and the social sciences are unfolding in a dynamic constellation of cultural turns. This book provides a comprehensive overview of these theoretically and methodologically groundbreaking reorientations. It discusses the value of the new focuses and their analytical categories for the work of a wide range of disciplines. In addition to chapters on the interpretive, performative, reflexive, postcolonial, translational, spatial and iconic turns, it discusses emerging directions of research. Drawing on a wealth of international research, this book maps central topics and approaches in the study of culture and thus provides systematic impetus for changed disciplinary and transdisciplinary research in the humanities and beyond – e.g., in the fields of sociology, economics and the study of religion. This work is the English translation by Adam Blauhut of an influential German book that has now been completely revised. It is a stimulating example of a cross-cultural translation between different theoretical cultures and also the first critical synthesis of cultural turns in the English-speaking world.
    En savoir plus : http://www.degruyter.com/view/product/433816?format=B

  • BARATS Christine (dir.), Manuel d’analyse du web, Paris, Armand Colin, 2016, 272 p., 27 euros.

    La place qu’occupe le web, en tant que dispositif sociotechnique, dans les sociétés du XXIe siècle, n’est plus à démontrer et suscite une demande nouvelle de savoirs et de savoir-faire. Ce Manuel, premier sur cet objet, propose un état actuel des savoirs et des références, tant méthodologiques que théoriques, sur l’observation et l’analyse du web en sciences humaines et sociales. Les auteurs mettent l’accent sur ce que change le web dans le choix et l’appropriation de méthodes issues des SHS : Quelle place accorder à la dimension technique ? Comment constituer et collecter des « observables » ? Comment repenser les notions de « documents », de « données » ? Le parti-pris de l’ouvrage est délibérément pédagogique : chaque auteur explicite ses pratiques de recherche et les cadres nécessaires à la connaissance scientifique. Il s’adresse aux étudiants qui commencent une recherche afin de les accompagner dans la construction de leur « terrain », tout autant qu’aux chercheurs confirmés ou aux enseignants qui souhaitent nourrir leur réflexion sur le sujet.
    En savoir plus : http://www.armand-colin.com/manuel-danalyse-du-web-2e-ed-9782200602871

  • BAZIN Jérôme, DUBOURG GLATIGNY Pascal et PIOTROWSKI Piotr (dir.), Art beyond Borders. Artistic Exchange in Communist Europe (1945–1989), CEU Press, 2016, 530 p., 83 euros.

    This book presents and analyzes artistic interactions both within the Soviet bloc and with the West between 1945 and 1989. During the Cold War the exchange of artistic ideas and products united Europe’s avant-garde in a most remarkable way. Despite the Iron Curtain and national and political borders there existed a constant flow of artists, artworks, artistic ideas and practices. The geographic borders of these exchanges have yet to be clearly defined. How were networks, centers, peripheries (local, national and international), scales, and distances constructed ? How did (neo)avant-garde tendencies relate with officially sanctioned socialist realism ? The literature on the art of Eastern Europe provides a great deal of factual knowledge about a vast cultural space, but mostly through the prism of stereotypes and national preoccupations. By discussing artworks, studying the writings on art, observing artistic evolution and artists’ strategies, as well as the influence of political authorities, art dealers and art critics, the essays in Art beyond Borders compose a transnational history of arts in the Soviet satellite countries in the post war period.
    En savoir plus : http://www.ceupress.com/books/html/Art_beyond_Borders.htm

  • BENCHENNA Abdelfettah, PINHAS Luc (dir.), Industries culturelles et entrepreneuriat au Maghreb, Paris, L’Harmattan, 2016, 288 p., 25 euros.

    Les industries de la culture au Maghreb constituent jusqu’à présent un terrain d’étude peu défriché. Cet ouvrage se décrit en trois points : contribuer à un état des lieux des industries culturelles dans la diversité de leurs filières et des territoires régionaux ; identifier les enjeux ; questionner l’avenir. Cette approche pragmatique se double d’un apport plus fondamental permettant de replacer les industries culturelles dans leur histoire et dans celle de la recherche scientifique qui s’y consacre.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=49794

  • BRIENZA Casey, Manga in America. Transnational Book Publishing and the Domestication of Japanese Comics, Londres, Bloomsbury Publishing, 2016, 232 p., £18.

    Japanese manga comic books have attracted a devoted global following. In the popular press manga is said to have “invaded” and “conquered” the United States, and its success is held up as a quintessential example of the globalization of popular culture challenging American hegemony in the twenty-first century. In Manga in America - the first ever book-length study of the history, structure, and practices of the American manga publishing industry - Casey Brienza explodes this assumption. Drawing on extensive field research and interviews with industry insiders about licensing deals, processes of translation, adaptation, and marketing, new digital publishing and distribution models, and more, Brienza shows that the transnational production of culture is an active, labor-intensive, and oft-contested process of “domestication.” Ultimately, Manga in America argues that the domestication of manga reinforces the very same imbalances of national power that might otherwise seem to have been transformed by it and that the success of Japanese manga in the United States actually serves to make manga everywhere more American.
    En savoir plus : http://www.bloomsbury.com/uk/manga-in-america-9781472595874/

  • DENIS Sébastien, Les Shadoks. Histoire, esthétique et ’pataphysique, Bry-sur-Marne, INA Editions, 2016, 20 euros.

    La série de Jacques Rouxel, véritable "ovni télévisuel", a bousculé la forme et la narration des programmes audiovisuels de l’époque. Chef d’oeuvre d’humour absurde, les Shadoks restent dans les mémoires pour avoir divisé les Français en « pour » et en « contre ». En mettant en résonnance ce programme avec les évolutions sociétales des années 70, Sébastien Denis nous propose de comprendre comment les Shadoks sont devenus culte.
    En savoir plus : http://www.inatheque.fr/publications-evenements/publications-2016/les-shadoks-histoire-esth-tique-et-pataphysique-de-s-bastien-denis.html

  • HABLOT Laurent, VISSIÈRE Laurent (dir.), Les paysages sonores, du Moyen Âge à la Renaissance, Presses universitaires de Rennes, 2016, 310 p., 20 euros.

    Le Moyen Âge est moins silencieux qu’on pourrait le croire et une partie au moins des sons quotidiens et familiers se retrouve transcrite dans des chroniques, des chansonniers, des romans, voire dans des actes judiciaires. Il s’agit de les retrouver, de les analyser et de les donner à entendre de nouveau, dans une sorte d’extraordinaire essai d’archéologie sonore.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4048

  • HAMERY Roxane, THOUVENEL Éric (dir.), Jean Epstein. Actualité et postérités, Presses universitaires de Rennes, 2016, 318 p., 20 euros.

    Cet ouvrage propose de relire et revoir Epstein, en examinant avec un regard neuf son importante et si originale production littéraire, en évaluant sous des angles nouveaux la place de sa réflexion et de son travail de création dans son époque, et en mesurant l’influence de sa pensée sur notre temps en termes de propositions théoriques et d’inventions formelles.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4051

  • MARTIN Marcienne, A Name To Exist. The Example of the Pseudonym on the Internet, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars Publishing, 2016, 175 p., £42.

    In the Iliad and the Odyssey, song IX, Ulysses chooses the anthroponomy “Nobody” to escape the Cyclops. This onomastic game operates on two levels of meaning : the first referring to the anthroponomical fact, and the second to the lexicon, more specifically, to the common name. Ahead of his time, Ulysses would have surfed the Internet under the pseudonym Nobody... The nomination of a name allows all world objects to be included within the human paradigm. If to nominate is also an act which allows the social subject to be part of civil society and to be well-known and recognised by the other, what about nomination and pseudonyms on the internet ? This book investigates this question through both a detailed study of the nomination of objects of the world and two surveys of Internet users and of a corpus of pseudonyms collected on forums and blogs on online newspapers.
    En savoir plus : http://www.cambridgescholars.com/a-name-to-exist

  • MEBIAME-AKONO Pamphile, Les footballeurs professionnels et la communication médiatique. Analyse pragmatique des interactions verbales, Paris, L’Harmattan, 2016, 254 p., 25 euros.

    La rencontre du football et des médias, ces puissants moyens de fabrication de notre imaginaire social, consolide le projet de cette recherche. En effet, les prouesses des plus grands footballeurs sont relayées à longueur de journée sur les chaînes d’information, dans la presse et sur les réseaux sociaux, où les paroles des athlètes sont sollicitées, écoutées, analysées et décortiquées par le grand public et les médias.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=49813

  • MOE Hallvard, VAN DEN BULCK Hilde (dir.), Teletext in Europe : From the Analogue to the Digital Era, Nordicom, 2016. The publication is available in print and as free pdf.

    The book focuses on the ‘forgotten’ medium of teletext in Europe. It starts from the assumption that a closer look at teletext not only helps us to better understand the medium, but yield insight into more general issues regarding media technology, media policy, media use and, indeed, media studies. The book combines an analysis of teletext as a medium from a policy, sociological and artistic point of view, with empirical case studies of teletext in nine European countries. It explores the history, contemporary position and future of teletext as a medium in its own right but also focuses on how teletext, despite the lack of attention from both policy makers and academics alike, has been a key force in wider media and ICT development. As such, despite the medium’s tremendous success, this is the first academic analysis of teletext in Europe.
    En savoir plus : http://www.nordicom.gu.se/en/media-research/news/telextext-europe

  • MUSIANI F., COGBURN D.L., DeNARDIS L., LEVINSON N.S. (dir.) , The Turn to Infrastructure in Internet Governance, Palgrave Macmillan US, 2016, 268 p., $110.

    This edited volume brings together experts from around the world to provide coverage and analysis of infrastructure’s role in Internet governance, both now and in the future. Never in history have conflicts over Internet governance attracted such widespread attention. High-profile controversies include the disclosures about NSA surveillance by intelligence analyst Edward Snowden, controversy over a decision by the US government to relinquish its historic oversight of Internet names and numbers, and countless cybersecurity breaches involving unauthorized access to Internet users’ personal data. Much of the Internet governance ecosystem—both technical architecture and coordinating institutions—is behind the scenes but increasingly carries significant public interest implications. An area once concealed in institutional and technological complexity is now rightly bracketed among other shared global issues —such as environmental protection and human rights—that have considerable global implications but are simply incongruous with national borders. This transformation into an era of global governance by Internet infrastructure presents a moment of opportunity for scholars to bring these politicized infrastructures to the foreground.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/us/book/9781137533265

  • NATALE Simone, Supernatural Entertainments. Victorian Spiritualism and the Rise of Modern Media Culture, The Pennsylvania State University Press, 2016, 248 p., $80.

    In Supernatural Entertainments, Simone Natale vividly depicts spiritualism’s rise as a religious and cultural phenomenon and explores its strong connection to the growth of the media entertainment industry in the nineteenth century. He frames the spiritualist movement as part of a new commodity culture that changed how public entertainments were produced and consumed. Starting with the story of the Fox sisters, considered the first spiritualist mediums in history, Natale follows the trajectory of spiritualism in Great Britain and the United States from its foundation in 1848 to the beginning of the twentieth century. He demonstrates that spiritualist mediums and leaders adopted many of the promotional strategies and spectacular techniques that were being developed for the broader entertainment industry. Spiritualist mediums were indistinguishable from other professional performers, as they had managers and agents, advertised in the press, and used spectacularism to draw audiences.
    En savoir plus : http://www.psupress.org/books/titles/978-0-271-07104-6.html

  • PATERSON Chris, LEE David, SAHA Anamik, ZOELLNER Anna (dir.), Advancing Media Production Research : Shifting Sites, Methods, and Politics, Palgrave Macmillan UK, 2016, 240 p., 89 euros.

    Richly detailed research from the point that our information and culture is manufactured – newsrooms, television studios, and myriad other culture producing institutions – is increasingly rare and difficult. Challenges to such research abound and are escalating, ranging from increasingly secretive corporate cultures which see little value in inviting observation of their work, to pressure on scholars to produce more with less – leading to faster and easier modes of research. The explosion in forms of cultural production and ever broader definitions of journalism make the object of analysis ever harder to identify for media production researchers. Chapter authors explore challenges to production research and offer novel approaches to revealing the hidden nature of media production through engagement with alternative theoretical paradigms and methodological innovation.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/fr/book/9781137541932

  • ROBERT Pascal (dir.), Bande dessinée et numérique, Paris, CNRS Editions, 2016, 252 p., 8 euros.

    La bande dessinée est née sur papier et peut-être même du papier : depuis les journaux grand public ou spécialisés, les fascicules de petits formats ou les albums cartonnés, jusqu’aux romans graphiques d’aujourd’hui. Mais elle investit également depuis quelques années les supports numériques et se développe sur Internet. Le numérique interpelle la bande dessinée et sans doute la bouscule-t-il quelque peu, car il offre des possibilités que n’autorise pas le papier : introduire du mouvement, du son etc. Mais alors, est-ce encore véritablement de la bande dessinée ? À l’inverse, la bande dessinée possède une réelle capacité à investir ses supports et à les reconfigurer selon ses propres règles… Cet Essentiel, illustré par les dessins de Martin Guillaumie, réunit auteurs, acteurs et théoriciens de la bande dessinée. Il fait le point sur la question de la relation entre bande dessinée et numérique pour apporter des réponses et offrir des éléments de réflexion critique.
    En savoir plus : http://www.cnrseditions.fr/communication/7238-bande-dessinee-et-numerique.html

  • WALLON Bernard (dir.), Banlieues vues d’ailleurs, Paris, CNRS Editions, 2016, 224 p., 8 euros.

    Voir d’un pays « éloigné » offre toujours des perspectives nouvelles et conduit à envisager autrement problèmes et solutions. Dans le contexte des événements tragiques survenus en 2015 et face à la désaffection du politique que connaît notre pays, ce volume fait appel aux regards d’observateurs étrangers généralement peu sollicités dans les travaux et les études sur les banlieues françaises. Photographes, journalistes, universitaires ou encore chefs d’entreprise pointent ici les problèmes de fond que les exigences de l’actualité occultent souvent. La banalisation du mot « banlieues » cache en effet des pièges et des maux, mais aussi des opportunités et des réussites que souvent nous ne voyons plus. Cet Essentiel, composé entièrement de textes inédits, présente des regards croisés qui contribuent à élargir notre réflexion et invite à comparer pour imaginer différemment le lien social.
    En savoir plus : http://www.cnrseditions.fr/communication/7239-banlieues-vues-d-ailleurs.html

    Articles/Revues
  • "Peacebuilding in the Age of New Media", Media and Communication , Vol 4, n° 1, 2016. Coord. : Vladimir Bratic.

    Table of Contents
    Peacebuilding in the Age of New Media (Vladimir Bratic)
    Elicitive Conflict Transformation and New Media : In Search for a Common Ground (Wolfgang Suetzl)
    “Likes” for Peace : Can Facebook Promote Dialogue in the Israeli–Palestinian Conflict ? (Yifat Mor , Yiftach Ron and Ifat Maoz)
    Fields and Facebook : Ta’ayush’s Grassroots Activism and Archiving the Peace that Will Have Come in Israel/Palestine (Jon Simons)
    Internet Censorship Circumvention Tools : Escaping the Control of the Syrian Regime (Walid Al-Saqaf)
    EU Armed Forces’ Use of Social Media in Areas of Deployment (Maria Hellman, Eva-Karin Olsson and Charlotte Wagnsson)
    Building Peace through Journalism in the Social/Alternate Media (Rukhsana Aslam)
    Awareness towards Peace Journalism among Foreign Correspondents in Africa (Ylva Rodny-Gumede)
    En savoir plus : http://www.cogitatiopress.com/ojs/index.php/mediaandcommunication/issue/view/37

  • Varia, Journal of Media Practice , Volume 16, Issue 3, 2015.

    Editorial

    Journal of Media Practice : a few thoughts from the incoming chair of the editorial board (Erik Knudsen)

    Articles

    Constellations and connections : the playful space of the creative practice research degree (Craig Batty & Marsha Berry)

    Primary differences : how market orientation can influence content (Patrick Ferrucci)

    Self-representation and the disaster event : self-imaging, morality and immortality (Yasmin Ibrahim)

    A media campaign for ourselves : building organizational media capacity through participatory action research (Lori Kido Lopez)

    News narratives in locative journalism rethinking news for the mobile phone (Kjetil Vaage Øie)

    How can BTEC teachers support young people to be prepared for careers in the media industries ? A reflection on pedagogy (Victoria Grace Walden)


    En savoir plus : http://www.tandfonline.com/toc/rjmp20/current

    Multimedia

Janvier 2016

    Livres
  • BARIDON Laurent, GUÉDRON Martial , L’art et l’histoire de la caricature, Paris, Citadelles & Mazenod, 2015, 320 p., 49 euros.

    La caricature attaque le corps et le visage par l’exagération de leurs singularités ou de leurs défauts, à des fins comiques ou satiriques. Si ce corps est celui des individus, il peut également accéder à une dimension symbolique et représenter une entité abstraite ou collective. Faire l’histoire de la caricature consiste donc à en suivre les déclinaisons. Le plus souvent, elles transgressent les règles ou les conventions du grand art qui aspire à l’idéal. Mais elles contribuent aussi à le faire évoluer vers des modes d’expression nouveaux. La caricature comme genre spécifique fondé sur la déformation de la figure humaine apparaît en Italie à la Renaissance avant de se propager à l’Europe entière, puis au-delà. Depuis lors, la caricature a constamment été enrichie par l’évolution des techniques, jusqu’à celles du numérique, dans des médias toujours plus variés, pour une diffusion sans cesse accrue.
    En savoir plus : http://www.citadelles-mazenod.com/home/203-l-art-et-l-histoire-de-la-caricature.html

  • BOBBIO Luigi, RONCAROLO Franca (dir.), I media e le politiche. Come i giornali raccontano le scelte pubbliche che riguardano la vita dei cittadini, Bologne, Il Mulino, 2016, 264 p., 21 euros.

    Sappiamo che gli avvenimenti legati alla politica godono di una larghissima copertura mediatica. Ma che cosa succede all’informazione sulle politiche ? Un cittadino che desideri tenersi informato attraverso i media è in grado di capire la natura delle controversie che si sviluppano sul merito delle scelte pubbliche e di rendersi conto se le politiche messe in opera hanno funzionato oppure no ? Due gruppi di ricerca, formati rispettivamente da analisti delle politiche pubbliche e da studiosi della comunicazione politica hanno lavorato insieme a un’indagine pionieristica su questo tema molto importante, ma finora trascurato, confrontando i giornali italiani con quelli francesi e spagnoli e comparando la copertura di politiche pubbliche su diversi ambiti di attualità (mercato del lavoro, cittadinanza agli stranieri, energie rinnovabili). Il quadro che emerge appare di grande interesse. I giornali italiani parlano delle politiche in modo meno ampio, meno pluralistico e meno argomentato dei giornali francesi e per lo più si limitano, a differenza dei giornali spagnoli, a riferire le posizioni del mondo politico nazionale. In Italia l’attenzione esorbitante per le dinamiche interne alla sfera politica (schieramenti, alleanze, conflitti inter- e intra-partitici) tende infatti a soffocare l’informazione sul merito delle politiche e a dare poco spazio agli argomenti che sostengono o contrastano le proposte in discussione.
    En savoir plus : https://www.mulino.it/isbn/9788815259295

  • DRAGAN Ioan, PÉLISSIER Nicolas, ROVENTA-FRUMUSANI Daniela (dir.), Journalisme et transformations sociales : des anciens aux nouveaux médias, Paris, L’Harmattan, 2016, 254 p., 25 euros.

    Comment penser le statut et la légitimité de l’information médiatique dans les dispositifs numériques ? Quels modèles cette économie de l’information peut-elle engendrer ? Comment analyser les effets de la numérisation de l’information sur les représentations et transformations sociales, ainsi que les nouvelles formes culturelles de médiatisation ? Comment repenser l’enseignement du journalisme à l’ère des humanités numériques ?
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=49235

  • GERSTLE Jacques, PIAR Christophe, La communication politique, Paris, Armand Colin, 2016, 3ème édition, 256 p., 25 euros.

    La politique est largement devenue affaire de communication naguère rejetée du côté des "procédés" peu avouables de conquête des électeurs, celle-ci apparaît aujourd’hui comme une exigence des citoyens. Après un rappel des grandes théories et approches qui ont structuré le domaine, cette 3e édition fournit les clés d’analyse et d’évaluation des stratégies de communication, en temps de campagne comme dans l’exercice du pouvoir.
    En savoir plus : http://www.armand-colin.com/la-communication-politique-3e-ed-9782200602475

  • HANDYSIDE Fiona, TAYLOR-JONES Kate (dir.), International Cinema and the Girl. Local Issues, Transnational Contexts, Palgrave Macmillan US, 2016, 256 p., $100.

    From Dorothy in The Wizard of Oz to Bella Swan in Twilight , the girl has been a subject of intense cinematic interest. This collection considers the specificity of girls’ experiences and their cinematic articulation through a multicultural feminist lens which cuts across the divides of popular/art-house, Western/non Western, and north/south.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/us/book/9781137388919

  • LEDOUX Sébastien, Le devoir de mémoire. Une formule et son histoire , Paris, CNRS Editions, 2016, 368 p., 25 euros.

    D’où vient l’expression « devoir de mémoire » ? Comment s’est-elle imposée dans notre langage courant ? À partir de nombreux entretiens, d’archives inédites et de sources numériques massives, Sébastien Ledoux retrace la trajectoire de cette formule qui éclaire la relation souvent douloureuse que la France entretient avec son histoire récente. Forgé à l’orée des années 1970, le terme investit le débat public dans les années 1990, accompagnant le « syndrome de Vichy » et la réévaluation du rôle de la France dans la mise en œuvre de la Solution finale, avant d’être repris pour évoquer les non-dits de la mémoire coloniale. Doté d’une forte charge émotive, il traverse les débats sur la recomposition du récit national, la place du témoin, le rôle de l’historien, la patrimonialisation du passé ou la reconnaissance des victimes, qui traduisent un tournant majeur et accouchent de nouvelles questions dont l’actualité est toujours brûlante. Ce sont les mutations de la société française des cinquante dernières années qui sont ici analysées par le biais de ses nouveaux rapports au passé que le « devoir de mémoire » est venu cristalliser.
    En savoir plus : http://www.cnrseditions.fr/histoire/7222-le-devoir-de-memoire.html

  • LINDEPERG Sylvie, WIEVIORKA Annette (dir.), Le Moment Eichmann, Paris, Albin Michel, 2016, 304 p., 20 euros.

    Seuls deux procès du nazisme peuvent prétendre au statut de lieu de mémoire : celui de Nuremberg et celui d’Adolf Eichmann. C’est ce dernier procès qui constitue le génocide des Juifs en événement distinct, le détourant de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, jusqu’à effacer le contexte même dans lequel il se déroula, pour l’inscrire dans la seule histoire des Juifs. Le procès Eichmann fut l’un des tout premiers événements médiatiques mondiaux. Cet ouvrage collectif analyse pour la première fois la façon dont il fut raconté par la presse, la radio, la télévision ainsi que la postérité de ces premiers récits. Une pensée politique forte, un récit raconté de façon puissante par les témoins et une médiatisation bien pensée font de ce procès un événement fondateur. Il y eut bien un « moment Eichmann » qui délimita un avant et un après.
    En savoir plus : http://www.albin-michel.fr/Le-Moment-Eichmann-EAN=9782226315021

  • QUINTAS-FROUFE Natalia Quintas-Froufe, GONZALES-NEIRA Ana (dir.), La participación de la audiencia en la televisión : de la audiencia activa a la social, Asociacion para la Investigacion de Medios de Comunicacion (AIMC), 2016. En téléchargement libre.

    Al margen del objetivo principal que es la producción de estudios de audiencia para mejor conocimiento del panorama de medios en este país, AIMC tiene como rol importante la promoción/evangelización de la sociedad en general y de los sectores que representamos, en particular, de los valores de una investigación de medios y audiencias técnicamente sólida como fundamento de la búsqueda de eficiencia y racionalización de la industria de la comunicación. Dentro de este ámbito colaboramos en el desarrollo de cursos y seminarios, promovemos acuerdos de la industria y cerramos distintos convenios con universidades y centros de formación.

    Es precisamente esta última área de actividad la que nos ha llevado a colaborar con la Facultad de Ciencias de la Comunicación de la Universidad de A Coruña, como editores de este libro que ponemos en tus manos (digitalmente). Este documento recoge análisis y reflexiones de varios docentes de distintos centros universitarios de España, en torno a distintos aspectos que caracterizan a la audiencia televisiva actual al hilo de los últimos desarrollos tecnológicos.

    Desde AIMC agradecemos la labor de este grupo de profesores y expertos en comunicación, y la coordinación por parte de Natalia Quintas Froufe y Ana González Neira como como responsables de la elaboración de este documento, que esperamos resulte tan interesante como a nosotros nos lo ha parecido.


    En savoir plus : http://www.aimc.es/-Participacion-Audiencia-en-TV-.html

  • RIOT-SARCEY Michèle, Le procès de la liberté. Une histoire souterraine du XIXe siècle en France, Paris, La Découverte, 2015, 360 p., 24 euros.

    Dans cet ouvrage, Michèle Riot-Sarcey fait revivre les idées de liberté surgies au cours des expériences ouvrières et des révolutions sociales du XIXe siècle français. Des idées largement oubliées depuis : minoritaires et utopiques, incomprises à leur époque, elles ont été maltraitées par l’histoire devenue canonique. Leur actualité s’impose pourtant aujourd’hui, à l’heure où l’idée de liberté individuelle a été dissociée de la liberté collective et réduite au libéralisme et à l’individualisme. Ce passé inaccompli est ici revisité à partir de ses traces multiples : publications politiques, archives, romans, poésie, tableau, etc. Avec un souffle singulier, l’auteure restitue l’étonnant parcours de vie de femmes et d’hommes du peuple si nombreux à s’engager dans les chemins de la révolte, révélant ainsi les modalités méconnues de l’effacement de cette histoire. Comme le rôle des idées du « socialiste » Henri de Saint-Simon, qui influença tant de ces acteurs avant de se retrouver au cœur du projet capitaliste et industrialiste du Second Empire. Ou encore celui de Victor Hugo, dont l’immense succès des Misérables contribua à l’oubli de l’esprit de liberté qui avait marqué les insurrections de 1830 et 1848. Cette fresque audacieuse, aussi excitante à lire qu’elle est remarquablement documentée, démontre la pertinence de la pensée de Walter Benjamin sur la nécessité de « faire exploser les continuités historiques ». Et elle invite à comprendre autrement les symboles aujourd’hui en ruines du XIXe siècle français : philosophie du progrès, contrôle de l’ordre social, « mission civilisatrice » de la république coloniale… Afin de libérer la modernité créatrice de la modernité dévastatrice, ce livre entend ainsi donner à voir sous un jour nouveau les rêves du passé, dont l’actualité prend sens au présent dans la quête d’un avenir radicalement autre.
    En savoir plus : http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Le_proc__s_de_la_libert__-9782707175854.html

  • ROSSI Marie-Laure, Écrire en régime médiatique. Marguerite Duras et Annie Ernaux Actrices et spectatrices de la communication de masse, Paris, L’Harmattan, 2016, 342 p., 35 euros.

    Avec l’émergence d’une société structurée par la communication de masse, le statut de l’écrivain s’est modifié. L’omniprésence des différentes formes d’expression médiatique a aussi transformé les formes et les enjeux de l’écriture littéraire. Le rapprochement des œuvres de Marguerite Duras et d’Annie Ernaux représente une voie d’accès privilégiée pour saisir l’ampleur de ces évolutions.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=49137

  • ROUDIER Jérôme (dir.), Médias et cultures en dialogue, Paris, L’Harmattan, 2016, 282 p., 28 euros.

    Les contributions de ce volume se donnent pour objectif de questionner et d’explorer les différents champs d’espace de la culture, à travers leurs médiatisations. Les auteurs ont ainsi privilégié, d’abord, une approche historique des médias, depuis la Florence de Machiavel jusqu’à l’Espagne de la Guerre civile, en passant par les Lumières. La pluralité des situations observées historiquement renvoie à la diversité des médias aujourd’hui dans le monde, dont les études de cas permettent de saisir les particularités.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=49256

  • ROY J. Harris Jr. , Pulitzer’s Gold. A Century of Public Service Journalism, Columbia University Press, 2015, 488 p., € 35.

    The Joseph Pulitzer Gold Medal for meritorious public service is an unparalleled American media honor, awarded to news organizations for collaborative reporting that moves readers, provokes change, and advances the journalistic profession. Updated to reflect new winners of the Pulitzer Prize for public service journalism and the many changes in the practice and business of journalism, Pulitzer’s Gold goes behind the scenes to explain the mechanics and effects of these groundbreaking works. The veteran journalist Roy J. Harris Jr. adds fascinating new detail to well-known accounts of the Washington Post investigation into the Watergate affair, the New York Times coverage of the Pentagon Papers, and the Boston Globe revelations of the Catholic Church’s sexual-abuse cover-up. He examines recent Pulitzer-winning coverage of government surveillance of U.S. citizens and expands on underexplored stories, from the scandals that took down Boston financial fraud artist Charles Ponzi in 1920 to recent exposés that revealed neglect at Walter Reed Army Medical Center and municipal thievery in Bell, California. This one-hundred-year history of bold journalism follows developments in all types of reporting—environmental, business, disaster coverage, war, and more.
    En savoir plus : http://cup.columbia.edu/book/pulitzers-gold/9780231170291

  • SERNA Pierre (dir.), La politique du rire : satires, caricatures et blasphèmes. XVIe-XXIe siècles, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2015, 288 p., 25 euros.

    Les historiens vivent, travaillent et pensent dans la cité. Un mois après le massacre de la rédaction de Charlie, des historiens se réunissent à l’École Normale de la rue d’Ulm, pour penser ensemble comment depuis le XVIe siècle le rire a été une puissante arme politique, utilisée sous diverses formes, de la dérision subtile au rire féroce, en passant par la franche moquerie de l’adversaire. Il est un marqueur d’intelligence, de culture et s’inscrit durant les périodes de violence tel un processus de civilisation, forme de continuation d’une lutte sans effusion de sang... jusqu’à ce que les censeurs et les ignorants tentent de l’interdire ou le tuent, réellement, avant qu’il ne reparaisse, toujours... Tenter d’expliquer les rapports conflictuels entre l’invention du rire et la construction de la politique depuis Machiavel et Rabelais permettrait ainsi d’éclairer les ruptures actuelles d’un monde globalisé où la question du rire politique repose tout simplement celle de la liberté d’expression et de conscience, au cœur d’une cité républicaine meurtrie et à repenser.
    En savoir plus : http://www.champ-vallon.com/Pages/PagesChosePublique/SernaDir.html

    Articles/Revues
  • "Archive-Based Productions", Journal of European Television History and Culture, Coord. : Claude Mussou and Mette Charis Buchman

    In 1927, when Esfir Schub released her commissioned film The fall of the Romanov Dynasty to commemorate the 10th anniversary of the October Revolution, she hardly knew that her extensive use of film footage and newsreels of the event would mark the invention of a new ‘genre’ : the archive-based production or compilation genre. Television has adopted this genre, but audiovisual archives have fuelled a wide array of programmes and genres beyond compilation productions. Government, business, broadcast and film archives as well as amateur collections and home videos are commonly used to spark memories and re-enact events from the past in various contexts. They are made widely accessible and re-used in traditional broadcast productions or given a second life in digital environments through online circulation. In this issue of VIEW, scholars, archivists, and other media practitioners consider, highlight and elaborate on the use and re-use of moving image archives in various productions.

    Editorial (Claude Mussou, Mette Charis Buchman)

    Discoveries
    ’Plundering’ the Archive and the Recurring Joys of Television (Lisa Kerrigan)
    Compiling European Immigration History : the Case of Land of Promise (Andrea Meuzelaar)
    ’Goodwill Ambassador’ : the Legacy of Dutch Colonial Films (Gerda Jansen Hendriks 21-34)
    Histoire Parallèle/Die Woche vor 50 Jahren (La SEPT/ARTE 1989-2001) : Newsreels as an ’Agent and Source of History’ (Jean Christophe Meyer)
    Eyewitnesses of History : Italian Amateur Cinema as Cultural Heritage and Source for Audiovisual and Media Production (Paolo Simoni)
    Archive Footage in New Programmes : Presentational Issues and Perspectives (Steve George Bryant)

    Explorations
    Authorship, Autobiography and the Archive : Marilyn on Marilyn, Television and Documentary Theory (Paul Kerr)
    The Television Archive on BBC Four : from Preservation to Production (Vana Goblot)
    Visions of Reconstruction : Layers of Moving Images (Floris Jan Willem Paalman)
    Scratch’s Third Body : Video Talks Back to Television (Leo Goldsmith)


    En savoir plus : http://www.viewjournal.eu/index.php/view/issue/view/8/showToc

  • "La communication à travers les écrans", Réseaux, n° 194, 2015/6.

    Dossier : La communication à travers les écrans

    Clair-Antoine Veyrier : Multiactivité et multimodalité dans les réunions à distance. Usages du chat et de la messagerie instantanée

    Lorenza Mondada : Ouverture et préouverture des réunions visiophoniques

    Christian Licoppe : « Apparitions », multiples salutations et « coucou » L’organisation séquentielle des ouvertures de conversations visiophoniques Skype

    Samira Ibnelkaïd : Scénographie d’une ouverture d’interaction vidéo

    Clair-Antoine Veyrier, Christian Licoppe : Faire apparaître un tiers à l’écran en visiocommunication

    Varia

    Marie-Pierre Fourquet-Courbet, Didier Courbet : Les serious games, dispositifs de communication persuasive. État des recherches et nouvelles perspectives

    Étienne Damome : Pratiques radiophoniques et dynamiques communautaires des jeunes à l’ère du numérique


    En savoir plus : http://www.cairn.info/revue-reseaux-2015-6.htm

  • "Les publics imaginés et réels des professionnels d’internet", Communication, vol. 33/2, 2015. Coord. : H. Assogba, A. Coutant, J-C. Domenget et G. Latzko-Tot.

    Dossier

    Henri Assogba, Alexandre Coutant, Jean-Claude Domenget et Guillaume Latzko-Toth : Les publics imaginés et réels des professionnels d’internet. Introduction au dossier thématique

    Samuel Gantier : Usages prescrits et figure de l’utilisateur modèle dans le design du web-documentaire B4, fenêtres sur tour

    Céline Ferjoux : Pratiques télévisuelles et pratiques en ligne. L’expérience médiatique du blogueur invité de l’émission CULT

    Daphné Duvernay, Christine Bréandon et Éric Boutin : L’« imaginaire sociotechnique » des publics prescripteurs sur Facebook

    Romain Badouard : Communautés en ligne et mesure de l’opinion. Retour sur une expérience de « marketing délibératif »

    Julia Velkovska : La « communauté de marque » comme accomplissement pratique. Ethnographie du travail des webconseillers dans les coulisses d’un forum de consommateurs

    Damien Charrieras et Myrtille Roy-Valex : Culture de la convergence chez les créatifs de jeux vidéo. Culture populaire spécialisée et résonance

    Fred Pailler et Antonio A. Casilli : S’inscrire en faux. Les fakes et les politiques de l’identité des publics connectés

    Mehdi Arfaoui : La « co-création » comme dispositif. Monographie d’une entreprise de « création collaborative »

    Arnaud Anciaux : Les publics d’une stratégie. Captation de l’attention et dispositif de participation au sein du groupe Québecor

    Alexandra Saemmer : Préfigurations du lecteur dans la presse en ligne. Une analyse sémio-rhétorique de la pratique des hyperliens par les webjournalistes

    Olivier Gadeau : La (re)construction de l’autorité informationnelle dans les pratiques des journalistes québécois sur Twitter

    Sandrine Roginsky et Sophie Huys : À qui parlent les professionnels politiques ? La fabrique des publics des députés européens sur les dispositifs Facebook et Twitter

    Camille Alloing : « Votre entreprise plus nette sur le Net ». Comment les professionnels fabriquent-ils les publics et les imaginaires de l’e-réputation ?

    Florence Millerand : Les imaginaires de la « science 2.0 ». De l’idéal de la science ouverte au « marketing de soi »

    Benjamin Thierry : De l’abonné au minitéliste. L’invention du « grand public » entre usage et utilisation (1970-1984)


    En savoir plus : https://communication.revues.org/5692

  • "Plasticité des dispositifs numériques", Questions de communication, n° 28, 2015. Coord. : Pierre Morelli, Mirela Lazar.

    Après l’invention et le développement du web et du web 2.0, on a constaté que si la plasticité est présente dans l’essence même des dispositifs numériques d’information et de communication, elle s’inscrit également dans l’expérience interactive de l’usager et imprègne les supports, les textes mais aussi les aspects relationnels. Elle se développe à la faveur de choix auctoriaux dans des limites que l’usage ne cesse de tester et de contester. Ce Dossier s’empare de cette question située au point de rencontre de plusieurs secteurs professionnels (documentation, e-marketing, jeux numériques en ligne, web social, etc.) et interroge la plasticité entre modélisation et construction de sens et les potentialités d’action et d’interprétation selon trois niveaux de réflexion épistémologique : les situations observables, le cadre analytique et la production par l’usage.

    Dans les Échanges, Brigitte Simonnot répond aux chercheurs qui ont discuté sa contribution sur le plagiat universitaire (2014) en revenant sur les mutations de l’enseignement supérieur et la recherche, les reconfigurations de l’édition scientifique et la responsabilité de ses acteurs, ainsi que la place de l’auteur dans un nouvel « ordre documentaire ». Fabien Granjon ouvre une discussion sur ce que pourrait être un programme de recherche critique en communication.

    Dans les Notes de recherches, Julie Boéri s’intéresse au réseau international de traducteurs et interprètes volontaires Babels pour rendre compte du rôle de la traduction dans l’engagement citoyen au sein des mouvements sociaux transnationaux. Olivier Koch établit un état de l’art critique sur les fonctions et participation des médias dans les États opérant une transition démocratique et pose les jalons d’un découpage analytique et d’une méthodologie adaptés à l’étude de ces médias. Laurent Mell analyse de manière diachronique le phénomène de mise en visibilité de soi sur les réseaux socionumériques. Delphine Saurier et Sarah Ghlamallah interrogent le principe de médiation culturelle grand public dans les musées à partir des résultats d’une recherche empirique sur le dispositif de la visite découverte au musée du Louvre.

    Les Notes de lecture rendent compte de 50 publications récentes dans le domaine de l’information-communication.


    En savoir plus : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100023970

  • "Quand la peur se dessine avec humour", Ridiculosa, n° 22, 2016. Coord. : Jean Claude Gardes et Martine Mauvieux

    Introduction
    Alain DELIGNE : La peur et ses représentations déformées en images satiriques et non satiriques

    Quelques manifestations et/ou utilisations de la peur dans l’histoire
    Sofiane TAOUCHICHET : Au-delà l’exotisme, la presse satirique et la pacification de l’Algérie
    Lionel BAGUR : Des dessins pour des maux. Lorsque / antijudaïsme et la Banque cristallisent les peurs en Algérie (1882-1894)
    Julien BOUCHET : Conforter la peur : le crayon, une arme contre la laïcisation (France, 1881-1914)
    Alice FAROCHE : La peur transformée par l’humour dans les journaux de tranchées
    Kateryna LOBODENKO : Des manifestations de la peur dans l’oeuvre des caricaturistes russes en France (1920 - 1939)
    Oswald WYSOCKI : L’Amérique face à ses peurs

    Peurs individuelles, peurs collectives
    Aïcha SALMON : Des peurs déplacées. Nuits de noces et normes de genre dans les dessins d’humour au début du XXe siècle
    Catherine CHARPIN : La peur des épidémies vue par le dessin de presse

    La peur chez Grandville et Topor
    Didier A. CONTADINI : Grandville caricaturiste du progrès moderne : la fantasmagorie de la peur
    Alexandre DEVAUX : Roland Topor ou la panique comme moteur

    Représentations graphiques de la peur chez Camille Besse, Cardon, Dobritr, Giemsi, Soulas
    Walther FEKL : Éloge de l’engagement absurde. Essai sur Jacques-Armand Cardon
    Martine MAUVIEUX et Alban POIRIER : Maux pour rire - Présentation d’un choix de dessins de Philippe Soulas
    Martine MAUVIEUX : Le sale air de la peur - présentation d’un choix de dessins de Dobritz
    Martine MAUVIEUX : La peur du noir - et des autres. Présentation d’un choix de dessins de Camille Basse
    Morgan LABAR : Le traitement de la peur dans le travail de Giemsi (Zélium, Spirou...)


    En savoir plus : http://www.eiris.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=1367:ridiculosa-n-22-quand-la-peur-se-dessine-avec-humour&catid=27&Itemid=50

  • Varia, Communication & Society, Vol. 29 (1), Janvier 2016.

    Articles :

    1- Eduardo F. Rodríguez Gómez, María Teresa Sandoval-Martín : Interest and willingness to pay for investigative reporting : a solution for the crisis of journalism ?

    2- Antonio Sánchez-Escalonilla : The crisis of the American dream in new century independent cinema : Indiewood and the recovery of the ordinary citizen (2002-2015)

    3- Luis M. Romero-Rodríguez, Ignacio Aguaded : The economic dis-information in Spain : case study of BFA-Bankia and its IPO

    4- Santiago Fillol, Glòria Salvadó-Corretger, Núria Bou i Sala : The imaginary of the cinematic zombie in the representation of the defenceless : from Hollywood classicism to contemporary Europe

    5- Alejandra Walzer, Pablo Sanjurjo : Media and contemporary tattoo

    6- Xavier Albizu Landa : Interpreting /escraches/ : the role of the Spanish press in the public opinion process

    7- Daniel Fernando López Jiménez, Javier Odriozola Chéné, Juan David Bernal Suárez : Theory of a /Human Ecology of Communication/ : empirical evidence of the Internet consumption ecosystem in Ecuador

    8- Pilar Sánchez-García : The effects of the first phase of the EHEA in journalism education in Spain : more specialized and practical training

    9- Xabier Martínez-Rolán, Teresa Piñeiro-Otero : The use of memes in the discourse of political parties at Twitter : analysis of the 2015 state of the nation debate


    En savoir plus : http://www.unav.es/fcom/communication-society/en/

  • Varia, Film Criticism, Volume 40, n° 1, Janvier 2016.

    Editor’s Note : Film Criticism—The Reboot (Joe Tompkins)
    Ethics and Digital Film (Michele Aaron)
    Representations of Arabs, Muslims, and Iranians in an Era of Complex Characters and Storylines (Evelyn Alsultany)
    "Untitled" : Black Sounds and Music Video as an Object of Study (Kevin D. Ball)
    A Case for Close Analysis (John Belton)
    Confessions of a Platform Agnostic, or Film Criticism after Film (Caetlin Benson-Allott)
    The Film Critic Between Theory and Practice ; (Or : What Every Film Critic Needs to Know) (Warren Buckland)
    Feminist Film Criticism in the 21st Century (Shelley Cobb and Yvonne Tasker)
    The Glare of Images, and the Question of Value (Timothy Corrigan)
    The Dysfunction of Criticism at the Present Time (Gregory Flaxman)
    Ideology Critique and Film Criticism in the New Media Ecology (Matthew Flisfeder)
    Netflix Crit in the Twenty-First Century (Mattias Frey)
    On Not Running in Place (Keya Ganguly)
    Beyond Tautology ? Audio-Visual Film Criticism (Catherine Grant)
    "What Will Students Ever Do With That ?" (Hollis Griffin)
    Film Criticism : the Challenge of the Specific (Tom Gunning)
    Digital Auteurism in Film Criticism (Seung-hoon Jeong)
    The Academic Film Blog (2000-2015), A Eulogy (Amanda Ann Klein)
    What is Evaluative Criticism ? (Andrew Klevan)
    On the Couch (Adrian Martin)
    Binge-Reviews ? The Shifting Temporalities of Contemporary TV Criticism (Myles McNutt)
    "There’s Something Rotten in Film Criticism, and His Name is, Regrettably, Not Johnny" (Walter Metz)
    "Witness, Worker, Mercenary : Race and Labor in the New Culture Industries" (Roopali Mukherjee)
    GIFs : The Attainable Text (Michael Z. Newman)
    The Task of Film Critic in Times of Streaming Video (Niels Niessen)
    The Futures-Market for Film Criticism (Dana Polan)
    The Power of Black Film Criticism (Elizabeth Reich)
    In This World, Not Above It (Richard Rushton)
    Third Cinema Now (Sara Saljoughi)
    A Matter of (Informed) Taste (Cecilia Sayad)
    Audiovisual Futures (Steven Shaviro)
    Art and Realism in a Digital Age (Joshua Sperling)
    The More the Change, the More the Same (Janet Staiger)
    The Subject of Film Studies (Matthew Stoddard)
    The Cinematic Return (Constantine Verevis)
    Figures for Figuring Out (Chang-Min Yu)

    En savoir plus : http://quod.lib.umich.edu/f/fc/

    Multimedia

Décembre 2015

    Livres
  • ALLEN Gene, CRAFT Stephanie, WADDELL Christopher and YOUNG Mary Lynn (dir.), Toward 2020 : New Directions in Journalism Education, The Ryerson Journalism Research Centre, 2015. Online (free).

    With one exception (the keynote address by Robert Picard), all of the essays in this volume are expanded versions of presentations made at the conference “Toward 2020 : New Directions in Journalism Education,” held at Ryerson University in Toronto on 31 May 2014. Testifying to the urgent interest in professional renewal among journalism educators, more than one hundred people from Canada, the United States, Europe, and Australia attended the conference. The papers published here represent a reasonable cross-section of the issues discussed. The authors advance different ideas about where journalism education should go from here ; at times they disagree with one another, but all share the underlying view that if business as usual was ever a viable option, this clearly is no longer the case.
    En savoir plus : http://ryersonjournalism.ca/2014/11/18/toward-2020-new-directions-in-journalism-education-journal/

  • ALMIRON Núria, COLE Matthew, FREEMAN Carrie P. (dir.), Critical Animal and Media Studies. Communication for Nonhuman Animal Advocacy, Routledge, 2015, 296 p.

    This book aims to put the speciesism debate and the treatment of non-human animals on the agenda of critical media studies and to put media studies on the agenda of animal ethics researchers. Contributors examine the convergence of media and animal ethics from theoretical, philosophical, discursive, social constructionist, and political economic perspectives. The book is divided into three sections : foundations, representation, and responsibility, outlining the different disciplinary approaches’ application to media studies and covering how non-human animals, and the relationship between humans and non-humans, are represented by the mass media, concluding with suggestions for how the media, as a major producer of cultural norms and values related to non-human animals and how we treat them, might improve such representations.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/products/9781138842267

  • ANGÉ Caroline (dir.), Les objets hypertextuels. Pratiques et usages hypermédiatiques, Londres, Iste-Editions, 2015, 234 p., 9,90 euros.

    Un demi‐siècle s’est écoulé depuis l’invention du texte infini. L’hypertexte, qui structure l’accès à l’information, n’est nullement dépassé dans la « société numérique ». Cet ouvrage présente les techniques hypertextuelles et dresse un panorama des nouvelles technologies liées à la production, aux formes et à la réception des objets hypertextuels. Pluridisciplinaire, ce texte en sciences de l’information-communication, sociologie, littérature, sciences du langage, etc., propose une réflexion sur les évolutions du livre, de la fiction, du récit interactif, de l’objet sonore, mais également des jeux vidéo, des mobiles, des réseaux sociaux ou des cours en ligne. Au‐delà d’un simple enjeu, il s’agit de proposer une éthique scientifique qui doit guider les recherches contemporaines.
    En savoir plus : http://iste-editions.fr/products/les-objets-hypertextuels

  • BETTENS Ludo, GILLET Florence, MACHIELS Christine, ROCHET Bénédicte, ROEKENS Anne (dir.), Quand l’image (dé)mobilise. Iconographie et mouvements sociaux au XXe siècle, Namur, Presses universitaires de Namur, 2015, 256 p., 35 euros.

    L’image peut-elle être acteur de mobilisation ou de démobilisation pour les mouvements sociaux au XXe siècle ? À travers différentes études de cas et des supports aussi variés que des affiches, des journaux, des photographies, des tableaux ou des documents audiovisuels, les contributions de cet ouvrage dévoilent les images produites par les mouvements contestataires eux-mêmes et celles produites sur ces mouvements, qu’elles appartiennent au registre journalistique ou artistique. Le présent ouvrage est le fruit du colloque international organisé en mars 2014 par le groupe de recherche HiSI ’Histoire, Sons et Images’ de l’Université de Namur en partenariat avec le Centre d’animation et de recherche en histoire ouvrière et populaire (Carhop), le Centre d’Etudes et de Documentation Guerre et Sociétés contemporaines (CegeSoma) et l’Institut d’histoire ouvrière, économique et sociale (IHOES). Il rassemble les contributions d’une dizaine de chercheurs d’universités et d’institutions scientifiques qui démontrent la diversité des usages et des fonctions de l’image dans le processus de (dé)mobilisation collective.
    Avec les contributions de : Camille Baillargeon, Jérôme Bazin, Ludo Bettens, Gildas Brégain, Florence Gillet, André Gunthert, Florence Kaczorowski, Catherine Lanneau, Françoise F. Laot, Florence Loriaux, Christine Machiels, Xavier Nerrière, Anna Pellegrino, Nathalie Ponsard, Ulrike Lune Riboni, Bénédicte Rochet, Anne Roekens, Charles Roemer, Nicolas Verschueren, Stefaan Walgrave, François Welter, Ruud Wouters.
    En savoir plus : http://pun.be/fr/livre/?GCOI=99993100665110

  • BROWNIE Barbara, GRAYDON Danny, The Superhero Costume. Identity and Disguise in Fact and Fiction, Londres, Bloomsbury Publishing, 2015, 192 p., £18.

    Costume defines the superhero, disguising and distinguishing him or her from the civilian alter ego. The often garish garb expresses a hero’s otherness and empowers its wearers to seek a primal form of justice. This book provides the first interdisciplinary analysis of the superhero costume and investigates wide-ranging issues such as identity, otherness, ritual dress and disguise. Analysis focuses on the implications of wearing superhero costume, exploring interpretations of the costumed hero and the extent to which the costume defines his or her role. Using examples across various media (comic books, film, and television) with case studies including The X-Men, Watchmen, real-life superheroes such as Phoenix Jones and Pussy Riot, and audience activities such as cosplay, The Superhero Costume presents new perspectives on the increasingly popular genre. A lively and thorough account of superhero fashions throughout history, The Superhero Costume will be essential reading for students of visual culture, popular culture, fashion and cultural studies.
    En savoir plus : http://www.bloomsbury.com/uk/the-superhero-costume-9781472595904/

  • CARMAN Emily, Independent Stardom. Freelance Women in the Hollywood Studio System, University of Texas Press, 2016, 236 p., £18.

    During the heyday of Hollywood’s studio system, stars were carefully cultivated and promoted, but at the price of their independence. This familiar narrative of Hollywood stardom receives a long-overdue shakeup in Emily Carman’s new book. Far from passive victims of coercive seven-year contracts, a number of classic Hollywood’s best-known actresses worked on a freelance basis within the restrictive studio system. In leveraging their stardom to play an active role in shaping their careers, female stars including Irene Dunne, Janet Gaynor, Miriam Hopkins, Carole Lombard, and Barbara Stanwyck challenged Hollywood’s patriarchal structure. Through extensive, original archival research, Independent Stardom uncovers this hidden history of women’s labor and celebrity in studio-era Hollywood. Carman weaves a compelling narrative that reveals the risks these women took in deciding to work autonomously. Additionally, she looks at actresses of color, such as Anna May Wong and Lupe Vélez, whose careers suffered from the enforced independence that resulted from being denied long-term studio contracts. Tracing the freelance phenomenon among American motion picture talent in the 1930s, Independent Stardom rethinks standard histories of Hollywood to recognize female stars as creative artists, sophisticated businesswomen, and active players in the then (as now) male-dominated film industry.
    En savoir plus : http://www.combinedacademic.co.uk/Book/52719/Independent-Stardom

  • CARRÉ Dominique, PAQUIENSÉGUY Françoise (dir.), Actes des Doctorales 2015, En ligne.

  • CIARCIA Gaetano et JOLLY Éric (dir.), Métamorphoses de l’oralité entre écrit et image, Paris, Karthala/MSH-M, 2015, 288 p., 26 euros.

    Pour valoriser leur histoire et leurs « traditions », les groupes ou les individus s’approprient et transforment couramment les mots et les imaginaires des autres en visant une identité consensuelle qui répondrait non seulement à leurs attentes, mais aussi aux regards et aux discours extérieurs.

    Dans ce jeu de miroir, paroles, écrits et images se croisent et se combinent en direction de différents publics. Localement, les créations plastiques et les récits oraux des artistes ou des élites s’inspirent en partie des publications ethnologiques ou des stéréotypes culturels véhiculés par les médias. En retour, ils produisent de nouveaux écrits selon des enchaînements circulaires permettant d’accorder culture locale et communication globale, tradition et création contemporaine, savoirs « autochtones » et travaux scientifiques, mémoires du passé et revendications du présent.

    Anthropologiques, historiques ou linguistiques, les quinze études réunies dans cet ouvrage analysent les usages identitaires ou mémoriels de ces va-et-vient constants entre oralités, écritures et/ou images afin d’en saisir les raisons et les effets dans différents contextes africains, américains et européens.

    Gaetano Ciarcia, anthropologue, est professeur à l’université Paul- Valéry – Montpellier et membre du CERCE (Centre d’études et de recherches comparatives en ethnologie) ; Éric Jolly, anthropologue, est chargé de recherche au CNRS et membre de l’IMAF (Institut des mondes africains). Ont également contribué à cet ouvrage : Véronique Boyer, Carlo A. Célius, Christine Chivallon, Magali Demanget, Pauline Guedj, André Mary, Claire Cécile Mitatre, Paulo Fernando de Moraes Farias, Gino Satta, Jérôme Souty, Jean-Louis Triaud, Cécile Van den Avenne, Fabio Viti.


    En savoir plus : http://www.karthala.com/hommes-et-societes-anthropologie/3005-metamorphoses-de-l-oralite-entre-ecrit-et-image.html

  • CUOQ Joël, GAURIAT Laurent, Journaliste radio. Une voix, un micro, une écriture, Presses universitaires de Grenoble, 2016, 164 p., 10 euros.

    En France, chaque jour, plus de 43 millions de personnes écoutent la radio, ce média de proximité qui parle à l’oreille de l’auditeur et l’accompagne dès son réveil et dans son quotidien. Mais qui sait ce qui se passe derrière le micro, dans les conférences de rédaction ou en reportage ? Riche de dizaines de témoignages signés par des journalistes réputés, ponctué d’exercices d’entraînement et de nombreuses infographies, ce livre unique en son genre nous fait pénétrer dans les coulisses de la radio. Après un bref panorama du paysage radiophonique, les auteurs abordent les genres et les formats spécifiques de l’info radio, puis présentent les différents métiers et techniques de ce média à l’heure du numérique. Véritable boîte à outils, avec un lexique des mots « pros », des documents inédits et des conseils techniques, le livre vous fera découvrir au fil des pages toutes les ficelles du métier. À la fois pratique et pédagogique, il intéressera les apprentis journalistes, qu’ils se destinent au micro ou pas.
    En savoir plus : http://www.pug.fr/produit/1263/9782706124136/Journaliste%20radio

  • DARRIGRAND Mariette, Sexy Corpus. Voyage dans la chair des mots, Paris, Lemieux Editeur, 2015, 184 p., 20 euros.

    Abécédaire de mots « charnels » d’hier et d’aujourd’hui, ce livre fonctionne comme une enquête au pays du langage sexuel – de notre époque comme de notre tradition. Il mêle allègrement la sous-culture médiatique (séries télé, magazines féminins, conseils sexos à la radio…) et tout un trésor linguistique en péril, celui de l’amour courtois, des mythologies antiques, de la poésie libertine des plus grands, ou encore l’érotisme de la Bible (le Cantique des Cantiques). Le jeu consiste à partir de la surface d’un mot pour se plonger dans ses profondeurs culturelles. En grappillant les mots, le lecteur apprendra le vrai sens de nombreuses expressions (poser un lapin ou faire quelque chose sur le champ). En lisant linéairement, il verra des liens entre la pornocratisation de la société et la panne d’idées politiques, découvrira une interprétation singulière de la dite théorie du genre, constatera que nous n’avons pas vraiment progressé depuis la libération sexuelle… et que nous sommes en danger de perdre certaines notions civilisatrices.
    En savoir plus : http://www.lemieux-editeur.fr/Sexy-Corpus.html

  • DÉRÈZE Gérard, DIANA Jean-François, STANDAERT Olivier (dir.), Journalisme sportif. Méthodes d’analyse des productions médiatiques, Bruxelles, De Boeck, 2015, 256 p., 22,5 euros.

    Le journalisme sportif requiert une approche et un regard méthodologiques spécifiques. Rédigé par une équipe de spécialistes, ce manuel analyse la relation entre le sport et les médias sous ses différents aspects et se veut un véritable soutien à la réalisation de travaux et recherches portant sur les productions médiatiques sportives. Il propose, d’une part, un cadrage et une contextualisation de la discipline et des mutations qu’elle a connues, permettant d’inscrire les méthodes exposées et les analyses de la médiatisation sportive dans un terreau historique, médiatique et journalistique. D’autre part, ce volume offre aux étudiants des repères solides et des perspectives stimulantes pour la réalisation de leurs recherches personnelles en développant des méthodes précises de recherche portant sur des productions médiatico-sportives : direct télévisuel, contenu des sites web, production radio, émissions de plateau, etc. La conception du manuel en chapitres clairement dédiés à des sujets et à des approches spécifiques en fait un outil de travail concret qui combine synthèse et perspectives nouvelles. Cet ouvrage s’adresse prioritairement aux étudiants et enseignants en journalisme, en information et communication et en sciences sociales.
    En savoir plus : http://www.deboecksuperieur.com/titres/120973_1/9782804164034-journalisme-sportif.html

  • DELAPORTE Chloé, Le genre filmique. Cinéma, télévision, internet, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2015, 134 p., 9,5 euros.

    La catégorisation des films par genre est presque aussi ancienne que le cinéma. Comédies, biopics, téléfilms, blockbusters, documentaires, films d’auteur, d’animation ou encore de science-fiction accompagnent spectateurs et professionnels, du scénario à la critique. À l’heure du numérique, où les modes de production et les lieux de diffusion des films se diversifient, où cinéma, télévision et internet tendent à converger, où des genres inédits font leur apparition, qu’est-ce que le genre filmique et surtout à quoi sert-il ? L’ouvrage envisage ces questions sous un angle pragmatique. Il analyse à la fois les différentes théories génériques, à travers une histoire de la pensée du genre, et les usages qu’en font les professionnels et les publics, grâce à des observations de terrain et des entretiens sociologiques. De la spécialisation des producteurs aux typologies du CNC, du marketing à la programmation en salle, de l’édition en DVD aux catalogues de vidéo à la demande, chaque étape de la filière cinématographique française est examinée. L’ouvrage fournit ainsi des clés théoriques, empiriques, méthodologiques et pratiques pour comprendre comment l’une des catégories les plus utilisées pour décrire les films se crée, circule et agit dans nos sociétés.
    En savoir plus : http://psn.univ-paris3.fr/ouvrage/le-genre-filmique-cinema-television-internet

  • DELIGNE Alain, Charger. L’idée de poids dans la caricature, Paris, L’Harmattan, 2015, 262 p., 27 euros.

    Selon l’étymologie italienne, la "caricatura" est une charge. L’idée de pesanteur, et avec elle, l’idée de déplacement du centre de gravité que fait subir le caricaturiste à son objet fait saisir l’acte de charger : donner plus de poids aux caractéristiques retenues. En passant par les réflexions de Léonard de Vinci, des frères Carrache, de Hogarth, Diderot, d’Alembert, Lessing, Kant, Rosenkranz, Baudelaire, Flaubert, Warburg et Cavanna, cette étude scande des moments forts d’une figuration esthétique de la pesanteur en caricature.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=48484

  • DESTERBECQ Joëlle, La peopolisation politique. Analyse en Belgique, France et Grande-Bretagne, Louvain-la-Neuve, De Boeck Supérieur, 2015, 208 p., 29,5 euros.

    La peopolisation politique désigne usuellement la mise en scène de la vie privée ou de l’intimité des représentants politiques ou encore les rapprochements entre la sphère politique et celle des célébrités. Ce phénomène s’est développé avec une intensité et une chronologie variables dans les pays européens. Cet ouvrage étudie la construction et la diffusion de la peopolisation politique dans quatre contextes (Belgique francophone et néerlandophone, France et Grande-Bretagne). Il poursuit un objectif théorique et méthodologique selon trois axes :
    La mise en évidence des composantes qui forment le noyau de l’énonciation people et leur déclinaison en politique ;
    La mise en perspective diachronique de ces composantes, où sont croisées les mises en scène des représentants politiques qui relèvent de stratégies consensuelles entre médias et politiques et les ruptures qui interrogent le processus de désacralisation du politique ;
    La confrontation entre les données contextuelles relatives aux systèmes médiatiques et politiques, qui peuvent expliquer des variations d’intensité dans la diffusion de la matrice people.
    En définitive, c’est la définition des sphères de l’espace public médiatique, tant du point de vue de la nature des contenus qui y sont traités que de son organisation structurelle, qui est en jeu.
    En savoir plus : http://www.deboecksuperieur.com/titres/133334_3/9782807300361-la-peopolisation-politique.html

  • DOBEK-OSTROWSKA Boguslawa, GLOWACKI Michal (dir.), Democracy and Media in Central and Eastern Europe 25 Years On, Peter Lang, 2015, 291 p., 51,40 euros.

    This book is a collective effort of scholars who elaborate on democracy, civil society and media-political relations in Central and Eastern Europe. The authors look at both theories and practices of media systems and democracy. They indicate problems, risks, challenges related to political transformations, the public sphere, journalism culture and media freedom. All of this while bearing in mind the growing role of new media, civic engagement in the online space as well as societal changes that Central and Eastern European democracies are going through in the second decade of the 21st Century. This book is a helpful companion to media and communication scholars as well as students of journalism and political science, media practitioners and policy makers in Central and Eastern Europe and beyond.
    En savoir plus : http://www.peterlang.com/index.cfm?event=cmp.ccc.seitenstruktur.detailseiten&seitentyp=produkt&pk=81053&cid=787&concordeid=265408

  • DURAND Pascal, SINDACO Sarah (dir.), Le discours "néo-réactionnaire", Paris, CNRS Editions, 2015, 362 p., 25 euros.

    Les nouveaux réactionnaires » : l’appellation trouve sa source principale dans un bref pamphlet paru en 2002 sous ce titre. La polémique, aussitôt très vive, n’a pas cessé, depuis, d’envenimer l’espace médiatique et intellectuel français. Quoi de commun pourtant entre la pensée d’un Marcel Gauchet et les best-sellers d’un Éric Zemmour ? Entre la phraséologie aristocratique d’un Richard Millet et le parler-peuple d’un Robert Ménard ? Entre la mélancolie indignée d’un Alain Finkielkraut et le dandysme désabusé d’un Michel Houellebecq ? Un tempérament réfractaire sans doute, articulant transgression et conservatisme ; une même volonté d’en découdre avec le « politiquement correct » et la « police de la pensée » ; une même propension, aussi, à se penser en représentants minoritaires d’une majorité opprimée, sur fond de désenchantement démocratique et de hantise du déclin. Romanciers, philosophes, intellectuels « médiatiques », historiens, journalistes : le spectre des « néo-réactionnaires » est large, au risque de la confusion et de l’amalgame. Les auteurs réunis dans cet ouvrage entendent contribuer à un examen dépassionné de cette nébuleuse, en soulignant la diversité des champs d’appartenance et des registres d’expression de ceux qui la composent ou s’y trouvent rangés à leur corps plus ou moins défendant.
    En savoir plus : http://www.cnrseditions.fr/sociologie/7186-le-discours-neo-reactionnaire.html

  • FELDAMN Allen, Archives of the Insensible. Of War, Photopolitics, and Dead Memory, Chicaho, University of Chicago Press, 2015, 432 p., $30.

    In this jarring look at contemporary warfare and political visuality, renowned anthropologist of violence Allen Feldman provocatively argues that contemporary sovereign power mobilizes asymmetric, clandestine, and ultimately unending war as a will to truth. Whether responding to the fantasy of weapons of mass destruction or an existential threat to civilization, Western political sovereignty seeks to align justice, humanitarian right, and democracy with technocratic violence and visual dominance. Connecting Guantánamo tribunals to the South African Truth and Reconciliation Commission, American counterfeit killings in Afghanistan to the Baader-Meinhof paintings of Gerhard Richter, and the video erasure of Rodney King to lynching photography and political animality, among other scenes of terror, Feldman contests sovereignty’s claims to transcendental right —whether humanitarian, neoliberal, or democratic—by showing how dogmatic truth is crafted and terror indemnified by the prosecutorial media and materiality of war.
    Excavating a scenography of trials—formal or covert, orchestrated or improvised, criminalizing or criminal—Feldman shows how the will to truth disappears into the very violence it interrogates. He maps the sensory inscriptions and erasures of war, highlighting war as a media that severs factuality from actuality to render violence just. He proposes that war promotes an anesthesiology that interdicts the witness of a sensory and affective commons that has the capacity to speak truth to war. Feldman uses layered deconstructive description to decelerate the ballistical tempo of war to salvage the embodied actualities and material histories that war reduces to the ashes of collateral damage, the automatism of drones, and the opacities of black sites. The result is a penetrating work that marries critical visual theory, political philosophy, anthropology, and media archeology into a trenchant dissection of emerging forms of sovereignty and state power that war now makes possible.
    En savoir plus : http://press.uchicago.edu/ucp/books/book/chicago/A/bo20619377.html

  • FREITAS DUTRA Eliana de, MOLLIER Jean-Yves (dir.), L’imprimé dans la construction de la vie politique. Brésil, Europe, Amériques, XVIIIe-XXe siècle, Presses universitaires de Rennes, 2016, 502 p., 26 euros.

    Ce volume apporte, par la diversité de ses vingt-huit contributeurs, de nombreuses lumières sur les recherches menées tant au Brésil qu’en Europe ou en Amérique du Nord sur la formation des nations, le rôle irremplaçable de l’imprimé dans l’évolution des opinions publiques. Ce qui retient dans ces études, c’est l’importance du livre, de la brochure, du journal, du tract ou de la caricature dans la transmission des messages politiques. Cela malgré la censure, religieuse ou étatique, qui a tenté de limiter les échanges entre les hommes, sans jamais y parvenir.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4013

  • FRUTOS Susana, LEVENEUR Laurence, REGOURD Serge (dir.), Télévisions de France et d’Argentine. Enjeux, défis et perspectives, Paris, L’Harmattan, 2015, 218 p., 21,5 euros.

    Dans des contexte historiques différents l’Argentine et la France ont opéré à travers des lois une régulation de la télévision publique ; la législation argentine s’est d’ailleurs inspirée de la législation française. Cette étude comparative menée par des chercheurs argentins et français, ainsi que par des spécialistes des deux systèmes audiovisuels tente d’analyser les modalités socio-juriques de régulation dans les deux pays, et les possibilités et contraintes d’une transposabilité.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&isbn=978-2-343-07203-6

  • GEORGES Eric (dir.), Concentration des médias, changements technologiques et pluralisme de l’information, Québec, Presses de l’Université Laval, 2015, 308 p., $40.

    Être bien informé constitue un élément indispensable pour participer aux choix collectifs et au vivre-ensemble en société. Qu’il s’agisse de voter lors des élections, de prendre part aux activités des partis politiques, de s’engager dans les mouvements communautaires ou associatifs, un certain consensus peut se faire sur l’importance du pluralisme de l’information. Il est cependant beaucoup plus difficile de se mettre d’accord sur ce que l’on entend par l’expression " pluralisme de l’information ", ainsi que sur les conditions mêmes pour favoriser un tel état.

    En proposant de metttre l’accent sur le pluralisme des voix ainsi que des formats et des types d’entreprises, le contenu de cet ouvrage nous invite à penser la diversité de façon plurielle et renouvelée. D’un côté, il apparaît important de revoir en ce sens les structures organisationnelles, les politiques publiques et les logiques dominantes, notamment économiques, alors que de l’autre il importe d’encourager des pratiques innovantes qui favorisent cette diversité. Cet ouvrage fait suite à une douzaine d’années de recherches consacrées à l’analyse des liens entre la concentration de la propriété des médias, les changements technologiques et le pluralisme de l’information.


    En savoir plus : http://www.pulaval.com/produit/concentration-des-medias-changements-technologiques-et-pluralisme-de-l-information

  • GHOSN Catherine, Médiation télévisuelle et représentation de la diversité, Paris, L’Harmattan, 2015, 208 p., 21,5 euros.

    Le cahier des charges de France Télévisions comporte des obligations sur la représentation de la diversité dans son ensemble, avec ses différences et ses particularités culturelles, linguistiques et religieuses. Cet ouvrage analyse le concept de médiation, de service public, de "minorité visible" et pose la question du lien entre médiation télévisuelle et représentation des minorités.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=48471

  • HAJEK A., PENTZOLD C., LOHMEIER C., DAVIDSON G. (dir.) , Memory in a Mediated World. Remembrance and Reconstruction, Palgrave Macmillan, 2015, 280 p., 70 euros.

    Considering both retrospective memories and the prospective employment of memories, Memory in a Mediated World examines troubled times that demand resolution, recovery and restoration. Its contributions provide empirically grounded analyses of how media are employed by individuals and social groups to connect the past, the present and the future.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/de/book/9781137470119#aboutBook

  • HAJEK Andrea, LOHMEIER Christine, PENTZOLD Christian (dir.), Memory in a Mediated World. Remembrance and Reconstruction, Londres, Palgrave Macmillan, 2015, 312 p., £63.

    In times when public and private spheres are mediated more than ever, this volume looks at the way personal and collective memories are employed to revise and reconstruct old and new forms of individual and social life. Considering both retrospective memories and the prospective employment of memories, Memory in a Mediated World examines troubled times that demand resolution, recovery and restoration. The chapters assembled in this volume provide empirically grounded analyses of how media are employed by individuals and social groups to connect the past, the present and the future. The volume argues that experiences of private or public crisis often allow for a projective use of memories, be they individual or collective. Hence, contrary to the idea that such states of exception eliminate memories, the volume examines the ways in which memories in and of traumatic, conflictual or incisive events and experiences are addressed through a productive employment of past experiences, ideas, relationships or strategies.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/page/detail/Memory-in-a-Mediated-World/?K=9781137470119

  • HONGISTO Ilona, Soul of the Documentary : Framing, Expression, Ethics, Amsterdam University Press, 2015, 178 p., 30 euros.

    Soul of the Documentary offers a groundbreaking new approach to documentary cinema. Ilona Hongisto stirs current thinking by suggesting that the work of documentary films is not reducible to representing what already exists. By close-reading a diverse body of films - from The Last Bolshevik to Grey Gardens - Hongisto shows how documentary cinema intervenes in the real by framing it and creatively contributes to its perpetual unfolding. The emphasis on framing brings new urgency to the documentary tradition and its objectives, and provokes significant novel possibilities for thinking about the documentary’s ethical and political potentials in the contemporary world.
    En savoir plus : http://en.aup.nl/books/9789089647559-soul-of-the-documentary.html

  • ITURRA Jimena Paz Obregón, MUNOZ Jorge R. (dir.), Le 11 septembre chilien. Le coup d’État à l’épreuve du temps, 1973-2013, Presses universitaires de Rennes, 2016, 348 p. 19 euros.

    Au Chili, quarante ans après, les échos dissonants du coup d’État civilo-militaire de 1973 résonnent toujours. L’ambition de cet ouvrage consiste à explorer tout un pan de la réalité chilienne, de fond en comble traversé par ces contradictions majeures. En replaçant les phénomènes sur la durée, il porte le regard sur la très singulière transition politique made in Chile, avec ses nombreuses ambivalences et ses énigmes persistantes.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4018

  • JARRETT Kylie, Feminism, Labour and Digital Media The Digital Housewife, Londres, Routledge, 2016, 180 p., £90.

    There is a contradiction at the heart of digital media. We use commercial platforms to express our identity, to build community and to engage politically. At the same time, our status updates, tweets, videos, photographs and music files are free content for these sites. We are also generating an almost endless supply of user data that can be mined, re-purposed and sold to advertisers. As users of the commercial web, we are socially and creatively engaged, but also labourers, exploited by the companies that provide our communication platforms. How do we reconcile these contradictions ?

    Feminism, Labour and Digital Media argues for using the work of Marxist feminist theorists about the role of domestic work in capitalism to explore these competing dynamics of consumer labour. It uses the concept of the Digital Housewife to outline the relationship between the work we do online and the unpaid sphere of social reproduction. It demonstrates how feminist perspectives expand our critique of consumer labour in digital media. In doing so, the Digital Housewife returns feminist inquiry from the margins and places it at the heart of critical digital media analysis.


    En savoir plus : https://www.routledge.com/products/9781138855793

  • LE GRAS Gwénaëlle, SELLIER Geneviève (dir.), Cinémas et cinéphilies populaires dans la France d’après-guerre, 1945-1958, Paris, Nouveau monde éditions, 2015, 384 p., 26 euros.

    Cet ouvrage explore le cinéma populaire tel qu’il se déploie sur les écrans français pendant la période où la fréquentation des salles est la plus forte (1945-1958), notamment à travers sa réception dans les magazines populaires de l’époque (Cinémonde, Film complet, etc.). Résultat d’un programme de recherches qui a associé pendant trois ans une vingtaine de spécialistes internationaux, cet ouvrage pose un regard neuf, notamment grâce au dépouillement des magazines, sur le culte des acteurs, vedettes et stars, françaises et étrangères, qui peuplent les écrans (Gérard Philipe, Edwige Feuillère, Daniel Gélin, etc.), sur les genres préférés du public (biopics, films en costumes, films noirs, films musicaux, films de guerre), sur la diversité des usages populaires du cinéma, et proposent quelques points de comparaison en Europe (Italie, Belgique).
    En savoir plus : http://www.afeccav.org/v3/wp-content/uploads/2015/06/2015-06-25_558c66928ac7c_sommaire.pdf

  • LEFÉBURE Pierre, SÉCAIL Claire (dir.), Le Défi Charlie. Les médias à l’épreuve des attentats, Paris, Lemieux Editeur, 2016, 384 p., 16 euros.

    « Je suis Charlie »… Du 7 au 9 janvier 2015, la France a basculé dans la tragédie et une nouvelle ère politique et sociétale. Après l’effroi sont venus les temps de la communion, mais aussi des débats tout azimuts : liberté de la presse, droit au blasphème, place spécifique de l’islam, théories du complot (liste non exhaustive). Un an après cet événement inouï, des chercheurs (historiens, sociologues, politistes) explorent toutes les facettes médiatiques de cette tragédie qui endeuille toujours et marquera plus longtemps encore le pays. En étudiant le traitement à chaud des médias, le lecteur découvre et réfléchit sur la sidération, la communion et la colère d’une société.

    Avec les contributions de : Romain Badouard, Maëlle Bazin, Timothé Deldicque, Christian Delporte, Joël Gombin, Pierre-Emmanuel Guigo, Pierre Lefébure, Bérénice Mariau, Katharina Niemeyer, Claire Sécail et Gaël Villeneuve.


    En savoir plus : http://www.lemieux-editeur.fr/Le-Defi-Charlie.html

  • LETORT Delphine et FISBACH Erich (dir.), La culture de l’engagement au cinéma, Presses universitaires de Rennes, 2015, 252 p., 19 euros.

    Au-delà de la figure du cinéaste engagé qui interpelle le public par son œuvre, cet ouvrage s’intéresse à la culture de l’engagement qui se déploie dans un espace extra-filmique. À travers des exemples tirés de contextes géographiques distincts (États-Unis, France, Espagne, Afrique du Sud, etc.), les auteurs démontrent que la politisation des films est souvent précédée par une prise de position des réalisateurs et des acteurs.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3997

  • MAGIS Christophe, La musique et la publicité. Les logiques socio-économiques et musicales des mutations des industries culturelles, Paris, Mare et Martin, 2015, 469 p., 33 euros.

    Alors que sa place est de plus en plus prégnante dans le quotidien des individus au point même qu’elle tend quasiment à conquérir le statut de genre musical, la « musique de pub’ » a pourtant étrangement fait l’objet de bien peu de réflexions ou d’essais théoriques. Qu’il s’agisse des enjeux socio-économiques et des contraintes spécifiques qui concourent à son élaboration, comme de ses canons formels, ses formules et la particularité de ses ritournelles, elle ne semble pas avoir retenu l’attention des chercheurs. Pourtant, et notamment sur les deux dernières décennies, elle a été l’objet d’un ensemble de stratégies d’acteurs des industries culturelles et de la publicité, stratégies qui se sont habillées de discours réguliers dans l’espace public, à la fois sur la définition de ce qui fait une « belle » campagne publicitaire ou sur l’importance du rôle de la publicité pour venir en aide à une industrie musicale en crise. Ces stratégies sont à replacer dans un ensemble de mouvements plus larges que le présent livre analyse en cherchant à mettre en relief les multiples acteurs participant de ce que serait la conception et création de la musique de publicité. L’ouvrage se propose donc de questionner la place de la musique de publicité à l’intersection entre l’industrie de la musique enregistrée et l’industrie publicitaire, notamment dans les mutations conjointes qu’elles ont connues au tournant du xxie siècle. Sa perspective particulière, originale, cherche par ailleurs à articuler deux réseaux de problématiques rarement pensés ensemble : le rapport entre les logiques socio-économiques des acteurs concourant à la production et la réalité esthétique des productions culturelles.
    En savoir plus : http://www.mareetmartin.com/livre/christophe-magis_la-musique-et-la-publicite

  • McNAMARA Kim, Paparazzi : Media Practices and Celebrity Culture, Cambridge, Oxford, Polity, 2015, 216 p., £16.

    Paparazzi photography has emerged as a key element in today’s media landscape. This book charts the historical and cultural significance of the industry, profiles its protagonists and discusses how its imagery of celebrity have become a major part of media consumption. Kim McNamara examines the various ways in which the controversial paparazzi industry is structured, including its workforce practices, development of image markets, and how it has been reconfigured during the transition from analogue paper-based photography to digital platforms. It adds to the literature on celebrity studies, unraveling the importance of the paparazzi to celebrities, and the integral nature of images - both spontaneous and staged to public relations and marketing content. Based on interviews worldwide with key industry players, including agency managers, photo editors and photographers, from Los Angeles to London, the book argues that the paparazzi should be given central importance in any analysis of media culture.
    En savoir plus : http://www.politybooks.com/book.asp?ref=9780745651736

  • MENEGALDO Gilles, GUILLAUD Lauric (dir.), Le western et les mythes de l’Ouest, Presses universitaires de Rennes, 2015, 564 p., 25 euros.

    Un sujet aussi ample que le western requiert une constellation d’approches, que ce soit dans le domaine de la littérature, des arts plastiques et visuels, de la musique et de la civilisation nord-américaine. Il s’agit aussi de revisiter les figures mythiques tels Bas de Cuir, Daniel Boone, Jesse James, Billy the Kid, Calamity Jane, Buffalo Bill, et d’autres figures du genre : le cow-boy, l’éclaireur, le shérif, le pionnier, le héros solitaire, la femme fatale.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3987

  • NORDENSTRENG Kaarle et al., A History of the International Movement of Journalists. Professionalism Versus Politics, Londres, Palgrave Macmillan, 2015, 288 p., £63.

    A History of the International Movement of Journalists reviews how journalism evolved as a profession since the late nineteenth century and how journalists became internationally organized over the past one hundred and twenty years. The story begins in Antwerp in 1894 at the first conference of ’press people’, leading to the foundation of the International Union of Press Associations which began to meet annually in different European countries. After World War I the Press Congress of the World was established in the United States. These were preludes to the first trade union-oriented association of professional journalists, the Fédération Internationale des Journalistes, founded in 1926 with the support of International Labour Organization. It was followed after World War II in 1946 by the International Organization of Journalists in Copenhagen, only to be torn apart by the Cold War, which in 1952 gave rise to the International Federation of Journalists. Each of these associations had difficulties in navigating between professionalism and the politics of their time. This vital part of media history has never before been presented in full.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/page/detail/a-history-of-the-international-movement-of-journalists-kaarle-nordenstreng/?sf1=barcode&st1=9781137530547

  • PASSARD Cédric, L’âge d’or du pamphlet, Paris, CNRS Editions, 2015, 360 p., 25 euros.

    Henri Rochefort et sa Lanterne, Les Grimaces d’Octave Mirbeau, La France juive d’Édouard Drumont, Zola et son « J’accuse ! », tournant majeur de l’affaire Dreyfus… La fin du xixe siècle signe l’âge d’or du pamphlet, au moment même où la République et la démocratie représentative s’installent durablement en France. Triomphe de l’« âge des foules », indice d’une homogénéisation croissante de la société, mais aussi reflet de ses failles et de ses tensions, cette effervescence pamphlétaire et la diffusion massive de caricatures politiques accompagnent l’entrée de la France dans la modernité. En une étude vivante et documentée, Cédric Passard ressuscite les enjeux politiques, sociaux, culturels de cette presse de combat. Évoluant entre journalisme et politique, les pamphlétaires investissent en force l’espace public et posent la question, ô combien d’actualité, de la liberté d’expression et du blasphème, de la censure et de ses limites, du statut des mots et de leur place dans la cité.
    En savoir plus : http://www.cnrseditions.fr/philosophie-et-histoire-des-idees/7190-l-age-dor-du-pamphlet.html

  • PÉQUIGNOT Julien, ROUSSEL François-Gabriel (dir.), Les Métavers. Dispositifs, usages et représentations, Paris, L’Harmattan, 2015, 166 p., 18 euros.

    Souvent cantonnés aux jeux vidéo, les métavers, parfois appelés mondes virtuels numériques, ou mondes numériques persistants, constituent pourtant un nœud communicationnel, culturel, social de premier plan. L’ouvrage permet de naviguer des techniques de réalité virtuelle à l’expérience de la mort en ligne, des web-séries au cinéma, de l’histoire de l’informatique aux pratiques actuelles, qu’elles concernant les communautés "geeks" ou les utilisateurs de réseaux sociaux numériques.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=48517

  • PRINCE Nathalie, SERVOISE Sylvie (dir.), Les personnages mythiques dans la littérature de jeunesse, Presses universitaires de Rennes, 2015, 236 p., 18 euros.

    Ce volume étudie comment la littérature de jeunesse s’empare des personnages mythiques : y voit-elle seulement un formidable répertoire de personnages ? Un surcroît de légitimation, notamment aux yeux des prescripteurs adultes ? À moins qu’en recourant aux mythes, elle cherche à s’inscrire dans leur temps fabuleux, celui des commencements qui toujours recommencent.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4002

  • ROBERTS Tom D. C., Before Rupert : Keith Murdoch and the Birth of a Dynasty, The University Of Queensland Press, 2015, 392 p., $ 35.

    Following the News of the World phone-hacking scandal, Rupert Murdoch said his greatest regret was that he had let his father down. Popular history views Sir Keith Murdoch (1885–1952) as a fearless war correspondent – author of the famous letter that led to the evacuation of the Anzac force from Gallipoli – and a principled journalist and dedicated family man who, on his death, left a single provincial newspaper to Rupert. This benign reputation is unsurprising : the two previously published biographies of Keith were Murdoch family commissions. But is there another side to the story of Keith’s success and the origins of News Corporation ? With controversial revelations – of forgotten fiancées, First World War propaganda operations, the promotion of eugenics, and the sensationalising of a schoolgirl’s murder leading to the execution of an innocent man – Before Rupert is an unflinching prequel to the saga of the Murdoch family’s rise to power, and details how Keith Murdoch ruthlessly exploited his influence and networks to gain control over Australia’s media and political landscape.
    En savoir plus : http://www.uqp.uq.edu.au/book.aspx/1371/Before%20Rupert-%20Keith%20Murdoch%20and%20the%20Birth%20of%20a%20Dynasty

  • SERVAES Jan, OYEDEMI Toks (dir.), Social Inequalities, Media, and Communication. Theory and Roots, Lanham, Rowman & Littlefield, 2015, 296 p., $95.

    Social Inequalities, Media, and Communication : Theory and Roots provides a global analysis of the intersection of social inequalities, media, and communication. This book contains chapter contributions written by scholars from around the world who engage in country- and region-specific case studies of social inequalities in media and communication. The volume is a theoretical exploration of the classical, structuralist, culturalist, postmodernist, and postcolonial theoretical approaches to inequality and how these theoretical discourses provide critical understanding of social inequalities in relation to narratives shaped by media and communication experiences. The contributors provide class and gender analyses of media and culture, engage theoretical discourses of inequalities and capitalism in relation to communication technologies, and explore the cyclical relationship of theory and praxis in studying inequalities, media, and communication.
    En savoir plus : https://rowman.com/ISBN/9781498523431/Social-Inequalities-Media-and-Communication-Theory-and-Roots_#

  • SOULAGES ean-Claude (dir.), L’analyse de discours. Sa place dans les sciences du langage et de la communication, Presses universitaires de Rennes, 2015, 154 p., 14 euros.

    L’analyse de discours depuis de nombreuses années représente un champ de recherche commun aux sciences du langage et aux sciences de l’information et de la communication. Patrick Charaudeau a été un des principaux acteurs de cette alliance en fédérant au sein du centre d’analyse du discours des chercheurs venus d’horizons divers (sémiotique, psycho-sociologie, sémiologie audiovisuelle) pour les faire intervenir de façon autonome mais aussi collaborative sur des objets communs passés au crible de ces différents axes de pertinence.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4004

  • STADTLER Florian, LAURSEN Ole Birk (dir.), Networking the Globe. New Technologies and the Postcolonial, Londres, Routledge, 2015, 126 p., £95.

    Contemporary events which have catastrophic global ramifications such as the current economic crisis or on-going conflicts across the globe are not only mediated by super-fast digital communication and information networks, but also conditioned by the presence of rapidly advancing technologies. From social network sites like YouTube and Facebook to global satellite news channels like Al Jazeera or the BBC World Service, digital forms of culture have multiplied in recent years, creating global conduits and connections which shape our lives in many ways.

    Bringing together an interdisciplinary group of scholars, this book addresses how new technologies have impacted discussions of identity, place and nation, and how they are shifting the parameters of postcolonial thought. Each chapter reflects on current research in its respective field, and presents new directions on the interconnection between new technologies and the postcolonial in a contemporary context. Offering a major intervention in debates around global networks, this thought-provoking collection highlights innovative research on new technologies, and its impact on a ‘postcolonial’ world. This book was originally published as a special issue of the Journal of Postcolonial Writing.


    En savoir plus : https://www.routledge.com/products/9781138945890

  • WESTON VAUCLAIR Jane, VAUCLAIR David, De Charlie Hebdo à #Charlie. Enjeux, histoire, perspectives, Paris, Eyrolles, 2015, 272 p., 16 euros.

    Phénomène d’actualité que nous commémorons, le mouvement populaire "Je suis Charlie" est aussi le reflet de profondes transformations sociétales. C’est ce qu’explique cet ouvrage, précis, complet et accessible, qui prend un peu de distance avec les événements récents pour les décrypter : quels sont les enjeux du débat ? Quel retour historique peut-on faire sur la tradition française de la caricature ? Quelles perspectives peut-on dégager pour l’avenir ? L’expertise d’une chercheuse britannique en presse satirique et l’approche d’un enseignant politologue franco-suisse se complètent pour offrir au lecteur un regard croisé, dévoiler les dessous du drame et éclairer les défis futurs. Le journal, devenu symbole malgré lui, fait ici l’objet d’une analyse originale qui le remet au coeur des débats de société.
    En savoir plus : http://www.editions-eyrolles.com/Livre/9782212563665/de-charlie-hebdo-a-charlie

  • ZAMOUR Françoise, Le mélodrame dans le cinéma contemporain. Une fabrique de peuples, Presses universitaires de Rennes, 2016, 308 p., 18 euros.

    Le questionnement du mélodrame sur le peuple – sa définition, sa permanence – interroge le cinéma contemporain, de l’Inde au Pakistan, de la Turquie aux États-Unis, des Philippines à l’Europe ou au Japon. Si les réponses sont parfois indécises, elles s’attachent aujourd’hui encore à réinventer la mission originelle du mélodrame : faire advenir le peuple, créer une communauté d’émotion et de désir dont le sens dépasse les clivages, ouvre la voie d’une possible émancipation.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4012

    Articles/Revues
  • "Controverses et communication", Hermès, n° 73, 2015. Coord. : Romain Badouard et Clément Mabi.

    Scandales sanitaires, conflits d’aménagement du territoire, accidents industriels ou surveillance généralisée : notre environnement scientifique et technologique est régulièrement sujet à controverses. Depuis près de trente ans, les sciences humaines et sociales ont construit des méthodes d’analyse pour saisir ce que celles-ci nous disent de l’évolution des rapports entre sciences et société. Ce numéro d’Hermès est centré sur l’organisation du débat public autour de ces enjeux ; il questionne le rôle central de la communication dans l’émergence, le déploiement et la stabilisation des controverses. En situation de controverse, qu’en est-il de la circulation de la parole entre acteurs en désaccord, de l’évaluation de l’autorité d’un argument ? Quels rôles les médiateurs jouent-ils dans l’apaisement ou l’exacerbation d’un conflit ? Comment les lignes d’exclusion et d’inclusion se dessinent-elles dans le débat ? Enfin, de quelle façon se construisent les grilles d’interprétation collectives d’un problème public ? À travers les contributions qui composent ce dossier, il s’agit d’interroger les acteurs qui prennent part aux controverses (scientifiques, lanceurs d’alerte, journalistes, pouvoirs publics, lobbyistes, industriels, associatifs et citoyens) dans leurs stratégies et pratiques de communication. Les dispositifs qui permettent de mettre en public les controverses et qui organisent la confrontation des arguments, des intérêts et des valeurs font également l’objet d’une attention particulière. Les controverses agissent comme des révélateurs des modalités d’organisation du débat public en démocratie. Les auteurs de ce dossier nous rappellent qu’en situation de controverse, plus qu’en toute autre occasion, la communication est un enjeu de pouvoir.
    En savoir plus : http://www.cnrseditions.fr/communication/7200-hermes-73.html

  • "Going Viral : The Changing Faces of (Inter)Media Culture", Frames Cinema Journal, N° 8, Décembre 2015. Coordiation : William Brown

    Letter from the Editors : Eileen Rositzka and Amber Shields

    Introduction : Digital Secrets, Digital Lies : William Brown

    “Where We’re Going, We Don’t Need an Effective Online Audience Engagement Strategy” : The Case of the /Secret Cinema/ Viral Backlash : Sarah Atkinson and Helen Kennedy

    “Like Movies for Radio” : Media Convergence and the /Serial/ Podcast Sensation : Jennifer O’Meara

    P.O.V.

    Apple is Not the Only Fruit : William Brown

    Analyse and Invent : A Reflection on Making Audiovisual Essays : Cristína Álvarez López and Adrian Martin

    Horror in the Digital Age : Connor McMorran


    En savoir plus : http://framescinemajournal.com/

  • "Le journalisme en ligne et ses publics", Sur le journalisme, Vol. 4, n° 2, 2015.

    Sommaire François Demers, Florence Le Cam, Fabio Henrique Pereira, Denis Ruellan

    Dépasser les frustrations normatives des études sur la participation des publics. Introduction (Laura Calabrese, David Domingo, Fabio Henrique Pereira)

    “Sex, Scandals, and Celebrities” ? Exploring the Determinants of Popularity in Online News (Angèle Christin)

    Les nouveaux acteurs en ligne de l’information locale vers une relation aux publics renouvelée ? (Franck Bousquet, Emmanuel Marty, Nikos Smyrnaios)

    La participación en los medios de comunicación a través de Twitter. Estudio comparativo entre los periodistas catalanes y belgas (Josep LLuís Micó sanz, Susana Pérez Soler)

    Tipificação dos tweets jornalísticos (Mabel Teixeira)

    Authors’ Rights and Audiences : Does Intellectual Property Protection Apply to User-Generated Content ? A Comparative Legal Study of Online News (Javier Díaz Noci)

    Travel journalism 2.0. Tourists’ motivations, expectations, and practices online (Bryan Pirolli)

    O jornalismo televisivo nas redes sociais. As relações comunicacionais entre o mito e o fã (Paulo Eduardo Cajazeira, Felipe Coimbra Fernandes de Azevedo)

    Le live-blogging : les figures co-construites de l’information et du public participant. La couverture de l’affaire DSK par lemonde.fr (Nathalie Pignard-Cheynel, Brigitte Sebbah)

    Quand l’internaute bouscule la rédaction. Mutations journalistiques liées aux commentaires en ligne au Burkina Faso (Marie-Soleil Frère)

    Politique au féminin. Représentations visuelles des femmes parlementaires pendant les débats sur l’avortement au Portugal, 1984-1998 (Teresa Mendes Flores, Maria José Mata)


    En savoir plus : http://surlejournalisme.com/rev/index.php/slj/issue/view/9

  • "Le levain des médias. Forme, format, média", MEI (Médiation et Information) , n° 39, 2015. Coordination : Kira Kitsopanidou, Guillaume Soulez

    Quelles sont les relations entre les formes audiovisuelles et les médias ? Ce numéro analyse l’importance des "grandes formes" (les conventions, les genres, les formats de la télévision, du web) qui sont au coeur des médias contemporains. Ce numéro s’intéresse à l’évolution actuelle du cinéma, de la télévision et des formes voisines (jeu vidéo, clip) et aux nouvelles formes audiovisuelles telles le web documentaire.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=48930

  • "Les relations franco-allemandes dans la presse et les dessins de presse", Ridiculosa, Hors-série, 2015. Coordination : par Angelika Schober.

    Henri MENUDIER : Les relations franco-allemandes, 1945-1963

    Anne-Marie CORBIN : Manès Sperber et sa revue Die Umschau dans la Zone française d’occupation en Allemagne : la méfiance des occupants

    Jean-Claude GARDES : Autour du Traité de l‘Élysée : dessins de presse de 1962 à 1964 en France et en Allemagne de l’Ouest

    Angelika SCHOBER : L’Allemagne et les relations franco-allemandes dans L’Express et Le Nouvel Observateur (1983-1988)

    Walter FEKL : Une certaine hantise de l‘Allemagne : Mitelberg, Tim et l’Allemagne (sans oublier la Pologne)

    Ursula E.KOCH : Le couple franco-allemand et la médiatisation de l’histoire par les dessinateurs de presse (1945-2013)


    En savoir plus : http://www.eiris.eu/images/2015/Sommaire.pdf

  • "Turbulences of the Central and Eastern European Media", Media and Communication , Vol. 3, n° 4, 2015.

    Sommaire

    A View from the Inside : The Dawning Of De-Westernization of CEE Media and Communication Research ? (Epp Lauk)

    Revisiting National Journalism Cultures in Post-Communist Countries : The Influence of Academic Scholarship (Halliki Harro-Loit)

    Values Underlying the Information Culture in Communist and Post-Communist Russia (1917−1999) (Hedwig de Smaele)

    Governance of Public Service Media in Poland : The Role of the Public (Michal Glowacki)

    Online Political Campaigning during the 2014 Regional Elections in Poland (Paweł Baranowski)

    One Country, Two Polarised Audiences : Estonia and the Deficiency of the Audiovisual Media Services Directive (Andres Jõesaar)

    Czech Journalists’ Refreshed Sense of Ethics in the Midst of Media (Ownership Turmoil, Roman Hájek , Sandra Štefaniková , Filip Láb and Alice N. Tejkalová)

    Comparing Czech and Slovak Council Newspapers’ Policy and Regulation Development (Lenka Waschkova Cisarova)

    Voice of the Church : A Debate about Religious Radio Stations as Community Broadcasters (Gabriella Velics and Urszula Doliwa)

    Media Literacy in Montenegro (Jelena Perovic)

    Who Is Willing to Pay for Online Journalistic Content ? (Marju Himma-Kadakas and Ragne Kõuts)


    En savoir plus : http://www.cogitatiopress.com/ojs/index.php/mediaandcommunication/issue/view/35

  • CALVET Sébastien, DELPORTE Christian, "Maurice Grimaud, le préfet médiatique", Histoire@Politique, n° 25, Sept.-décembre 2015. Dossier "Maurice Grimaud, un préfet dans le siècle" (coord. : Sébastien-Yves Laurent et Jean-François Sirinelli).

    Pour agir, il faut savoir communiquer. Maurice Grimaud, à cet égard, est un préfet atypique qui a très tôt compris l’usage politique des médias. Avant même mai 1968, il se montre disponible à l’égard des journalistes et gagne, dans la presse, une notoriété utile durant la période de crise que traverse alors la France. Après 68, il mise encore sur les médias pour faire admettre ses projets à l’opinion. Bien après avoir quitté ses fonctions de préfet, il reste un homme de communication, dont il maîtrise des codes et les signes, et un invité toujours choyé de la télévision.
    En savoir plus : http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=27&rub=dossier&item=255

  • Varia, The Radio Journal, Volume 13, Numbers 1-2, October 2015.

    Editors’ introduction (Lindgren, Mia ; Hilmes, Michele)

    Content loaded within last 14 days Radio, memory and conflict : Reconstructing the past in Documentos RNE (Castelló, Enric ; Montagut, Marta)

    Content loaded within last 14 days Radio and popular journalism in Britain : Early radio critics and radio criticism (Rixon, Paul)

    Content loaded within last 14 days Classic FM’s place within the tradition of UK classical music radio 1992–1995 (Stoller, Tony)

    Content loaded within last 14 days RadioQuake : Getting back ‘on air’ after the Christchurch earthquakes (Joyce, Zita)

    Content loaded within last 14 days Contemporary Christian radio in Britain : A new genre on the national dial (Cooper, Martin ; Macaulay, Kirsty)

    Content loaded within last 14 days Unbuttoning NPR : Assessing the music at the margins of All Things Considered (Cwynar, Christopher)

    Content loaded within last 14 days Radio listening clubs in Malawi as alternative public spheres (Mhagama, Peter)

    Content loaded within last 14 days Towards a contingency-based approach to value for community radio (Order, Simon)

    Content loaded within last 14 days Regulating local content on Australian radio : Can it restore local radio in an era of convergence ? (Criticos, Harry)


    En savoir plus : http://www.ingentaconnect.com/content/intellect/rj/2015/00000013/f0020001

  • Varia, Participations. Journal of Audience and Reception Studies, Volume 12, n° 2, Novembre 2015.

    Editorial

    Barker, Martin, Ernest Mathijs & Sue Turnbull (Joint Editors) : ‘Getting beyond Paul Lazarsfeld at last ?’

    Articles

    Chalmers, Dana Lori : ‘Resisting radical ideologies, one play at a time : A mixed-methods study of audience responses to Ideologically Challenging Entertainment’

    Torres da Silva, Marisa : ‘What do users have to say about online news comments ? Readers’ accounts and expectations of public debate and online moderation : a case study’

    Daggett, Chelsea : ‘Eric Harris and Dylan Klebold : Antiheroes for outcasts’

    Dhoest, Alexander : ‘Revisiting reception research : Case study on diasporic LGBTQs’

    Holmes, Su : ‘“That perfect girl is gone” : Pro-ana, anorexia and Frozen (2013) as an ‘eating disorder’ film’

    King, Gretchen : ‘Hearing community radio listeners : A storytelling approach for community media audience research’

    McKeown, Bruce, Dan B. Thomas & James C. Rhoads : ‘Falling hard for Breaking Bad : An investigation of audience response to a popular television series’

    Price, Sarah M. : ‘Academic and commercial research : Bridging the gap’

    Themed Section 1 : ‘Transcultural fandom’

    Chin, Bertha & Lori Hitchcock Morimoto : ‘Introduction’

    Driessen, Simone : ‘Larger than life : exploring the transcultural fan practices of the Dutch Backstreet Boys fandom’

    Devereux, Eoin & Melissa Hidalgo : ‘“You’re gonna need someone on your side” : Morrissey’s Latino/a and Chicano/a fans’

    Noppe, Nele : ‘Mechanisms of control in online fanwork sales : A comparison of Kindle Worlds and Dlsite.com’

    Ryan, Ciarán : ‘Music fanzine collecting as capital accumulation’

    Promkhuntong, Wikanda : ‘Cinephiles, music fans and film auteur(s) : Transcultural taste cultures surrounding mashups of Wong Kar-wai’s movies on YouTube’

    van de Goor, Sophie Charlotte : ‘“You must be new here” : Reinforcing the good fan’


    En savoir plus : http://www.participations.org/Volume%2012/Issue%202/contents.htm

  • Varia, Journal of Arab & Muslim Media Research, Vol. 8, n° 3, 2015.

    Sommaire

    Palestine in the British press : A Postcolonial Critical Discourse Analysis (Ruth Sanz Sabido)

    Representing Islam in the age of neo-orientalism : Media, politics and identity (Mazhar Al-Zo’by)

    The portrayal of people with disabilities in Moroccan proverbs and jokes (Gulnara Z. Karimova And Daniel A. Sauers And Firdaousse Dakka)

    Beliefs and attitudes towards social network advertising : A cross-cultural study of Saudi and Sudanese female students (Ilham H. F. Mansour)

    ‘Don’t know’ responses in American polls about Arab countries : More than just ‘No Opinion’ ? (Ayman Mansour Nada And Hesham Mesbah And Lee B. Becker)


    En savoir plus : http://www.intellectbooks.co.uk/journals/view-issue,id=3006/

    Multimedia
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...