Accueil du site > Le Temps des Médias > Index des auteurs > Laurent MARTIN

Laurent MARTIN

Exposition

Le Temps des médias n°13, hiver 2009-2010, p. 216-219.

"Controverses, photographies à histoires", BNF, 3 mars-30 mai 2009.

>> Lire la totalité de l'article

Culture et médias : quelles approches aujourd’hui ?

Le Temps des médias n°12, printemps-été 2009, p. 261-277.

>> Acheter cet article sur CAIRN

Actualités

Le Temps des médias n°10, printemps 2008, p.227-228

Projet : Le dictionnaire de la presse en Europe au xxe siècle J'ignore si la presse écrite, du moins dans sa version payante et papier, a un avenir dans nos sociétés occidentales développées mais elle a certainement un passé, encore inégalement connu. En France, si des monographies viennent tous les ans enrichir notre connaissance de ce que furent les journaux et journalistes des décennies et (...)

>> Lire la totalité de l'article

Exposition

Le Temps des médias n°9, automne 2007, p.224-225

« Que dit le volatile ? Les présidents de la Ve, Moisan et l'histoire de France » Archives nationales, musée de l'histoire de France. Hôtel de Soubise, 60 rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris, exposition du 15 septembre 2007 au 7 janvier 2008. L'idée était astucieuse : mettre en regard les dessins de Moisan, le grand caricaturiste du Canard enchaîné, sur la Ve République en général et (...)

>> Lire la totalité de l'article

Jacques Chalvin, directeur de Connaissance du Monde

Le Temps des médias n°8, printemps 2007, p.207-212

>> Acheter cet article sur CAIRN

Point de vue sur les images du monde. Voyage, photographie, médias de 1839 à nos jours

Le Temps des médias n°8, printemps 2007, p.142-158

La photographie a joué un rôle essentiel dans la construction des représentations liées au voyage. L’image analogique a hérité d’un imaginaire de l’autre et de l’ailleurs mais l’a profondément remanié en utilisant tous les supports que les mutations techniques et économiques ont mis à sa disposition depuis le milieu du xixe siècle : l’album, le journal, la carte postale, la revue illustrée, le magazine de voyage. À la fois promesse de dépaysement et instrument de banalisation du monde, l’image documentaire a créé un univers de références communes qui a dupliqué le réel et, dans une certaine mesure, s’est substitué à lui.

>> Acheter cet article sur CAIRN

Présentation

Le Temps des médias n°7, printemps 2007, p.6-8

Nous savons, grâce à Montaigne, que le voyage est un « exercice profitable » : « Je ne sache point meilleure école, comme j'ai dit souvent, à former la vie que de lui proposer incessamment la diversité de tant d'autres vies, fantaisies et usances, et lui faire goûter une si perpétuelle variété de formes de notre nature ». Mais un voyage réel, quelles que soient les causes du départ, les (...)

>> Lire la totalité de l'article

Parutions

Le Temps des médias n°7, automne 2006, p.263-283

Images Eric Van Essche (dir.), Le Sens de l'indécence. La question de la censure des images à l'âge contemporain, Bruxelles, La Lettre volée, 2005, 153 p. Les 19 et 20 novembre 2004, l'Institut supérieur pour l'étude du langage plastique (ISELP) réunissait des chercheurs et des artistes pour une réflexion collective sur le thème de la censure des images à l'époque contemporaine. (...)

>> Lire la totalité de l'article

Parutions

Le Temps des médias n°6, printemps 2006, p.227-254

Histoire de la presse Jean-Pierre Bacot, La presse illustrée au xixe siècle. Une histoire oubliée, Limoges, PULIM, 2005, 237 p., 28 euros Voici un ouvrage utile, présentant la naissance et l'évolution de la presse illustrée au xixe siècle, à l'exclusion des feuilles satiriques, fort nombreuses à l'époque. Cette histoire se veut volontairement transnationale, ce dont il faut féliciter (...)

>> Lire la totalité de l'article

La « mauvaise publicité ». Sens et contresens d’une censure

Le Temps des médias n°2, printemps 2004, p.151-162

La publicité, aujourd’hui, en France, est un secteur très surveillé. Les professionnels qui interviennent dans ce secteur doivent respecter certaines règles quant au contenu des messages pour éviter les abus de la publicité mensongère, trompeuse, ou clandestine. Depuis un siècle environ, trois instances sont intervenues pour les édicter : l’àtat et les tribunaux, les professionnels eux-mêmes par l’auto-discipline, enfin les associations de consommateurs. Mais les critères de ces règles sont parfois flous, sujets à discussion ; où s’arrête la protection des droits des consommateurs, où commence l’ordre moral ?

>> Lire la totalité de l'article
Abonnement_Temps_des_medias