Accueil du site > Ressources > Nouveautés parutions

Nouveautés parutions

Flux_RSS

Novembre 2017

    Livres
  • BRINKER V., COQUIO C., DAUGE-ROTH A., HOPPENOT É., RÉRA N., ROBINET F. (dir.), Rwanda, 1994-2014. Histoire, mémoires et récits, Dijon, Les presses du réel, 2017, 540 p., 30 euros.

    Un ouvrage choral et transdisciplinaire pour mieux repenser le génocide des Tutsi, au Rwanda comme en France : chercheurs, artistes et témoins présentent un état des savoirs et des réflexions sur le sujet, à travers un ensemble de contributions abordant les problématiques de l’écriture et de la transmission de l’histoire du génocide, de ses dimensions politiques et judiciaires et de ses représentations médiatiques et artistiques.
    En savoir plus : http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=5934

  • BRYLLA Catalin, HUGHES Helen (dir.), Documentary and Disability, Palgrave Macmillan UK, 2017, 299 p., £67.

    This edited collection of contributions from media scholars, film practitioners and film historians connects the vibrant fields of documentary and disability studies. Documentary film has not only played an historical role in the social construction of disability but continues to be a strong force for expression, inclusion and activism. Offering essays on the interpretation and conception of a wide variety of documentary formats, Documentary and Disability reveals a rich set of resources on subjects as diverse as Thomas Quasthoff’s opera performances, Tourette syndrome in the developing world, queer approaches to sexual functionality, Channel 4 disability sports broadcasting, the political meaning of cochlear implant activation, and Christoph’s Schlingensief’s celebrated Freakstars 3000.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/gb/book/9781137598936

  • COMBY Jean-Baptiste (dir.), Enquêter sur l’internationalisation des biens médiatiques et culturels , Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, 186 p., 26 euros.

    Tandis que depuis un demi-siècle la « mondialisation culturelle » ne cesse d’être louée pour ses supposées vertus démocratiques ou contestée pour ses présumées logiques impérialistes, ses rouages sociaux restent étonnamment méconnus. À rebours des approches culturalistes, cet ouvrage éclaire les hiérarchies sociales au principe de l’inégale circulation internationale des biens culturels. Tout le monde n’a pas les moyens de jouer le jeu de la « mondialisation », de se mobiliser par-delà les frontières ou de faire un usage distinctif des livres et films étrangers. Ainsi, Le montrer empiriquement c’est lutter contre les clichés différencialistes.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4481

  • DACHEUX Eric (dir.), La Planche et le billet : la monnaie au miroir de la BD, Saint-Denis, Éditions Connaissances et Savoirs, 2017, 166 p., 15,5 euros.

    BD et monnaie sont plus complexes qu’on ne le dit. La BD n’est pas une distraction réservée à l’enfance, mais un art de la représentation permettant une distance critique avec notre mode de représentation ; la monnaie n’est pas, quoi qu’en dise la théorie économique dominante, un voile neutre n’ayant aucune influence sur l’activité économique. BD et monnaie sont des médias, des supports facilitant et nourrissant le lien social. C’est, en tout cas, ce que montre cet ouvrage collectif. Ce dernier rassemble des chercheurs qui analysent comment des albums du neuvième art nous aident à mieux comprendre ce qu’est le phénomène monétaire. Au fond, ce livre est un pari : montrer que l’art de simplifier le réel permet de comprendre la complexité du monde.
    En savoir plus : https://www.connaissances-savoirs.com/la-planche-et-le-billet-la-monnaie-au-miroir-de-la-bd-eric-dacheux.html/

  • DAS Ranjana, GRAEFER Anne , Provocative Screens. Offended Audiences in Britain and Germany, Palgrave Macmillan, 2017, 136 p., $55.

    This book offers a nuanced understanding of ‘offensive’ television content by drawing on an extensive research project, involving in-depth interviews and focus groups with audiences in Britain and Germany. Provocative Screens asks : what makes something really offensive and to whom in what context ? Why it offence felt so differently ? And how does offensive content matter in public life, regulation, and institutional understandings ?
    En savoir plus : http://www.springer.com/br/book/9783319679068

  • DI FILIPPO Laurent, LANDAIS Émilie (dir.), Penser les relations entre médias. Dispositifs transmédiatiques, convergences et constructions des publics, Strasbourg, Néothèque, 2017, 319 p., 25 euros.

    L’évolution constante du paysage médiatique invite les chercheurs à repenser sans cesse les changements de société sous différents angles, qu’ils soient culturels, sociaux, économiques ou historiques. Dans cette optique, les travaux sur la notion de convergence, ainsi que sur celle de transmedia se sont multipliés depuis le début des années 2000. Ceux-ci permettent d’analyser les stratégies mises en place par les acteurs pour construire et penser les relations entre supports médiatiques. Cet ouvrage propose d’examiner le rendement heuristique de ces notions. Il vise également à étendre ces réflexions à des problématiques et des théories générales en sciences humaines et sociales, en plaçant le facteur humain et en particulier la construction des publics au coeur des questionnements.
    En savoir plus : http://www.neotheque.com/index.php/librarie/29-penser-les-relations-entre-medias

  • FIANT Antony, HAMERY Roxane, MASSUET Jean-Baptiste (dir.), Point de vue et point d’écoute au cinéma. Approches techniques, Presses universitaires de Rennes, 2017, 290 p., 22 euros.

    Le point de vue n’est pas seulement une question de positionnement dans l’espace imaginaire que produit le cinéaste, pas plus que la technique ne se limite à la manière dont les techniciens manipulent et placent leurs appareils de prise de vues et de prise de son au sein d’une scène filmée. Partant de ce constat, l’ambition des textes ici réunis est de proposer une approche liant ouvertement la technique à la désignation et aux implications du point de vue/point d’écoute au cinéma.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4515

  • FIRDAUS Amira, Media Globalization and Digital Journalism in Malaysia. Network Newswork, Routledge, 2018, 194 p., £105.

    This book analyses networked forms of journalistic production at traditional news organizations and their conventional news channels. Focusing on case studies from Malaysia, it examines current transformations to the norms, practices and values of conventional news production. Drawing upon a recent global-comparative turn in journalism studies and parallel efforts to de-Westernize communication theory, this book suggests an innovative ‘glocal’ comparative approach to analyse ‘network newswork’ among global, transnational, and local news organizations, including Al Jazeera and Bernama TV, located within the same geographical locality, Kuala Lumpur, Malaysia. This author uses an empirically-grounded conceptual framework for exploring and understanding recent transformations that user-driven networked resources bring to professional journalists’ daily work of producing news. Discussing the implications of network newswork on the wider global journalistic sphere, the book elucidates a tiered model of networked sources and expounds upon journalism’s deepening of the digital divide in its inadvertent muting of the voices of non-networked communities that are switched off from the global news sphere and its network society.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Media-Globalization-and-Digital-Journalism-in-Malaysia-Network-Newswork/Firdaus/p/book/9781138672697

  • FOREST Claude, CAILLÉ Patricia, Regarder des films en Afriques, Presses Universitaires du Septentrion, 2017, 352 p., 28 euros.

    Le cinéma en Afriques se trouve devant une situation inédite. La disparition des salles de cinéma sur ce continent coïncide avec une production de films accrue, y compris de ces pays, et une diffusion considérablement développée pour une grande partie des populations urbaines. Mais où et comment sont-ils vus ? De quels films s’agit-il ? Sommes-nous toujours dans le cinéma ? Un ensemble de travaux tente de répondre à ces questions, posant un jalon dans une réflexion sur les rapports que des publics entretiennent aujourd’hui avec des films en Afriques. Ces recherches rendent compte de la façon dont les mutations technologiques affectent le rapport aux films dans des régions caractérisées jusqu’à très récemment par la rareté dans des économies du cinéma et de l’audiovisuel largement dominées par les pays occidentaux. Sont livrés également les premiers résultats d’une enquête comparative inédite menée en Tunisie, au Togo et au Tchad sur la façon dont les spectateurs voient aujourd’hui des films.
    En savoir plus : http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100449100

  • GRIMALDI Stéphane, DOIZY Guillaume (dir.), Dessins assassins ou la corrosion antisémite en Europe (1886-1945), Paris, Fayard, 2017, 216 p., 25 euros.

    L’image antijuive fonctionne comme un miroir : l’antisémite accuse en fait sa cible de ses propres ambitions, de sa propre barbarie : alors que les nazis veulent conquérir l’Europe, la propagande se focalise sur le “Juif monde” ; alors que les nazis exterminent les Juifs, ils sont décrits comme voulant détruire l’Allemagne et la civilisation ; alors que les nazis spolient et exproprient les Juifs, le dessinateur prête aux Juifs une richesse et une puissance inégalées ; alors que les nazis assassinent les Juifs, l’image antisémite les montre on ne peut plus vivants… Les images antisémites ne parlent pas des Juifs, mais de ce que sont les antisémites eux-mêmes, de leurs trois grandes obsessions : le pouvoir, l’argent et l’identité (la race). Dans cette période de guerre, la barbarisation graphique du visage du juif imaginaire traduit cette radicalisation de l’antisémitisme vers la totale déshumanisation des Juifs, vers son absolue négation. Ce livre est publié à l’initiative du Mémorial de Caen et a été coordonné par son directeur général, Stéphane Grimaldi, et Guillaume Doizy, historien de la caricature. Il est le produit de la collaboration de plusieurs historiens avec Arthur Langerman, soucieux de faire connaître sa collection, unique au monde.
    En savoir plus : http://www.fayard.fr/dessins-assassins-ou-la-corrosion-antisemite-9782213705859

  • HANICH Julian, The Audience Effect. On the Collective Cinema Experience, Edinburgh University Press, 2017, 336 p., £75.

    Is the experience of watching a film with others in a cinema crucially different from watching a film alone ? Does laughing together amplify our enjoyment, and when watching a film in communal rapt attention, does this intensify the whole experience ? Attending a film in a cinema implies being influenced by other people, an ‘audience effect’ that is particularly noticeable once affective responses like laughter, weeping, embarrassment, guilt, or anger play a role. In this innovative book, Julian Hanich explores the subjectively lived experience of watching films together, to discover a fuller understanding of cinema as an art form and a social institution that matters to millions of people worldwide. Combining recent scholarly interest in viewers’ emotions and affects with insights from the blossoming debate about collective emotions in philosophy and social psychology, this study makes viewers more aware of their own experience in the cinema, and simultaneously opens up a new line of research for film studies.
    En savoir plus : https://edinburghuniversitypress.com/book-the-audience-effect.html

  • HÉRON Pierre-Marie, JOLY Françoise, PIBAROT Annie (dir.), Aventures radiophoniques du Nouveau Roman, Presses universitaires de Rennes, 2017, 276 p., 22 euros.

    À l’exception de Robbe-Grillet, tous les écrivains liés au Nouveau Roman ont au cours des années 1960, voire durant les deux décennies suivantes, écrit des fictions pour la radio. Au croisement de l’histoire littéraire, de l’histoire de la radio et d’une esthétique des formes et des médias, Aventures radiophoniques du Nouveau Roman dessine les parcours des uns et des autres, montre ce qui les apparente et ce qui les spécifie, explore des œuvres saluées par la presse. Tout un patrimoine de talents et de grandes productions qui a marqué vingt ans de radio est ainsi à (re)découvrir.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4523

  • HEPP Andreas, BREITER Andreas, HASEBRINK Uwe (dir.), Communicative Figurations. Transforming Communications in Times of Deep Mediatization, Springer, 2017, 444 p. Accès libre.

    This open access volume assesses the influence of our changing media environment. Today, there is not one single medium that is the driving force of change. With the spread of various technical communication media such as mobile phones and internet platforms, we are confronted with a media manifold of deep mediatization. But how can we investigate its transformative capability ? This book answers this question by taking a non-media-centric perspective, researching the various figurations of collectivities and organizations humans are involved in. The first part of the book outlines a fundamental understanding of the changing media environment of deep mediatization and its transformative capacity. The second part focuses on collectivities and movements : communities in the city, critical social movements, maker, online gaming groups and networked groups of young people. The third part moves institutions and organizations into the foreground, discussing the transformation of journalism, religion, politics, and education, whilst the fourth and final part is dedicated to methodologies and perspectives.
    En savoir plus : https://link.springer.com/book/10.1007%2F978-3-319-65584-0

  • HIRSCHI Stéphane, LEGOY Corinne, LINARÈS Serge, SAEMMER Alexandra, VAILLANT Alain (dir.), La poésie délivrée, Presses Universitaires de Paris Nanterre, 2017, 576 p., 25 euros.

    Voici l’un des lieux communs les plus rebattus de l’histoire littéraire : à l’ère de la modernité, la poésie aurait fait corps avec le livre, enserrée dans l’écrin d’un volume artisanal et destinée à quelques happy few. À la fin du xixe siècle, le mythe mallarméen a consacré l’alliance du Livre et du Poème, purifiant la poésie de tout ce qui la rattachait encore à l’ordinaire de la vie sociale.

    Or rien n’est plus faux. Depuis la Révolution française, la poésie, sous toutes les formes, a envahi l’espace public : une poésie mobilisée par les révolutions comme par les pouvoirs officiels, une poésie déclamée ou chantée au coin des rues, glissée dans les colonnes des journaux, écrite sur les murs, récitée à la radio, interprétée sur scène ou pour l’industrie du disque, mise en images au cinéma ou à la télévision, rappée, slamée, et profitant aujourd’hui de l’infinie plasticité du numérique.

    Il ne s’agit pas d’une production marginale à laquelle il faudrait rendre justice par bienveillance. Non seulement cette poésie protéiforme est quantitativement beaucoup plus importante que la poésie des livres ; et pourquoi serait-elle plus médiocre, pour la seule raison qu’elle réaliserait le rêve romantique d’une poésie concrètement adressée à tous ? Mais encore elle se révèle plus que jamais omniprésente, dissimulée au cœur d’une culture qu’on imaginait vouée au storytelling et aux fictions en tout genre.

    C’est donc à une histoire radicalement nouvelle de la poésie moderne qu’invite cette première somme collective sur la poésie hors du livre, « délivrée », conçue et rédigée par une trentaine de spécialistes en histoire, littérature, philosophie, musicologie, histoire de l’art, sciences de l’information et de la communication, sociologie.


    En savoir plus : https://presses.parisnanterre.fr/?p=3508

  • JEFFRIES Dru, Comic Book Film Style. Cinema at 24 Panels per Second, Harrogate, Combined Academic Publishers, 2017, 270 p., £25.

    Superhero films and comic book adaptations dominate contemporary Hollywood filmmaking, and it is not just the storylines of these blockbuster spectacles that have been influenced by comics. The comic book medium itself has profoundly influenced how movies look and sound today, as well as how viewers approach them as texts. Comic Book Film Style explores how the unique conventions and formal structure of comic books have had a profound impact on film aesthetics, so that the different representational abilities of comics and film are put on simultaneous display in a cinematic work.

    With close readings of films including Batman : The Movie, American Splendor, Superman, Hulk, Spider-Man 2, V for Vendetta, 300, Scott Pilgrim vs. the World, Watchmen, The Losers, and Creepshow, Dru Jeffries offers a new and more cogent definition of the comic book film as a stylistic approach rather than a genre, repositioning the study of comic book films from adaptation and genre studies to formal/stylistic analysis. He discusses how comic book films appropriate comics’ drawn imagery, vandalize the fourth wall with the use of graphic text, dissect the film frame into discrete panels, and treat time as a flexible construct rather than a fixed flow, among other things. This cinematic remediation of comic books’ formal structure and unique visual conventions, Jeffries asserts, fundamentally challenges the classical continuity paradigm and its contemporary variants, placing the comic book film at the forefront of stylistic experimentation in post-classical Hollywood.


    En savoir plus : https://www.combinedacademic.co.uk/comic-book-film-style

  • JIMENES Rémi, Charlotte Guillard, une femme imprimeur à la Renaissance, Presses universitaires de Rennes, 2017, 256 p., 34 euros.

    Charlotte Guillard est une figure exceptionnelle de la Renaissance française. Veuve tour à tour des imprimeurs Berthold Rembolt et Claude Chevallon, elle administre en maîtresse femme l’atelier du Soleil d’Or pendant près de vingt ans, de 1537 à 1557. Au-delà de la biographie, ce livre met en évidence les ressorts sociaux, économiques et techniques sur lesquels repose l’activité éditoriale d’une imprimerie parisienne. Il ouvre ainsi des perspectives nouvelles sur les conditions de production et de commercialisation des livres érudits en un siècle décisif pour l’histoire des idées.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4496

  • KELSEY Darren, Media and Affective. Mythologies Discourse, Archetypes and Ideology in Contemporary Politics, Palgrave Macmillan, 2017, 180 p., £67.

    This book provides a timely political insight to show how mythology plays an affective role in our lives. Brexit, bankers, institutional scandals, the far right, and Russell Brand’s “revolution” are just some of the issues tackled through this innovative and interdisciplinary discourse analysis. Through multimedia case studies, Kelsey explores the psychological dimensions of archetypes and mythologies and how they function ideologically in contemporary politics. By synergising approaches to critical discourse studies with the work of Carl Jung, Joseph Campbell and other mythologists, Kelsey’s psychodiscursive approach explores the depths of the human psyche to analyse the affective qualities of storytelling. Kelsey makes a compelling case for our need to understand more about the power of mythology in modern society. Whilst mythology might be part of who we are, societies are responsible for its ideological substance and implications. Media and Affective Mythologies shows how we can begin to engage with this principle.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/gb/book/9783319607580#aboutBook_

  • KLEIN-SHAGRIR Oranit, Para-Interactivity and the Appeal of Television in the Digital Age, Rowan & Littlefield, 2017, 130 p., $85.

    Para-Interactivity and the Appeal of Television in the Digital Age focuses on broadcast television’s attempts to transition from a mass medium to one which addresses viewers as potentially active participants in simulated interactive communication. It explores both the transformations and the continued popularity of television in an age of social media and competition from interactive digital media. It presents the concept of “para-interactivity,” which contains features or elements that echo interactive communication processes considered characteristic of digital media and participatory culture translated into television’s language. This novel idea helps to understand contemporary television and identify current and traditional strategies it employs in order to survive in a changing media environment.
    En savoir plus : https://rowman.com/ISBN/9781498540810/Para-Interactivity-and-the-Appeal-of-Television-in-the-Digital-Age

  • KOTEK Joël, PASAMONIK Didier (dir.), Shoah et bande dessinée. L’image au service de la mémoire , Paris, Denoël / Mémorial de la Shoah, 2017, 168 p., 29,9 euros.

    Aucun événement historique n’échappe à la fiction. Avec prudence, parfois avec génie, la bande dessinée s’est aventurée, comme la littérature et le cinéma, sur le terrain de la Shoah. Chacun connaît Maus d’Art Spiegelman. Mais par-delà ce chef-d’œuvre, comment et depuis quand les auteurs graphiques se sont-ils emparés du sujet ? C’est à ces interrogations que répond l’exposition « Shoah et bande dessinée » proposée par le Mémorial de la Shoah en 2017. Ce livre s’en fait l’écho, en approfondit le questionnement et donne à voir comment l’image au service de la mémoire a fait passer l’horreur indicible de l’ombre à la lumière.

    Recension sur le site caricaturesetcaricature.com :
    http://www.caricaturesetcaricature.com/2017/11/shoah-et-bande-dessinee/l-image-au-service-de-la-memoire-sous-la-direction-de-didier-pasamonik-et-joel-kotek.html


    En savoir plus : http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Denoel-Graphic/Shoah-et-bande-dessinee

  • LAMBERT-PERREAULT Marie-Christine, ALLARD Jérôme-Olivier, DESPRÉS Elaine, HAREL Simon (dir.), Télé en séries, Montréal, XYZ éditeur, 2017, 464 p., $35.

    « C’est grâce aux récits que les Homo sapiens ont pu s’éparpiller sur toute la planète. […] Le récit oral, c’est ce qui nous permet non seulement de communiquer les uns avec les autres, mais aussi de transmettre […] du savoir, du savoir-faire, des émotions, des valeurs, des souvenirs, des descriptions historiques. La télésérie, c’est la forme, à l’heure actuelle, la plus aboutie de récit qui mêle toutes les notions et tous les savoirs. » — Martin Winckler, colloque Télé en séries, Université de Montréal, mai 2014. La série télévisée semble en effet être l’une des formes narratives qui raconte le mieux notre époque, en témoigne l’intérêt qu’elle suscite auprès d’un public hétérogène, dont font désormais partie les chercheurs universitaires anglophones comme francophones. La sérialité trouve une résonnance particulière dans la culture populaire : du roman-feuilleton qui enflamme les rues de Paris au XIXe siècle aux séries télévisées contemporaines écoutées en rafale, les œuvres sérielles évoluent, mais la fascination qu’elles génèrent demeure. Artéfact médiatique, produit d’une culture industrielle ou œuvre d’art, la série télévisée actuelle se veut un objet pluriel, capable d’évoluer au gré des avancées technologiques. Cette publication généraliste s’adresse autant aux téléspectateurs passionnés qui souhaitent enrichir leur réflexion qu’aux chercheurs en quête de perspectives nouvelles. Traitant de séries contemporaines américaines, québécoises, autochtones, françaises ou britanniques, les chapitres de l’ouvrage proposent des analyses formelles, génériques, politiques, culturelles et philosophiques. Préfacé par Stéphane Garneau, Télé en séries contient des textes de spécialistes reconnus, dont un rapport d’enquête inédit de Danielle Aubry, mais aussi des contributions de chercheuses et de chercheurs provenant de domaines variés qui partagent une volonté de produire un discours savant sur des œuvres riches, souvent à l’origine de discussions hebdomadaires autour de la machine à café.
    En savoir plus : https://www.fabula.org/actualites/m-c-lambert-perreault-j-o-allard-e-despres-et-s-harel-dir-tele-en-series_82026.php

  • LÉVY Tania, Les peintres de Lyon autour de 1500, Presses universitaires de Rennes, 2017, 224 p., 32 euros.

    Se basant sur un corpus archivistique conséquent et sur les œuvres conservées, cet ouvrage s’attache aux protagonistes de la peinture à Lyon entre le début de règne de Louis XI et la Grande Rebeyne de 1529. Il explore le contexte de la pratique picturale (atelier, formation), les commanditaires et les œuvres, et enfin les fêtes, qui ont grandement sollicité les peintres. Afin de mettre en lumière cette époque, qui n’est pas qu’un prélude à une Renaissance prospère, cette étude dresse ainsi le portrait d’une communauté artistique particulière.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4529

  • LE CAM Florence, RUELLAN Denis, Émotions de journalistes. Sel et sens du métier, Presses universitaires de Grenoble, 2017, 240 p., 21 euros.

    Pourquoi le journalisme ? Pourquoi choisit-on ce métier, exigeant et difficile ? Et comment agit-il sur ceux qui l’exercent, avec le temps ? Ce livre prend à témoin deux extrêmes : des reporters de guerre et des présentateurs de journaux télévisés. Après analyse d’une cinquantaine d’autobiographies et de longs entretiens, les auteurs racontent un attachement au métier pour les émotions qu’il suscite, par les ressentis forts entraînés dans le travail de l’actualité. Vibrer, éprouver, partager l’intensité des émotions est une raison évidente, même si elle n’est pas si facile à admettre. Les auteurs poursuivent en montrant que le ressenti d’émotions n’est pas qu’un motif de satisfaction, il est aussi – et surtout – un moyen de travail : parce qu’il fait confiance à sa part émotionnelle, le journaliste parvient à analyser, discriminer, épurer, clarifier, choisir l’information pertinente ; il construit et se reconnaît dans les valeurs qui l’attachent au journalisme. Ressentir est le sel du métier, mais c’est aussi son sens, le moyen de faire sens : faire de son corps et de son esprit la plaque sensible du monde en train de se faire pour parvenir à transmettre une part de rationalité.
    En savoir plus : http://www.pug.fr/produit/1359/9782706127045/Emotions%20de%20journalistes

  • LEE Micky, JIN Dal Yong, Understanding the Business of Global Media in the Digital Age, Routledge, 2018, 270 p., £37.

    This new introductory textbook provides students with the tools they need to understand the way digital technologies have transformed the global media business of the 21st century. Focusing on three main approaches – media economics, critical political economy, and production studies – the authors provide an empirically rich analysis of ownership, organizational structures and culture, business strategies, markets, networks of strategic alliances, and state policies as they relate to global media. Examples throughout involve both traditional and digital media and are taken from different regions and countries to illustrate how the media business is influenced by interconnected historical, political, economic, and social factors. In addition to introducing today’s convergent world of global media, the book gives readers a greater understanding of their own potential roles within the global media industries.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Understanding-the-Business-of-Global-Media-in-the-Digital-Age/Lee-Jin/p/book/9781138688988

  • LEGAVRE Jean-Baptiste, RIEFFEL Rémy (dir.), Le Web dans les rédactions de presse écrite. Processus, appropriations, résistances, Paris, L’Harmattan, 2017, 244 p., 24,5 euros.

    Le web a eu de fortes incidences sur le monde des journalistes de la presse écrite. Cet ouvrage se concentre sur les changements observables au sein des rédactions des quotidiens liés à l’arrivée du web. La nouvelle conception du temps, le bi-média et le live blogging sont autant de nouveaux défis que doivent relever les journalistes.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=58126

  • MORRISSEY Priska, SIETY Emmanuel (dir.), Filmer la peau, Presses universitaires de Rennes, 2017, 248 p., 24 euros.

    Surface sensible aux émois intérieurs comme aux épreuves extérieures, surface intime exposée au regard et fantasmatiquement au toucher, surface graphique et picturale aux mille colorations et textures, la peau joue un rôle fondamental dans l’économie du désir que le cinéma tisse depuis ses origines. Cet ouvrage constitue la première étude universitaire qui accorde de l’importance à un élément du corps humain étonnamment absents des études cinématographiques.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4526

  • MOSCO Vincent , Becoming Digital : Toward a Post-Internet Society, Emerald Publishing Limited, 2017, 248 p., 22 euros.

    Becoming Digital examines the transition from the online world we have known to the Next Internet, which is emerging from the convergence of Cloud Computing, Big Data Analytics, and the Internet of Things. The Cloud stores and processes information in data centers ; Big Data Analytics provide the tools to analyse and use it ; and the Internet of Things connects sensor-equipped devices everywhere to communication networks that span the globe. These technologies make possible a post-Internet society filled with homes that think, machines that make decisions, drones that deliver packages or bombs, and robots that work for us, play with us, and take our jobs. The Next Internet promises a world where computers are everywhere, even inside our bodies, “coming alive” to make possible the unification of people and machines in what some call the Singularity.

    This timely book explores this potential as both a reality on the horizon and a myth that inspires a new religion of technology. It takes up the coming threats to a democratic, decentralized, and universal Internet and the potential to deepen the problems of commercial saturation, concentrated economic power, cyber-warfare, the erosion of privacy, and environmental degradation. On the other hand, it also shows how the Next Internet can help expand democracy, empowering people worldwide, providing for more of life’s necessities, and advancing social equality. But none of this will happen without concerted political and policy action. Becoming Digital points the way forward.


    En savoir plus : http://books.emeraldinsight.com/page/detail/Becoming-Digital/?K=9781787432963

  • NEGRO Gianluigi , The Internet in China. From Infrastructure to a Nascent Civil Society , Palgrave Macmillan, 2017, 247 p., $94.

    This book aims to identify the most important political, socio-economic, and technical determinants of Internet development in China, through a historical approach that combines political economy, cultural, and public studies. Firstly, the book looks at the most important strategies that compelled the Chinese government to invest in the construction of the Internet infrastructure. Secondly, it examines the relationships between the development of the Internet in China and the emergence of a nascent civil society. Finally, attention is given to three different Chinese online platforms in three different historical periods. This three-pronged approach presents a coherent set of analyses and case studies which are committed to the investigation of the complex process of change undergone by Internet development in China.
    En savoir plus : http://www.springer.com/gp/book/9783319604046

  • NIÈRES-CHEVREL Isabelle, Au pays de Babar. Les albums de Jean de Brunhoff, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, 322 p., 35 euros.

    Jean de Brunhoff et Babar occupent une place centrale dans l’histoire de l’album pour enfants. Ce jeune homme, qui voulait devenir peintre, découvre un peu par hasard les contraintes de l’album en bricolant un petit livre manuscrit à l’intention de ses deux fils. Cette « maquette » sera par la suite éditée. C’est le début de l’aventure internationale du roi des éléphants. Avec près de 270 illustrations issues notamment d’archives familiales inédites, ce volume constitue la première étude consacrée à Jean de Brunhoff et analyse les albums et leur place dans l’histoire de la littérature jeunesse.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4480

  • PADVA Gilad, BUCHWEITZ Nurit (dir.) , Intimate Relationships in Cinema, Literature and Visual Culture, Palgrave Macmillan, 2017, 246 p., $91.

    This edited volume is an inquiry into the representation of intimate relationships in a diverse array of media including cinema, arts, literature, picture books, advertising and popular music. It examines artistic portrayal of intimate relationships as a subversion of the boundaries between the representable and the non-representable, the real and the surreal, the visceral and the ideal, the embodied and the abstracted, the configured and transfigured. The essays focus on artistic mediation of intimacy in diverse relationships, including heterosexual, same-sex, familial, sibling’ , political, and sadomasochistic. The collection offers new interdisciplinary and multicultural perspectives on current trends in the study of popular representations of intimacy ; representations that affect and formulate people’s most personal inspirations, desires, angsts, dreams and nightmares in an increasingly alienated, industrialized world.
    En savoir plus : https://www.palgrave.com/de/book/9783319552804

  • PAULICELLI Eugenia, STUTESMAN Drake & WALLENBERG Louise (dir.), Film, Fashion, and the 1960s, Indiana University Press, 2017, 304 p., £29.

    A fascinating look at one of the most experimental, volatile, and influential decades, Film, Fashion, and the 1960s, examines the numerous ways in which film and fashion intersected and affected identity expression during the era. From A Hard Day’s Night to Breakfast at Tiffany’s, from the works of Ingmar Bergman to Blake Edwards, the groundbreaking cinema of the 1960s often used fashion as the ultimate expression for urbanity, youth, and political (un)awareness. Crumbling hierarchies brought together previously separate cultural domains, and these blurred boundaries could be seen in unisex fashions and roles played out on the silver screen. As this volume amply demonstrates, fashion in films from Italy, France, England, Sweden, India, and the United States helped portray the rapidly changing faces of this cultural avant-gardism. This blending of fashion and film ultimately created a new aesthetic that continues to influence the fashion and media of today.
    En savoir plus : https://www.combinedacademic.co.uk/film-fashion-and-the-1960s

  • PAVEAU Anne-Marie, Analyse du discours numérique. Dictionnaire des formes et des pratiques, Paris, Hermann, 2017, 400 p., 28 euros.

    Les formes numériques du discours sont devenues dominantes dans nos sociétés : pour lire la presse, commander un billet de train ou souhaiter un anniversaire, nous passons volontiers par Internet et ses multiples possibilités d’échange communicationnel. Partant, le discours s’est technologisé et nos modes d’écriture et de lecture portent les traces de cette conversion numérique du langage. Cet ouvrage offre une synthèse de ces transformations saisies par le prisme de l’analyse du discours numérique, nouvelle approche qui décrit les formes et les pratiques discursives, de l’hypertexte au hashtag en passant par le commentaire, l’écrilecture, le profil, le trolling, la trace numérique, et toutes les façons d’écrire et d’interagir en ligne. Construit comme un dictionnaire proposant des synthèses claires et référencées, il propose des concepts et des outils méthodologiques nécessaires à l’analyse de la communication numérique.
    En savoir plus : http://www.editions-hermann.fr/5227-l-analyse-du-discours-numerique.html

  • PÉLISSIER Nicolas, PÉLISSIER Maud (dir.), Métamorphoses numériques. Art, culture et communication, Paris, L’Harmattan, 2017, 280 p., 29 euros.

    Voici un éclairage original, inspiré par les sciences de l’information et de la communication, sur les transformations actuelles des industries et institutions culturelles, ainsi que des arts vivants, à l’ère du numérique. Les auteurs proposent de repenser les catégories de la création, de la médiation ou de la réception au travers des perspectives de réinvention et de dépassement offertes par l’environnement numérique.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=55005&razSqlClone=1

  • PEIL Corinna, SPARVIERO Sergio, BALBI Gabriele, Media Convergence and Deconvergence, Springer International Publishing AG, 2017, 327 p., 63 euros.

    This edited volume explores different meanings of media convergence and deconvergence, and reconsiders them in critical and innovative ways. Its parts provide together a broad picture of opposing trends and tensions in media convergence, by underlining the relevance of this powerful idea and emphasizing the misconceptions that it has generated. Sergio Sparviero, Corinna Peil, Gabriele Balbi and the other authors look into practices and realities of users in convergent media environments, ambiguities in the production and distribution of content, changes to the organization of media industries, the re-configuration of media markets, and the influence of policy and regulations. Primarily addressed to scholars and students in different fields of media and communication studies, Media Convergence and Deconvergence deconstructs taken-for-granted concepts and provides alternative and fresh analyses on one of the most popular topics in contemporary media culture.
    En savoir plus : https://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-319-51289-1_1

  • POLLOCK John C., WINSTON Morton (dir.), Making Human Rights News Balancing Participation and Professionalism, Routledge, 2018, 140 p., £ 80,5.

    Making Human Rights News : Balancing Participation and Professionalism explores the impact of new digital technology and activism on the production of human rights messages. It is the first collection of studies to combine multidisciplinary approaches, "citizen witness" challenges to journalism ethics, and expert assessments of the "liberating role" of the Internet, addressing the following questions :

    1. What can scholars from a wide range of disciplines – including communication studies, journalism, sociology, political science, and international relations/studies – add to traditional legal and political human rights discussions, exploring the impact of innovative digital information technologies on the gathering and dissemination of human rights news ?

    2. What questions about journalism ethics and professionalism arise as growing numbers of untrained "citizen witnesses" use modern mobile technology to document claims of human rights abuses ?

    3. What are the limits of the "liberating role" of the Internet in challenging traditional sources of authority and credibility, such as professional journalists and human rights professionals ?

    4. How do greater Internet access and human rights activism interact with variations in press freedom and government censorship worldwide to promote respect for different categories of human rights, such as women’s rights and rights to health ?

    This book was originally published as a special issue of the Journal of Human Rights.


    En savoir plus : https://www.routledge.com/Making-Human-Rights-News-Balancing-Participation-and-Professionalism/Pollock-Winston/p/book/9781138037748

  • RADUT-GAGHI Luciana, OPREA Denisa-Adriana, BOURSIER Axel (dir.), L’Europe dans les médias en ligne, Paris, L’Harmattan, 2017, 292 p., 30 euros.

    Cet ouvrage de recherche collectif veut présenter les nouveaux traitements médiatiques en ligne concernant l’Europe. Sujet de réflexion ou acteur politique, "l’Europe" n’échappe pas à la remise en question de la pratique journalistique et ses nouvelles formes de récit en ligne. Comment les journalistes des différents pays européens s’approprient le sujet de cette Europe mise en débat en ligne et en discussion ?
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=58098&razSqlClone=1

  • ROUDÉ Catherine, Le cinéma militant à l’heure des collectifs. Slon et Iskra dans la France de l’après-1968, Presses universitaires de Rennes, 2017, 306 p., 25 euros.

    Par le biais de deux groupes de production issus de la même base, Slon (1968-1973) et Iskra qui lui succède, l’auteure de cet ouvrage interroge les modalités d’intervention politique d’une partie des acteurs du champ cinématographique français, de la fin des années 1960 à la fin des années 1980. Ce travail interroge l’élaboration de modèles de productions spécifiques s’opposant au fonctionnement de l’industrie cinématographique, la diversité des voies d’engagement en cinéma ainsi que l’émergence de nouvelles pratiques de diffusion à l’aide d’archives jusqu’alors inexploitées et du recueil de nombreux témoignages.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4501

  • SAUPIN Catherine, Josefina Carabias. L’engagement d’une journaliste pour les droits des femmes (1955-1980), Presses universitaires de Rennes, 2017, 430 p., 26 euros.

    Josefina Carabias (1908-1980), pionnière dans le monde du journalisme espagnol, a connu un succès professionnel dès ses débuts sous la Seconde République. Correspondante étrangère aux États-Unis puis en France de 1955 à 1967, elle rentre à Madrid en décembre 1967. Elle tient alors une rubrique quotidienne dans le journal catholique Ya jusqu’à son décès en 1980. Parmi des sujets très variés, elle s’intéresse avec constance à la condition de la femme. Cet ouvrage propose donc un éclairage nouveau sur la condition féminine espagnole au XXe siècle à travers le regard d’une des plus grandes journalistes de ce pays.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4503

  • SPENCER-HALL Alicia, Medieval Saints and Modern Screens : Divine Visions as Cinematic Experience, Amsterdam University Press, 2017, 304 p., 95 euros.

    This ground-breaking book brings theoretical perspectives from twenty-first century media, film, and cultural studies to medieval hagiography. Medieval Saints and Modern Screens stakes the claim for a provocative new methodological intervention : consideration of hagiography as media. More precisely, hagiography is most productively understood as cinematic media. Medieval mystical episodes are made intelligible to modern audiences through reference to the filmic - the language, form, and lived experience of cinema. Similarly, reference to the realm of the mystical affords a means to express the disconcerting physical and emotional effects of watching cinema. Moreover, cinematic spectatorship affords, at times, a (more or less) secular experience of visionary transcendence : an ’agape-ic encounter’. The medieval saint’s visions of God are but one pole of a spectrum of visual experience which extends into our present multi-media moment. We too conjure godly visions : on our smartphones, on the silver screen, and on our TVs and laptops. This book places contemporary pop-culture media - such as blockbuster movie The Dark Knight, Kim Kardashian West’s social media feeds, and the outputs of online role-players in Second Life - in dialogue with a corpus of thirteenth-century Latin biographies, ’Holy Women of Liège’. In these texts, holy women see God, and see God often. Their experiences fundamentally orient their life, and offer the women new routes to knowledge, agency, and belonging. For the holy visionaries of Liège, as with us modern ’seers’, visions are physically intimate, ideologically overloaded spaces. Through theoretically informed close readings, Medieval Saints and Modern Screens reveals the interconnection of decidedly ’old’ media - medieval textualities - and artefacts of our ’new media’ ecology, which all serve as spaces in which altogether human concerns are brought before the contemporary culture’s eyes.
    En savoir plus : http://en.aup.nl/books/9789462982277-medieval-saints-and-modern-screens.html

  • SPYER Juliano, Social Media in Emergent Brazil, UCL Press, 2017. Free PDF.

    Since the popularisation of the internet, low-income Brazilians have received little government support to help them access it. In response, they have largely self-financed their digital migration. Internet cafés became prosperous businesses in working-class neighbourhoods and rural settlements, and, more recently, families have aspired to buy their own home computer with hire purchase agreements. As low-income Brazilians began to access popular social media sites in the mid-2000s, affluent Brazilians ridiculed their limited technological skills, different tastes and poor schooling, but this did not deter them from expanding their online presence. Young people created profiles for barely literate older relatives and taught them to navigate platforms such as Facebook and WhatsApp.

    Based on 15 months of ethnographic research, this book aims to understand why low-income Brazilians have invested so much of their time and money in learning about social media. Juliano Spyer explores this question from a number of perspectives, including education, relationships, work and politics. He argues that the use of social media reflects contradictory values. Low-income Brazilians embrace social media to display literacy and upward mobility, but the same technology also strengthens traditional networks of support that conflict with individualism..


    En savoir plus : https://www.ucl.ac.uk/ucl-press/browse-books/social-media-in-emergent-brazil?utm_source=jiscmail&utm_medium=listserv&utm_campaign=jiscmail_mecssa_spyer

  • TOMANIC TRIVUNDZA Ilija, NIEMINEN Hannu, CARPENTIER Nico, TRAPPEL Josef (dir.), Critical Perspectives on Media, Power and Change, Routledge, 2018, 206 p., £115.

    This book explores current debates about media, power and change from a wide variety of critical approaches and traditions. Sharing a common set of concerns which are mobilised to defend core societal values – including social justice, equality, fairness, care for the other and humanity – authors raise questions about how the omnipresent media can contribute to the materialisation of these core values, and how it can sometimes work against them. Addressing issues such as rethinking social change, mediatisation and regulation, the authors demonstrate how the role of the critical media and communication scholar merits and requires (self-)reflection. Critical voices matter, but they also face structural limitations.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Critical-Perspectives-on-Media-Power-and-Change/Tomanic-Trivundza-Nieminen-Carpentier-Trappel/p/book/9781138104600

  • TRELEANI Matteo, Qu’est-ce Que Le Patrimoine Numérique ? Une Sémiologie De La Circulation Des Archives, Lormont, Le Bord de l’eau, 2017, 104 p., 8,80 euros.

    Les espaces médiatiques sont aujourd’hui envahis par les documents d’archives. En circulant sur la toile, les objets patrimoniaux numérisés modifient notre rapport au passé. L’époque actuelle est devenue celle de l’accessibilité immédiate à distance  : œuvres, documents et autres types de contenus sont disponibles sans contrainte de temps ni d’espace. Notre conception du patrimoine s’en trouve influencée. Qu’est-ce que le patrimoine à l’ère du numérique  ? Comment est-il transformé par une technologie rendant l’accès aux archives si aisé  ? À l’heure de la patrimonialisation de masse, où chaque document ou presque est enregistré dès sa création, ces notions doivent être à nouveau mises en question. À partir d’un panorama des patrimoines dits numériques (des manuscrits numérisés aux journaux télévisés, en passant par le Web et les jeux vidéo), l’ouvrage interroge la production du sens spécifique aux documents numérisés et disponibles en ligne.
    En savoir plus : http://www.editionsbdl.com/fr/books/quest-ce-que-le-patrimoine-numrique-une-smiologie-de-la-circulation-des-archives-/621/

  • ZYLINSKA Joanna, Nonhuman Photography, The MIT Press, 2017, 272 p., $35.

    Today, in the age of CCTV, drones, medical body scans, and satellite images, photography is increasingly decoupled from human agency and human vision. In Nonhuman Photography, Joanna Zylinska offers a new philosophy of photography, going beyond the human-centric view to consider imaging practices from which the human is absent. Zylinska argues further that even those images produced by humans, whether artists or amateurs, entail a nonhuman, mechanical element—that is, they involve the execution of technical and cultural algorithms that shape our image-making devices as well as our viewing practices. At the same time, she notes, photography is increasingly mobilized to document the precariousness of the human habitat and tasked with helping us imagine a better tomorrow. With its conjoined human-nonhuman agency and vision, Zylinska claims, photography functions as both a form of control and a life-shaping force. Zylinska explores the potential of photography for developing new modes of seeing and imagining, and presents images from her own photographic project, Active Perceptual Systems. She also examines the challenges posed by digitization to established notions of art, culture, and the media. In connecting biological extinction and technical obsolescence, and discussing the parallels between photography and fossilization, she proposes to understand photography as a light-induced process of fossilization across media and across time scales.
    En savoir plus : https://mitpress.mit.edu/books/nonhuman-photography

    Articles/Revues
  • "Être mère, être père : représentations et discours médiatiques", Genre en séries : cinéma, télévision, médias, n° 6, 2017. Coord. : Stéphanie Kunert et Sarah Lécossais.

    Aurélie Olivesi : "Ces parents sont de vrais tarés !" L’opposition à une expérience de parentalité alternative dans les commentaires en ligne comme structuration d’une grammaire anti-genre

    Enrica Bracchi et Gloria Paganini-Rainaud : L’homopaternité en Italie, ou quand une "nouvelle parentalité" devient un cas national

    Marta Roca i Escoda : Visibiliser et normaliser les familles homoparentales en Espagne. Les actions médiatiques de l’association Familles Lesbiennes et Gays

    Jessica Trasher-Chenot : Watching Mothers : Seeking New Normativities for Motherhood in the Sitcom Friends (NBC, 1994-2004)

    Giuseppina Sapio : Quand la télévision italienne démystifie le mythe de la "Mère-Courage" : les féminicides dans Amore criminale (2011-2015)

    Isabelle Garcin-Marrou : Entre classe et genre : l’humanité des mères infanticides en question

    Varia

    Alexis Pichard : ‘Why do I hate all the female characters in 24’s’. An etiology of 24’s misogyny


    En savoir plus : http://genreenseries.weebly.com/numeacutero-6.html

  • "Évolution des formats et modes d’expression radiophoniques", RadioMorphoses, n° 2, 2017.

    Le dossier thématique propose à travers des études de cas français mais également anglais, espagnol ou brésilien de réfléchir à la manière dont le numérique affecte la radio et d’appréhender les transformations des formats et des modes d’expression radiophoniques par le déploiement des dispositifs numériques.
    En savoir plus : http://www.radiomorphoses.fr/index.php/n2-2017-evolution-formats-modes-dexpression-radiophoniques/

  • "Bande dessinée et sport", Comicalités. Études de culture graphique, numéro spécial, 2017. Coord. : Sébastien Laffage-Cosnier et Christian Vivier.

    Sébastien Laffage-Cosnier et Christian Vivier : Introduction : Quand le 9e art se joue du sport

    Revisiter les normes spatiales du sport

    Christophe Meunier : Échange de passe et lutte de places dans Max Winson de Jérémie Moreau. Les territoires du sportif dans la bande dessinée

    Denis Jallat et Yann Descamps : Aux limites du réel : le terrain vague et la palissade du Bicot de Branner

    Questionner les normes sociales à travers le sport

    Patrick Legros : Les Pieds Nickelés et la petite reine

    Laurent Grün, Vincent Marie et Michel Thiébaut : De la violence au sport, du sport à la violence : une approche graphique chez Baru

    Redéfinir les normes corporelles sportives

    Antoine Marsac : Des sportifs embarqués dans l’aventure en canoë. Narrations visuelles et normes sociales

    Kilian Mousset et Jean-Nicolas Renaud : La sportivité des techniques corporelles d’un héros éminemment moderne : Rahan. Le nouvel âge des sports… farouches


    En savoir plus : http://comicalites.revues.org/2260

  • "Image, éducation et communisme, années 1920-années 1930", Histoire@Politique, n° 33, sept-décembre 2017. Coord. : Jérôme Bazin, Cécile Pichon-Bonin, Anastasia Simoniello.

    Table des matières

    Soviet Museology During the Cultural Revolution : An Educational Turn, 1928-1933 (Masha Chlenova)

    A is for AZBUKA Anew : Reading (the art, pedagogy and politics of) Early Soviet Illustrated Primers (Jeremy Howard)

    Éduquer et politiser l’enfant par l’image : une étude des discours professionnels en Russie, 1928-1932 (Cécile Pichon-Bonin)

    Apprendre par le regard, la contribution des Progressistes à la pédagogie par l’image (Anastasia Simoniello)

    Comment dessins et peintures réfléchissent l’entreprise communiste d’éducation sous la République de Weimar (Jérôme Bazin)

    « L’œil du travailleur », Photographie ouvrière et éducation politique en Allemagne (1926-1933) (Christian Joschke)

    Exposer le modèle soviétique d’éducation artistique à l’étranger (1922-1937) (Marija Podzorova)

    The Communist Organization of Children and its Discourse in Czechoslovakia between Two Wars (Bohumil Melichar, Jakub Rákosník)


    En savoir plus : https://www.histoire-politique.fr/

  • "Inclusive journalism", Journal of Applied Journalism & Media Studies, Vol. 6, n° 3, Octobre 2017.

    Inclusive journalism : How to shed light on voices traditionally left out in news coverage
    Author : Rupar, Verica

    Articles

    Framing inclusive journalism : Between necessary idealism and essential realism
    Author : Husband, Charles

    Indigenous voices in the global public sphere : Analysis of approaches to journalism within the WITBN network
    Author : Markelin, Lia

    Translation in the newsroom : Losing voices in multilingual newsflows
    Authors : Perrin, Daniel ; Ehrensberger-Dow, Maureen ; Zampa, Marta

    Global interaction as a learning path towards inclusive journalism
    Authors : Moring, Tom ; Zilliacus, Kim ; Rupar, Verica ; Treadwell, Gregory ; Jørgensen, Asbjørn Slot ; Larsen, Inger K. ; Munk, Inger ; Matheson, Donald

    How diverse are Egypt’s media : A look at the post-revolution presidential elections
    Author : Abdulla, Rasha

    Who speaks for Islam in Australian newspapers ? – The case of the Doveton mosque in Melbourne, Victoria
    Authors : Parr, Caitlin ; Sandner, Judith

    ’To follow or not to follow ?’ : How Belgian health journalists use Twitter to monitor potential sources
    Authors : Van Leuven, Sarah ; Deprez, Annelore

    The hope and hyperbole of social media as a vehicle to promote inclusive journalism
    Author : Sacco, Vittoria

    Building bridges : Inclusive journalism in conflict zones
    Author : Cotza, Lorena

    ‘I’ve never interviewed ordinary people. We use them only in vox pops’
    Author : Pesic, Milica


    En savoir plus : http://www.ingentaconnect.com/content/intellect/ajms/2017/00000006/00000003

  • "La radio du futur : du téléchromophotophonotétroscope aux postradiomorphoses", Cahiers d’histoire de la radiodiffusion, n° 132, avril-juin 2017. Coord. : S. Poulain

    Sommaire

    Polyradiophonie du futur

    Le passé du futur
    Utopie, fiction, anticipation : l’action à distance par les ondes
    La prospective radiophonique à l’approche de la guerre entre exaltations technicistes et pacifistes
    L’art et les machines
    L’art du paradoxe

    Le présent du futur
    De nouvelles habitudes d’écoute ? Regards de Belgique
    L’hybridation des contenus signe-t-elle la disparition des médias traditionnels ? Analyse du programme de radiovision le 6-8 de la RTBF
    De la radio de papa à la radio 2.0
    La radio en narratives immersives : le contenu journalistique et l’audience
    ARTE Radio a 15 ans : Et maintenant ? Perspectives et prospective
    L’avenir de la radio communautaire burkinabè confrontée aux pesanteurs du contexte et au numérique
    Postmodernité et postradiomorphoses : contexte, enjeux et limites
    Supprimer la radio, c’est la révolution !
    Peut-être qu’il faut imaginer plusieurs futurs à la radio
    Je ne sais pas si on dira « la radio »
    Elargir l’énonciation pour ouvrir les frontières de la radiophonie
    La radio dépassée ? Dans 10 ans tout le monde dira l’inverse

    Le futur du présent ?
    Le futur des radios associatives
    Pour une radio associative nationale
    L’écoute collective comme écoute d’avenir
    Que sera la radio de demain ?
    Pour une revalorisation du mix du DJ sur les ondes de Radio France
    A la faveur d’une approche pluraliste et qualitative du service public de la radiodiffusion
    Election présidentielle 2017. Programmes politiques en lien avec l’audiovisuel public. Résumé des propositions des onze candidats
    Vrai-ïfier les choses en les mentant : la fiction radiophonique journalistique
    Mondes sonores interdits


    En savoir plus : https://radiodufutur.wordpress.com/2017/10/25/presentation-la-radio-du-futur-du-telechromophotophonotetroscope-aux-postradiomorphoses-sous-la-direction-de-sebastien-poulain/

  • "Photojournalism and Editorial Processes. Global Similarities, Local Differences", Nordicom Review, Vol. 38, n° 2, 2017. Coord. : Astrid Gynnild, Maria Nilsson, Anne Hege Simonsen, Hanna Weselius.

    Content

    Astrid Gynnild, Maria Nilsson, Anne Hege Simonsen, Hanna Weselius
    Introduction : Photojournalism and Editorial Processes. Global Similarities, Local Differences

    Filip Láb, Sandra Štefaniková
    Photojournalism in Central Europe. Editorial and Working Practices (pdf)

    Astrid Gynnild
    The Visual Power of News Agencies

    Maria Nilsson
    A Faster Kind of Photojournalism ? Image-Selection Processes in a Swedish Newsroom

    Hedwig de Smaele, Eline Geenen, Rozane De Cock
    Visual Gatekeeping – Selection of News Photographs at a Flemish Newspaper. A Qualitative Inquiry into the Photo News Desk

    Mette Mortensen, Stuart Allan, Chris Peters
    The Iconic Image in a Digital Age. Editorial Mediations over the Alan Kurdi Photographs


    En savoir plus : http://www.nordicom.gu.se/en/publikationer/nordicom-review/nordicom-review-38-special-issue-2-2017

  • "Redesigning or Redefining Privacy ?", Westminster Papers in Communication and Culture (WPCC), Vol. 12, n° 3, 2017. Coord. : Shabnam Moinipour, Pinelopi Troullinou.

    Editorial

    Redesigning or Redefining Privacy ? By Shabnam Moinipour, Pinelopi Troullinou

    Research Articles

    Rethinking Privacy : A Feminist Approach to Privacy Rights after Snowden (Lindsay Weinberg)

    Privacy Shields for Whom ? Key Actors and Privacy Discourses on Twitter and in Newspapers (Cristín O’Rourke, Aphra Kerr)

    Visibility, Power and Citizen Intervention The Five Eyes and New Zealand’s Southern Cross Cable (Ally McCrow-Young)

    What is a Good Secure Messaging Tool ? The EFF Secure Messaging Scorecard and the Shaping of Digital (Usable) Security (Francesca Musiani, Ksenia Ermoshina)

    Commentaries

    Rethinking Privacy and Freedom of Expression in the Digital Era : An Interview with Mark Andrejevic (Pinelopi Troullinou)

    Undresssing with the Lights On : Surveillance and The Naked Society in a Digital Era (Doug Specht)


    En savoir plus : https://www.westminsterpapers.org/31/volume/12/issue/3/

  • "S’instituer par l’écriture en ligne", Communication & Langages, Vol. 2017, n° 192, juin 2017. Coord. : Étienne Candel et Pergia Gkouskou-Giannakou.

    Articles

    Enquête sur les ambiguïtés d’un canular médiatique (Marie-France Chambat-Houillon)

    Le fact-checking ou la réinvention d’une pratique de vérification (Laurent Bigot)

    Dossier

    Introduction : S’instituer par l’écriture en ligne (Étienne Candel et Pergia Gkouskou-Giannakou)

    La notion d’autorité dans l’édition de la recherche : évolution des formes, changements d’autorité ? (Lise Verlaet et Alain Chante)

    L’autorité sans l’auteur : l’économie documentaire du web selon Google (Antoine Bonino)

    L’énonciation culturelle vidée de l’institution ? Qualifier les figurations de l’autorité dans des sites web contributifs (Julia Bonaccorsi et Valérie Croissant)

    Change.org, autorités et processus d’autorisation (Isabelle Huré)

    La légitimité de la poésie numérique en France : une autorité en construction (Gwendolyn Kergourlay)

    Économies scripturaires, formes documentaires et autorité. Réflexions et esquisse d’analyse des architextes de la « science ouverte » (Dominique Cotte)


    En savoir plus : http://www.necplus.eu/action/displayJournal?jid=CML

  • "Societies in flux : Media, democratization and political socialization", Interactions : Studies in Communication & Culture, Volume 8, n° 2, 2017. Coord. : Nael Jebril, Jamie Matthews and Matthew Loveless.

    Editorial

    Societies in flux : Media, democratization and political socialization
    Nael Jebril (Bournemouth University), Jamie Matthews (Bournemouth University) and Matthew Loveless (Center for Research and Social Progress, European University Institute ?)

    Media, democratization and political socialization : An interview with Katrin Voltmer
    Nael Jebril (Bournemouth University), Jamie Matthews (Bournemouth University) and Matthew Loveless (Center for Research and Social Progress, European University Institute ?)

    Are people more connective than political actions ? Towards an empirical approach for action participants
    Mostafa Shehata (Roskilde University)

    Citizenship, media and activism in Turkey during Gezi Park protests
    Eylem Yanardagoglu (Kadir Has University)

    Media audiences and media consumption during political transitions : The case of Egypt
    Nael Jebril (Bournemouth University) and Matthew Loveless (Center for Research and Social Progress, European University Institute ?)

    Social media and the re-affirmation of the role of journalism : A cursory discussion of the potential for widening the public sphere in a postcolonial society
    Ylva Rodny-Gumede (University of Johannesburg)

    Media literacy as a pathway to religious literacy in pluralistic democracies : Designing a critical media education pedagogy for primary school children in India
    Kiran Vinod Bhatia and Manisha Pathak-Shelat (Mudra Institute of Communications (MICA))


    En savoir plus : https://www.intellectbooks.co.uk/journals/view-issue,id=3421/

  • "The Practice of Political Journalism : Comparing Russia, France, and Germany", Laboratorium. Russian Review of Social Research, n° 2, 2017. Coord. : Ivan Chupin, Françoise Daucé.

    Table of Contents

    Introduction. The Practice of Political Journalism : Comparing Russia, France, and Germany (Ivan Chupin, Françoise Daucé)

    Feminization in the Professionalization of French Journalism : From La Fronde to F Magazine, or How Journalism Became a “Woman’s Job” (Sandrine Lévêque)

    Termination of Journalists’ Employment in Russia : Political Conflicts and Ordinary Negotiation Procedures in Newsrooms (Ivan Chupin, Françoise Daucé)

    Understanding the Off-the-Record as a Social Practice : German Press-Politics Relations Seen from France (Nicolas Hubé)

    “Why Go on a Program and Answer in General Terms ?” TV Interviews as a Mechanism for the Reproduction of the Political Order (Alexander Lutsenko)

    Political Conflicts around the Internet in Russia : The Case of Yandex.Novosti (Françoise Daucé)


    En savoir plus : http://www.soclabo.org/index.php/laboratorium/issue/current

  • "The Star System in Europe : Star studies today", Cinema Comparat/ive Cinema, Vol. V, n° 10, 2017.

    Editorial, by Núria Bou and Xavier Pérez

    Articles
    ‘Star Studies in Europe’ by Martin Shingler
    ‘To capture the ephemeral’ by Christian Viviani
    ‘Types of stardom during Franco regime : some dominant formulas’ by Vicente J. Benet
    ‘Perspectives, models and figures of the study of Italian divismo’ by Marga Carnicé Mur

    FIlms under discussion. Interviews
    ‘White Gypsies : An interview with Eva Woods Peiró’ by María Adell
    ‘A train that derails, does it exist a European star system ? A conversation with Axelle Ropert’ by Fernando Ganzo

    Documents
    ‘The 7 families game : The families of actresses’ by Axelle Ropert
    ‘Cinema and its actors’ by García Figar
    ‘Asking the directors : What foreign actor’s personality corresponds to... ?’ by Josefina de la Torre


    En savoir plus : http://www.ocec.eu/cinemacomparativecinema/index.php/en/inicio-eng

  • Manifestos : ‘media’, ‘theory’ and ‘media theory’, Media Theory, Vol. 1, n° 1, 2017. Coord. : Simon Dawes.

  • Varia, Media Industries Journal, Vol. 4, n° 2, 2017.

    Articles

    Film Distribution in New Zealand : Industrial Organization, Power Relations, and Market Failure (Argelia Muñoz Larroa, Natàlia Ferrer-Roca)

    Cold Comfort : Lessons for the Twenty-First-Century Newspaper Industry from the Twentieth-Century Ice Industry (Andrew Duffy, Rich Ling, Oscar Westlund)

    Human and Business Success Factors for Transmedia Design Collaborations (Kevyn Eva Norton, Michelle Helena Kovacs)

    Bureaucrats and Movie Czars : Canada’s Feature Film Policy since 2000 (Charles Tepperman)


    En savoir plus : https://www.mediaindustriesjournal.org/

  • Varia, Journal of Science & Popular Culture, Vol. 1, n° 1, 2017.

    Whose ‘science’ is this ? – reflections on a 1930s survey of popular science (Marcel Chotkowski LaFollette)

    Reality bytes : American and global culture in the era of infoglut (Peter Swirski)

    It’s alive in the laboratory of the mind : Frankenstein, thought experiment and facing the future of science (Steven Gil)

    Pathogens, vermin and strigoi : Contagion science and vampire myth in Guillermo del Toro’s The Strain (Julia Echeverría)

    Science fictional doubles : Technologization of the doppelgänger and sinister science in serial science fiction TV (Paul Mountfort)

    No one said it would be easy (David Brin)

    The physics of Hollywood movies (or using Hollywood movies to teach and learn physics) (Adam Weiner)


    En savoir plus : https://www.intellectbooks.co.uk/journals/view-issue,id=3396/

  • Varia, Communication & Society, Vol. 30, n° 4, 2017.

    Articles

    Carmen Sofía BRENES : The Aristotelian Myth, the Screen Idea and the Making of the Chilean Film No

    Ricardo LEIVA SOTO, Cristóbal BENAVIDES and Kenton T. WILKINSON : Young Hispanics’ Motivations to Use Smartphones : A Three-Country Comparative Study

    Alec TEFERTILLER : Moviegoing in the Netflix Age : Gratifications, Planned Behavior, and Theatrical Attendance

    Manuel PERIS VIDAL Autonomous thought and political talk show guests. A study of the television programme Las Mañanas de Cuatro

    Clara SANZ HERNANDO : The failure of the Francoist Movement Press Group to convert La Voz de Castilla into a prototype to save its newspapers

    Santiago GIRALDO LUQUE, Isabel VILLEGAS SIMÓN and Tomás DURÁN BECERRA : Use of the websites of parliaments to promote citizen deliberation in the process of public decision-making. Comparative study of ten countries (America and Europe)

    Ana Marta MAYAGOITIA SORIA : American social engineering through children’s educational films (1945-1953)

    Mª Teresa MERCADO-SÁEZ and Carmen del Rocío MONEDERO MORALES : Treatment and framing of energy issues on television : An analysis of the infotainment programs on the Spanish TV channel La Sexta

    Vicente FENOLL and Lorena CANO-ORÓN : Citizen engagement on Spanish political parties’ Facebook pages : Analysis of the 2015 electoral campaign comments

    Manuel MARTÍNEZ-NICOLÁS, Enric SAPERAS and Ángel CARRASCO-CAMPOS : Journalism research in Spain. Analysis of research articles published in Spanish journals over the past 25 years (1990-2014)


    En savoir plus : http://www.unav.es/fcom/communication-society/en/index.php

  • Varia, The Journal of International Communication, Vol. 23, n° 2, août 2017.

    Promoting a global brand : a study of international news organizations’ YouTube channels
    Eisa al Nashmi, Michael North, Terry Bloom and Johanna Cleary/

    Introducing transnationalism studies to the field of public diplomacy
    Vera Exnerova

    Digital media for intimacy ? : Asian nannies’ transnational mothering in Paris
    Youna Kim

    The sporting arena as a public diplomacy battlefield : the Palestinian attempt to suspend Israel from FIFA
    Reut Ber, Moran Yarchi and Yair Galily

    NGO interpretation of participatory communication for rural Cambodia : What is lost in ‘translation’ ?
    Phyllis Bo-yuen Ngai

    From Beijing to Rio : rebranding China via the modern Olympic Games
    Xiufang (Leah) Li

    Female politicians : a mixed political communication model
    Tsfira Grebelsky-Lichtman


    En savoir plus : http://www.tandfonline.com/toc/rico20/23/2?nav=tocList

    Multimedia

Octobre 2017

    Livres
  • "Les théories du complot à l’heure du numérique", Quaderni, n° 94, automne 2017. Coord. : Julien Giry.

    Largement diffusées après des événements comme les attentats du 11-Septembre, de Paris, Nice ou Bruxelles, les théories du complot pourtant fortes anciennes mais en perpétuel renouvellement ont suscité un intérêt inédit des pouvoirs publics (page internet « On te manipule »), des journalistes (L’Express, Le Point, Diplomatie ou Historia) et des chercheurs (Science et Pseudo-science, Agone, Raison Publique, Esprit ou Diogène). Aussi hétérogènes que soit ces initiatives, toutes se sont focalisées sur quatre thématiques : 1°) La présentation des théories du complot, leurs caractéristiques, leurs fonctions et les modes d’adhésion. 2°) Les aspects relatifs à la rhétorique conspirationniste. 3°) Les liens supposés ou réels entre approche critique et théories du complot ainsi que l’utilisation de ces dernières comme une labellisation infamante. 4°) La réfutation des théories du complot. Dès lors, ce numéro des Quaderni entend renouveler l’approche du fait social et politique que constitue le conspirationnisme en plaçant au cœur de son questionnement les liens entre complotisme, nouvelles technologies et communication numérique. Ainsi, au fil des articles seront abordées les questions du militantisme complotiste, des usages sociotechniques de l’internet et des réseaux sociaux, le rôle de la télévision et ou de l’internet dans la diffusion de théories complotistes ou la création de « paniques » conspirationnistes ainsi que la construction publique du « problème » conspirationnisme.
    En savoir plus : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100216590&fa=description

  • ALLAMEL-RAFFIN Catherine, WILLMANN Françoise, POUPARDIN Elsa (dir.), Informaticiens et médecins dans la fiction contemporaine. Exploration 2. , Néothèque, 2017, 24 euros.

    Comment étudier non seulement les sciences, mais également l’image de la science ou de sciences particulières que se forge le grand public (c’est-à-dire chacun d’entre nous) ? Le présent volume constitue le premier d’une série de plusieurs consacrée à deux figures du savoir pratique, en l’occurrence l’informaticien et le médecin, telles que celles-ci apparaissent dans les récits de fiction contemporains et nous avons restreint pour l’essentiel notre corpus aux formes d’expression contemporaines suivantes relevant de la fiction : le roman populaire (en privilégiant les genres policier et science-fiction) et la bande dessinée (sans considération de genre). Les recherches portant sur l’image de la science ou de sciences particulières existent certes depuis longtemps, mais elles n’ont probablement pas encore étudié tous les objets pertinents dans leur domaine, ni exploité toutes les ressources offertes par les disciplines constituant l’ensemble des lettres et des sciences humaines.
    En savoir plus : http://www.neotheque.com/

  • ALLOING Camille, PIERRE Julien, Le Web affectif, une économie numérique des émotions, Bry-sur-Marne, Ina Editions, 2017, 124 p., 10 euros.

    Des « smileys » aux « like » en passant par les émoticônes, la joie, la peur, la tristesse, la colère mais aussi l’ennui circulent sur les réseaux sociaux. Nos émotions sont provoquées, capturées, évaluées et deviennent une stratégie pour les GAFAM. Quelle valeur les principales plateformes numériques accordent-elles à nos affects ? Quel bénéfice en tirent-elles ? En tant qu’usagers du Web, comment ce travail affectif change nos manières de nous exprimer et de nous informer ? Au travers d’une analyse à la fois socioéconomique, technique, et critique, cet ouvrage propose des éléments de réflexion pour saisir l’émergence d’une économie numérique des émotions.
    En savoir plus : http://www.inatheque.fr/publications-evenements/publications-2017/le-web-affectif-une-conomie-num-rique-des-motions.html

  • ANTONUTTI Isabelle, Migrations et bibliothèques, Cercle de la librairie, 2017, 35 euros.

    Espace de socialisation, de rencontre avec la langue et la culture françaises, la bibliothèque a aussi un rôle à jouer dans l’accueil des populations étrangères, migrantes ou réfugiées. Le livre propose une réflexion sur les enjeux de cet accueil et propose d’accompagner les professionnels dans la démarche : expériences françaises et étrangères, services, politique documentaire.
    En savoir plus : https://www.lavoisier.fr/livre/documentation/migrations-et-bibliotheques/antonutti/descriptif_3642471

  • BUNZ Mercedes, MEIKLE Graham , The Internet of Things, Polity, 2017, 154 p., $23.

    More objects and devices are connected to digital networks than ever before. Things - from your phone to your car, from the heating to the lights in your house - have gathered the ability to sense their environments and create information about what is happening. Things have become media, able to both generate and communicate information. This has become known as ’the internet of things’. In this accessible introduction, Graham Meikle and Mercedes Bunz observe its promises of convenience and the breaking of new frontiers in communication. They also raise urgent questions regarding ubiquitous surveillance and information security, as well as the transformation of intimate personal information into commercial data. Discussing the internet of things from a media and communication perspective, this book is an important resource for courses analysing the internet and society, and essential reading for anyone who wants to better understand the rapidly changing roles of our networked lives.
    En savoir plus : http://politybooks.com/bookdetail/?isbn=9781509517459

  • BURGER Marcel, FITZGERALD Richard, THORNBORROW Joanna (dir.), Discours des réseaux sociaux : enjeux publics, politiques et médiatiques, Louvain-la-Neuve, De Boeck, 2017, 272 p., 29,5 euros.

    Comment interagit-on dans et avec les réseaux sociaux ? Comment ceux-ci affectent-ils la politique et le journalisme ? Comment construit-on un espace et un lieu interactif ? Comment les utilisateurs de plateformes digitales se définissent-ils comme membres d’une communauté ? En dix contributions, des analystes du discours de la communication digitale proposent un regard innovant sur les formes hybrides et multimodales des discours des réseaux sociaux. Cet ouvrage se situe à la croisée de plusieurs intérêts :

     décrire la communication des réseaux sociaux en prenant appui sur l’analyse d’événements et de discours attestés ;

     témoigner de l’importance des méthodologies combinées dans l’analyse des discours des réseaux sociaux ;

     rendre compte des enjeux identitaires du digital, entre narcissisme et citoyenneté ;

     définir le jeu du politique et la responsabilité des médias à l’ère digitale. Les auteurs décrivent le fonctionnement et les enjeux des discours des réseaux sociaux avec un regard croisé, comparatif, tant qualitatif que quantitatif et en tenant compte d’une variété de contextes (Canada, Royaume-Uni, France, Italie et Suisse). Cet ouvrage s’adresse tout particulièrement aux chercheurs et enseignants en humanités digitales et en sciences de la communication politique et des médias ; en tant que réflexion sur les enjeux citoyens et sensibilisation aux nouveaux médias, il intéressera également les enseignants du secondaire et les utilisateurs des dispositifs digitaux.
    En savoir plus : http://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807306028-discours-des-reseaux-sociaux-enjeux-publics-politiques-et-mediatiques

  • CHASSAY Jean-François, MACHINAL Hélène, MARRACHE-GOURAUD Myriam (dir.), Signatures du monstre, Presses universitaires de Rennes, 2017, 338 p., 23 euros.

    Cet ouvrage analyse de quelles manières les différents arts s’emparent de l’altérité monstrueuse pour en penser les signes, et pour pousser ceux-ci vers leurs limites : littérature, sculpture, peinture, cinéma, bande dessinée, séries télévisées, jeux vidéos, installations et performances ont vocation à mettre en scène et à interroger les formes du monstrueux.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4463

  • CHOLLET Mathilde, KRIEF Huguette (éd. établie, prés. et annotée par), Une femme d’encre et de papier à l’époque des Lumières. Henriette de Marans (1719-1784), Presses universitaires de Rennes, 2017, 472 p., 32 euros.

    Les trois journaux d’Henriette de Marans courent de 1752 au milieu des années 1760. Témoignage exceptionnel de la pénétration des idées des Lumières en province, ces écrits plongent le lecteur dans les débats intérieurs d’une intellectuelle sensible. La présente édition offre la publication in extenso de manuscrits originaux, accompagnée de notes critiques et d’un cahier d’illustrations. Elle lève le voile sur l’attribution des Pensées errantes suivies de Lettres d’un Indien (1758), issues de la collaboration d’Henriette de Marans et de Bonne-Charlotte de Bénouville.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4445

  • Collectif DAEM, Arts et médias : lieux de politique ?, Paris, L’Harmattan, 2017, 340 p., 35 euros.

    La proximité entre politique, arts et médias semble attestée. De leur présence dans la Cité à la naissance des politiques culturelles modernes, en passant par les modalités d’appropriation des publics et les discours des oeuvres elles-mêmes, les arts et médias ne seraient-ils pas en effet les lieux du politique ? Résolument pluridisciplinaire, cet ouvrage se nourrit d’un grand nombre d’approches et de traditions : la sociologie, les études théâtrales ou cinématographiques, les sciences de l’information et de la communication ou encore la sémiologie.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=54671

  • DAS Ranjana, YTRE-ARNE Brita (dir.), Audiences, towards 2030. Priorities for audience analysis, CEDAR network, septembre 2017, 92 p. Téléchargement libre.

    This report presents outcomes of the second phase of CEDAR’s work : a foresight exercise aiming to present a research agenda for the field as it would stand in the year 2030. In order to do this, the consortium, having used a systematic literature review already, conducted a trend analysis exercise, a stakeholder consultation exercise and a horizon-scanning exercise to arrive at a set of implications and research recommendations for the field of audience studies looking into the immediate future. This report has been produced by the CEDAR network which was funded by the Arts and Humanities Research Council, to run between 2015-2018.
    En savoir plus : http://epubs.surrey.ac.uk/842403/

  • DEPRETTO Laure, The Newsroom. Don Quichotte journaliste, Tours, Presses Universitaires François Rabelais, 2016, 208 p., 18 euros.

    Dernière série créée par Aaron Sorkin, The Newsroom (HBO, 2012-2014) est le troisième volet, après Sports Night et Studio 60, d’une trilogie consacrée à la télévision. Au croisement de plusieurs traditions, la comédie du remariage et le newspaper film hollywoodiens d’un côté, le drame professionnel et la série « en coulisses » de l’autre, cette ode au journalisme adopte la forme de l’utopie et assume des choix formels rétro, consacrant ainsi un certain classicisme télévisuel. Comme The West Wing (NBC, 1999-2006) l’avait fait pour la politique, c’est en montrant les mérites et la vertu de celles et ceux qui la font vivre que The Newsroom (HBO, 2012-2014) réenchante une salle de rédaction et, à travers elle, le quatrième pouvoir. Will, Mac, Charlie et les autres se vouent corps et âme à la diffusion d’une information indépendante, refusant les diktats de l’audimat et la recherche du seul profit. Don Quichotte de l’ère audiovisuelle et numérique, ils défendent un journalisme d’élite qui vise rien moins qu’à réformer la société. La représentation de ces héros à l’ancienne, farouchement attachés aux principes fondateurs de leur profession, s’inscrit dans la tradition hollywoodienne du newspaper film et de la comédie du remariage, assumant des choix formels au charme délicieusement rétro : long générique, refus du cliffhanger, plaisir non dissimulé du happy end, dialogues brillants dignes d’une screwball comedy… À partir de l’étude de sa dernière série, le présent volume propose une entrée dans l’univers d’Aaron Sorkin, auteur consacré au théâtre, à la télévision et au cinéma. L’analyse de son style et la mise en évidence de ses principales lignes de force (héros d’exception, mélange de lyrisme et de burlesque, puissance rhétorique et répliques qui font mouche…) montrent qu’au-delà des célèbres « sorkinismes », ce qui caractérise son œuvre, c’est la perpétuelle défense du donquichottisme comme nouvel humanisme.
    En savoir plus : http://pufr-editions.fr/livre/newsroom

  • EL-ISSAWI Fatima , Arab National Media and Political Change. “Recording the Transition”, Palgrave Macmillan US, 2016, 202 p., 90 euros.

    This book examines the evolution of national Arab media and its interplay with political change, particularly in emerging democracies in the context of the Arab uprisings. Investigated from a journalistic perspective, this research addresses the role played by traditional national media in consolidating emerging democracies or in exacerbating their fragility within new political contexts. Also analyzed are the ways journalists report about politics and transformations of these media industries, drawing on the international experiences of media in transitional societies. This study builds on a field investigation led by the author and conducted within the project “Arab Revolutions : Media Revolutions,” covering Libya, Tunisia, and Egypt.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/in/book/9781137532152#aboutAuthors

  • FLICHY Patrice, Les Nouvelles Frontières du travail à l’ère numérique, Paris, Seuil, 2017, 432 p., 24 euros.

    La révolution numérique est au cœur des mutations que connaît aujourd’hui le travail. À tel point que certains y voient la cause principale de la précarisation de l’emploi et dénoncent l’« ubérisation » de l’économie, qui annoncerait la fin du salariat, voire celle du travail lui-même. Cette lecture ne perçoit qu’une partie du problème. Elle ignore en effet une autre révolution silencieuse actuellement à l’œuvre : la recherche par les individus de nouveaux rapports au travail. De plus en plus d’hommes et de femmes souhaitent gagner en autonomie, se singulariser, valoriser leur réputation, se réaliser dans ce qu’ils font. Le numérique leur fournit la possibilité de rapprocher leur travail et leurs passions, de mobiliser leurs ressources personnelles pour inventer des formes d’activités à travers lesquelles ils puissent se définir. En analysant les tentatives qui se font jour de travailler autrement, cet ouvrage montre comment se substitue à la longue tradition de l’autre travail, anciennement confiné dans l’espace domestique ou celui du voisinage, un travail ouvert, court-circuitant l’organisation des professions et associant l’économie collaborative marchande à l’économie du partage non marchande. Si ces utopies pratiques nécessitent de repenser le compromis social sur des bases renouvelées pour garantir à tous les mêmes droits, les voies d’émancipation qu’elles inspirent redéfinissent entièrement la question du travail : l’enjeu n’est plus désormais de s’en libérer, mais de le libérer.
    En savoir plus : http://www.seuil.com/ouvrage/les-nouvelles-frontieres-du-travail-a-l-ere-numerique-patrice-flichy/9782021368482

  • FOELLMER Susanne, LÜNENBORG Margreth, RAETZSCH Christoph (dir.), Media Practices, Social Movements, and Performativity. Transdisciplinary Approaches, Routledge, 2017, 220 p., £110.

    As individuals incorporate new forms of media into their daily routines, these media transform individuals’ engagement with networks of heterogeneous actors. Using the concept of media practices, this volume looks at processes of social and political transformation in diverse regions of the world to argue that media change and social change converge on a redefinition of the relations of individuals to larger collective bodies. To this end, contributors examine new collective actors emerging in the public arena through digital media or established actors adjusting to a diversified communication environment. The book offers an important contribution to a vibrant, transdisciplinary, and international field of research emerging at the intersections of communication, performance and social movement studies.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Media-Practices-Social-Movements-and-Performativity-Transdisciplinary/Foellmer-Lunenborg-Raetzsch/p/book/9781138210134

  • LE GRIGNOU Brigitte, NEVEU Erik, Sociologie de la télévision, Paris, La Découverte, 2017, 128 p., 10 euros.

    À l’heure où l’on prophétise la « fin de la télévision », où les jeunes générations se détournent du vieux poste pour de plus petits écrans, pourquoi proposer une sociologie de la télévision ? Parce que la télé ne se contente pas de résister : elle mobilise encore en moyenne près de quatre heures d’attention par jour en France et le flux des programmes télévisés envahit tous les écrans. Il s’agit dans cet ouvrage d’étudier ce vieil objet et ses nouveaux usages dans une perspective sociologique : c’est-à-dire attentive aux acteurs (qui produit les programmes ?), au flux des émissions (ce flux est-il immuable, a-t-il un sens ?), aux pratiques des publics (que font réellement les téléspectateurs ?), aux divers effets des programmes et à leurs conditions d’efficacité (la télévision fait-elle toujours et partout l’élection ?).
    En savoir plus : http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Sociologie_de_la_t__l__vision-9782707150646.html

  • LEGAVRE Jean-Baptiste, RIEFFEL Rémy (dir.), Les 100 mots des sciences de l’information et de la communication, Paris, PUF, 2017, 9 euros.

    Qu’est-ce qu’un média ? un discours ? un réseau ? la liberté d’expression ? Voilà quelques exemples qui donnent une idée de l’étendue du champ couvert par les sciences de l’information et de la communication, une discipline encore jeune qui offre des formations très diverses (journaliste, médiateur culturel, webmestre, chargé de communication…). Croiser les approches (sociologique, juridique, historique, économique, sémiologique) est la meilleure façon de construire ces sciences qui cherchent à penser le monde en mettant la communication au cœur de la réflexion. En 100 mots, un collectif d’auteurs se propose de relever ce défi en privilégiant l’entrée « médias ».
    En savoir plus : https://www.puf.com/content/Les_100_mots_des_sciences_de_linformation_et_de_la_communication

  • MARKHAM Tim, Media and the Experience of Social Change. The Arab World, Rowman & Littlefield, 2017, 246 p., £25.

    For centuries scholars have fretted about the gulf that exists between the enormity of historical change and the banality of people’s everyday lives. This is said to be exacerbated in our media saturated age, immersed as we have become in an endless stream of sensations and distractions. In response, media theorists and practitioners alike try to come up with new ways of breaking through people’s complacency and waking them up to the reality or what’s going on out there. Drawing on both philosophy and an investigation of what people actually do with media, this book takes aim at that conventional wisdom and opens up new ways of thinking about media and the way we experience change. For politics, journalism, activism and humanitarianism, the upshot is that we shouldn’t be trying to provoke moments of revelation amongst publics and audiences, but to understand what is really at stake in the way the present endlessly unfolds in everyday life.
    En savoir plus : https://www.rowmaninternational.com/book/media_and_the_experience_of_social_change/3-156-2a905cfc-3a37-4722-ab73-8c40375aaab2

  • MORIN Céline, Les Héroïnes de séries américaines. De Ma Sorcière Bien-Aimée à The Good Wife, Tours, Presses Universitaires François Rabelais, 2017, 256 p., 24 euros.

    Cette enquête passe soixante années de séries télévisées américaines au crible d’une analyse des relations amoureuses et des inégalités de genre. La fiction américaine a ceci d’extraordinaire qu’elle met en scène tout à la fois les idéologies et fantasmes de l’amour, les conflits entre hommes et femmes, les émotions et les intimités vécues. Or, c’est la richesse de cette mise en relation qui permet de véritablement éclairer la tension, trop souvent réduite à une incompatibilité, entre individualisme et affirmation politique. L’ouvrage noue un dialogue complexe avec les théories féministes sans mettre de côté une sociologie de la conjugalité et de l’individualisme, qui donne les moyens de penser de grandes mais aussi de petites variations de sens dans les séries étudiées.
    En savoir plus : http://pufr-editions.fr/livre/h%C3%A9ro%C3%AFnes-s%C3%A9ries-am%C3%A9ricaines-0

  • NICOLAS Gilbert, JORET Éric, KOWALSKI Jean-Marie (dir.), Images des Américains dans la Grande Guerre. De la Bretagne au front de l’Ouest, Presses universitaires de Rennes, 2017, 248 p., 35 euros.

    Associant des clichés de fonds publics et privés américains et de collections françaises, ce livre illustre la présence américaine en France pendant la première guerre mondiale. Évoquant l’arrivée des Boys dans les ports de la Bretagne, leur préparation à la guerre, puis leur participation aux combats sur mer ou sur terre, l’ouvrage s’inscrit dans la double perspective de l’histoire nationale et régionale. La guerre voit la professionnalisation des photographes mais aussi, grâce à des appareils portatifs tel que le Vest Pocket Kodak, la multiplication des photographies d’amateurs.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4470

  • PASQUIER Dominique (dir.), Explorations numériques. Hommages aux travaux de Nicolas Auray, Paris, Presses des mines, 2017, 19 euros.

    Ce livre rend hommage à un grand chercheur, de ceux, rares, qui allient créativité, érudition, et puissance théorique. Nicolas Auray nous a quittés. Son oeuvre restera, et pas seulement dans le domaine de la culture numérique dont il fut un des pionniers. Sociologue nourri à la philosophie pragmatiste et à l’anthropologie des techniques, il a tout exploré des reconfigurations sociales, politiques et économiques qui ont vu le jour avec l’avènement de l’informatique puis d’Internet. Les contributions réunies dans ce volume montrent la richesse et l’étendue de ses travaux, qu’il s’agisse de sa réflexion sur les régimes d’engagement dont il a tiré le concept d’exploration curieuse, de son analyse des transformations socio-économiques induites par la production culturelle en régime d’abondance, ou de ses analyses des collectifs en ligne comme expression de nouvelles formes de méritocratie dans la société de connaissance.
    En savoir plus : https://www.pressesdesmines.com/produit/explorations-numeriques/

  • PEDRINI Pier Paolo, Propaganda, Persuasion and the Great War. Heredity in the modern sale of products and political ideas, Routledge, 2018, 226 p., £105.

    How to persuade citizens to enlist ? How to convince them to fight in a war which was, for many, distant in terms of kilometres as well as interest ? Modern persuasion techniques, both political and commercial, were used to motivate enlistment and financial support to build a "factory of consensus". The propagandists manipulated the public, guiding their thoughts and actions according to the wishes of those in power and were therefore the forerunners of spin doctors and marketing and advertising professionals. Their posters caught the attention of members of the public with images of children and beautiful women, involving them, nourishing their inner needs for well-being and social prestige, motivating them by showing them testimonials in amusing and adventurous situations, and inspiring their way of perceiving the enemy and the war itself, whose objective was to "make the world safe for democracy". In the discourse of this strategy we find storytelling, humour, satire and fear, but also the language of gestures, recognized as important for the completeness of messages. Were the propagandists "hidden persuaders" who knew the characteristics of the human mind ? We do not know for certain. However, their posters have a personal and consistent motivation which this book intends to demonstrate.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Propaganda-Persuasion-and-the-Great-War-Heredity-in-the-modern-sale-of/Pedrini/p/book/9781138293915

  • REINHARD Carrielynn D., OLSON Christopher J. (dir.), Heroes, Heroines, and Everything in Between : Challenging Gender and Sexuality Stereotypes in Children’s Entertainment Media, Rowman & Littlefield, 2017, 280 p., $105.

    Heroes, Heroines, and Everything in Between : Challenging Gender and Sexuality Stereotypes in Children’s Entertainment Media examines how this media ecology now includes a presence for nonheteronormative genders and sexualities. It considers representations of such identities in various media products (e.g., comic books, television shows, animated films, films, children’s literature) meant for children (e.g., toddlers to teenagers). The contributors seek to identify and understand characterizations that go beyond these traditional understandings of gender and sexuality. By doing so, they explore these nontraditional representations and consider what they say about the current state of children’s entertainment media, popular culture, and global acceptance of these gender identities and sexualities.
    En savoir plus : https://rowman.com/ISBN/9781498539579/Heroes-Heroines-and-Everything-in-Between-Challenging-Gender-and-Sexuality-Stereotypes-in-Children's-Entertainment-Media#

  • ROUQUETTE Sébastien (dir.), Site internet : audit et stratégie, Louvain-la-Neuve, De Boeck, 2017, 208 p., 29,5 euros.

    Juger de l’efficacité d’un site web, d’un blog ou d’une page Facebook, comprendre ses forces et ses faiblesses, décider d’une stratégie de communication numérique cohérente : une nécessité pour toute organisation, qu’il s’agisse d’une entreprise, d’une association sportive ou d’une mairie. Outil méthodologique détaillé et illustré, cet ouvrage pose les questions fondamentales permettant d’évaluer la performance d’un site web : quel est le discours implicite de la page d’accueil ? Comment déterminer les stratégies de fidélisation et de rentabilisation des contenus mis en ligne ? Comment analyser l’interactivité du site, son architecture, son graphisme, son énonciation, sa stratégie éditoriale ?… Rédigé par des spécialistes universitaires reconnus de l’analyse de sites web, il propose sept méthodologies complémentaires (communicationnelle, stratégique, informatique, éditoriale, sémiotique, sociologique et économique) et les illustre sur des terrains divers, allant de sites touristiques internationaux à ceux de grands médias français, en passant par des sites d’institutions publiques, d’entreprises commerciales ou encore d’associations environnementales. Un guide pratique pour améliorer rapidement sa communication web ! Pour les étudiants en Métiers du multimédia et de l’internet (MMI), en Information-Communication, en Sciences de gestion et en écoles de commerce ; pour les professionnels de la communication et du marketing en ligne.
    En savoir plus : http://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807306646-site-internet-audit-et-strategie

  • RUDDOCK Andy, Exploring Media Research Theories, Practice, and Purpose, Sage, 2017, 320 p., $33.

    Donald Trump’s use of Twitter, the "Angelina Effect," social media mourning, cyber-bullying : in today’s media environment, evidence of media influence is all around us. As such, good media research is more important than ever, and crucially, is something all students can and should do.
    In Exploring Media Research, author Andy Ruddock explains that the only way to learn or teach about media research is to do it. Carefully balancing theory and practice, he demystifies the process, showing you don’t need huge amounts of time or money to do meaningful media analysis. This book :
    Explains how principles of motivation, causation, generalizability, and ethics apply to media research.
    Outlines different forms of ‘reality’ created by media stories, media users, and the blending of media and interpersonal communication.
    Identifies key areas of research, from media industries, content and events to regulation, policy and audiences.
    Demonstrates how key concepts translate into actual research methods, from archival and field research to the analysis of ‘big data’.
    Brings theory to life throughout with a range of contemporary case studies.
    Exploring Media Research is a thoughtful, pragmatic approach to both gathering and analyzing media data, and so making sense of the chaotic, complex, compelling world of media influence in the 21st century. It is essential reading for students and researchers across media, communication, and cultural studies.
    En savoir plus : https://us.sagepub.com/en-us/nam/exploring-media-research/book243629

  • SEIB Philip, As Terrorism Evolves Media, Religion, and Governance, Cambridge University Press, 2017, $95.

    Some of the world’s most lethal terrorist organizations have become media-centric enterprises, while also hijacking a major world religion, holding large swathes of physical territory, and governing their own virtual states. In this concise and penetrating book, Seib traces how terrorism has proliferated and increased significantly in menace in the relatively brief period between the rise of al-Qaeda and the creation of Islamic State. With close attention to the linkages between media, religion, and violence, the book offers incisive analysis of how organizations such as Islamic State, al-Qaeda, and Boko Haram operate and reflects on how terrorism may continue to evolve. Seib argues that twenty-first-century terrorism is enabled by new media and depends on social networks as connective tissue, while interacting simultaneously with religion and socio-economic and political grievances. As Terrorism Evolves prescribes new measures for counterterrorism efforts, underscores the importance of soft power, and makes a strong case for recognizing that we have entered an era of terrorism of undetermined duration.
    En savoir plus : http://www.cambridge.org/us/academic/subjects/politics-international-relations/international-relations-and-international-organisations/terrorism-evolves-media-religion-and-governance?format=HB&isbn=9781108419703#aaRVPClDOT38Bu4O.97

  • TONG Jingrong, LO Shih-Hung (dir.) , Digital Technology and Journalism. An International Comparative Perspective, Palgrave Macmillan, 2017, 367 p., £58.

    This edited volume discusses the theoretical, practical and methodological issues surrounding changes in journalism in the digital era. The chapters explore how technological innovations have transformed journalism and how an international comparative perspective can contribute to our understanding of the topic. Journalism is examined within Anglo-American and European contexts as well as in Asia and Africa, and comparative approaches and methods for journalism studies in the digital age are evaluated. In so doing, the book offers a thorough investigation of changes in journalistic norms, practices and genres in addition to providing an international and comparative perspective for understanding these changes and what they mean to journalism. Written by both leading scholars and media practitioners in the field, the articles in this collection are based on theoretical frameworks and empirical data, drawn from content analysis of newspaper and online coverage, in-depth interviews with news practitioners, observation on the websites of news organisations and analysis of journalists on Twitter. The result is a cohesive compilation that offers the reader an up-to-date and comprehensive understanding of digital developments in journalism and comparative journalism studies.
    En savoir plus : https://www.palgrave.com/gb/book/9783319550251

  • ZOLLMANN Florian, Media, Propaganda and the Politics of Intervention, New York, Peter Lang, 2017, 276 p., 79 euros.

    Prominent media scholars have argued that the dissemination of propaganda is an important function of the news media. Yet, despite public controversies about ‘fake news’ and ‘misinformation’, there has been very little discussion on techniques of propaganda. Building on critical theory, most notably Herman and Chomsky’s Propaganda Model, Florian Zollmann’s pioneering study brings propaganda back to the forefront of the debate. On the basis of a forensic examination of 1,911 newspaper articles, Zollmann investigates US, UK and German media reporting of the military operations in Kosovo, Iraq, Libya, Syria and Egypt. The book demonstrates how ‘humanitarian intervention’ and ‘R2P’ are only evoked in the news media if so called ‘enemy’ countries of Western states are the perpetrators of human rights violations. Zollmann’s work evidences that the news media plays a crucial propaganda role in facilitating a selective process of shaming during the build-up towards military interventions. This process has led to an erosion of internationally agreed norms of non-intervention, as enshrined in the UN Charter.
    En savoir plus : https://www.peterlang.com/view/product/31151?tab=reviews&result=10&rskey=IKAhxT

    Multimedia

Septembre

    Livres
  • ALDRIN Philippe, HUBÉ Nicolas, Introduction à la communication politique, Bruxelles, De Boeck, 2017, 288 p., 24,5 euros.

    Dans la conquête comme dans l’exercice du pouvoir, la communication occupe aujourd’hui une place cruciale. Chaînes d’information continue, réseaux sociaux, cotes de popularité, emballements médiatiques et stratégies d’influence des groupes de pression sont le nouvel horizon de l’activité politique. Si l’éloquence et le maniement ritualisé des symboles y sont toujours de mise, « bien communiquer » est devenu un impératif absolu dans les sociétés de l’information… voire de la sur-information. Ce manuel expose tout d’abord le mouvement historique au terme duquel l’espace public, les médias de masse et la mesure de l’opinion sont devenus un enjeu central du jeu politique. En s’attachant à les remettre en contexte, il présente ensuite les évolutions d’une science de la communication politique née au croisement de la recherche universitaire, de la publicité des affaires politiques et de l’économie des médias. Enfin, il propose de suivre l’invention puis la consécration de nouveaux « métiers » – des spin doctors aux community managers – dans la division du travail politique. Ponctué de définitions claires et d’exemples nombreux, cet ouvrage à l’approche inédite donne toutes les clés pour comprendre les formes historiques et immédiatement contemporaines de la communication politique. Pour les étudiants et enseignants des 1er et 2e cycles en science politique et en sociologie ainsi que des formations supérieures en communication et en journalisme.
    En savoir plus : http://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807308633-introduction-la-communication-politique?utm_source=flexmail&utm_medium=e-mail&utm_campaign=201709introlacommunicationpolitique&utm_content=introduction++la+communication+politique

  • ALVES Audrey, STEIN Marieke (dir.), Les Mooks. Espaces de renouveau du journalisme littéraire, Paris, L’Harmattan, 2017, 340 p., 35 euros.

    Contraction des mots magazine et book), les mooks semblent symptomatiques d’un modèle journalistique en reconversion. Le retour du format long, du récit qui prend son temps, conquiert un public grandissant. Les mooks constituent-ils une seconde voie pour des pratiques journalistiques exclues de la presse d’information ? Que nous disent-ils des représentations sociales de la littérature, de l’écriture, du journalisme d’aujourd’hui ?
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=54245

  • AMEILLE Aude, LÉCROART Pascal, PICARD Timothée, REIBEL Emmanuel (dir.), Opéra et cinéma, Presses universitaires de Rennes, 2017, 494 p., 26 euros.

    Ce livre étudie les interactions entre le cinéma et l’opéra, interactions qui se répètent et se réinventent constamment à travers des relations institutionnelles, techniques, esthétiques, génériques, formelles et humaines. Les contributions sont complétées d’entretiens avec la compositrice Michèle Reverdy et les réalisateurs Philippe Béziat, Benoît Jacquot, Jacques Martineau et Olivier Simonnet.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4429

  • BADOUARD Romain, Le désenchantement de l’internet. rumeur, propagande et désinformation, Limoges, FYP Editions, 2017, 180 p., 19 euros.

    Internet est-il devenu l’ennemi de la démocratie ? Rumeur, fake news, harcèlement, propagande, surveillance généralisée…, le débat public en ligne s’est transformé en véritable champ de bataille. Pourtant, il y a encore une dizaine d’années, on louait l’exemplarité de l’internet comme étant l’outil d’un renouveau démocratique. Comment expliquer ce retournement ? Cet ouvrage propose une synthèse claire et pédagogique sur les enjeux politiques de l’internet. L’auteur montre que le pouvoir se loge au coeur même des technologies. Internet porte en lui un modèle communautariste qui favorise les clivages. Dans cet univers profondément conflictuel,l’enjeu n’est plus d’échanger, mais d’occuper l’espace. La dérégulation généralisée du marché de l’information fait peser de sérieuses menaces sur l’exercice de la liberté d’expression. C’est la défense de l’internet comme bien commun qui est en train de se jouer aujourd’hui. Et parce que le numérique est l’affaire de tous, c’est aussi l’avenir de nos démocraties dont il est question.
    En savoir plus : http://www.fypeditions.com/desenchantement-de-linternet-rumeur-propagande-desinformation/

  • BAKOY Eva, PUIJK Roel, SPICER Andrew (dir.), Building Successful and Sustainable Film and Television Businesses. A Cross-National Perspective, Intellect Ltd ? 2017, 300 p., £36.

    This edited collection focuses on successful small and medium-sized film and television companies in Norway, Denmark, the Netherlands and the United Kingdom. Using original interviews with company founders and other employees, the book explores case studies of businesses that have made successful productions, both in terms of popularity and critical acclaim, for at least five years. The book consists of four sections, each focusing on one country. These sections start with an overview of the film and television sector in the country in question, followed by chapters that investigate particular companies and their relationship to the industrial context. The Introduction provides a theoretical and methodological discussion and the Conclusion draws together the common elements that may explain how these companies have been able to survive and thrive.
    En savoir plus : https://www.intellectbooks.co.uk/books/view-Book,id=5266/

  • BARISIONE Mauro, MICHAILIDOU Asimina (dir.) , Social Media and European. Politics Rethinking Power and Legitimacy in the Digital Era, Palgrave Macmillan UK, 2017, 309 p., 94 euros.

    This volume investigates the role of social media in European politics in changing the focus, frames and actors of public discourse around the EU decision-making process. Throughout the collection, the contributors test the hypothesis that the internet and social media are promoting a structural transformation of European public spheres which goes well beyond previously known processes of mediatisation of EU politics. This transformation addresses more fundamental challenges in terms of changing power relations, through processes of active citizen empowerment and exertion of digitally networked counter-power by civil society, news media, and political actors, as well as rising contestation of representative legitimacy of the EU institutions. Social Media and European Politics offers a comprehensive approach to the analysis of political agency and social media in European Union politics, by bringing together scholarly works from the fields of public sphere theory, digital media, political networks, journalism studies, euroscepticism, political activism and social movements, political parties and election campaigning, public opinion and audience studies.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/gp/book/9781137598899#otherversion=9781137598905

  • BRÜGGER Niels, SCHROEDER Ralph (dir.), The Web as History, UCL Press, 2017, 270 p. PDF en téléchargement libre.

    The World Wide Web has now been in use for more than 20 years. From early browsers to today’s principal source of information, entertainment and much else, the Web is an integral part of our daily lives, to the extent that some people believe ‘if it’s not online, it doesn’t exist.’ While this statement is not entirely true, it is becoming increasingly accurate, and reflects the Web’s role as an indispensable treasure trove. It is curious, therefore, that historians and social scientists have thus far made little use of the Web to investigate historical patterns of culture and society, despite making good use of letters, novels, newspapers, radio and television programmes, and other pre-digital artefacts. This volume argues that now is the time to question what we have learnt from the Web so far. The 12 chapters explore this topic from a number of interdisciplinary angles – through histories of national web spaces and case studies of different government and media domains – as well as an introduction that provides an overview of this exciting new area of research.
    En savoir plus : https://www.ucl.ac.uk/ucl-press/browse-books/the-web-as-history?utm_source=jiscmail&utm_campaign=jiscmail_MECCSA_bruegger&utm_medium=listserv

  • CAILLET Aline, POUILLAUDE Frédéric (dir.), Un art documentaire. Enjeux esthétiques, politiques et éthiques , Presses universitaires de Rennes, 2017, 308 p., 24 euros.

    Cet ouvrage étudie les relations entre art et documentaire, relations par lesquelles des problématiques communes, des stratégies et des manières de faire entrent en écho et s’éclairent réciproquement. Il rassemble des contributions d’auteurs français et étrangers, universitaires comme artistes, et vise à décloisonner la réflexion sur le documentaire à travers une multiplicité d’approches disciplinaires.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4440

  • CARLSSON Ulla, GOLDBERG David (dir.), The Legacy of Peter Forsskål. 250 Years of Freedom of Expression, Göteborg, Nordicom, 2017, 149 p.

    n 2016, the world commemorated the sestercentennial adoption of His Majesty’s Gracious Ordinance Relating to Freedom of Writing and of the Press. The passage of the Ordinance in 1766 in Sweden – which at the time comprised today’s Sweden and Finland – was preceded by intense political and scholarly debate. Peter Forsskål put himself at the centre of that debate, when he in 1759 published the pamphlet Thoughts on Civil Liberty, consisting of 21 paragraphs setting out his thoughts advocating against oppression and tyranny and championing civil rights for everyone. Historical perspectives are fruitful in many respects, and this is why Forsskål’s words still resonate. But we must be careful not to use the tracks of history to create myths about today – instead anniversaries like the one concerning the Ordinance can be used as a starting point for debate – to discuss our history and where we stand now in terms of freedom of expression, the right to information and freedom of the press. It was against such a backdrop that a seminar was organized as a side event, part of UNESCO’s World Press Freedom Day in Helsinki, 3 May 2016, and co-organized by the National Archives of Finland, Project Forsskal and the UNESCO Chair on Freedom of Expression, Media Development and Global Policy at the University of Gothenburg. This publication is based on that seminar.
    En savoir plus : http://www.nordicom.gu.se/en/publikationer/legacy-peter-forsskal

  • CEDENO MONTANA Ricardo, Portable Moving Images. A Media History of Storage Formats, Berlin, De Gruyter, 2017, 294 p., 70 euros.

    This media history explores a series of portable small cameras, playback devices, and storage units that expanded the production of film and video to the home. Covering several storage formats from the small gauge films of the 1900s, through the analogue videotapes of the 1970s, to the compression algorithms of the 2000s, this work inquires into the effects that the shrinkage of complex machines, media formats, and processing operations has had on the dissemination of moving images. Using a media archaeological approach to technical standards, the author provides a layered genealogy of portable storage formats for film, analogue video, and digitally encoded video. This book is a step forward in decoding the storage media formats of which usually only highly specialised technicians speak.
    En savoir plus : https://www.degruyter.com/view/product/490604?format=B&rskey=pEtNcc&result=1

  • CRAMER Michael, Utopian Television. Rossellini, Watkins, and Godard beyond Cinema, Minneapolis, University of Minnesota Press, 2017, 304 p., $30.

    Television has long been a symbol of social and cultural decay, yet many in postwar Europe saw it as the medium with the greatest potential to help build a new society and create a new form of audiovisual art. Utopian Television examines works of the great filmmakers Roberto Rossellini, Peter Watkins, and Jean-Luc Godard, all of whom looked to television as a promising new medium even while remaining critical of its existing practices. Utopian Television illustrates how each director imagined television’s improved or “utopian” version by drawing on elements that had come to characterize it by the early 1960s. Taking advantage of the public service model of Western European broadcasting, each used television to realize works that would never have been viable in the commercial cinema. All three directors likewise seized on television’s supposed affinity for information and its status as a “useful” medium, but attempted to join this utility with aesthetic experimentation, suggesting new ways to conceive of the relationship between aesthetics and information. As beautifully written as it is theoretically rigorous, Utopian Television turns to the writing of Fredric Jameson and Ernst Bloch in treating the three directors’ television experiments as enactments of “utopia as method.” In doing so it reveals the extent to which the medium inspired and shaped hopes not only of a better future but of better moving image art as well.
    En savoir plus : https://www.upress.umn.edu/book-division/books/utopian-television

  • D’ANGELO Biagio, SOULAGES François, VENTURELLI Suzete (dir.), De la photographie au post-digital. Du contemporain au post-contemporain, Paris, L’Harmattan, 2017, 190 p., 20 euros.

    Que s’est-il passé pour l’art par ce passage de la photographie au post-digital, du contemporain au post-contemporain ? Théoriciens et artistes s’interrogent, notamment à partir de leurs créations et de leurs pratiques, de leurs engagements et de leurs philosophies. Qu’en est-il à l’ère du digital, voire du post-digital des artistes et des arts - quant au travail, au voyage, à l’art des premiers ? Qu’en est-il des oeuvres et des artistes - quant à la vision et à la temporalité ? Qu’en est-il de la conservation du digital et de l’arrivée du post-digital ? Ce livre permet de repenser l’aujourd’hui et le demain de l’art, du post-contemporain et du post-digital.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=54217&razSqlClone=1

  • DAWES Simon, British Broadcasting and the Public-Private Dichotomy. Neoliberalism, Citizenship and the Public Sphere, Palgrave Macmillan, 2017, 239 p., $77.

    This text offers a theoretical engagement with the ways in which private and public interests - and how those interests have been understood - have framed the changing rationale for broadcasting regulation, using the first century of UK broadcasting as a starting point. Unlike most books on broadcasting, this text adopts an explicitly Foucauldian and genealogical perspective in its account of media history and power, and unpicks how the meanings of terms such as ’public service’ and ’public interest’, as well as ’competition’ and ’choice’, have evolved over time. In considering the appropriation by broadcasting scholars of concepts such as neoliberalism, citizenship and the public sphere to a critical account of broadcasting history, the book assesses their appropriateness and efficacy by engaging with interdisciplinary debates on each concept. This work will be of particular significance to academics and students with an interest in media theory, history, policy and regulation, as well as those disposed to understanding as well as critiquing the neoliberalization of public media.
    En savoir plus : https://www.palgrave.com/de/book/9783319500966

  • EHRLICH Matthew C., Radio Utopia. Postwar Audio Documentary in the Public Interest, University of Illinois Press, 2017, 240 p., £23.

    As World War II drew to a close and radio news was popularized through overseas broadcasting, journalists and dramatists began to build upon the unprecedented success of war reporting on the radio by creating audio documentaries. Focusing particularly on the work of radio luminaries such as Edward R. Murrow, Fred Friendly, Norman Corwin, and Erik Barnouw, Radio Utopia : Postwar Audio Documentary in the Public Interest traces this crucial phase in American radio history, significant not only for its timing immediately before television, but also because it bridges the gap between the end of the World Wars and the beginning of the Cold War. Matthew C. Ehrlich closely examines the production of audio documentaries disseminated by major American commercial broadcast networks CBS, NBC, and ABC from 1945 to 1951. Audio documentary programs educated Americans about juvenile delinquency, slums, race relations, venereal disease, atomic energy, arms control, and other issues of public interest, but they typically stopped short of calling for radical change. Drawing on rare recordings and scripts, Ehrlich traces a crucial phase in the evolution of news documentary, as docudramas featuring actors were supplanted by reality-based programs that took advantage of new recording technology. Paralleling that shift from drama to realism was a shift in liberal thought from dreams of world peace to uneasy adjustments to a cold war mentality. Influenced by corporate competition and government regulations, radio programming reflected shifts in a range of political thought that included pacifism, liberalism, and McCarthyism. In showing how programming highlighted contradictions within journalism and documentary, Radio Utopia reveals radio’s response to the political, economic, and cultural upheaval of the post-war era.
    En savoir plus : https://www.combinedacademic.co.uk/radio-utopia

  • EVENO Patrick, 100 ans à travers les unes de la presse, Paris, Larousse, 2017, 264 p., 30 euros.

    Une histoire mondiale sur cent ans à travers des reproductions de couvertures de journaux français, accompagnées d’une analyse historique, de la victoire du Front populaire aux attentats du 13 novembre 2015 en passant par les premiers pas de l’homme sur la Lune, la chute du mur de Berlin ou l’élection de Barack Obama.
    En savoir plus : http://www.editions-larousse.fr/

  • FABRE Daniel, SCARPA Marie (dir.), Le moment réaliste. Un tournant de l’ethnologie, Éditions universitaires de Lorraine, 2017, 316 p., 20 euros.

    Dans la continuité de Savoirs romantiques (publié en 2010 aux Presses Universitaires de Nancy dans la collection EthnocritiqueS), ce volume constitue le second temps de cette histoire autre de la discipline ethnologique que Daniel Fabre a voulu entreprendre. Une histoire qui part des pratiques de construction et de connaissance de l’altérité (les « savoirs des différences »), en privilégiant le point de vue européen (les « autres » chez soi) et les situations où un discours de nature anthropologique émerge dans le champ intellectuel et esthétique. Une histoire qui prendrait au(x) mot(s), en somme, le constat récurrent que l’anthropologie est de toutes les sciences humaines et sociales celle qui a conservé le plus d’affinités avec la création littéraire et artistique. Si l’apport profond du romantisme, plus que d’accueillir les aspects « pittoresques » de l’altérité, a été de pointer l’inéluctable disparition des vaincus de l’Histoire et du progrès, le moment réaliste est marqué surtout par la volonté critique de rationaliser et d’objectiver les savoirs et les pratiques, afin d’atteindre une vérité du social, épistémé sur laquelle se construisent et s’instituent en disciplines les différentes sciences de la société. C’est ce tournant de l’ethnologie que ce volume se propose d’explorer à partir des mouvements intellectuels et artistiques qui lui sont contemporains, à partir du roman en particulier qui va s’imposer à la même période comme le presque tout de la production littéraire.
    En savoir plus : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100024520

  • FISHMAN Jessica M., Death Makes the News. How the Media Censor and Display the Dead, NYU Press, 2017, 336 p., $30.

    Death is considered one of the most newsworthy events, but words do not tell the whole story. Pictures are also at the epicenter of journalism, and when photographers and editors illustrate fatalities, it often raises questions about how they distinguish between a “fit” and “unfit” image of death.

    Death Makes the News is the story of this controversial news practice : picturing the dead. Jessica Fishman uncovers the surprising editorial and political forces that structure how the news and media cover death. The patterns are striking, overturning long-held assumptions about which deaths are newsworthy and raising fundamental questions about the role that news images play in our society.

    In a look behind the curtain of newsrooms, Fishman observes editors and photojournalists from different types of organizations as they deliberate over which images of death make the cut, and why. She also investigates over 30 years of photojournalism in the tabloid and patrician press to establish when the dead are shown and whose dead body is most newsworthy, illustrating her findings with high-profile news events, including recent plane crashes, earthquakes, hurricanes, homicides, political unrest, and war-time attacks.

    Death Makes the News reveals that much of what we think we know about the news is wrong : while the patrician press claims that they do not show dead bodies, they are actually more likely than the tabloid press to show them—even though the tabloids actually claim to have no qualms showing these bodies. Dead foreigners are more likely to be shown than American bodies. At the same time, there are other unexpected but vivid patterns that offer insight into persistent editorial forces that routinely structure news coverage of death.

    An original view on the depiction of dead bodies in the media, Death Makes the News opens up new ways of thinking about how death is portrayed.


    En savoir plus : https://nyupress.org/books/9780814760451/

  • FOJAS Camille, Zombies, Migrants, and Queers. Race and Crisis Capitalism in Pop Culture, University of Illinois Press, 2017, 184 p., £21.

    The alarm and anxiety unleashed by the Great Recession found fascinating expression across popular culture. Harried survivors negotiated societal collapse in The Walking Dead. Middle-class whites crossed the literal and metaphorical Mexican border on Breaking Bad or coped with a lack of freedom among the marginalized on Orange Is the New Black. Camilla Fojas uses representations of people of color, the incarcerated, and trans/queers—vulnerable populations all—to work through the contradictions created by the economic crisis and its freefalling aftermath. Television, film, advertising, and media coverage of the crisis created a distinct kind of story about capitalism and the violence that supports it. Fojas shows how these pop culture moments reshaped social dynamics and people’s economic sensibilities and connects the ways pop culture reflected economic devastation. She also examines how these artifacts illuminated parts of society usually kept off-screen or on the margins even as they defaulted to stories of white protagonists.
    En savoir plus : http://www.combinedacademic.co.uk/zombies-migrants-and-queers

  • FORREST David, JOHNSON Beth (dir.) , Social Class and Television Drama in Contemporary Britain, Palgrave Macmillan UK, 2017, 271 p.

    This collection is a wide-ranging exploration of contemporary British television drama and its representations of social class. Through early studio-set plays, soap operas and period drama, the volume demonstrates how class provides a bridge across multiple genres and traditions of television drama. The authors trace this thematic emphasis into the present day, offering fascinating new insights into the national conversation around class and identity in Britain today. The chapters engage with a range of topics including authorial explorations of Stephen Poliakoff and Jimmy McGovern, case studies of television performers Maxine Peake and Jimmy Nail, and discussions of the sitcom genre and animation form. This book offers new perspectives on popular British television shows such as Goodnight Sweetheart and Footballers’ Wives, and analysis of more recent series such as Peaky Blinders and This is England.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/de/book/9781137555052

  • GARRISON SMITH Trevor, Politicizing Digital Space. Theory, the Internet, and Renewing Democracy, University of Westminster Press, 2017. En ligne open access.

    The objective of this book is to outline how a radically democratic politics can be reinvigorated in theory and practice through the use of the internet. The author argues that politics in its proper sense can be distinguished from anti-politics by analyzing the configuration of public space, subjectivity, participation, and conflict. Each of these terrains can be configured in a more or less political manner, though the contemporary status quo heavily skews them towards anti-political configuration. Using this understanding of what exactly politics entails, this book considers how the internet can both help and hinder efforts to move each area in a more political direction. By explicitly interpreting contemporary theories of the political in terms of the internet, this analysis avoids the twin traps of both technological determinism and technological cynicism. Raising awareness of what the word ‘politics’ means, the author develops theoretical work by Arendt, Rancière, Žižek and Mouffe to present a clear and coherent view of how in theory, politics can be digitized and alternatively how the internet can be deployed in the service of truly democratic politics.
    En savoir plus : http://www.uwestminsterpress.co.uk/site/books/10.16997/book5/read/#epubcfi(/6/2[id001]!/4/1:0)

  • GUIGO Pierre-Emmanuel, Mitterrand, un homme de paroles, Presses universitaires de Vincennes, 2017, 188 p., 10 euros.

    A partir de sources inédites, cet ouvrage retrace l’adaptation de François Mitterrand, homme de lettres, aux médias et aux techniques de communication modernes. Dieu pour le Bébête Show, Tonton pour Renaud, et le Président pour la plupart des militants socialistes, avant même qu’il ne le soit. François Mitterrand s’est forgé au fil du temps une stature sans commune mesure dans la vie politique française. A partir de sources inédites, cet ouvrage retrace l’adaptation de François Mitterrand, homme de lettres, aux médias et aux techniques de communication modernes.
    En savoir plus : http://www.puv-editions.fr/themes/histoire/mitterand-un-homme-de-paroles-9782842927271-7-656.html

  • HEWETT Richard, The changing spaces of television acting. From studio realism to location realism in BBC television drama, Manchester University Press, 2017, 288 p., £75.

    his title is an historical overview and a then-and-now comparison of performing for British television drama. By examining changing acting styles from distinct eras of television production - studio realism and location realism - it makes a unique contribution to both television and performance studies, unpacking the various determinants that have combined to influence how performers work in the medium. Comparing the original versions of The Quatermass Experiment (BBC, 1953), Doctor Who (BBC, 1963-89) and Survivors (BBC, 1975-77) with their respective modern-day re-makes, the book unpacks the developments that have resulted from the shift from multi-camera studio to single camera location production. Textual analysis is combined with extensive archive research into production process and reception, alongside interviews with numerous actors and production personnel from more than sixty years of television production.
    En savoir plus : http://www.manchesteruniversitypress.co.uk/9781784992989/

  • KIRKLAND Ewan, Children’s Media and Modernity. Film, Television and Digital Games, Oxford, Peter Lang, 2017, 256 p., £55.

    Throughout the modern era the figure of the child has consistently reflected adult concerns about industrialisation, urbanisation, technology, consumerism and capitalism. Children represent a symbolic retreat from modern life, culturally aligned with fairy tales, medievalism, animals and nature. Yet children also embody the future and are often identified with the most contemporary forms of popular culture. This book explores how products for children navigate such contradictions by investigating the history and textuality of three major forms of modern media : cinema, television and digital games. Case studies – including Wallace and Gromit, Teletubbies, Horrible Histories, Little Big Planet and Disney Infinity – are used to illustrate the complex intersections between children’s culture and modernity. Cinema – so closely associated with the emergence of modernity and mass popular culture – has had to negotiate its relationship with child audiences and depictions of childhood, often concealing its connection with modernity in the process. In contrast, television’s incorporation into family home-centred, post-war modernity resulted in children being clearly positioned as the audience for this domestic entertainment. The latter decades of the twentieth century saw the promotion of home computers as educational tools for training future generations, capitalising on positive alignments between children and technologies, while digital games’ narrative references, aesthetics and merchandise established the new medium as a form of children’s culture.
    En savoir plus : https://www.peterlang.com/view/product/79340

  • KUMMELS Ingrid, Transborder Media Spaces. Ayuujk Videomaking between Mexico and the US, Oxford/New York : Berghahn, 2017, 354 p.

    Transborder Media Spaces offers a new perspective on how media forms like photography, video, radio, television, and the Internet have been appropriated by Mexican indigenous people in the light of transnational migration and ethnopolitical movements. In producing and consuming self-determined media genres, actors in Tamazulapam Mixe and its diaspora community in Los Angeles open up media spaces and seek to forge more equal relations both within Mexico and beyond its borders. It is within these spaces that Ayuujk people carve out their own, at times conflicting, visions of development, modernity, gender, and what it means to be indigenous in the twenty-first century.
    En savoir plus : http://www.berghahnbooks.com/title/KummelsTransborder

  • LEFEBVRE Thierry, RAYNAL Cécile, Un studio de télévision à l’école. Le collège expérimental audiovisuel de Marly-le-Roi (1966-1992), Paris, Les éditions Glyphe, 2017, 230 p., 18 euros.

    Dans les années 1960, quelques rares collèges et lycées s’équipèrent en circuit fermé de télévision. La réalisation la plus spectaculaire fut menée, à partir de septembre 1966, à Marly-le-Roi (Yvelines). Ce collège audiovisuel, véritable “utopie pédagogique”, était l’œuvre des responsables de la Radio-Télévision scolaire, Henri Dieuzeide et Étienne Brunswic.Pendant plus de dix ans s’y déroulèrent des expérimentations innovantes, fondées sur l’emploi des techniques audiovisuelles, puis sur l’auto-documentation et le travail indépendant des élèves. Une architecture originale avait été conçue à cette fin  : les salles de cours, organisées en “trèfles”, étaient reliées au studio intégré de télévision. Cet ouvrage retrace l’histoire de cette aventure pédagogique innovante et donne la parole à quelques-uns de ses acteurs les plus impliqués.
    En savoir plus : http://www.editions-glyphe.com/livre/studio-de-television-a-lecole-college-experimental-audiovisuel-de%E2%80%89marly-roi-1966-1992/

  • MAILLAND Julien, DRISCOLL Kevin, Minitel. Welcome to the Internet, The MIT Press, 2017, 240 p., $35.

    A decade before the Internet became a medium for the masses in the United States, tens of millions of users in France had access to a network for e-mail, e-commerce, chat, research, game playing, blogging, and even an early form of online porn. In 1983, the French government rolled out Minitel, a computer network that achieved widespread adoption in just a few years as the government distributed free terminals to every French telephone subscriber. With this volume, Julien Mailland and Kevin Driscoll offer the first scholarly book in English on Minitel, examining it as both a technical system and a cultural phenomenon. Mailland and Driscoll argue that Minitel was a technical marvel, a commercial success, and an ambitious social experiment. Other early networks may have introduced protocols and software standards that continue to be used today, but Minitel foretold the social effects of widespread telecomputing. They examine the unique balance of forces that enabled the growth of Minitel : public and private, open and closed, centralized and decentralized. Mailland and Driscoll describe Minitel’s key technological components, novel online services, and thriving virtual communities. Despite the seemingly tight grip of the state, however, a lively Minitel culture emerged, characterized by spontaneity, imagination, and creativity. After three decades of continuous service, Minitel was shut down in 2012, but the history of Minitel should continue to inform our thinking about Internet policy, today and into the future.
    En savoir plus : https://mitpress.mit.edu/books/minitel

  • MAIR John, CLARK Tor, FOWLER Neil, SNODDY Raymond (dir.), Brexit, Trump and the Media, Bury St Edmunds, Abramis, 2017, 420 p., £20.

    They were the two volcanic surprises in world politics in 2016 – Brexit, the UK vote to leave the European Union in June, and the election of Donald Trump as the 45th President of the United States in November. Neither was predicted by the polls, neither pleased the establishment in both countries. Both will have long-term ramifications, good and bad, for decades to come. But what role did the media on both sides of the Atlantic play as midwives to these ‘populist’ revolts ? Was it wary enough ? Did the media, in all its various forms, act as watchdog or lapdog ? With the 2017 UK General Election results fresh in our minds, this is a timely and cogent analysis of how we arrived at where we are. This book – the 20th in the acclaimed Abramis ‘hackademic’ series (mixing academics and journalists between the same covers) attempts to answer those big questions and more. The contributors include some of journalism and academia’s most distinguished names, from the introduction by Channel 4’s Jon Snow through to the postscript by the BBC’s Nick Robinson.
    En savoir plus : http://www.abramis.co.uk/books/bookdetails.php?id=184549709

  • NÉE Émilie (dir.), Méthodes et outils informatiques pour l’analyse des discours, Presses universitaires de Rennes, 2017, 250 p., 20 euros.

    Ce manuel aborde le traitement des données discursives et textuelles sous l’angle particulier de l’analyse du discours. Les lecteurs sont invités à suivre un parcours méthodologique, de la définition des questions de recherche à la constitution du corpus, du choix des méthodes et des logiciels à l’analyse et à l’interprétation des phénomènes observés. Tout au long de ce parcours, l’ouvrage montre comment peuvent s’articuler et se nourrir analyse informatique et problématiques d’analyse du discours.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4428

  • OOSTERBAAN Martijn, Transmitting the Spirit. Religious Conversion, Media, and Urban Violence in Brazil, Penn State Press, 2017, 264 p., $ 85.

    Pentecostalism is one of the most rapidly expanding religious-cultural forms in the world. Its rise in popularity is often attributed to its successfully incorporating native cosmologies in new religious frameworks. This volume probes for more complex explanations to this phenomenon in the favelas of Brazil, once one of the most Catholic nations in the world. Based on a decade of ethnographic fieldwork in Rio de Janeiro and drawing from religious studies, anthropology of religion, and media theory, Transmitting the Spirit argues that the Pentecostal movement’s growth is due directly to its ability to connect politics, entertainment, and religion. Examining religious and secular media—music and magazines, political ads and telenovelas—Martijn Oosterbaan shows how Pentecostal leaders progressively appropriate and recategorize cultural forms according to the religion’s cosmologies. His analysis of the interrelationship among evangélicos distributing doctrine, devotees’ reception and interpretation of nonreligious messaging, perceptions of the self and others by favela dwellers, and the slums of urban Brazil as an entity reveals Pentecostalism’s remarkable capacity to engage with the media influences that shape daily life in economically vulnerable urban areas. An eye-opening look at Pentecostalism, media, society, and culture in the turbulent favelas of Brazil, this book sheds new light on both the evolving role of religion in Latin America and the proliferation of religious ideas and practices in the postmodern world.
    En savoir plus : http://www.psupress.org/books/titles/978-0-271-07843-4.html

  • PAPAIOANNOU Tao, GUPTA Suman (dir.), Media Representations of Anti-Austerity Protests in the EU, Routledge, 2017, 250 p., £110.

    This book analyzes constructions of injustice, group identification and participation in news and social media in anti-austerity protests within the European Union (EU). Since 2008, EU member-states have witnessed waves of protests and demonstrations against the adoption of austerity measures and alignment of domestic economies with the prevailing global neoliberal order. Understanding how the media represents dissent and how it influences public deliberation is of critical importance. It is accordingly necessary to explore the strategies deployed and role played by news and social media in representing and perhaps acting upon anti-austerity protests in the Eurozone crisis. This volume undertakes such a critical exploration.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Media-Representations-of-Anti-Austerity-Protests-in-the-EU-Grievances/Papaioannou-Gupta/p/book/9781138685932

  • RICHARDS Stuart , The Queer Film Festival Popcorn and Politics, Palgrave Macmillan US, 2017, 256 p., $77.

    This book examines the queer film festival and opens the discussion on social enterprises and sustainable lesbian, gay, bisexual, transgender and intersex (LGBTI) organisations. With over 220 events worldwide and some of the bigger budgets exceeding $1 million, the queer film festival has grown to become a staple event in all cosmopolitan cities’ arts calendars. While activism was instrumental in establishing these festivals, the pink dollar has been a deciding factor in its financial sustainability. Pretty gay boys with chiselled abs are a staple feature, rather than underground experimental faire. Community arts events, such as these, are now a creative industry. While clearly having a social purpose, they must also concern themselves with the bottom line. For all the contradictory elements of its organisational growth, this conflict makes the queer film festival an integral site for analysis. This book takes a multidisciplinary approach in examining the queer film festival as a representative snapshot of the current state of queer cinema and community based film festivals. The book looks at queer film festivals in San Francisco, Hong Kong and Melbourne to argue for the importance of these institutions remaining as community events.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/gp/book/9781137590343

  • ROTH Raphaël, À l’écoute de Disney. Une sociologie de la réception de la musique au cinéma, Paris, L’Harmattan, 2017, 264 p., 27 euros.

    Des Trois Petits Cochons (1933) à La Reine des Neiges (2013), le succès des films et des chansons des studios Disney est international et traverse plusieurs générations. Cet ouvrage décrit les modalités de la constitution du voiret de l’entendre cinématographiques au travers du "cas" Disney. Par le biais d’une enquête sociologique, cet ouvrage présente une analyse des ressorts sémiotiques de la réception de la musique de films et tente de dépasser, par le cinéma, l’ineffabilité de cette musique que l’on ressent toujours sans ne jamais pouvoir la matérialiser.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=54079&razSqlClone=1

  • SERRANO TELLERIA Ana (dir.), Between the Public and Private in Mobile Communication, Routledge, 2017, 366 p., £40.

    Mobile devices’ impact on daily life has raised relevant questions regarding public and private space and communication. Both the technological environment (operating systems, platforms, apps) and media ecosystems (interface design, participatory culture, social media) influence how users deal with the public and private, intimate and personal spheres. Leading researchers in communication, art, computer engineering, education, law, sociology, philosophy, and psychology here explore current methodologies for studying the dichotomy of the public and private in mobile communication, providing a foundation for further research.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Between-the-Public-and-Private-in-Mobile-Communication/Serrano-Telleria/p/book/9781138225558

  • SHANDLER Jeffrey, Holocaust Memory in the Digital Age. Survivors’ Stories and New Media Practices, Stanford University Press, 2017, 232 p., $25.

    Holocaust Memory in the Digital Age explores the nexus of new media and memory practices, raising questions about how advances in digital technologies continue to influence the nature of Holocaust memorialization. Through an in-depth study of the largest and most widely available collection of videotaped interviews with survivors and other witnesses to the Holocaust, the University of Southern California Shoah Foundation’s Visual History Archive, Jeffrey Shandler weighs the possibilities and challenges brought about by digital forms of public memory. The Visual History Archive’s holdings are extensive—over 100,000 hours of video, including interviews with over 50,000 individuals—and came about at a time of heightened anxiety about the imminent passing of the generation of Holocaust survivors and other eyewitnesses. Now, the Shoah Foundation’s investment in new digital media is instrumental to its commitment to remembering the Holocaust both as a subject of historical importance in its own right and as a paradigmatic moral exhortation against intolerance. Shandler not only considers the Archive as a whole, but also looks closely at individual survivors’ stories, focusing on narrative, language, and spectacle to understand how Holocaust remembrance is mediated.
    En savoir plus : http://www.sup.org/books/title/?id=27950

  • SUROWIEC Paweł, STETKA Václav (dir.), Social Media and Politics in Central and Eastern Europe, Oxon, Routledge, 2017, 208 p., £108.

    Social media are increasingly revolutionising the ways in which political communication works, and their importance for engaging citizens in politics and public affairs is well understood by political actors. This book surveys current developments in social media and politics in a range of Central and Eastern European countries, including Ukraine and Russia. It explores the process of adoption of social media by politicians, journalists and civic activists, examines the impact of the different social and cultural backgrounds of the countries studied, and discusses specific political situations, such as the 2012 protests in Moscow and the 2014 EuroMaidan events in Ukraine, where social media played an important role. The book concludes by addressing how the relationship between social media and politics is likely to develop and how it might affect the still relatively new democracies in the region.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Social-Media-and-Politics-in-Central-and-Eastern-Europe/Surowiec-Stetka/p/book/9781138100824

  • SZULC Lukasz, Transnational Homosexuals in Communist Poland. Cross-Border Flows in Gay and Lesbian Magazines, Palgrave Macmillan, 2017, 253 p., £86.

    This book traces the fascinating history of the first Polish gay and lesbian magazines to explore the globalization of LGBT identities and politics in Central and Eastern Europe during the twilight years of the Cold War. It details the emergence of homosexual movement and charts cross-border flows of cultural products, identity paradigms and activism models in communist Poland. The work demonstrates that Polish homosexual activists were not locked behind the Iron Curtain, but actively participated in the transnational construction of homosexuality. Their magazines were largely influenced by Western magazines : used similar words, discussed similar topics or simply translated Western texts and reproduced Western images. However, the imported ideas were not just copied but selectively adopted as well as strategically and creatively adapted in the Polish magazines so their authors could construct their own unique identities and build their own original politics.
    En savoir plus : https://www.palgrave.com/gb/book/9783319589008

  • WILLIAMS Melanie, Female Stars of British Cinema. The Women in Question, Edinburgh University Press, 2017, 248 p., £20.

    Film stars are often seen as a Hollywood creation but this book explores how British cinema developed its own culture of stardom, and how its female stars have been prized by audiences worldwide. Female Stars of British Cinema uses case studies of seven female stars whose careers span the 1940s to the present day – Jean Kent, Diana Dors, Rita Tushingham, Glenda Jackson, Helena Bonham Carter, Emily Lloyd, and Judi Dench – to explore how British star femininities have developed over time, and how the image of the British female star has responded to broader social and cultural changes. These ‘women in question’ offer a way into the complexities of British cinema’s culture of stardom which has sometimes espoused glamour and sometimes rejected it, and is entangled with issues of regional, national and ethnic identity, as well as class, sexuality and age. Exploring and investigating the variety of British star femininities over the last seventy-five years, this book also interrogates the omissions and absences from that same cinematic firmament.
    En savoir plus : https://edinburghuniversitypress.com/book-female-stars-of-british-cinema-13747.html

    Articles/Revues
  • "Animation et gestion des communautés en ligne", Communiquer, n° 19, 2017. Coord. : Olivier Galibert, Benoit Cordelier.

    La question des communautés en ligne occupe une part non négligeable de la littérature scientifique en communication et, plus généralement, mobilise des connaissances dans les autres sciences humaines et sociales voisines, telles que la sociologie, l’anthropologie, la psychosociologie ou les sciences de gestion. Nous remarquons pourtant que l’angle utilitariste reste dominant bien que sa critique peut être retrouvée dès les années quatre-vingt. L’avènement massif d’un web 2.0, web social ou web participatif n’a pas aidé en la matière. Les pratiques managériales y soumettent les dynamiques sociales à des logiques d’entreprise. Entre management et animation, le présent dossier propose quelques clefs de lecture sur l’évolution de ces collectifs cadrés par le numérique
    En savoir plus : http://communiquer.revues.org/1605

  • "Archives of the digital", Studies in Communication and Culture, Volume 8, n° 1, Avril 2017. Coord. : Hermann Rotermund et Christian Herzog.

    Table of Contents

    Archives of the digital (Hermann Rotermund and Christian Herzog)

    The material of memory : Tracing archives in communication studies (Scott Timcke)

    Concepts of the database in comtemporary media practice (Ruth Alexandra Moran)

    On the impossibility of archiving the radio and its virtues (Wolfgang Hagen)

    Lossless compression and future of memory (Marek Jancovic)

    Re-using the archive in viceo posters : A win-win for users and archives (Willemien Sanders and Mariana Salgado)

    Searching for D-9.com in the archives. An archeology of a film’s website (Kim Louise Walden)


    En savoir plus : https://www.intellectbooks.co.uk/journals/view-issue,id=3334/

  • "Humanités numériques, corpus et sens", Questions de communication, n° 31, 2017. Coord. : Julien Longhi.

    Ce Dossier réunit des chercheurs en linguistique, informatique, sociologie, science politique et sciences de l’information et de la communication pour ouvrir des pistes de recherche dans le champ des humanités numériques en s’attachant à la question du sens en relation avec des corpus.

    Dans les Échanges, 10 chercheur.e.s prolongent la discussion ouverte par R. Baroni sur la narratologie, ses défis et ses faiblesses, tandis que N. Heinich met en débat dix propositions sur les valeurs.

    Dans les Notes de recherche, M. Bourgatte plaide pour une analyse informatisée de la critique cinématographique. C. Chevret-Castellani s’intéresse à la médiatisation du burn out dans Le Monde. H. Crombet analyse un récit romanesque d’un événement historique en le confrontant à l’écriture historiographique. L. Petters étudie la relation entre la notion de témoignage et la publicité audiovisuelle. A. Tuaillon Demésy analyse comment le quidditch – sport fictif issu de la saga Harry Potter – a fait son apparition dans le monde réel et comment une communauté de pratiques émerge. J. Zaganiaris se penche sur représentations de la transidentité et de l’inversion des rôles sexuels au sein de la littérature érotique récente.

    En VO, H. Rosa analyse la société contemporaine en montrant les conditions structurelles qui la poussent à rechercher croissance, innovation et accélération et présente une conception alternative du bien-être, fondée sur le concept de résonance.

    Les Notes de lecture rendent compte de plus de 50 publications.


    En savoir plus : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100872220

  • "Le Web politique au prisme de la science des données", Réseaux, Vol. 4, 2017, n° 204. Coord. : Julien Boyadjian, Aurélie Olivesi, Julien Velcin.

    Dans une période dite de « crise » et de « transformation » de la participation politique, le Web, notamment dans son usage 2.0, offre aux citoyens et aux acteurs politiques de nouvelles possibilités d’action et d’expression, et ce à une échelle totalement inédite. Cependant, l’analyse de ces dispositifs numériques outrepasse souvent les capacités de traitement des méthodes « traditionnelles » des sciences sociales, ne serait-ce qu’en termes de volumes de données. Parallèlement, les développements récents de la science des données – qui se donne pour objectif d’extraire l’information utile des grandes bases de données numériques en suivant un processus hérité de la fouille des données (extraction, stockage et indexation, analyse et catégorisation, visualisation) – ont permis une meilleure appréhension des terrains numériques. En fournissant des outils partiellement ou totalement automatisés de collecte et d’analyse des corpus du Web, la science des données apporte une aide précieuse aux chercheurs en sciences sociales. Et par leur retour d’expérience et leurs usages critiques de ces outils, les chercheurs en SHS peuvent contribuer à enrichir les algorithmes et les outils proposés par la science des données. C’est donc précisément à l’influence croisée de la science des données et des sciences sociales du politique que souhaite s’attacher ce numéro. Au-delà du renouvellement évident des méthodologies de recherche, il s’agira d’interroger dans quelle mesure les outils épistémologiques issus de la science des données sont susceptibles d’enrichir l’étude des problématiques propres au Web politique. Le dossier privilégiera les travaux menés conjointement par des chercheurs spécialisés en informatique et en sciences humaines et sociales et portant sur les adaptations épistémologiques réciproques nécessaires qui constituent aujourd’hui un élément clef de l’analyse politique.
    En savoir plus : http://www.cairn.info/revue-reseaux-2017-4.htm?WT.mc_id=RES_204

  • "Méthodes visuelles. De quoi parle-t-on ? Images fixes", Revue française des méthodes visuelles, n° 1, 2017. Coord. : Alain Bouldoires, Michaël Meyer et Fabien Reix.

    Sommaire

    Edito

    Alain Bouldoires, Fabien Reix : Manifeste

    Introduction

    Alain Bouldoires, Michaël Meyer, Fabien Reix : Méthodes visuelles : définition et enjeux

    Dossier

    Enrico Chapel : L’épaisseur des cartes. Un prisme d’observation pour l’histoire de l’urbanisme

    Pierre-Marie Chauvin : Mussafah Shots. Une expérience pédagogique de sociologie visuelle dans une petite ville industrielle des Émirats

    Sylvaine Conord : Pour une approche « collaborative » en sociologie visuelle. Lorsque les enquêtés deviennent guides du chercheur-photographe.

    Michaël Meyer : La force (é)vocative des archives visuelles dans la situation d’enquête par entretiens. Une étude par photo-elicitation dans le monde ambulancier

    Varia

    Olivier Chadoin, Gérald Houdeville : Le visuel et le conceptuel. Sur l’usage des images dans la revue Actes de la recherche en sciences sociales

    Entretien

    Christine Larrazet : A trip into a life of visual sociology. An interview with Douglas Harper

    Perspectives

    André Gunthert : Pour une analyse narrative des images sociales

    Alternatives

    Christian Guinchard, Simon Calla et Yves Petit : In/vu à Besançon ?! Exercice de sociologie visuelle


    En savoir plus : https://rfmv.fr/numeros/1/

  • "Rapports sociaux et hégémonie. Conflictualités dans les espaces publics (2)", Etudes de communication, n° 48, 2017. Coord. : Marion Dalibert, Aurélia Lamy et Nelly Quemener

    Dossier

    Marion Dalibert et Nelly Quemener : Introduction

    Lise Jacquez : De RESF en 2006 à « l’affaire Leonarda » en 2013 : les familles sans-papiers dans l’espace médiatique français

    Maxime Cervulle : Exposer le racisme. Exhibit B et le public oppositionnel

    Odile Vallée : La microfinance et ses portraits : médiations paradoxales de la parole des « pauvres »

    Jean-Philippe De Oliveira : La communication publique comme support de légitimation et d’institutionnalisation des normes sociales : le cas de la prévention du sida

    Stéphanie Kunert : Stratégies de légitimation et configurations discursives de la « cause des hommes »

    Virginie Julliard : « Théorie du genre », #theoriedugenre : stratégies discursives pour soustraire la « différence des sexes » des objets de débat

    Varias

    Laetitia Biscarrat : Fiction, genre et pouvoir politique : L’État de Grace et la « République des mâles »

    Sarah Lécossais : Les mots de la grossesse

    Évelyne Broudoux : Autorité scientifique et épistémique à l’épreuve de la mesure des citations


    En savoir plus : https://edc.revues.org/6708

  • Varia, CyberOrient, Vol. 11, n° 1, 2017.

    Articles

    Middle Eastern Women’s ‘Glocal’ : Journeying between the Online and Public Spheres (Dina Hosni)

    Saudi Women and Socio-Digital Technologies : Reconfiguring Identities (Hélène Bourdeloie, Caterina Gentiloni Silveri and Sara Houmair)

    Science and Islam Videos : Creating a Methodology to Find “All” Unique Internet Videos (Vika Gardner and Salman Hameed)

    Youth Activism and Social Networks in Egypt (Ahmed Tohamy)


    En savoir plus : http://www.cyberorient.net/

  • Varia, Global Media Journal, Vol. 7, n° 1, été 2017.

    Lisa-Maria Kretschmer : Imagine There Is War and It Is Tweeted Live. An Analysis of Digital Diplomacy in the Israeli-Palestinian Conflict

    Philip Baugut & Sebastian Scherr : Who Justifies Questionable Reporting Practices ? Answers from a Representative Survey of Journalists in Germany

    Anja Wollenberg, Sarah El-Richani & Maral Jekta : In Defense of the Iraqi Media : Between Fueling Conflict and Healthy Pluralism


    En savoir plus : http://www.globalmediajournal.de/current-issue/

  • Varia, International Journal of Communication, Vol. 11, 2017.

    Articles

    What Communication Scholars Write About : An Analysis of 80 Years of Research in High-Impact Journals (Elisabeth Günther, Emese Domahidi)

    The Morality and Political Antagonisms of Neoliberal Discourse : Campbell Brown and the Corporatization of Educational Justice (Leon A. Salter, Sean Phelan)

    How Does Political Satire Influence Political Participation ? Examining the Role of Counter- and Pro-Attitudinal Exposure, Anger, and Personal Issue Importance (Hsuan-Ting Chen, Chen Gan, Ping Sun)

    Residual and Resurgent Protestantism in the American Media (and Political) Imaginary (Stewart M. Hoover)

    Examining the Relationship Between Presumed Influence of U.S. News About China and the Support for the Chinese Government’s Global Public Relations Campaigns (Ran Wei, Ven-hwei Lo, Guy Golan)

    Framing Political News in the Chilean Press : The Persistence of the Conflict Frame (Maria Elena Gronemeyer, William Porath)

    Does Receiving or Providing Social Support on Facebook Influence Life Satisfaction ? Stress as Mediator and Self-Esteem as Moderator (Yixin Chen, Richard S. Bello)

    U.S. Embassy Support for Hollywood’s Global Dominance : Cultural Imperialism Redux (Paul Moody)

    Framing Climate Change : A Content Analysis of Chinese Mainstream Newspapers from 2005 to 2015 (Jingjing Han, Shaojing Sun, Yanqin Lu)

    etc.


    En savoir plus : http://ijoc.org/index.php/ijoc/issue/view/13

  • Varia, Internet Histories, Volume 1, n° 3, 2017.

    What is “internet” ? The case for the proper noun and why it is important (Morten Bay)

    When search engines stopped being human : menu interfaces and the rise of the ideological nature of algorithmic search (Niels Kerssens)

    Towards a nonlinear, material history of digital swarms (Alberto Micali)

    Infonie : a forced conversion to the Internet (1995–2000) (Stéphanie Le Gallic)

    Conversations with a pioneer : Paul Baran in his own words (Morten Bay)


    En savoir plus : http://www.tandfonline.com/toc/rint20/1/3?nav=tocList&

  • Varia, Rádio-Leituras, Vol. 8, n° 1, 2017.

    Multimedia

Juillet - Août

    Livres
  • ARTIERES Philippe (textes choisis et présentés), « Le soulèvement de la vie », lettres à Maurice Clavel, décembre 1971, Bry-sur-Marne, Ina Editions, 2017, 186 p., 20 euros.

    L’affaire Clavel survient lors de l’émission mensuelle télévisée À armes égales du 13 décembre 1971. Ce soir-là, sur le thème « Les Mœurs » un débat réunit l’écrivain et journaliste catholique maoïste Maurice Clavel et le député-maire de Tours, Jean Royer, connu pour son hostilité à l’évolution alors du discours sur la sexualité. Clavel présente un film intitulé Le soulèvement de la vie. Il fait alterner des images du Général de Gaulle à la Libération, de militants et d’intellectuels et des images de pollution ou d’ouvriers, mineurs, balayeurs... mais aussi celles de femmes dénudées, d’une fontaine dont une main empêche l’eau de jaillir. Manque néanmoins un extrait d’une déclaration ambiguë du Président de la République sur la Résistance – coupée sans l’accord de Clavel. Suivie par près de 46% des téléspectateurs, l’émission est marquée par le départ de Clavel. Furieux d’avoir été censuré, l’écrivain quitte le plateau en prononçant sa célèbre apostrophe : « Messieurs les censeurs, bonsoir ! ». À l’Agence de Presse Libération qu’il dirige, Clavel reçoit dès le lendemain et jusqu’en janvier 1972 de nombreux courriers. Ces milliers de missives constituent un formidable témoignage sur les années 1968. C’est ce corpus dactylographié ou manuscrit, individuel ou collectif, de femmes ou d’hommes, de lycéens ou de téléspectateurs plus âgés qui est ici publié pour la première fois.
    En savoir plus : http://www.inatheque.fr/publications-evenements/publications-2017/-le-soule-vement-de-la-vie-lettres-a-maurice-clavel-de-cembre-1971.html

  • BONACCORSI Julia, COLLET Laurent, RAICHVARG Daniel (dir.), Les temps des arts et des cultures, Paris, L’Harmattan, 2017, 174 p., 15 euros.

    Historiquement, "la culture", les objets, les "êtres" culturels, les phénomènes culturels sont inscrits dans le temps selon des temporalités plus ou moins longues : durée de la création d’une œuvre, transformation d’un objet en un objet patrimonial, installation des objets dans la culture. L’arrivée des industries dites culturelles a rompu cette approche : multipliant les "produits", elles nous font entrer dans l’ère de leur reproductibilité et de leur production-consommation rapide. Quelles sont les spécificités de nos approches pour comprendre comment se fait la conjugaison des temps courts et des temps longs, des temporalités linéaires, non linéaires et poly-linéaires des temporalités industrielles et des temporalités patrimoniales des objets culturels ?
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=53867&razSqlClone=1

  • BOUHAÏ Nasreddine, SALEH Imad (dir.), Internet des objets. Volume 1 : évolutions et innovations, Londres, ISTE Editions, 2017, 238 p., 48 euros.

    Le développement des objets connectés et communicants ne cesse de progresser. De plus en plus d’objets sont disponibles sur le marché, cette évolution de l’Internet des objets engendre davantage de champs à explorer par les sciences de l’information et de la communication. Cet ouvrage analyse l’écosystème de l’Internet des objets. Il retrace le contexte historique et technologique de l’évolution du web traditionnel vers le web dynamique, social et sémantique pour arriver finalement à cet écosystème des objets connectés. Il relate ainsi l’évolution des concepts de l’Internet des objets à travers un panorama d’exemples concrets d’objets connectés qu’ils soient destinés à la vie quotidienne ou à d’autres usages. Les enjeux de ces nouveaux bouleversements technologiques et numériques dans un monde « hyperconnecté » et l’arrivée massive de ces nouveaux objets sur les marchés sont traités. La question cruciale de l’intrusion dans la vie privée des utilisateurs ainsi que celle de la sécurité sont étudiées.
    En savoir plus : https://iste-editions.fr/collections/serie-outils-et-usages-numeriques/products/internet-des-objets?

  • CARRÉ Dominique, LAMY Aurélia (dir.), Temps, temporalité(s) et dispositifs de médiation, Paris, L’Harmattan, 2017, 166 p., 15 euros.

    Cet ouvrage questionne le temps et les temporalités des dispositifs de médiation au regard du temps social. En proposant des articles aux terrains diversifiés, cette publication cherche à cerner les enjeux des dispositifs de médiation en identifiant dans la mesure du possible, les contraintes, les limites mais surtout les possibilités nouvelles offertes par ces dispositifs qui renouvellent ainsi un agir au niveau des pratiques sociales.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=53874&razSqlClone=1

  • CHAMBARLHAC Vincent, TILLIER Bertrand (dir.), Coups de crayons sous la Troisième République, Auxonne, Le murmure éditeur, 2017, 290 p., 23 euros.

    L’imprimé, qu’il soit journal ou brochure, affiche ou tract, construit la vie politique comme vecteur politisé depuis la fin du XVIIIe siècle. La IIIe République apparaît toutefois comme un moment privilégié : la culture de masse se mettant en place par l’école et les imprimés, entraine la politisation des masses. Les dessinateurs de presse auront donc été au centre d’un vaste champ d’étude que l’histoire culturelle, de l’art, politique ont entrepris d’examiner. Ce volume se veut une tentative d’approches croisées, dans un cadre chronologique allant jusqu’en 1940, au moment où surviennent Vichy et sa politique collaborationniste que les dessinateurs de presse seront appelés à promouvoir.

    Recension sur caricarturesetcaricature.com : http://www.caricaturesetcaricature.com/2017/07/coups-de-crayons-sous-la-troisieme-republique.html


    En savoir plus : http://www.editions-du-murmure.fr/produit/90/9782373060171/Coups%20de%20crayons%20sous%20la%20Troisieme%20Republique

  • CHARLE Christophe, LALOUETTE Jacqueline (dir.), Maurice Agulhon, aux carrefours de l’histoire vagabonde, Paris, Publications de la Sorbonne, 2017, 240 p., 21 euros.

    Professeur d’histoire contemporaine à Aix-en-Provence puis à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et au Collège de France, Maurice Agulhon (1926-2014) est l’un des historiens majeurs du second XXe siècle. Il a non seulement renouvelé l’histoire de la France contemporaine dans une triple dimension politique, sociale et symbolique et a ouvert de nouvelles pistes aux historiographies d’autres pays, mais il a aussi établi des liens fructueux avec les études littéraires, la science politique et l’ethnologie. Un an après son décès, une journée d’étude, dont ce volume rassemble les contributions, a éclairé la multiplicité de ses apports à l’histoire comme discipline, à la fonction d’historien comme maître, à la vie intellectuelle française comme citoyen engagé dans son époque. Ce portrait intellectuel, humain et politique n’entend pas se tourner seulement vers le passé. À l’heure où les grands combats que Maurice Agulhon a menés, pour la liberté et l’inventivité intellectuelles, la République et l’émancipation humaine, sont plus que jamais d’actualité, les contributions montrent comment il a su être un guide et un exemple pour l’avenir de l’histoire, de l’université et de la République, trois engagements indissociables dans sa vie et dans son œuvre.
    En savoir plus : http://www.publications-sorbonne.fr/fr/livre/?GCOI=28405100824840

  • DO CARMO PIÇARRA Maria, CASTRO Teresa (dir.), (Re)imagining African Independence Film, Visual Arts and the Fall of the Portuguese Empire, Oxford, Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Wien, Peter Lang, 2017, 290 p., 52 euros.

    The fortieth anniversary of the independence of the African countries colonized by Portugal presents a valuable opportunity to reassess how colonialism has been « imagined » through the medium of the moving image. The essays collected in this volume investigate Portuguese colonialism and its filmic and audio-visual imaginaries both during and after the Estado Novo regime, examining political propaganda films shot during the liberation wars and exploring the questions and debates these generate. The book also highlights common aspects in the emergence of a national cinema in Angola, Mozambique and Guinea-Bissau. By reanimating (and decolonizing) the archive, it represents an important contribution to Portuguese colonial history, as well as to the history of cinema and the visual arts.
    En savoir plus : https://www.peterlang.com/view/product/79297

  • DOMENGET Jean-Claude, PELISSIER Nicolas, MIÈGE Bernard (dir.), Temps et temporalités en information-communication. Des concepts aux méthodes, Paris, L’Harmattan, 2017, 200 p., 15 euros.

    Participant d’une nouvelle dynamique pour penser le temps et les temporalités en Information-Communication, cet ouvrage aborde un ensemble d’interrogations aussi bien du point de vue des théories que des méthodes. Ces interrogations débouchent sur une réflexion épistémologique sur les temporalités de la recherche en SIC qui permet de prendre en compte la dimension historique des phénomènes info-communicationnels et d’interroger les transformations induites par les temporalités des technologies numériques sur les pratiques et méthodes de recherche.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=53872&razSqlClone=1

  • GRANJON Fabien, PAPA Venetia (coll.), TUNCEL Gökçe (coll.), Mobilisations numériques. Politiques du conflit et technologies médiatiques, Paris, Presses des mines, 2017, 214 p., 29 euros.

    Les conflits sociaux s’appuient sur des « armes matérielles » et notamment sur les technologies de communication qui, dès leur genèse, y ont joué un rôle central. Les politiques du conflit reposent ainsi sur une variété de médias qui, aujourd’hui, relèvent assez largement de l’informatique connectée, de plus en plus portable et mobile. De la Révolution bolchévique aux Indignados, de la lutte de libération algérienne aux Révolutions arabes, en passant par les groupes Medvedkine ou Radio Alice, cet ouvrage rend compte de la rencontre entre technologies médiatiques et luttes sociales. Il s’agit, d’une part, de relativiser le caractère supposé inédit de l’usage des technologies de communication par les mouvements sociaux contemporains et, d’autre part, d’entrer dans le détail de ce que ceux-ci font des outils numériques les plus récents qui supportent leurs activités essentielles tout en déplaçant, parfois, certaines de leurs « manières de faire ». Les conflits sociaux s’appuient sur des « armes matérielles » et notamment sur les technologies de communication qui, dès leur genèse, y ont joué un rôle central. Les politiques du conflit reposent ainsi sur une variété de médias qui, aujourd’hui, relèvent assez largement de l’informatique connectée, de plus en plus portable et mobile. De la Révolution bolchévique aux Indignados, de la lutte de libération algérienne aux Révolutions arabes, en passant par les groupes Medvedkine ou Radio Alice, cet ouvrage rend compte de la rencontre entre technologies médiatiques et luttes sociales. Il s’agit, d’une part, de relativiser le caractère supposé inédit de l’usage des technologies de communication par les mouvements sociaux contemporains et, d’autre part, d’entrer dans le détail de ce que ceux-ci font des outils numériques les plus récents qui supportent leurs activités essentielles tout en déplaçant, parfois, certaines de leurs « manières de faire ».
    En savoir plus : http://www.pressesdesmines.com/mobilisations-numeriques.html

  • JULLIER Laurent, BARNIER Martin, Une brève histoire du cinéma (1895-2015), Paris, Fayard, 2017, 456 p., 11 euros.

    Cet ouvrage s’adresse au grand public aussi bien qu’aux étudiants et aux cinéphiles. Il explique, illustrations à l’appui, plus de cent vingt ans d’histoire d’une industrie considérée à la fois comme un art et comme un média. Donnant les repères essentiels – des origines du cinéma à nos jours – dans le monde, il aborde les dernières découvertes et les cinématographies méconnues. Il livre aussi des outils d’analyse et de compréhension : à quoi reconnaît-on un film expressionniste ? Comment envisageait-on le montage dans les années 1900 ? Quelle révolution des images animées entraîne vraiment le numérique ? Une brève histoire du cinéma permet de saisir l’évolution des techniques et les enjeux qui régissent le monde du cinéma : une synthèse indispensable pour savoir ce qui se trame derrière le grand écran !
    En savoir plus : http://www.fayard.fr/une-breve-histoire-du-cinema-9782818504819

  • LADAGE Caroline, Enquêter pour savoir. La recherche d’information sur Internet comme solution et comme problème, Presses universitaires de Rennes, 2017, 256 p., 22 euros.

    À partir d’une mise en perspective historique, sociale et scientifique, ce livre étudie les conditions de la mise en œuvre d’une didactique de l’enquête, avec l’Internet pour infrastructure clé. Ce livre a vocation à contribuer tant à la compréhension de l’enquête en éducation qu’à son opérationnalisation comme mode d’apprentissage.

  • MERCIER Arnaud (dir.), La communication politique, Paris, CNRS Editions, 2017, 274 p., 8 euros. Nouvelle édition revue et augmentée.

    Cet Essentiel offre un large panorama permettant de comprendre les nouvelles formes et les enjeux de la communication politique contemporaine. Qu’en est-il aujourd’hui des connivences entre les mondes de la communication, des médias et de la politique ? Quels effets produisent les excès de la communication politique, lorsqu’on analyse les cas emblématiques de Silvio Berlusconi et Donald Trump ? Quel poids réel peuvent avoir l’internet et les réseaux socionumériques en contexte électoral ou dans un cadre insurrectionnel comme lors des « printemps arabes » ? Il s’agit dans cet ouvrage de dévoiler la crise du tout-marketing politique et l’urgence de penser autrement la communication politique, en identifiant ses contradictions et les menaces qui planent sur nos démocraties dans le cadre d’une guerre de l’information désormais ouverte. Menaces omniprésentes lors de l’élection présidentielle américaine puis française, où mensonges, rumeurs, « fake news » et attaques personnelles d’une rare bassesse ont proliféré sur les réseaux sociaux.
    En savoir plus : http://hermes.hypotheses.org/

  • NAULIN Sidonie, Des mots à la bouche. Le journalisme gastronomique en France, Presses universitaires de Rennes, 2017, 320 p., 24 euros.

    À partir d’une enquête inédite faite d’entretiens, d’observations, d’étude d’archives et de données quantitatives, cet ouvrage rend compte de la production de l’information gastronomique par les journalistes. Il retrace l’histoire du journalisme gastronomique depuis sa naissance au XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Il analyse le marché contemporain de la presse gastronomique et ses transformations liées notamment à l’émergence du discours concurrent des blogueurs culinaires.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4410

  • OLDHAM Joseph, Paranoid visions. Spies, conspiracies and the secret state in British television drama, Manchester University Press, 2017, 232 p., £75.

    Paranoid visions explores the history of the spy and conspiracy genres on British television, from 1960s Cold War series through 1980s conspiracy dramas to contemporary ’war on terror’ thrillers. It analyses classic dramas including Tinker Tailor Soldier Spy, Edge of Darkness, A Very British Coup and Spooks. This book will be an invaluable resource for television scholars interested in a new perspective on the history of television drama and intelligence scholars seeking an analysis of the popular representation of espionage with a strong political focus, as well as fans of cult British television and general readers interested in British cultural history.
    En savoir plus : http://www.manchesteruniversitypress.co.uk/9781784994150/

  • RUPPEN COUTAZ Raphaëlle, La voix de la Suisse à l’étranger. Radio et relations culturelles internationales (1932-1949), Neuchâtel, Éditions Alphil, 2017, 518 p., 25 euros.

    Faire de la propagande sur les ondes radio détonne avec l’image d’une Suisse neutre. Et pourtant, ce puissant moyen de communication va être mis au service du gouvernement et de son projet de politique culturelle : la défense nationale spirituelle. À la veille de la Seconde Guerre mondiale, confrontée aux propagandes étrangères de plus en plus incisives, la Société suisse de radiodiffusion (SSR) crée le Service suisse d’ondes courtes, qui deviendra Radio suisse internationale, puis Swissinfo, pour resserrer les liens avec les expatriés et permettre le rayonnement culturel de la Suisse à l’étranger. Cherchant à faire reconnaître à l’étranger la légitimité des positions de la Confédération, la SSR fait avant tout des relations publiques ; un avant-goût de ce que les Américains appelleront dans les années 1960 la « public diplomacy ». S’associant aux efforts des autorités politiques, ainsi que des milieux économiques et touristiques soucieux de transmettre une représentation valorisante de la Suisse à l’étranger, la SSR participe avec succès à la construction d’une image positive du pays. Ce livre projette sur le devant de la scène un acteur méconnu, le Service suisse d’ondes courtes, en mêlant approche institutionnelle et analyse de la programmation. Il redonne aussi une place au service public audiovisuel parmi les organes impliqués dans la diplomatie culturelle suisse. Enfin, cette étude constitue un apport à l’histoire de l’internationalisme radiophonique en s’intéressant aux relations privilégiées que la SSR entretient avec d’autres radiodiffuseurs, des organismes internationaux et certains réseaux.
    En savoir plus : http://www.alphil.com/index.php/la-voix-de-la-suisse-a-l-etranger.html?SID=63244230d895a46cadf2c6f9774a32d2

  • SAEMMER Alexandra, TRÉHONDART Nolwenn (dir.), Livres d’art numériques : de la conception à la réception, Paris, Éditions Hermann, 2017, 242 p., 24 euros.

    Musées et éditeurs d’art font aujourd’hui le pari de l’édition numérique. Dix-huit ans après l’essor (et le déclin) des CD-Roms culturels, leurs équipes e-publishing imaginent, conçoivent et produisent des déclinaisons numériques des catalogues d’exposition papier, appelés « e-albums » ou « catalogues d’exposition enrichis ». Cet ouvrage propose un état inédit du livre d’art numérique en France. Il s’intéresse à toutes les étapes de la production, de la conception à la réception, au carrefour des dimensions esthétiques, économiques et technologiques. Il fait appel à différents domaines de la recherche en sciences de l’information et de la communication : l’analyse des politiques éditoriales et de médiation ; l’étude sémio-rhétorique des formes et figures visibles, lisibles et manipulables du texte et de l’image sur la surface de l’écran ; l’étude des pratiques de réception par les publics et la formation des usages ; et, enfin, la conception expérimentale et prototypale, afin de mieux saisir les enjeux multiples ouverts par un champ éditorial encore en construction.
    En savoir plus : http://www.editions-hermann.fr/5125-livres-dart-numeriques-de-la-conception-a-la-reception.html

  • SZONIECKY Samuel, BOUHAÏ Nasreddine (dir.), Intelligence collective et archives numériques. Volume 2 : Vers des écosystèmes de connaissances, Londres, ISTE Editions, 2017, 238 p., 48 euros.

    Cet ouvrage présente les points de vue de chercheurs dans différents domaines sur les archives numériques. Il analyse le développement de l’intelligence collective afin d’organiser et de communiquer au mieux les nouvelles masses d’information. Les chantiers de numérisation des archives produisent aujourd’hui une masse énorme de documents numériques (Big Data). De par les démarches volontaristes des grandes institutions publiques gestionnaires de documents (bibliothèques, archives, administrations, etc.), ces données sont de plus en plus accessibles. Si les cadres techniques et juridiques tendent à se stabiliser, l’usage des données reste encore à inventer notamment pour les enrichir par un processus d’intelligence collective. Intelligence collective et archives numériques a pour ambition de présenter et d’analyser des exemples concrets d’intelligence collective mis au service des archives numériques, que ce soit dans le domaine des humanités numériques, des archives audiovisuelles, de la préservation du patrimoine culturel, du crowdsourcing et de la valorisation des archives de la science.
    En savoir plus : https://iste-editions.fr/collections/serie-outils-et-usages-numeriques/products/intelligence-collective-et-archives-numeriques?

  • TUFTE Thomas, Communication and Social Change. A Citizen Perspective, Polity Press, 2017, 224 p., $25.

    How do the communication practices of governments, NGOs and social movements enhance opportunities for citizen-led change ? In this incisive book, Thomas Tufte makes a call for a fundamental rethinking of what it takes to enable citizens’ voices, participation, and power in processes of social change. Drawing on examples ranging from the Indignados movement in Spain to media activists in Brazil, from rural community workers in Malawi to UNICEF’s global outreach programs, he presents cutting-edge debates about the role of media and communication in enhancing social change. He offers both new and contested ideas of approaching social change from below, and highlights the need for institutions – governments and civil society organizations alike – to be in sync with their constituencies.
    En savoir plus : http://politybooks.com/bookdetail/?isbn=9780745670379

  • TUMBER Howard, WAISBORD Silvio (dir.), The Routledge Companion to Media and Human Rights, Routledge, 2017, 520 p., £165.

    Table of Contents

    Preface
    1 Media and human rights : Mapping the field – Howard Tumber and Silvio Waisbord

    Part I Communication, expression and human rights

    2 Expressing the changes : International perspectives on evolutions in the right to free expression – Guy Berger
    3 History of media and human rights – Mark Hampton and Diana Lemberg
    4 Media freedom of expression at the Strasbourg Court : Current predictability of the standard of protection offered – Helen Fenwick
    5 Communication freedoms versus communication rights : Discursive and normative struggles within civil society and beyond – Bart Cammaerts
    6 Freedom of information and the media – Ben Worthy
    7 Freedom of expression and the chilling effect – Judith Townend
    8 Human rights and press law – Julian Petley
    9 Human rights and the digital – Kari Karppinen
    10 Children’s rights in the digital age – Sonia Livingstone
    11 Media and Information Literacy (MIL) : Taking the digital social turn for online freedoms and education 3.0 – Divina Frau-Meigs
    12 Theorising digital media cultures : The politics of watching and being watched – Gavin J. D. Smith
    13 All human rights are local : The resiliency of social change – Jan Servaes

    Part II Media performance and human rights : Political processes

    14 Political determinants of media freedom – Sebastian Stier
    15 Beyond the binary of universalism and relativism : Iran, media and the discourse of human rights – Mehdi Semati
    16 Rights, media and mass-surveillance in a digital age – Emma L. Briant
    17 Civil society and political-intelligence elites : From manipulation to public accountability – Vian Bakir
    18 Foreign policy, media and human rights – Ekaterina Balabanova
    19 Public diplomacy, media and human rights – Amelia H. Arsenault

    Part III Media performance and human rights : News and journalism

    20 Global media ethics, human rights and flourishing – Stephen J. A. Ward
    21 Investigative journalism and human rights – Michael Bromley
    22 International reporting – Giovanna Dell’Orto
    23 Global violence against journalists : The power of impunity and emerging initiatives to evoke social change – Jeannine E. Relly and Celeste González de Bustamante
    24 Civic organizations, human rights and the news media – Matthew Powers
    25 Rights and responsibilities when using user-generated content to report crisis events – Glenda Cooper
    26 Environment and human rights activism, journalism and ‘The New War’ – Libby Lester

    Part IV Digital activism, witnessing and human rights

    27 Social media and human rights advocacy – Ella McPherson
    28 All the world’s a stage : The rise of transnational celebrity advocacy for human rights – Trevor Thrall and Dominik Stecula
    29 Social media reinvigorates disability rights activism globally – Beth A. Haller
    30 Media and LGBT advocacy : Visibility and transnationalism in a digital age – Eve Ng
    31 Live-witnessing, slacktivism and surveillance : Understanding the opportunities, challenges and risks of human rights activism in a digital era – Summer Harlow
    32 Human rights and the media/protest assemblage – Stefania Milan
    33 Imaging human rights : On the ethical and political implications of picturing pain – Kari Andén-Papadopoulos
    34 Citizen witnessing of human rights abuses – Stuart Allan
    35 Video and witnessing at the International Criminal Tribunal for the former Yugoslavia – Sandra Ristovska
    36 Media, human rights and forensic science – Steven Livingston

    Part V Media representation of human rights : Cultural, social and political

    37 Media, culture and human rights : Towards an intercultural communication and human rights journalism nexus – Ibrahim Seaga Shaw
    38 Media and women’s human rights – Barbara M. Freeman
    39 News coverage of female genital cutting : A seven country comparative study – Meghan Sobel
    40 Media, human rights and religion – Jolyon Mitchell and Joshua Rey
    41 The role of news media in fostering children’s democratic citizenship – Cynthia Carter
    42 News language and human rights : Audiences and outsiders – Martin Conboy
    43 Media, human rights and political discourse – Lisa Brooten
    44 Media, human rights and refugees – Kerry Moore
    45 Labour journalism, human rights and social change – Anya Schiffrin and Beatrice Santa-Wood
    46 Public safety – Sonja Wolf
    47 Prisoners, human rights and the media – Paul Mason
    48 Changes in war-making, media and human rights : Revolution or repackaging ? – Melissa Wall
    49 Media, terrorism and freedom of expression – Brigitte L. Nacos

    Index


    En savoir plus : https://www.routledge.com/The-Routledge-Companion-to-Media-and-Human-Rights/Tumber-Waisbord/p/book/9781138665545

  • ZIMMERMANN Patricia R., MacDONALD Scott, The Flaherty. Decades in the Cause of Independent Cinema, Bloomington, Indiana University Press, 2017, $41.

    This is the inspiring story of The Flaherty, one of the oldest continuously running nonprofit media arts institutions in the world, which has shaped the development of independent film, video, and emerging forms in the United States over the past 60 years. Combining the words of legendary independent filmmakers with a detailed history of The Flaherty, Patricia R. Zimmermann and Scott MacDonald showcase its history and legacy, amply demonstrating how the relationships created at the annual Flaherty seminar have been instrumental in transforming American media history. Moving through the decades, each chapter opens with a detailed history of the organization by Zimmermann, who traces the evolution of The Flaherty from a private gathering of filmmakers to a small annual convening, to today’s ever-growing nexus of filmmakers, scholars, librarians, producers, funders, distributors, and others associated with international independent cinema. MacDonald expands each chapter by giving voice to the major figures in the evolution of independent media through transcriptions of key discussions galvanized by films shown at The Flaherty. The discussions feature Frances Flaherty, Robert Gardner, Fred Wiseman, Willard Van Dyke, Jim McBride, Michael Snow, Hollis Frampton, Erik Barnouw, Barbara Kopple, Ed Pincus, Trinh T. Minh-ha, Bruce Conner, Peter Watkins, Su Friedrich, Marlon Riggs, William Greaves, Ken Jacobs, Kazuo Hara, Mani Kaul, Craig Baldwin, Bahman Ghobadi, Eyal Sivan, and many others.
    En savoir plus : http://www.iupress.indiana.edu/product_info.php?products_id=808635

    Articles/Revues
  • "Being Old in the Age of Mediatization", Nordicom Review, n° 38, 2017/1. Coord. : Christa Lykke Christensen, Line Nybro Petersen

    Content

    Christa Lykke Christensen, Line Nybro Petersen : Introduction. Being Old in the Age of Mediatization

    Christa Lykke Christensen : Healthy Ageing and Mediated Health Expertise

    Line Nybro Petersen : ‘Generation Conviviality’. The Role of Media Logic in Television Production for Elderly Audiences

    Mireia Fernández-Ardèvol, Kim Sawchuk, Line Grenier : Maintaining Connections. Octo- and Nonagenarians on Digital ‘Use and Non-use’

    Cecilie Givskov : Growing Old with Mediatization. Reflexivity and Sense of Agency

    Noah Lenstra : The Community-Based Information Infrastructure of Older Adult Digital Learning. A Study of Public Libraries and Senior Centers in a Medium-sized City in the USA

    Annika Bergström : Digital Equality and the Uptake of Digital Applications among Seniors of Different Age

    Thorsten Naab, Christian Schwarzenegger : Why Ageing is More Important than Being Old Understanding the Elderly in a Mediatized World

    Andreas Hepp, Matthias Berg, Cindy Roitsch : A Processual Concept of Media Generation. The Media-Generational Positioning of Elderly People


    En savoir plus : http://www.nordicom.gu.se/en/publikationer/nordicom-review/nordicom-review-38-special-issue-1-2017

  • "L’Internet des droites extrêmes", Réseaux, 2017/2-3, n° 202-203. Coord. : Elsa Gimenez, Olivier Voirol.

    Dans différents pays d’Europe se manifestent depuis plusieurs années un ensemble assez hétérogène de mouvements politiques à l’idéologie qualifiée parfois d’« identitaire », de « nationaliste », de « populiste », de « réactionnaire », reprenant à leur compte une rhétorique et des référents appartenant classiquement à l’extrême droite. Ces mouvements recourent aux nouvelles technologies de l’information et aux formes de communication et de diffusion qu’elles rendent possibles, pour organiser leurs actions et évènements et élargir les réseaux existants. Le déploiement de certains de ces collectifs passe aujourd’hui par ces technologies et une part essentielle de leur communication se déploie dans l’espace numérique. Ce numéro de Réseaux entend décrypter ce phénomène afin d’en saisir les modalités d’émergence et les logiques d’extension, sans ignorer les enjeux sociétaux qui lui sont liés. S’il existe des formes de participation adossées aux dispositifs sociotechniques disponibles, quelles sont les modalités d’engagement que ces dispositifs impliquent dans les droites extrêmes ? En croisant les visées sociohistoriques et politologiques, en abordant des questions de méthodologie d’analyse de ces formes d’action collective mobilisant les TIC, les possibilités d’une recherche sur ces aspects seront interrogées, à l’entrecroisement de la sociologie de l’espace public, de l’internet, des mouvements sociaux, de l’action collective, des discours publics, de l’analyse de l’extrême droite et des mouvements réactionnaires.
    En savoir plus : https://www.cairn.info/revue-reseaux-2017-2.htm

  • "Le rituel politique en discours", Semen, n° 43, 2017. Coord. : Loïse Bilat, Jean-Marc Leblanc.

    « Français, Françaises », « We are the 99% », « Chers concitoyens », « God bless America »… Les énonciations rituelles semblent survivre aux transformations de la démocratie. Dans la lignée des travaux sur l’importance normative de l’épidictique, ce numéro considère ces énonciations comme des pratiques politiques situées. L’analyse de discours s’allie aux approches ethnographiques, historiques, communicationnelles et textométriques afin de saisir l’émergence, les variations et les régularités de la parole citoyenne. Parcourant des lieux et des temporalités parfois inattendues, les contributions mesurent la dimension argumentative et éthique de la construction d’un éthos politique. D’autre part, le processus de légitimation du rituel apparaît central dans des situations d’énonciations qui ne sont pas, de façon classique, des allocutions solennelles.
    En savoir plus : http://pufc.univ-fcomte.fr/semen-43.html

  • "Le sacre de la bande dessinée", Le Débat, n° 195, 2017.

    L’ascension du 9e art
    L’artification de la bande dessinée (Nathalie Heinich)
    Le festival d’Angoulême, instrument de légitimation (Benoît Mouchart) Sens dessus dessous. Art contemporain et bande dessinée (Philippe Dagen)
    Une vie avec la bd. Entretien avec Pascal Ory

    La conquête d’une place
    Naissance d’un marché (Fabrice Piault) La bande dessinée en bibliothèque. La constitution d’une géographie inconsciente (Antoine Torrens)

    Éléments d’une histoire
    1833-2000 : une brève histoire de la bande dessinée (Thierry Groensteen)
    La bande dessinée américaine, entre mass media et contre-culture (Jean-Pierre Mercier)
    2000-2017 : les mutations de la bande dessinée (Benoît Mouchart)
    Le manga en douze questions (Jean-Marie Bouissou)
    Abattre les jours. Entretien avec Benoît Mouchart (Tardi)

    L’écriture et l’image
    Une écriture spécifique (Benoît Peeters)
    Enfance de la bande dessinée. L’art des images et des âges (Tristan Garcia)
    Un enthousiasme d’enfance (Jean-Marie Gustave Le Clézio)

    La folie Tintin
    Hergé sacré, sacré Tintin ! (Pierre Assouline)
    Tintin, ce n’est pas rien ! (Rémi Brague)
    Tintin comme système. Esquisse d’une interprétation (Jean-Luc Marion)
    bd, histoire et géopolitique (Hubert Védrine)

    La bd à l’école
    La bd a sauvé mes cours de philo (Cécile Gonçalves)
    Fragments d’une guerre dessinée. La bd historique et la Grande Guerre (Vincent Marie)
    La mémoire de la Shoah et sa représentation dans la bd (Lucie Servin)
    La bd et la transmission du savoir (David Vandermeulen)


    En savoir plus : http://le-debat.gallimard.fr/numero_revue/2017-3-le-sacre-de-la-bande-dessinee/

  • "Masculinités imag(in)ées 2", Genre en séries : cinéma, télévision, médias, 2017/5. Coord. : Geneviève Sellier

    Geneviève Sellier : Introduction

    Masculinités imag(in)ées 2

    Laurent Jullier et Jean-Marc Leveratto : De la symétrie. Performance cinématographique et expérience du genre à l’aune des hommes-objets du cinéma américain

    Clémentine Tholas-Disset : Shoulder Arms (1918), What Price Glory (1926), Wings (1927) : Grande Guerre, homosexualité et représentations genrées dans les films muets

    Valerio Coladonato : Traumatisme et masculinité vulnérable dans la 25e heure de Spike Lee

    Robert Lang : The Twilight of Twentieth-Century Cowboy Masculinity : Brokeback Mountain (Ang Lee, 2005)

    Céline Morin : Des féminismes et des hommes ? Réflexions exploratoires sur la lente responsabilisation des personnages masculins de séries étasuniennes

    Michel Bondurand : Masculinité blanche héroïque et bricolage générique dans 24 heures chrono (24, Fox, 2001-2014)

    Fanny Beuré : "So, you like show tunes ?" : Jouer la gamme des masculinités dans Glee (Fox, 2009-2015)

    Anne Sweet Fédé : Patriarchal Masculinity’s Seductive Valorization and Attraction : Post Second-Wave Gender Politics Renegotiated on Scandal (ABC, 2011-) and The Good Wife (CBS, 2009-2016)

    Stéfany Boisvert : Le trouble silencieux des hommes en série. La masculinité en crise dans les dramatiques télévisées nord-américaines contemporaines

    Hélène Breda : "Délectable Lecter" : Réification et (homo-)érotisation des corps masculins dans la série télévisée Hannibal (NBC, 2013-2015)

    Traduction

    Steve Neale (traduit par Charles-Antoine Courcoux et Geneviève Sellier) : La masculinité comme spectacle. Réflexions sur les hommes et le cinéma dominant

    Varia

    Patricia Caillé : S’imaginer en cinéma - Les hésitations genrées des cinéastes amateurs en Tunisie


    En savoir plus : http://genreenseries.weebly.com/numeacutero-5.html

  • "Multidisciplinary Studies in Media and Communication", Media and Communication, Vol. 5, n° 2, 2017. Coord. :Epp Lauk, Raul Reis, Mark Cocks and Michelle Bogre.

    Table of Contents

    The Finns Party : Euroscepticism, Euro Crisis, Populism and the Media (Juha Herkman)
    The New Visual Testimonial : Narrative, Authenticity, and Subjectivity in Emerging Commercial Photographic Practice (Heather Morton)
    The Market Value of Who We Are : The Flow of Personal Data and Its Regulation in China (Dong Han)
    Under the Influence : Advertisers’ Impact on the Content of Swiss Free Newspapers (Colin Porlezza)
    Subjective Evaluation of Media Content as a Moderator of Media Effects on European Identity : Mere Exposure and the Hostile Media Phenomenon (Waqas Ejaz , Marco Bräuer and Jens Wolling)
    Political Participation and Power Relations in Egypt : The Scope of Newspapers and Social Network Sites (Mostafa Shehata)
    A Historical Analysis of Media Practices and Technologies in Protest Movements : A Review of Crisis and Critique by Anne Kaun (Anne Laajalahti)
    Crises, Rumours and Reposts : Journalists’ Social Media Content Gathering and Verification Practices in Breaking News Situations (Klas Backholm , Julian Ausserhofer , Elsebeth Frey , Anna Grøndahl Larsen , Harald Hornmoen , Joachim Högväg and Gudrun Reimerth)
    Reinvention of Publishers’ Revenue Model—Expectations of Advertisers towards Publishers’ Products (Bianca Dennstedt and Hans Koller)
    Welcome to the Era of Fake News (Jonathan Albright)


    En savoir plus : http://www.cogitatiopress.com/mediaandcommunication/issue/view/61

  • "Pauvreté et journalisme", Sur le journalisme, Vol. 6, n° 1, 2017. Coord. : Viviane de Melo Resende, María Laura Pardo, Greg Nielsen.

    Sommaire (François Demers, Florence Le Cam, Fabio Henrique Pereira, Denis Ruellan)

    Pauvreté et journalisme : pratiques en mutation ? Introduction (Viviane de Melo Resende, María Laura Pardo, Greg Nielsen)

    A política das imagens e a pobreza. Mulheres do Bolsa-Família no fotojornalismo entre 2003 e 2013 (Angela Cristina Salgueiro Marques)

    Las representaciones discursivas sobre los vecinos de las villas en noticieros e historias de vida (Analía Zilber)

    Estigmatização dos moradores de periferia em casos de “violência urbana” (Paula de Souza Paes)

    Por uma estética jornalística da pobreza (Augusto Machado Paim)

    O jornalismo que cala a periferia. A dislexia discursiva e o silenciamento da pobreza (Mônica C. P. Sousa)

    Content with Diversity. An interview and textual analysis based on the Huffington Post crowdfunded Ferguson coverage (John Delva)

    Pessoas em situação de rua. O que dizem sobre elas e o que mais poderiam dizer ? (Suzana Rozendo Bortoli)

    Journalistes et relationnistes. Une relation obligée où les journalistes s’aménagent des espaces d’autonomie (Chantal Francoeur)

    Les webdocumentaires, un terrain d’expérimentation numérique (Chloë Salles, Laurie Schmitt)

    Être reporter sans le titre ? Les reconfigurations poétiques de la chronique à l’heure de l’invention de l’enquête (1870-1890) (Mélodie Simard-Houde)

    Recruter en période de crise ou l’effritement d’un huis clos journalistique (Olivier Standaert)


    En savoir plus : http://surlejournalisme.com/rev/index.php/slj/issue/current

  • "Special issue : political communication", Communication & Society, Vol. 30 (3) June 2017.

    Table of content

    Special issue : political communication

    José RUAS, Arantxa CAPDEVILLA : Political communication today : challenges and threats

    Raquel QUEVEDO REDONDO : Personalization, emotion and closeness. A strategy to catch women´s vote during an electoral year

    Carlos RODRÍGUEZ PÉREZ : News framing and media legitimacy : an exploratory study of the media coverage of the refugee crisis in the European Union

    Miljana MICOVIC, María GALLEGO-REGUERA : Analysis and comparison of the general election debates in Spain (2015 & 2016) and Serbia (2016) : new television formats for new political scenarios

    Paloma PIQUEIRAS CONLLEDO : Do young citizens’ expectations shape engagement activation with the public sector ? Proposing a model to link expectations, engagement and tangible growth

    Carmen María ROBLES LÓPEZ, Maria José CANEL CRESPO : Exploring the dynamics of stakeholders’ reputation and legitimacy judgments about the public sector in uncertain times : the case of the Spanish ministry of Education (2011-2015)

    Rocío ZAMORA MEDINA, Paloma del Henar SÁNCHEZ COBARRO, Helena MARTÍNEZ MARTÍNEZ : The importance of the "strategic game" to frame the political discourse in Twitter during 2015 Spanish Regional Elections

    Carlos MUÑIZ, Nilsa Marlen TÉLLEZ y Alma Rosa SALDIERNA : Political sophistication as a mediator in the relation between media consumption and citizen participation. Evidence from the O-S-R-O-R model

    Pablo VÁZQUEZ SANDE : Personalisation of politics, storytelling and conveyed values

    Miscellanea issue

    Santiago FILLOL : The Culprit of the Image. Genealogy of the act of putting forth a culprit to witness the horror in cinema

    Aarón RODRÍGUEZ SERRANO : Narrar el tiempo hacia la muerte : Análisis fílmico de Gritos y Susurros (Viskningar och rop, Ingmar Bergman, 1972)

    Carlos LOSILLA ALCALDE : The woman on the edge of the story. Some Examples of Female Presence in the Spanish Cinema of the 1940s

    Lourdes MONTERRUBIO : Agatha and the limitless readings by Marguerite Duras. The literary text and its filmic (irre)presentation

    Simón PEÑA-FERNÁNDEZ ; Iñaki LAZKANO-ARRILLAGA : Alexander Black’s Miss Jerry (1894). A journalist in the prehistory of cinema

    Claudia MELLADO ; María Luisa HUMANES : Homogeneity and plurality of the media agenda in Chile. A crosslongitudinal study of the national print press between 1990 and 2015

    José FLECHA ; Maribel ORTIZ ; Virgin DONES : The Media Content effect on Brain Drain : The Case of Puerto Rico

    Ángeles MORENO, Ralph TENCH, Ayla OKAY : Re-fuelling the talent tank. Key deficiencies, future needs, and life-long learning needs of communication management professionals in Europe

    María del Carmen GARCÍA GALERA ; Cristóbal FERNÁNDEZ MUÑOZ ; Leticia PORTO PEDROSA : Youth empowerment through social networks. Construction of an engaged digital citizenship


    En savoir plus : http://www.unav.es/fcom/communication-society/en/

    Multimedia

Mai-Juin 2017

    Articles/Revues
  • "Les incommunications européennes", Hermès, 2017, n° 1, n° 77. Coord. : Joanna Nowicki, Luciana Radut-Gaghi et Gilles Rouet.

    En 1957, le traité de Rome donnait naissance à la Communauté économique européenne. Soixante ans plus tard et après six vagues d’élargissement, l’Union européenne compte désormais 510 millions de citoyens, répartis dans 28 pays. Mais institutions et géographie se superposent sans toujours s’articuler, et les Européens ont souvent des visions différentes du monde, des frontières, de la politique, de leur destin. Ces situations d’incommunication se produisent parce qu’il existe un fonds commun : l’accord implicite des peuples sur l’existence d’une identité européenne et sur la grandeur du projet. L’europhobie actuelle n’est pas majoritaire et ne remet pas en cause structurellement l’utopie européenne. Trois incommunications coexistent : 1) au sein des 28 ; 2) entre les Européens de l’Ouest et l’Europe centrale et orientale ; 3) entre l’Europe et sa façade sud. Leur examen montre à la fois la distance entre les Européens et ce qui les rapproche. Pourquoi la plus grande utopie politique, économique, culturelle de l’histoire du monde n’est-elle pas plus valorisée par les Européens eux-mêmes ? Pourquoi, malgré leurs différences, ne sont-ils pas plus fiers du travail accompli et de l’exemple que représente l’Europe pour le reste du monde ? Le projet européen ne signifie pas l’imposition d’un consensus, l’injonction d’une européanité subie. Il implique au contraire l’acceptation de l’autre, sa reconnaissance et la discussion. En un mot, la négociation, qui est au cœur de la communication politique et des objectifs de la revue Hermès. Le présent numéro propose de mieux comprendre ces incommunications européennes, d’en explorer les sources et de contribuer à promouvoir ce modèle de communication si unique dans l’histoire du monde.
    En savoir plus : http://www.cairn.info/revue-hermes-la-revue-2017-1.htm

  • "Médias religieux en France : les vecteurs de la propagation de la foi", InaGlobal, juin 2017.

    De l’imprimerie à Internet, toutes les grandes religions en France ont créé leurs médias afin de communiquer et propager leur foi sur tous les supports, presse écrite, audiovisuel, numérique... Panoramas et spécificités de ces médias, leurs acteurs, leurs stratégies et leurs publics.

    Communication et religions : quelle place pour les médias confessionnels ? (David Douyère)
    Les médias religieux en France : une petite histoire (Christian Delporte)
    Comment les religions ont trouvé leur place à la radio et la télévision (Clément Malherbe)
    Les catholiques français fidèles à leurs médias (Christophe Henning)
    Les médias catholiques entre anathème et ouverture (Jean-Louis Schlegel)
    Les médias protestants : quand huguenot rime avec réseau (Jean-Paul Willaime et Sébastien Fath)
    Médias musulmans : le dynamisme de la nouvelle génération (Anne-Sophie Lamine)
    Les médias juifs français à la croisée des chemins (Samuel Ghiles-Meilhac)
    Les médias juifs en France, entre recomposition et renouveau intellectuel (Marc Knobel)
    Les médias bouddhistes en France, en ordre dispersé (Lionel Obadia)
    Le bouddhisme vu par les médias français : le grand malentendu (Philippe Cornu)


    En savoir plus : http://www.inaglobal.fr/idees/dossier/medias-religieux-en-france-les-vecteurs-de-la-propagation-de-la-foi-9774

  • "Non-fiction Transmedia", VIEW Journal of European Television History and Culture, Vol. 5, n° 10, 2016. Coord. : Arnau Gifreu-Castells, Richard Misek and Erwin Verbruggen.

    Interactive digital media have greatly affected the logics of production, exhibition and reception of non-fiction audiovisual works, leading to the emergence of a new area called “interactive and transmedia non-fiction”. One of its key points is that it can deal with factual material in such a way that it influences and transforms the real world around us. With this issue we aim to offer a scholarly perspective on the emergence of transmedia forms, their technological and aesthetic characteristics, the types of audience engagement they engender, the possibilities they create for engagement with archival content, the technological predecessors that they may or may not have emerged from, and the institutional and creative milieux in which they thrive.
    En savoir plus : http://viewjournal.eu/non-fiction-transmedia/

  • "Public, non-public : questions de méthodologie", Revue ¿Interrogations ?, n° 24, 2017. Coord. : Rosana Contreras-Gama, Aurora Fragonara, Nathalie Gerber, Benjamin Kelm et Pauline Thévenot.

    La revue ¿ Interrogations ? accueille les actes du quatrième colloque international de l’Association des jeunes chercheurs du Centre de recherche sur les médiations (AJC Crem) intitulé Public(s), non-public(s) : questions de méthodologie qui s’est déroulé à l’Université de Lorraine. La thématique choisie permet aux contributeurs d’aborder des objets et terrains d’études variés : les expositions, les institutions publiques, les festivals littéraires, les musées, les scènes musicales locales, le cirque, les discours politiques et médiatiques, ou encore différentes plate-formes des réseaux socio-numériques. Les méthodes varient elles aussi, allant de l’enquête de terrain ethnographique, participante ou non, aux études discursives, en passant par les entretiens et les analyses de contenus qui doivent s’adapter aux différentes formes de supports médiatiques. Ainsi, loin d’aboutir à une unanimité ou, pire, à une uniformité de pensée, la variété et la complexité des phénomènes étudiés dans les articles retenus montrent la fécondité des recherches actuelles sur ces thématiques. Celles-ci enrichissent alors considérablement les réflexions sur les processus de catégorisation des acteurs sociaux en pointant la multiplicité des niveaux d’analyse de ces phénomènes, pour l’étude desquels il faut alors considérer les bénéfices d’un croisement des regards disciplinaires.
    En savoir plus : http://www.revue-interrogations.org/-No24-Public-non-public-questions

  • "World of Media-2017", Journal of Russian Media and Journalism Studies, 2017. Coord. : Elena Vartanova.

    Frolova, T. (2017) Subject Competence in Journalism : Issues of Responsibility and Ways to Tackle Them.

    Acharya, B. (2017) Conceptual Evolution of the Digital Divide : A Systematic Review of the Literature over a Period of Five Years (2010 – 2015).

    Krecek, J. (2017) Buying a Gun not to Use it ? A Study of the Change in Czech Media Ownership and its Political Instrumentalisation.

    Raycheva, L. (2017) Transformations in the Bulgarian Media System : Tendencies and Challenges.

    Khroul, V. (2017) Christian Media in Russia in the Age of “Networkization”.

    Wilson, J. (2017) Communicating in the Absence of Mobile Telephone Network During the State of Emergency in Borno State, Nigeria.

    Akpabio, E. (2017) Women in the Tanzanian Media : A Critical Analysis.

    Kumylganova, I. (2017) Ethical Education at Western Schools of Journalism.

    Dzyaloshinsky, I. (2017) Violations of the Journalist Ethics : Professional Negligence or a Pattern ?

    Kalugina, E. (2017) The Influence of Citizen Journalism on the Internet Media Sector : Demarcation Between Online Media and other Network Resources.

    Ogwezzy-Ndisika, A., Husseini, S. (2017) Freedom of Expression and Safety of Journalists in the Digital Age.

    Teplyashina, A. (2017) Media Criticism as a Form of Literary Journalism : Updating Theoretical Approaches to a Meta-genre.


    En savoir plus : http://worldofmedia.ru/volumes/2017/

  • Varia, Media Industries Journal, Vol. 4, n° 1, 2017.

    Articles

    Fail Fast : The Value of Studying Unsuccessful Technology Companies
    Nora Draper (University of New Hampshire)

    Zimuzu and Media Industry in China
    Darrell William Davis (Lingnan University) and Emilie Yueh-Yu Yeh (Hong Kong Baptist University)

    Artist and Repertoire Goes Online : Evidence from Poland
    Patryk Galuszka (University of Lodz) and Katarzyna M. Wyrzykowska (Polish Academy of Sciences)

    Donald Rugoff, Cinema V, and Commercial Strategies of 1960s–1970s Art Cinema
    Justin Wyatt (University of Rhode Island)

    Special Section : Media Industries and Engagement

    Introduction : Media Industries and Engagement
    Annette Hill (Lund University) and Jeanette Steemers (King’s College London)

    Reality TV Engagement : Producer and Audience Relations for Reality Talent Shows
    Annette Hill (Lund University)

    Industry Engagement with Policy on Public Service Television for Children : BBC Charter Review and the Public Service Content Fund
    Jeanette Steemers (King’s College London)

    Media Industries and Engagement : A Dialogue across Industry and Academia
    Julie Donovan (Formats Consultant), Annette Hill (Lund University), Jane Roscoe (London Film School), Jeanette Steemers (King’s College London), and Doug Wood (Endemol Shine)

    Afterword : Reflections on Media Engagement
    John Corner (Leeds University)


    En savoir plus : http://www.mediaindustriesjournal.org/

  • Varia, GLAD ! Revue sur le langage, le genre, les sexualités, n° 2, 2017.

    Recherches

    Marie-Émilie Lorenzi : « Queer », « transpédégouine », « torduEs », entre adaptation et réappropriation, les dynamiques de traduction au cœur des créations langagières de l’activisme féministe queer

    François Labatut : Les enjeux idéologiques et argumentatifs de la formule « same sex marriage » Un phénomène de lexicologie socio-politique

    Hélène Martin, Rebecca Bendjama et Raphaëlle Bessette-Viens : Performer son sexe. La chirurgie d’amélioration des organes génitaux du début du XXIe siècle selon les sites web qui la promeuvent en Suisse romande

    Aurélie Olivesi : Dire le genre dans la presse magazine féminine et masculine

    Explorations

    Sujarei Tali : BD (dé)coloniale


    En savoir plus : http://www.revue-glad.org/115

    Multimedia

Mars-Avril 2017

    Livres
  • ACHIBAT Karim, Political Communication in Morocco. Unveiling the Rhetoric of Election Campaigns, Noor Publishing, 2017, 304 p., 59,9 euros.

    Since 1997, important changes have taken place in Morocco regarding democratization and political reforms. Political communication during the election campaigns has, therefore, become of great importance, but little research has been done. The book addresses the interplay between political communication and national politics in Morocco. It analyzes the nature, the structure, and the content of Moroccan political discourse. The 2011 legislative elections serve as the platform where this interplay is examined. This book adopts a critical approach to the study of political communication. It employs different complementary methodologies of data collection in communication studies : quantitative approach exemplified in survey research and qualitative approach illustrated in semi-structured interviews. The analysis and interpretations of the findings should offer a set of recommendations on best practices of political campaigning in Morocco, shed light on how political parties’ communicative practices help change the political map, and help researchers, and anyone interested in political communication, have a better understanding of the political nature in Morocco.
    En savoir plus : https://www.morebooks.de/store/gb/book/political-communication-in-morocco/isbn/978-3-330-84829-0

  • ALINEJAD Donya , The Internet and Formations of Iranian American-ness Next Generation Diaspora, Palgrave Macmillan, 2017, 201 p., 96 €

    This book explores how the children of Iranian immigrants in the US utilize the internet and develop digital identities. Taking Los Angeles—the long-time media and cultural center of Iranian diaspora—as its ethnographic field site, it investigates how various web platforms are embedded within the everyday social, cultural, and political lives of second generation Iranian Americans. Donya Alinejad unpacks contemporary diasporic belonging through her discussion of the digital mediation of race, memory, and long-distance engagement in the historic Iranian Green Movement. The book argues that web media practices have become integral to Iranian American identity formation for this generation, and introduces the notion of second-generation “digital styles” to explain how specific web applications afford new stylings of diaspora culture.
    En savoir plus : https://www.palgrave.com/de/book/9783319476254

  • BANTIGNY Ludivine, BUGNON Fanny, GALLOT Fanny (dir.), "Prolétaires de tous les pays, qui lave vos chaussettes ?" Le genre de l’engagement dans les années 1968, Presses universitaires de Rennes, 2017, 260 p., 20 euros.

    Les « années 1968 » ont-elles été une époque de contestation des rôles de genre, des stéréotypes sexués ou des clichés virilistes ? Pour le savoir, ce livre veut saisir l’influence du genre dans les multiples formes de positionnement et de conflictualité politique, dans les organisations syndicales comme les groupes et partis politiques, les mouvements associatifs et les collectifs militants, dans cette période marquée par de nouvelles dynamiques féministes.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4341

  • CAGÉ Julia, HERVÉ Nicolas, VIAUD Marie-Luce, L’information à tout prix, Bry-sur-Marne, Ina Editions, 2017, 170 p., 17 euros.

    Le développement de l’information sur Internet conduit-il au règne du copié-collé, au détriment de l’information de qualité ? Peut-on inventer de nouveaux modèles économiques pour les médias permettant de tirer le meilleur parti des nouvelles technologies ? Cet ouvrage apporte de nouvelles réponses à ces questions, en conjuguant les outils du big data, du machine learning et de l’économie. Il se fonde sur la construction et l’analyse d’une base de données unique : l’intégralité du contenu produit en ligne par les médias d’information en France sur une année (2013), qu’il s’agisse de la presse écrite, de la télévision, de la radio, des pure internet players ou encore de l’AFP. En appliquant leur algorithme de détection de copie, les auteurs montrent que, dans le cas des actualités « chaudes », 64 % de l’information publiée en ligne correspond à du copié-collé pur et simple. Ce recours croissant au copié-collé, combiné à une vitesse de propagation extrêmement élevée de l’information en ligne, risque de tuer les incitations des médias à produire de l’information originale. Au-delà de ces constats, les auteurs proposent des solutions économiques et juridiques pour lutter contre la dévalorisation du travail journalistique. Il en va de notre démocratie : Internet va-t-il demeurer une chance unique de mieux informer les citoyens ou peut-il demain se transformer en tombeau de l’information ?
    En savoir plus : http://www.inatheque.fr/publications-evenements/publications-2017/l-information-tout-prix.html

  • CARLSSON Ulla, PÖYHTÄRI Reeta (dir.), The Assault on Journalism. Building knowledge to protect freedom of expression, Göteborg, Nordicom, 2017, 378 p., 30 euros.

    People who exercise their right to freedom of expression through journalism should be able to practice their work without restrictions. They are, nonetheless, the constant targets of violence and threats. In an era of globalization and digitization, no single party can alone carry the responsibility for protection of journalism and freedom of expression. Instead, this responsibility must be assumed jointly by the state, the courts, media companies and journalist organizations, as well as by NGOs and civil society – on national as well as global levels. To support joint efforts to protect journalism, there is a growing need for research- based knowledge. Acknowledging this need, the aim of this publication is to highlight and fuel journalist safety as a field of research, to encourage worldwide participation, as well as to inspire further dialogues and new research initiatives. The contributions represent diverse perspectives on both empirical and theoretical research and offer many quantitatively and qualitatively informed insights. The articles demonstrate that a new important interdisciplinary research field is in fact emerging, and that the fundamental issue remains identical : Violence and threats against journalists constitute an attack on freedom of expression. The publication is the result of collaboration between the UNESCO Chair at the University of Gothenburg, UNESCO, IAMCR and a range of other partners.
    En savoir plus : http://www.nordicom.gu.se/en/publikationer/assault-journalism

  • CASIMIRO Dominique, DUPRAT Arnaud (dir.), Regards sur No : Pablo Larraín, Presses universitaires de Rennes, 2017, 128 p. 16 euros.

    Pablo Larraín est emblématique d’un nouveau cinéma chilien qui a éclairé à plusieurs reprises le présent du pays à la lumière de son passé récent. En mettant en scène la fin de la dictature de Pinochet, No s’inscrit dans la continuité d’un cinéma chilien qui renaît lors de la transition démocratique, et revendique, dans sa forme même, une filiation avec les productions filmiques – essentiellement publicitaires et télévisuelles – de l’époque représentée. Ce manuel décline les principales caractéristiques de cette écriture filmique.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4327

  • DEPS, Chiffres clés 2017, Statistiques de la culture et de la communication, Ministère de la Culture et de la Communication / La Documentation Française, 2017, 272 p., 12 euros.

    Combien d’équipements culturels en France ? Combien d’emplois culturels ? Quel est le poids économique de la culture ? Qui finance l’effort culturel et dans quelle mesure ? Quelles sont les pratiques cinématographiques des Français ? Qui visite les musées et les monuments et comment évolue leur fréquentation ? Dans quelle mesure Internet modifie-t-il les activités culturelles des Français ? Autant de questions auxquelles vous trouverez réponse dans cet ouvrage. Les Chiffres clés de la culture et de la communication présentent une analyse complète et transversale du champ de la culture en s’appuyant sur de nombreuses données et répondent ainsi au besoin d’information chiffrée des professionnels et des acteurs de la culture. Structuré en six grands chapitres, l’ouvrage présente la morphologie de la culture (poids économique, entreprises et associations, emploi culturel, etc.) et son financement, fournit des informations sur les représentations et les pratiques culturelles des Français, et décrit les trois grandes branches de la culture : patrimoines d’abord, création et diffusion ensuite, puis médias et industries culturelles enfin. Fort de 35 fiches synthétiques, cet annuaire statistique présente, pour chaque domaine, un ensemble de données de cadrage assorties d’une synthèse qui rappelle les repères, souligne les évolutions et pointe les enjeux.
    En savoir plus : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Thematiques/Etudes-et-statistiques/Publications/Collections-d-ouvrages/Chiffres-cles-statistiques-de-la-culture/Chiffres-cles-2017

  • DESOUTTER Cécile, GALAZZI Enrica (dit.), Les déchets mis en mots, Paris, L’Harmattan, 2017, 242 p., 25,5 euros.

    Des chercheuses et chercheurs proposent ici une réflexion sur la notion de "déchet". L’analyse des mots et des termes, de leurs paradigmes et collocations apporte un éclairage inédit sur des pratiques, des techniques et des concepts nouveaux liés aux déchets. L’analyse du discours offre des pistes originales pour prendre en compte la parole de nombreux acteurs dont les intérêts, les connaissances technico - scientifiques et les finalités ne sont pas toujours concordants.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=52937

  • ESQUENAZI Jean-Pierre, Eléments pour l’analyse des séries, Paris, L’Harmattan, 2017, 200 p., 20,5 euros.

    Les textes rassemblés explorent notamment deux questions. La première concerne la série comme « tout », comme objet singulier : comment parler de l’unité d’un objet aussi morcelé, comment le saisir comme une oeuvre achevée ? La seconde touche à une éventuelle spécificité des séries : peuvent-elles se prévaloir d’une qualité narrative et esthétique distincte d’autres objets narratifs, romans, films, bandes dessinées ? De nombreux exemples sont proposés : Six Feet Under, Breaking Bad, 24 heures chrono, Battlestar Galactia, Law and Order, et bien d’autres sont examinées.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=53431

  • FOREST Claude (dir.), L’internationalisation des productions cinématographiques et audiovisuelles, Presses Universitaires du Septentrion, 2017, 292 p., 24 euros.

    La part croissante de l’internationalisation dans le montage financier des productions cinématographiques et audiovisuelles constitue un fait majeur depuis la fin du XXe siècle. Certains États encouragent fortement leur production, notamment fiscalement, modifiant la voilure des alliances internationales et le niveau quantitatif comme qualitatif des films et séries. La multiplication des guichets institutionnels amène les producteurs à exercer une veille sur les dispositifs publics, rechercher l’optimisation des montages de financement en fonction des critères d’attribution des fonds de soutien et non plus seulement artistiques, et établir des stratégies de coopération entre structures de pays tiers. Pour la première fois en France, place est faite dans un ouvrage aux analyses de chercheurs mobilisant des approches complémentaires – économiques, sociologiques ou historiques – et, surtout, à des producteurs de toutes tailles économiques dévoilant leurs pratiques complémentaires.
    En savoir plus : http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100557180

  • FOTOPOULOU Aristea , Feminist Activism and Digital Networks. Between Empowerment and Vulnerability, Palgrave Macmillan UK, 2017, 167 p., £95.

    This book sheds new light on the way that, in the last decade, digital technologies have become inextricably linked to culture, economy and politics and how they have transformed feminist and queer activism. This exciting text critically analyses the contradictions, tensions and often-paradoxical aspects that characterize such politics, both in relation to identity and to activist practice. Aristea Fotopoulou examines how activists make claims about rights online, and how they negotiate access, connectivity, openness and visibility in digital networks. Through a triple focus on embodied media practices, labour and imaginaries, and across the themes of bodily autonomy, pornography, reproduction, and queer social life, she advocates a move away from understandings of digital media technologies as intrinsically exploitative or empowering. By reinstating the media as constant material agents in the process of politicization, Fotopoulou creates a powerful text that appeals to students and scholars of digital media, gender and sexuality, and readers interested in the role of media technologies in activism.
    En savoir plus : http://www.palgrave.com/gb/book/9781137504708

  • FRAU-MEIGS Divina, VELEZ Irma, MICHEL Julieta Flores (dir.), Public Policies in Media and Information Literacy in Europe. Cross-Country Comparisons, Routledge, 2017, 304 p., £29.

    Public Policies in Media and Information Literacy in Europe explores the current tensions in European countries as they attempt to tackle the transition to the digital age, providing a comparative and cross-cultural analysis of Media and Information Literacy (MIL) across Europe. This book takes a long-term perspective over the development of media education in Europe, and includes an appraisal of media, information, computer and digital literacies as they coalesce and diverge in the public debate over twenty-first-century skills. The contributors assess the various definitions of media and information literacy as a composite notion whose evolution as a cross-cultural phenomenon reveals various trends and influences in Europe. Throughout, this volume offers an in-depth coverage of MIL with all the different dimensions of policy-making, from legal frameworks to training, funding, evaluation and good practices. The authors propose modeling current MIL governance trends in Europe and conclude with a call for alternative and collective frames of research that they hope will influence policy-makers and other stakeholders, especially in terms of MIL governance.
    En savoir plus : https://www.routledge.com/Public-Policies-in-Media-and-Information-Literacy-in-Europe-Cross-Country/Frau-Meigs-Velez-Flores-Michel/p/book/9781138644373

  • GAUDREAULT André, JOST François, Le récit cinématographique. Films et séries télévisées, Paris, Armand Colin, 2017 (éd. revue et augmentée), 272 p., 25 euros.

    Rédigé par deux pionniers de la narratologie du cinéma, Le Récit cinématographique est devenu, depuis sa première édition en 1990, un classique reconnu pour sa clarté. Véritable manuel d’introduction, mais aussi ouvrage de synthèse particulièrement précieux, il se destine aux enseignants et aux étudiants en cinéma et en communication, ainsi qu’à tous ceux qui veulent comprendre les concepts et les mécanismes du récit : la narration, l’espace, la temporalité et le point de vue. À l’occasion de cette troisième édition revue et augmentée, les références cinématographiques ont été actualisées, l’étude du récit a été étendue aux séries télévisées et des analyses de séquences de films et de séries ont été ajoutées pour illustrer l’usage que l’on peut faire des concepts.
    En savoir plus : http://www.armand-colin.com/le-recit-cinematographique-3e-ed-films-et-series-televisees-9782200614492

  • GUIGO Pierre-Emmanuel, Com et politique, les liaisons dangereuses ? 10 questions pour comprendre la communication politique, Paris, Arkhe Éditions, 2017, 15,5 euros.

    Journalistes et chroniqueurs stars, instituts de sondages, débats télévisés : hommes et femmes politiques de tous bords sont accros à ce qui fait et défait leur communication. Souvent décriée ou détestée, la communication politique semble être, sinon un « gros mot », un oxymore. C’est pourtant un point névralgique du monde politique et un outil indispensable pour conquérir le vote des électeurs. Elle est l’objet de fantasmes, de controverses. Communication rime-t-elle avec manipulation ? Les médias font-ils l’élection ? Les sondages sont-ils fiables ? Les journalistes sont-ils les complices des politiques ? À travers une série de dix questions essentielles et d’exemples étonnants tirés de l’actualité et de l’histoire contemporaine, Pierre-Emmanuel Guigo décrypte les grandes tendances de la communication politique en France et aux États-Unis.
    En savoir plus : http://www.arkhe-editions.com/portfolio/com-politique/

  • JUZEFOVICS Jānis, Broadcasting and National Imagination in Post-Communist Latvia. Defining the Nation, Defining Public Television, Intellect Publishers, 2017, 172 p., £37,5.

    This book uses the case study of public television in post-communist Latvia to explore the question of how audiences respond to TV offerings, and how their choices can be seen as an act of agency. Jānis Juzefovičs builds his book around Albert O. Hirschman’s classic concepts of exit, voice, and loyalty—the options available to a person within any system. He uses Hirschman’s ideas, along with tools from social constructionism, to assess how the publics of both the Latvian-speaking majority and the large Russian-speaking minority have responded to the role of public television in the nation-building efforts of the new Latvian state. Along the way, he develops our understanding of public broadcasting more generally, and the way it can be used to define a national ’we’.
    En savoir plus : https://www.intellectbooks.co.uk/books/view-Book,id=5236/

  • LEROUX Pierre, NEVEU Erik (dir.), En immersion. Pratiques intensives du terrain en journalisme, littérature et sciences sociales, Presses universitaires de Rennes, 2017, 428 p., 25 euros.

    L’« immersion » est un geste fondateur de nombreuses pratiques d’enquête et de recherche : journalisme, écriture, ethnographie, etc. Ce livre combine une vingtaine de contributions de praticiens et analystes de ces démarches, que viennent mettre en perspective cinq textes de cadrage et que ponctue un article important d’Andrew Abbott sur l’écriture du terrain. L’ensemble offre une référence durable sur le terrain des méthodologies de l’enquête, de leurs histoires, de leurs écritures.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4386

  • LETONTURIER Eric (dir.), Guerre, armées et communication, Paris, CNRS Editions, Les Essentiels d’Hermès, 2017, 230 p., 8 euros.

    Propagande, censure et désinformation d’un côté ; devoir de réserve, secret défense et silence dans les rangs de la « grande muette » d’un autre. Faire la guerre semble condamner la communication des armées à de tels extrêmes. Mais qu’en est-il aujourd’hui, avec l’internet et les réseaux sociaux, l’information continue et les lanceurs d’alerte, et une opinion publique de plus en plus sondée et souveraine ? Parallèlement, la surveillance géopolitique électronique, la numérisation du champ de bataille, l’arrivée des drones, robots et soldats augmentés sur les théâtres d’opérations changent aussi la donne. Reste que la guerre engage toujours et avant tout des relations entre des hommes sur le terrain. Elle est aussi profondément un acte de communication pour être d’abord un dialogue rompu, un affrontement avec l’altérité. Avec, comme horizon, à l’heure de la montée des nationalismes et la multiplication des revendications identitaires, un risque croissant d’incommunication.
    En savoir plus : http://www.cnrseditions.fr/communication/7458-guerre-armees-et-communication.html

  • MARCHETTI Dominique (dir.), La circulation des productions culturelles. Cinémas, informations et séries télévisées dans les mondes arabes et musulmans, Rabat / Istanbul, Centre Jacques-Berque, Institut français d’études anatoliennes, 2017. Accès libre.

    et ouvrage analyse les enjeux (politiques, économiques, sociaux, religieux, linguistiques) du fonctionnement des univers culturels nationaux et transnationaux dans les pays des mondes arabes et musulmans. Les auteurs s’appuient sur des enquêtes de terrain articulées autour de trois entrées. La première cerne les processus de transnationalisation culturelle en matière d’information, tout particulièrement le développement des chaînes panarabes d’information, les nouveaux rapports de force entre « grossistes » (agences de presse, etc.), l’émergence de médias en ligne et les acteurs transnationaux dans la formation des journalistes. Le deuxième volet appréhende ces logiques d’import-export à travers les programmes de télévision et le cinéma. Les films et les séries télévisées turques, l’émergence contemporaine de la production documentaire en langue arabe, les luttes politiques et religieuses autour des représentations visuelles des figures saintes de l’islam ou encore le poids de l’Inde et des Émirats arabes unis dans le marché cinématographique sont les terrains privilégiés. La troisième partie porte sur les politiques audiovisuelles et cinématographiques des États. Sont abordés successivement la diffusion des séries étrangères et nationales par les chaînes de télévision marocaines, les conditions de coproduction et de diffusion des films dits « du Maghreb » en France ou encore la création récente de deux instances de régulation des chaînes de télévision au Maroc et en Tunisie. Au-delà des spécialistes, cet ouvrage s’adresse plus largement à tous ceux qui s’intéressent aux processus de transnationalisation culturelle.
    En savoir plus : http://books.openedition.org/cjb/1201

  • MASSUET Jean-Baptiste, Le dessin animé au pays du film. Quand l’animation graphique rencontre le cinéma en prises de vues réelles, Presses universitaires de Rennes, 2017, 394 p., 26 euros.

    Analyser la rencontre entre le dessin animé et la prise de vues réelles, c’est comprendre les racines de notre regard sur les images hybrides contemporaines. Cet ouvrage se propose d’explorer les origines et les modalités de cette relation tumultueuse entre deux régimes de représentation qui n’ont pas toujours été si différents l’un de l’autre, tout en ouvrant des pistes pour mieux voir le cinéma d’aujourd’hui et mieux appréhender les images de demain.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4330

  • Mc Stay Andrew, Privacy and the Media, Sage Publishing, 2017, 224 p., $41.

    Questions of privacy are critical to the study of contemporary media and society. When we’re more and more connected to devices and to content, it’s increasingly important to understand how information about ourselves is being collected, transmitted, processed, and mediated. Privacy and the Media equips students to do just that, providing a comprehensive overview of both the theory and reality of privacy and the media in the 21st Century. Offering a rich overview of this crucial and topical relationship, author Andrew McStay :
    1) Explores the foundational topics of journalism, the Snowden leaks, and encryption by companies such as Apple
    2) Considers commercial applications including behavioural advertising, big data, algorithms, and the role of platforms such as Google and Facebook
    3) Introduces the role of the body with discussions of emotion, wearable media, peer-based privacy, and sexting
    4) Encourages students to put their understanding to work with suggestions for further research, challenging them to explore how privacy functions in practice
    Privacy and the Media is not a polemic on privacy as "good" or "bad," but a call to assess the detail and the potential implications of contemporary media technologies and practices. It is essential reading for students and researchers of digital media, social media, digital politics, and the creative and cultural industries.
    En savoir plus : https://us.sagepub.com/en-us/nam/privacy-and-the-media/book245705

  • MONNET-CANTAGREL Hélène, Les Experts : Au nom de la science, Atlande, 2017, 180 p., 15 euros.

    Découvrez comment un groupe de puritains conservateurs a captivé le monde entier. Repérez comment un scénario cru, pervers et morbide peut donner un visuel si captivant. Percez les ficelles du scientisme, les experts étant présentés comme dotés d’une capacité absolue de résolution des énigmes. Dominez l’effet CSI, cette croyance que la fiction peut aider à comprendre notre réalité.
    En savoir plus : http://nouveautes-editeurs.bnf.fr/annonces.html?id_declaration=10000000332725&titre_livre=Les_Experts

  • PIERRE Sylvie, Jean-Christophe Averty, une biographie, Bry-sur-Marne, Ina Editions, 2017, 340 p. 22 euros.

    Jean-Christophe Averty à cœur ouvert. Une biographie exceptionnelle, fruit de longs entretiens au cours desquels ce génie de l’art télévisuel s’est livré sans tabous à Sylvie Pierre, avant de nous quitter le 4 mars dernier. Une référence unique pour donner à comprendre les logiques de création, les influences, le rapport au monde et à la culture de l’un des derniers pionniers de la télévision française, dont l’unique souci fut d’en faire un outil au service de l’intelligence et de l’imagination. Qui était Averty ? Qui se cache derrière cet homme d’une immense culture, porté par l’art et la créativité ? Dans ce portrait passionnant, Sylvie Pierre, à laquelle Averty avait proposé d’écrire sa biographie, dévoile comment ce « Méliès du petit écran » a inventé l’art télévisuel. A partir d’archives inédites issues des fonds de l’Ina et de dizaines d’heures d’entretiens avec le réalisateur, Sylvie Pierre éclaire les multiples facettes de ce « révolutionnaire de la télévision ». Enfance, années de guerre, proximité avec le mouvement surréaliste, formation à l’IDHEC, premiers pas au cinéma puis à la télévision où il ne cessera d’inventer et de transmettre le goût du beau et de la culture, Sylvie Pierre retrace le parcours d’un passeur d’exception. Averty dans la proximité de Roussel, Braque, Jarry, Gracq, Ernst, Dali, Magritte, etc., c’est aussi ce que ce livre s’attache à dévoiler. Du noir et blanc à la couleur, du trucage artisanal à l’incrustation puis au numérique, Jean- Christophe Averty a su tirer des évolutions de la technique audiovisuelle son insatiable besoin de création et offrir au public des émissions d’une grande qualité artistique qui ont marqué son époque.
    En savoir plus : http://www.inatheque.fr/publications-evenements/publications-2017/-jean-christophe-averty-une-biographie-de-sylvie-pierre-.html

  • PINKER Roy, Faire sensation. De l’enlèvement du bébé Lindbergh au barnum médiatique, Marseille, Agone, 2017, 256 p., 17 euros.

    En mars 1932, le fils du célèbre aviateur Charles Lindbergh, âgé de 20 mois, est victime d’un enlèvement puis retrouvé mort. En 1935, Bruno Hauptmann, reconnu coupable du crime lors du tout premier procès filmé, est condamné à mort malgré ses dénégations et des preuves contestables, puis exécuté. Ce qui deviendra rapidement « l’affaire Baby Lindbergh » a passionné la presse et le cinéma d’actualité, et inspiré une foule d’artistes écrivains, d’Agatha Christie à Philip Roth en passant par Hergé et Dali. Loin d’une énième tentative visant à faire la vérité sur l’affaire Lindbergh, ce livre en fait un moment emblématique où se mettent en place, dans les médias, des méthodes et des habitudes – diffusion d’informations non vérifiées, invention ou distorsion de l’information pour la faire correspondre à la temporalité du média, accentuation d’une réalité étrangère pour renforcer une cohésion communautaire, simplifications visant à donner du sens à ce qui n’en a pas, sensationnalisme en continu – dont on aurait pu croire qu’elles étaient spécifiques à notre époque.
    En savoir plus : https://agone.org/contrefeux/fairesensation/

  • POPELARD Marie-Dominique (dir.), La reprise en actes, Presses universitaires de Rennes, 2017, 180 p., 20 euros.

    Le champ des arts, des lettres et des médias propose de multiples formes de reprise, de la citation au remix, de l’imitation au remake, de l’adaptation au détournement, du réemploi au recyclage. Ces objets et ces actes posent toujours de nombreux problèmes philosophiques, esthétiques et communicationnels, car la reprise instaure une relation interhumaine entre celui qui prend et celui à qui l’on prend.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4328

  • RABATEL Alain, Pour une lecture linguistique et critique des médias. Empathie, éthique, point(s) de vue, Limoges, Éditions Lambert-Lucas, 2017, 520 p., 45 euros.

    Cet ouvrage propose une lecture linguistique « engagée mais non enragée » (Hannah Arendt) des médias, à la lumière des idéaux démocratiques qu’ils devraient servir. Il s’appuie sur l’analyse des points de vue, afin de rendre compte de la subjectivité des discours, y compris lorsqu’ils semblent le plus objectifs. Il analyse leur confrontation dans un cadre polyphonique, dialogique et empathique, afin de dégager les stratégies par lesquelles les médias entrent (ou non) en dialogue avec les sources et les acteurs des évènements, mesurent la relativité des opinions, des faits et des savoirs, aident à penser la complexité et le bien commun, sans verser dans le relativisme. Il revient sur la dimension éthique des discours des médias, au-delà du respect de la déontologie. Enfin, il propose une étude renouvelée des postures des journalistes ainsi que des phénomènes de prise en charge et de responsabilité énonciatives. De nombreuses études de cas – interviews, enquêtes, reportages, portraits, hyperstructures – analysent les mécanismes et effets du rewriting des dépêches d’agence, du fact-checking, de l’implicite, du persiflage, des caricatures, des phénomènes d’invisibilité et de naturalisation. Elles renouvellent les problématiques touchant aux relations entre médias et critique des médias, à la place des émotions dans les représentations, aux nouvelles formes de citation, de montage et à leur fonction de preuve.
    En savoir plus : http://www.lambert-lucas.com/pour-une-lecture-linguistique-et-critique

  • REVERS Matthias, Contemporary Journalism in the US and Germany. Agents of Accountability, Palgrave Macmillan US, 2017, 270 p.

    This book challenges the idea that Western media systems are becoming more American in the digital age, arguing that journalistic cultures are not only significantly different from each other still but also variably open and resistant to change. Drawing upon extensive field research of political reporters and examination of discourses of journalistic professionalism as well institutional analysis, this book finds that occupational norms and values of journalism in the US are vigorously upheld but in fact relatively porous and malleable. In Germany, by contrast, professional boundaries are rather strong and resilient but treated matter-of-factly. Revers argues that this is both a consequence of institutional arrangements of media systems and historically evolved cultural principles of journalism in both countries which mutually constitute each other.
    En savoir plus : http://link.springer.com/book/10.1057%2F978-1-137-51537-7

  • ROYNETTE Odile, SIOUFFI Gilles, STEUCKARDT Agnès (dir.), La langue sous le feu. Mots, textes, discours de la Grande Guerre, Presses universitaires de Rennes, 2017, 272 p., 21 euros.

    Cet ouvrage explore le laboratoire de mots, de textes et de discours qu’a constitué la première guerre mondiale. Grâce à une collaboration fructueuse entre historiens, linguistes et littéraires, et en exploitant systématiquement de nouvelles ressources numérisées comme des correspondances de « poilus ordinaires », il scrute les transformations à l’œuvre et montre comment la guerre fut aussi une expérience de langage. Il ouvre l’analyse à la comparaison avec d’autres pays comme l’Allemagne, le Royaume-Uni ou l’Espagne.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4325

  • SECK-SARR Sokhna Fatou, La presse en ligne en Afrique francophone. Dynamiques et défis d’une filière en construction, Paris, L’Harmattan, 2017, 240 p., 25,5 euros.

    L’auteur présente ici les spécificités des médias en ligne africains parfois éloignées des références connues dans le domaine. Le terrain investi est celui de l’Afrique de l’Ouest francophone en l’occurrence le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. L’ouvrage envisage ces stratégies d’acteurs comme participant à une reconfiguration de l’espace médiatique numérique, avec des éditeurs de presse qui tâtonnent dans leur positionnement, des autoéditeurs originaux dans leur démarche mais qui peinent à trouver un modèle économique viable et des infomédiaires, dominés par les portails, aux stratégies relativement offensives.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=52860&razSqlClone=1

  • SMITH Simon, Discussing the News. The Uneasy Alliance of Participatory Journalists and the Critical Public, Palgrave Macmillan, 2017, 151 p., 52 euros.

    This book examines two new roles that journalists assume in a participatory media environment – the administration (moderation) of online discussion and the monitoring of and engagement in comments below their articles. The author argues that it is precisely because both roles are treated as peripheral and undignified in newsrooms that they are so revealing, following the maxim : to make sense of what professions are and where they are heading, look at their boundaries and their dirty work. Based on a three-year ethnographic study, it offers key insights about the role of the media as democratic intermediaries in political participation, the creative possibilities for ‘amateurs’ as co-producers of digital news, the changing character of the knowledge professions and the dynamics of organisational innovation. The book argues that as media organisations face a crisis in their ability to represent the public, the challenge is to orchestrate participatory journalism as a collective accomplishment in which everyone is not a journalist but everyone can be a contributor. Bridging the divides between communication studies, linguistics, STS, organisational and occupational sociology it will interest social scientists and media studies experts.
    En savoir plus : http://www.springer.com/fr/book/9783319529646#otherversion=9783319529653

  • SMYRNAIOS Nikos, Les GAFAM contre l’internet. Une économie politique du numérique, Bry-sur-Marne, Ina Editions, 2017, 131 p., 10 euros.

    Google, Apple Facebook Amazon et Microsoft… Dans cet ouvrage à paraître le 23 mai dans la collection Études et Controverses de l’Ina, le chercheur Nikos Smyrnaios propose une analyse critique des mécanismes de domination mis en place par les nouveaux géants de l’économie numérique. Les plateformes et services numériques qui peuplent notre quotidien se multiplient tous les jours. Sociabilité ordinaire, travail, divertissement, éducation : la quasi-totalité de notre vie sociale est peu à peu colonisée par des appareils, des réseaux, et des services en ligne qui deviennent les adjuvants utiles mais aussi envahissants de notre vie personnelle, professionnelle et publique. Ce processus se déploie dans une économie globalisée et dérégulée qui favorise la concentration extrême des ressources. Dans ce contexte, quelques startups ont donné naissance à des multinationales oligopolistiques qui régissent le cœur informationnel de nos sociétés au point qu’un acronyme, GAFAM, leur soit dédié. Dans cet ouvrage, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft ne sont pas décryptés à travers le prisme de la réussite exceptionnelle qu’ils incarnent mais analysés comme les produits emblématiques d’un ordre capitaliste nouveau, qu’ils contribuent eux-mêmes à forger, légitimer et renforcer. Le livre décrit précisément le déroulement du processus de marchandisation qui a permis aux logiques financières de pénétrer le champ de l’informatique connectée, conçue initialement comme un bien public au service de l’émancipation collective. Il montre comment, aujourd’hui, les GAFAM utilisent leur pouvoir de marché exorbitant pour éliminer toute concurrence potentielle ou réelle. Le livre décrit avec précisions les dispositifs sophistiqués de cette situation d’oligopole qui permet aux GAFAM de capter la valeur produite en ligne par une multitude d’utilisateurs et de structures non marchandes, y compris par le biais d’une exploitation massive de données récoltées sur les pratiques, les goûts et les relations des internautes. Il invite, pour penser l’avenir de l’Internet, à s’interroger sur la place à donner, dans la société future, au travail, aux inégalités sociales et économiques et à la démocratie.
    En savoir plus : https://presse.ina.fr/les-gafam/

  • STEEMERS Jeanette, SAKR Naomi (dir.), Children’s TV and Digital Media in the Arab World : Childhood, Screen Culture and Education, Londres, I.B.Tauris & Co, 2017, 288 p., $29.

    Who analyses children’s screen content and media use in Arab countries, and with what results ? Children, defined internationally as under-18s, account for some 40 per cent of Arab populations and the proportion of under-fives is correspondingly large. Yet studies of children’s media and child audiences in the region are as scarce as truly popular locally produced media content aimed at children. At the very time when conflict and uncertainty in key Arab countries have made local development and diversification of children’s media more remote, it has become more urgent to gain a better understanding of how the next generation’s identities and worldviews are formed. This interdisciplinary book is the first in English to probe both the state of Arab screen media for children and the practices of Arabic-speaking children in producing, as well as consuming, screen content. It responds to the gap in research by bringing together a holistic investigation of institutions and leading players, children’s media experiences and some iconic media texts.With children’s media increasingly linked to merchandising, which favours US-based global players and globalizing forces, this volume provides a timely insight into tensions between differing concepts of childhood and desirable media messages.
    En savoir plus : http://www.ibtauris.com/Books/Society%20%20social%20sciences/Sociology%20%20anthropology/Childrens%20TV%20and%20Digital%20Media%20in%20the%20Arab%20World%20Childhood%20Screen%20Culture%20and%20Education?menuitem={DFF51E2F-C0BA-4928-ACC4-415188DCDEE8}

  • THIBAUDEAU Pascale, Carlos Saura, le cinéma en dansant, Presses universitaires de Rennes, 2017, 324 p., 26 euros.

    Ce livre propose de revisiter la majeure partie des films de Carlos Saura au prisme de la danse. Connu comme l’un des cinéastes majeurs de la dissidence pendant la dictature franquiste, Carlos Saura l’est également pour ses nombreux films musicaux (Carmen, Tango) où la danse occupe une place centrale. Elle est aussi présente, sous une forme ou une autre, dans la plupart de ses films, et elle sert ici de fil d’Ariane pour s’orienter dans une œuvre protéiforme et souvent hétérogène.
    En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4376

  • TSIKOUNAS Myriam, La caméra explore le crime. Les causes célèbres du XIXème siècle à la télévision, Presses universitaires de Rennes / Ina Editions, 2017, 22 euros.

    En octobre 1955, la Radio Télévision Française crée la collection « En Votre âme et conscience ». Ses producteurs ambitionnent de raconter, dans un nouveau langage spécialement conçu pour le petit écran - la Dramatique - les causes les plus célèbres du XIXe siècle et des débuts du XXe. En décembre 1969, après avoir relaté soixante-six affaires criminelles, la série disparaît. La Dramatique en direct, concurrencée par des genres plus spectaculaires et divertissants, n’est pas parvenue à se maintenir plus de quatorze ans. Mais durant toute cette période, Pierre Desgraupes et Pierre Dumayet, les deux scénaristes, ont réussi à faire comprendre aux Français le fonctionnement de la justice et les ont amenés à réfléchir sur la difficulté de juger. Ils leur ont aussi, subrepticement et sous le masque de la fiction historique, parlé de leurs préoccupations présentes : de la décolonisation et des misères de la guerre, du débat sur la peine de mort, de l’émancipation des femmes et des attentes de la jeunesse.
    En savoir plus : http://livre.fnac.com/a10458591/Myriam-Tsikounas-La-camera-explore-le-crime

  • VAN DE WINKEL Aurore, Les légendes urbaines de Belgique, Neufchateau, Weyrich Editions, 2017, 312 p., 25 euros.

    Vous aimez le lapin à la bière ? Qui vous dit que ce n’est pas du chat ? Votre fille est folle de vêtements à la mode ? Saviez-vous que les cabines d’essayage sont des lieux dangereux ? Vous utilisez souvent les transports en commun ? Gardez l’œil sur votre corps sous peine de vous voir voler vos organes ! Vous soignez avec amour vos plantes ? Restez sur vos gardes ! Parce que l’ami d’un ami n’a pas suivi ces précieux conseils, il s’en mord encore les doigts ! … Oui, il s’en passe de drôles en Belgique, à ce qu’on dit ! Ces avertissements, aujourd’hui colportés rapidement par les nouveaux médias, sont-ils basés sur des faits authentiques ou sur des légendes urbaines, ces histoires nées des préoccupations de la population et diffusées de proche en proche ? Quel crédit accorder à ces récits à l’authenticité douteuse ? Aurore Van de Winkel nous invite à (re)découvrir les récits légendaires les plus populaires qui circulent aujourd’hui en Belgique et qui ont inspiré des auteurs de fiction tels Victor Hugo, Franquin, Hergé, Willy Vandersteen, etc. Elle remonte à leur origine et décrit leur efficacité, leur degré de véracité et leur manière de résonner avec les contes traditionnels.
    En savoir plus : http://www.weyrich-edition.be/legende-urbaine-belgique#.WMuyf_3J81g

  • WIGHAM Ciara R., LEDEGEN Gudrun (dir.), Corpus de communication médiée par les réseaux. Construction, structuration, analyse, Paris, L’Harmattan, 2017, 254 p., 26 euros.

    Cet ouvrage aborde les questions relatives au processus de construction de corpus d’interaction et de communications de type mono ou multimodal, synchrone ou asynchrone sur Internet ou via les télécommunications, en vue de la publication de tels corpus sous forme de données libres (OpenData), afin de développer des recherches communautaires : méthodologie, annotation, analyse, droits... Plusieurs genres de communication sont étudiés : la communication dans les forums de discussion, les messages SMS, les interactions ou discours sur les réseaux sociaux numériques, tels que Twitter, wikis, (type Wikipédia) ou des réseaux sociaux d’entreprise.
    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=52932&razSqlClone=1

    Articles/Revues
  • "Arènes du débat public", Questions de communication, n° 30, 2016/2. Coord. : Romain Badouard, Clément Mabi, Laurence Monnoyer-Smith

    Dossier

    Romain Badouard, Clément Mabi, Laurence Monnoyer-Smith : Le débat et ses arènes‪. À propos de la matérialité des espaces de discussion

    Daniel Cefaï : Publics, problèmes publics, arènes publiques…‪ Que nous apprend le pragmatisme ?

    Julien Talpin : ‪« Le jour où toi et moi on sera vraiment égaux, j’irai voter »‪ Évitement des discriminations raciales et (dé)mobilisation politique des groupes minorisés

    Mathieu Berger, François Romijn : Participer ou presque‪. Préciser les ambiguïtés de la participation dans le domaine médical

    Scott Wright : Les conversations politiques en ligne au quotidien : design, délibération et « tiers espace »‪

    Virginie Julliard : #Theoriedugenre : comment débat-on du genre sur Twitter ?‪

    Baptiste Campion : Dynamiques de construction et instrumentalisation de la légitimité dans les débats en ligne relatifs au réchauffement climatique‪

    Échanges

    Fabien Granjon : Des échelles de la critique‪. Réponses

    Raphaël Baroni : ‪L’empire de la narratologie, ses défis et ses faiblesses‪

    Notes de recherche

    Marie-France Chambat-Houillon : De la sincérité aux effets de sincérité, l’exemple de l’immersion journalistique à la télévision‪

    Caroline Guibet-Lafaye, Pierre Brochard : Entre faits divers et débats publics : comment la presse écrite aborde la psychiatrie ?‪

    Marie-Claude Plourde, Consuelo Vásquez, Sophie Del Fa : Se mouvoir par-delà les frontières au moyen d’un projet bénévole‪

    Yannick Rumpala : Que faire face à l’apocalypse ?‪ Sur les représentations et les ressources de la science-fiction devant la fin d’un monde

    Olivier Standaert : À l’orée du journalisme, aux marges de ses idéaux‪ Marchés du travail et trajectoires d’insertion des nouveaux journalistes de Belgique francophone


    En savoir plus : http://www.cairn.info/revue-questions-de-communication-2016-2.htm

  • "Censorship and Audiences" / ’Knowledge Exchange’, Participations, Volume 14, n° 1, Mai 2017.

    Articles

    Alvarez, Mike : ’Online spectatorship of death and dying : Pleasure, purpose and community in BestGore.com’

    Balogh, Eva : ’Stars in the Aisles : Cinema usherettes, identity and ideology’

    Miller, Lucy : ’Access and the construction of fan identity : Industry images of anime fandom’

    Reinhard, Carrie Lynn D. & Pooky Amsterdam : ’A Community of Televised Avatars : Interactivities in virtual world television promoting and acknowledging participatory communities’

    Turner, Simon : ’District Thailand : Identification, spectatorship, and The Hunger Games in Thailand’

    Vainikka, Eliisa, Elina Noppari & Janne Seppänen : ’Exploring tactics of public intimacy on Instagram’

    Van de Vijver, Lies : ’The cinema is dead, long live the cinema ! : Understanding the social experience of cinema-going today’

    Völcker, Matthias : ’"Spoiler !? I’m completely painless, I read everything" : Fans and spoilers – results of a mixed method study’

    Waysdorf, Abby & Stijn Reijnders : ’The role of imagination in the film tourist experience : The case of Game of Thrones’

    Themed Section 1 : Censorship and Audiences

    Zenor, Jason & Clarissa Smith : ’Introduction : Perceptions of censorship’

    Barker, Martin : ’The censor as audience : James Ferman at the British Board of Film Classification’

    McLelland, Mark : ’Governmentality and fan resistance in the Japan pop culture sphere’

    Treveri Gennari, Daniela & Silvia Dibeltulo : ’"It existed indeed … it was all over the papers" : memories of film censorship in 1950s Italy’

    Florian Vörös : ’Performing the unaffected audience : "Mature and responsible" men accounting for their pornographic fantasies’

    Close, Samantha : ’Moon Prism Power ! : Censorship as adaptation in the case of Sailor Moon’

    Themed Section 2 : ’Knowledge Exchange’

    Pitts, Stephanie : ’Introduction : Themed section on Knowledge Exchange and Public Engagement’

    Hield, Fay & Sarah Price : ’"Old Adam was the first man formed" : (In)forming and investigating listeners’ experiences of new music as audience enrichment, public engagement and research’

    Dunford, Mark : ’Understanding voice, distribution and listening in Digital Storytelling’

    Ryall, Amy, Jane Hodson & Casey Strine : ’Everybody Knows : Engaged research and the changing role of the academic’

    Behr, Adam : ’Where the snowman meets the sunshine : The tensions between research, engagement and impact in cultural policy’

    Packman, Claire, Louise Rutt & Grace Williams : ’The value of experts, the importance of partners, and the worth of the people in between’


    En savoir plus : http://www.participations.org/Volume%2014/Issue%201/contents.htm

  • "Cinéma et Internet : représentations, circulations, réceptions", Les cahiers du CIRCAV, n° 26, 2017. Coord. : Chloé Delaporte.

    Ce vingt-sixième numéro porte sur la rencontre du cinéma avec une technologie spécifique : Internet. Parce - qu’il reconfigure les espaces de production, de diffusion et d’interprétation, Internet déplace le cadre traditionnel dans lequel évoluait le cinéma, qu’on appréhende celui-ci comme système de représentation, industrie culturelle ou médiation. Pour saisir cette diversité, ce numéro regroupe des contributions aux ancrages théoriques variés, qui explorent les relations esthétiques, philosophiques, culturelles, économiques, sociologiques et sémiotiques entre "les" cinémas et "les" internets.

    Avec les contributions d’Olivier Caïra, Yohann Chanoir, Caroline Guigay, Réjane Hamus-Vallée, Kira Kitsopanidou, Quentin Mazel, Rodolphe Olcèse, Julien Péquignot, Marie Pierre-Bouthier, Jules Sandeau et Christophe Triollet.


    En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=53189

  • "Féminisme en ligne", Réseaux, n° 201, 2017/1. Coord. : Claire Blandin.

    Dossier

    Claire Blandin : Présentation. Le web : de nouvelles pratiques militantes dans l’histoire du féminisme

    Josiane Jouët, Katharina Niemeyer, Bibia Pavard : Faire des vagues. Les mobilisations féministes en ligne

    Emmanuelle Bruneel, Tauana Olivia Gomes Silva : Paroles de femmes noires. Circulations médiatiques et enjeux politiques

    Hélène Breda : La critique féministe profane en ligne de films et de séries télévisées

    Christine Guionnet : Troubles dans le féminisme. Le web, support d’une zone grise entre féminisme et antiféminisme ordinaires

    Varia

    Novice Patrick Bakehe, et al. : Les fractures numériques diminuent-elles au Cameroun

    Michaël Meyer, Samuel Tanner : Filmer et être filmé. La nouvelle visibilité policière à l’ère de la sousveillance


    En savoir plus : http://www.cairn.info/revue-reseaux-2017-1.htm

  • "Literature and the Press", French Politics, Culture & Society , Vol. 35, 2017, n° 1. Coord. : Marie-Eve Thérenty.

    Introduction

    Petit manifeste pour les « Press and Literature Studies » (Marie-Ève Thérenty)

    Les journaux francophones au dix-neuvième siècle (Guillaume Pinson)

    La flânerie au feuilleton ? (Catherine Nesci)

    The Invention of the Illustrated Press in France (Patricia Mainardi)

    La modernité, invention médiatique (Alain Vaillant)

    Journalistes scandaleuses des années trente (Marie-Ève Thérenty)

    Disruptive Technology (Elizabeth Emery)

    Trajectoires numériques de la chronique judiciaire (Adeline Wrona)

    General Article

    Le salafisme quiétiste en France (Mohamed-Ali Adraoui)

    Reflections, Events, and Debates

    Trying on the Veil (Seth Armus)


    En savoir plus : http://www.berghahnjournals.com/view/journals/fpcs/35/1/fpcs.35.issue-1.xml

  • "Post-Snowden Internet Policy", Media and Communication, Vol. 5, n° 1, 2017. Coord. : Julia Pohle, Leo Van Audenhove.

    Table of Contents :

    Post-Snowden Internet Policy : Between Public Outrage, Resistance and Policy Change

    Outrage without Consequences ? Post-Snowden Discourses and Governmental Practice in Germany

    Intelligence Reform and the Snowden Paradox : The Case of France

    Networked Authoritarianism and the Geopolitics of Information : Understanding Russian Internet Policy

    Migrating Servers, Elusive Users : Reconfigurations of the Russian Internet in the Post-Snowden Era

    Clipper Meets Apple vs. FBI—A Comparison of the Cryptography Discourses from 1993 and 2016

    Corporate Privacy Policy Changes during PRISM and the Rise of Surveillance Capitalism

    Metadata Laws, Journalism and Resistance in Australia


    En savoir plus : http://www.cogitatiopress.com/mediaandcommunication/issue/view/59

  • Varia, Communication & Society, 2017, 30(2).

    Laura POUSA and Eleonora FORNASARI : Tell the (hi)story to the nation. Two transcultural adaptations of the Spanish TV series Cuéntame cómo pasó : Raccontami and Conta-me como foi

    Victoria GARCÍA-PRIETO : Private television accessibility for people with disabilities in Spain. The cases of Antena 3 and Telecinco

    Tamara ANTONA JIMENO : Entertainment as the foundation of television programming between 1958 and 1975

    Silvia GUILLAMÓN CARRASCO : Gender Discourse and National Reconstruction. The Narrative of Historic Debt in Raza

    Anna MATEU and Martí DOMÍNGUEZ : Unravelling environment and politics in the Spanish press. From Franco’s dictatorship to democracy

    Niina SORMANEN, Epp LAUK and Turo USKALI : Facebook’s ad hoc groups : a potential source of communicative power of networked citizens

    Sergio MONGE BENITO and Joseba Andoni ETXEBARRIA GANGOITI : Competences Basque Advertising Professionals Consider Most Important to Their Work : A Comparison 2008–2016

    Paul CAPRIOTTI and Alfonso GONZÁLEZ HERRERO : From 1.0 Online Pressrooms to 2.0 Social Newsrooms at Museums Worldwide

    Marina HERNÁNDEZ PRIETO and María de la Peña PÉREZ ALAEJOS : Analysis of the drafting, enactment and implementation process of Act 26.522 on Audiovisual Media Services : Drifting away from an ideal


    En savoir plus : http://www.unav.es/fcom/communication-society/en/

    Multimedia
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...