Accueil du site > Le Temps des Médias > Index des auteurs > Claire MORIZET

Claire MORIZET

À propos des mouvements récents (2004- 2005) de concentration capitalistique dans les industries culturelles et médiatiques

Le Temps des médias n°6, printemps 2006, p.151-164

Les auteurs ont choisi d’analyser les « opérations financières » effectuées en 2004 et 2005 en France, ou dans des groupes considérés comme français, avec l’objectif d’en tirer des conclusions sur l’évolution des industries de contenu, les modifications des stratégies éditoriales ne pouvant se déduire directement des stratégies financières. Ils font le constat d’une accélération de la concentration, surtout dans la filière de l’imprimé, et pas seulement avec les initiatives prises par Lagardère et le groupe Dassault. Moins spectaculaires mais tout aussi décisives sont les actions de diversification multimédias, ainsi que la réorganisation des bouquets satellitaires face aux opérateurs de télécommunications. Ils s’attachent ensuite à préciser les enjeux industriels des opérations financières. Paradoxalement, ils montrent qu’il est parfois difficile de les identifier, notamment lorsqu’on a affaire à des coups financiers. D’une façon générale, plusieurs orientations transparaissent, certaines en relation avec des préoccupations directement politiques : d’abord se positionner face à la montée des TICs (pour un terme peu décelable) ; et surtout prendre rang en vue de la constitution (ou du renforcement) de puissants groupes de communication, ce qui est aujourd’hui l’horizon stratégique de plusieurs conglomérats ou groupes financiers.

>> Acheter cet article sur CAIRN
Abonnement_Temps_des_medias